Le retour à la Terre

Il faut cultiver son jardin. De Dumuzi à Demeter, du simple paysan pingre engoncé dans sa misérable condition au berger mystique d'Arcadie.

Liste de

36 livres

créee il y a plus de 10 ans

 · 

modifiée il y a environ 2 ans

La Théogonie - Les Travaux et les jours
7.8

La Théogonie - Les Travaux et les jours

et autres poèmes

Sortie : 27 octobre 1999 (France). Récit, Poésie

livre de Hésiode

Nushku a mis 8/10.

Résumé : Voici la première traduction française, composée sur le rythme du vers grec, de l'ensemble de l'oeuvre conservée d'Hésiode, poète grec des viiie-viie siècles av. J.-C., dont les livres de sagesse surgissent à l'origine de la littérature européenne. La Théogonie définit le panthéon des dieux, ordonné autour de Zeus. Les Travaux et les Jours, poème d'une société vouée au travail de la terre, enseigne les règles et les usages de la vie. Le Bouclier d'Héraclès tente de rivaliser avec le bouclier d'Achille dans l'Iliade d'Homère. Le Catalogue des femmes et les livres perdus, dont les fragments sont ici traduits et commentés en français pour la première fois, sont une source méconnue mais indispensable des grands mythes grecs. Enfin, La Dispute d'Homère et d'Hésiode offre au lecteur la tradition biographique ancienne, souvent oubliée de nos jours.Chaque poème est accompagné d'un commentaire qui en fait apparaître la composition et la signification.Traduction nouvelle de Philippe Brunet.Commentaires de Marie-Christine Leclerc.

Idylles
8.6

Idylles

Sortie : 2006 (France). Poésie

livre de Theocrite

Nushku l'a mis en envie.

Résumé : L'oeuvre de Théocrite (IIIe siècle avant J.-C.) est la grande oeuvre à la fois toute science et toute fraîcheur de la poésie alexandrine. Elle appartient au premier quartier de cette période qui embrasse trois siècles et va de la mort d'Alexandre le Grand qui conquiert l'Orient à l'avènement d'Octave Auguste, maître de l'Occident. L'ensemble des Idylles chante les mimes de la ville, les verdeurs paysannes, avec des éclats d'ironie, et une lumière comme venue du divin. Tout ce qui, de Ronsard à Giono, continue un rêve infini et jaillit de deux sources : l'amour et la campagne. Après Théocrite, après la Pléiade alexandrine, ce sont les forts poètes bouviers latins qui feront la volonté des Muses. Virgile sera le grand successeur. Le choeur grec se taira. Rome aspirera tout. Une importante introduction de Maurice Chappaz précède la première traduction complète littéraire et littérale en français des Idylles par Maurice Chappaz et Éric Genevay, véritable oeuvre d'art en elle-même, tant par la beauté de la langue que par la fidélité au texte original.

Bucoliques
6.9

Bucoliques (-37)

Bucolica

Poésie

livre de Virgile

Nushku a mis 7/10.

Résumé : Les Bucoliques sont un recueil du poète latin Virgile, paru en -37 av. J.-C. Elles sont composées de dix pièces rédigées en hexamètres dactyliques dans lesquelles le poète fait l'éloge du mode de vie pastoral et annonce l'avènement d'un nouvel Âge d'or instauré par le futur empereur Auguste.

Géorgiques
7

Géorgiques

Georgica

livre de Virgile

Nushku a mis 6/10.

Résumé : "Heureux qui a pu connaître les raisons des choses - qui a su retrouver les lois de la nature" s'écrie Virgile qui incline à une Providence en même temps qu'il insiste sur le labeur opiniâtre. Virgile a la sensibilité de Rousseau mais non sa sentimentalité. La culture c'est : d'abord travailler la terre, en être adopté et s'y adapter. Parmi les oeuvres de Virgile (Ier siècle avant J.-C.), les Géorgiques sont la création la plus parfaite, celle qui n'a jamais pu être imitée. L'homme et l'oeuvre sont inséparables l'une de l'autre dans le si dur monde romain, inexorable, inébranlable. Avec les Géorgiques (les Travaux des champs), on a le brutal terre-à-terre, le vrai retour chez de vrais paysans avec en même temps leur légende à cause de l'univers entier qui joue, avant que le paysan ne devienne "agriculteur", souligne Valéry. Ce poème n'est cependant pas un traité d'agriculture. L'agriculture est dite comme on dit la mer. Les Géorgiques sont plus qu'un livre de chevet, livre des vignes, du verger, qui renseignait le gentilhomme campagnard sur ses biens et la manière de les gérer, au temps oû l'homme "pensait avec ses mains". Comment traduire les Géorgiques ? La réponse coule de source avec le génie combiné de Maurice Chappaz et d'Éric Genevay qui allient beauté de la langue et fidélité au texte original.

L'Astrée
6

L'Astrée (1627)

Sortie : 1627 (France). Roman

livre de Honoré d'Urfé

Nushku l'a mis en envie.

Résumé : Il serait difficile, voire impossible, d’établir une sorte de résumé de L’Astrée, car ce livre n’est pas qualifié sans raison de roman-fleuve ou d’œuvre à tiroirs. Notons tout de même qu’il est constitué de 6 parties, de 40 histoires, de 60 livres et de 5399 pages. Mais le fil rouge de ce livre reste l’histoire d’amour parfaite entre Astrée, l’héroïne qui a donné son nom au livre, et Céladon, un personnage qui a donné son nom à un type de céramique propre à la Chine et à l’Extrême-Orient. Il s’agit de deux bergers foréziens. Les perfidies de certains personnages, les ambitions politiques d’autres, les mésaventures amoureuses des deux héros constituent la grande partie de ce roman extrêmement dense et complexe qui contient diverses autres péripéties vécues par des personnages n’ayant aucun lien avec l’histoire centrale, mais qui illustrent par leurs vies celles vécues par les protagonistes principaux.

Les Paysans
6.9

Les Paysans (1844)

Sortie : 1844 (France). Roman

livre de Honoré de Balzac

Nushku l'a mis en envie.

La Terre
7.7

La Terre (1887)

Sortie : 1887 (France). Roman

livre de Émile Zola

Nushku l'a mis en envie.

Résumé : La Terre De retour de la bataille de Solférino, le Provençal Jean Macquart s'est installé dans un village de la Beauce où il est devenu le valet du fermier Hourdequin. Mais quoiqu'il s'éprenne bientôt de Françoise, la nièce du vieux père Fouan, Jean reste un étranger pour la communauté villageoise : car le vrai drame qui va se jouer est celui de la terre que Louis Fouan a décidé de partager entre ses trois enfants. Qu'il s'agisse en effet de la terre ou de la sexualité, c'est le désir de possession brutale qui est au coeur de ce quinzième roman des Rougon-Macquart. Mais ce que souhaite surtout Zola, lorsqu'il fait paraître son livre en 1887, c'est brosser aussi complètement que possible un tableau de la campagne et de la paysannerie, décrite comme une sorte d'humanité primitive. Et parce qu'il n'écarte pas les formes les plus vives ni les plus frustes de cette vitalité élémentaire, son roman a heurté la critique.

Bouvard et Pécuchet
7.4

Bouvard et Pécuchet (1881)

Sortie : 1881 (France). Roman

livre de Gustave Flaubert

Nushku a mis 8/10.

Résumé : Bouvard et Pécuchet est une Odyssée. La littérature (profane - c'est-à-dire la vraie) commence avec Homère (déjà grand sceptique) et toute grande oeuvre est soit une Iliade soit une Odyssée, les odyssées étant beaucoup plus nombreuses que les iliades : le Satiricon, La Divine Comédie, Pantagruel, Don Quichotte, et naturellement Ulysse (où l'on reconnaît d'ailleurs l'influence directe de Bouvard et Pécuchet) sont des odyssées, c'est-à-dire des récits de temps pleins. Les iliades sont au contraire des recherches du temps perdu : devant Troie, sur une île déserte ou chez les Guermantes.

Contes de la Bécasse
7.5

Contes de la Bécasse (1883)

Sortie : 1883 (France). Recueil de contes

livre de Guy de Maupassant

Nushku a mis 7/10.

Résumé : Chez le vieux baron des Ravots qui ne pouvait plus chasser, une coutume existait, qu'on appelait le " conte de la bécasse". Lorsque chaque convive avait dégusté son oiseau, le cérémonial voulait qu'après avoir graissé toutes les têtes, le maître de maison tirât au sort celui qui seul aurait le privilège de s'en régaler. "L'élu du hasard croquait le crâne suiffé en le tenant par le nez et en poussant des exclamations de plaisir. Et chaque fois les dîneurs, levant leurs verres, buvaient à sa santé. Puis, quand il avait achevé le dernier, il devait sur l'ordre du baron, conter une histoire pour indemniser les déshérités." Ce sont ces récits normands que Maupassant réunit ici. Histoires savoureuses sans doute à l'image du dîner, facétieuses aussi, mais pourtant cruelles : la drôlerie s'assombrit de noirceur, le tragique se lie à la farce, et le pessimisme à la bouffonnerie. Les Contes de la bécasse est un recueil de nouvelles de Guy de Maupassant publié en 1883. On y retrouve le style de ses autres œuvres.

En rade
7.6

En rade (1887)

Sortie : 1887 (France). Roman

livre de Joris-Karl Huysmans

Nushku a mis 8/10, l'a mis dans ses coups de cœur et a écrit une critique.

Résumé : Après "À Rebours", Barbey d'Aurevilly disait à Huysmans : «Il ne vous reste plus logiquement que la bouche d'un pistolet ou les pieds de la Croix.» Il y a une autre solution : la campagne, la solitude lyrique, le retour à la bonne nature généreuse et consolatrice. C'est l'histoire d'En rade, celle d'un couple de Parisiens, malades de cœur et d'argent, qui vont se réfugier dans un château de la Brie auprès de cousins paysans. Hélas! le château est une ruine, la campagne est sinistre : quand il ne pleut pas, on est dévoré par les aoûtats, et les cousins paysans sont de patibulaires canailles. Une échappée : le rêve, et c'est dans En rade que se manifeste pour la première fois la curiosité de Huysmans pour le surnaturel. «Avec une clairvoyance sans égale, écrit André Breton, Huysmans a formulé la plupart des lois qui vont régir l'affectivité moderne et s'est élevé avec En rade aux sommets de l'inspiration.»

La Mare au diable
6.6

La Mare au diable (1846)

Sortie : 1846 (France). Roman

livre de George Sand

Résumé : Germain ne peut se consoler de la mort de sa femme qui l'a laissé seul avec trois enfants. Son beau-père l'engage à ne plus pleurer et à se remarier. Germain accepte, pour le bien de ses enfants. Une veuve d'une région voisine cherche à se remarier. Germain part lui rendre visite accompagné par Marie, une jeune fille du pays dont lui a confié la garde. Elle doit se placer dans une ferme proche du lieu où vit la veuve. Un des fils de Germain est aussi du voyage, en passager clandestin. Un orage les presse de quitter leur route pour se réfugier dans une forêt. Ils campent toute la nuit près d'une mare. C'est un lieu enchanté qui les rapproche irrésistiblement les uns des autres. Marie confie qu'elle préfère les hommes plus âgés qu'elle. Au matin, on reprend la route, la magie de la nuit s'étant dissipée. Ayant atteint le but de leur voyage, Germain et Marie doivent tous les deux faire face à de cruelles déconvenues. Germain n'est pas le seul prétendant auprès de la veuve qui joue les coquettes. Il est celui qu'elle préfère, mais il ne veut pas participer à une compétition qu'il juge humiliante. Il part chercher son fils qu'il a confié à Marie. Mais la jeune fille et l'enfant ont fui la ferme où le propriétaire a tenté d'abuser de Marie. Germain les retrouve dans les bois. Chacun rentre chez soi. Il faudra bien du temps à Germain pour s'avouer qu'il est amoureux de Marie et la demander en mariage.

Anna Karénine
8.1

Anna Karénine (1877)

(Traduction Henri Mongault)

Anna Karenina

Sortie : 1936 (France). Roman

livre de Léon Tolstoï

Résumé : En gare de Moscou, deux jeunes gens s'aiment au premier regard. Femme d'un haut fonctionnaire, ornement de la société tsariste de son temps, Anna Karénine éblouit le frivole comte Vronsky par sa grâce, son élégance et sa gaieté. À ce bonheur, à cette passion réciproque porteuse de scandale et de destruction, ils ne résistent pas longtemps. En écho à cette tragédie programmée, on entend toute l'âme d'un peuple et les premiers craquements de l'Empire russe en train de se lézarder.

Mémoires d'un chasseur
7.5

Mémoires d'un chasseur (1847)

Sortie : 1847. Roman, Recueil de nouvelles

livre de Ivan Tourguéniev

Nushku l'a mis en envie.

Résumé : Avec un réalisme absolu, Tourguéniev, en spectateur objectif, décrit la vie de paysans et propriétaires terriens dans son célèbre recueil de nouvelles Mémoires d'un chasseur. Nous nous intéressons ici à un extrait de Tchertopkhanov et Nédopiouskine qui se situe à la fin de cette nouvelle et dans la deuxième partie de l'œuvre.Lors d'une partie de chasse avec Iermolaï, l'écrivain rencontre un étrange personnage assez désagréable qui se dit être un gentilhomme, Tchertopkhanov. Ayant appartenu à une famille riche, ce dernier s'est soudainement trouvé réduit à la pauvreté, ce qui expliquera bien des choses dans cette nouvelle. A la recherche de Tchertopkhanov, un autre homme, Nédopiouskine fait la connaissance de Tourguéniev. Contrairement à Tchertopkhanov, celui-ci, est issu d'une famille plutôt pauvre. Ces deux personnages pourtant bien différents ont lié amitié et se sont installés ensemble chez Tchertopkhanov. C'est donc à la suite de cette rencontre entre l'écrivain et ces deux hommes que, quelques jours après, Tourgueniev se rend chez Tchertopkhanov.

Les Paysans – et autres récits

Les Paysans – et autres récits

Sortie : juillet 2008 (France). Recueil de nouvelles

livre de Anton Tchékhov

Nushku l'a mis en envie.

Quand la terre hurla
7

Quand la terre hurla

When The World Screamed

Sortie : 1928 (France). Recueil de nouvelles

livre de Arthur Conan Doyle

Nushku a mis 7/10.

La Grande Peur dans la montagne
6.7

La Grande Peur dans la montagne

Sortie : 1926 (France). Roman

livre de Charles-Ferdinand Ramuz

Résumé : Sasseneire est un pâturage de haute montagne que les gens du village délaissent depuis vingt ans à cause d'une histoire pas très claire dont tremblent encore les vieux. Mais faut-il perdre tant de bonne herbe par crainte d'un prétendu mauvais sort, alors que la commune est pauvre ? Le clan des jeunes finit par l'emporter : en été, le troupeau monte à l'alpage, à 2 300 mètres d'altitude, sous la garde du maître fromager, son neveu, quatre hommes et un jeune garçon. Très vite le site, les propos du vieux Barthélemy créent un climat de crainte et de superstition. Puis la « maladie » ravage le bétail. Mis en quarantaine, les hommes de l'alpage sont prisonniers au pied du glacier menaçant. Tout alors bascule. C'est la grande peur dont Ramuz fait le récit dans cette forte et célèbre chronique montagnarde.

Walden ou La Vie dans les bois
7.4

Walden ou La Vie dans les bois (1854)

(Traduction Fabulet)

Walden; or, Life in the Woods

Sortie : 1922 (France). Récit

livre de Henry David Thoreau

Résumé : En plein XIX° siècle, dans le pays qui est en passe de devenir le plus industrialisé du monde, Thoreau tourne le dos à la civilisation et s'installe seul, dans les bois, à un mille de tout voisinage, dans une cabane qu'il a construite lui-même, au bord de l'étang de Walden, Massachusetts. Il ne doit plus sa vie qu'au travail de ses mains. C'est là qu'il commence à écrire Walden, grand classique de la littérature américaine, hymne épicurien, souvent loufoque, à la nature, aux saisons, aux plantes et aux bêtes, toutes choses et tous êtres qui ne sont, selon les propres dires de Thoreau, que « l'envers de ce qui est au-dedans de nous ».

Au dieu inconnu
7.9

Au dieu inconnu (1933)

To a God Unknown

Sortie : 1951 (France). Roman

livre de John Steinbeck

Nushku a mis 8/10, l'a mis dans ses coups de cœur et a écrit une critique.

Résumé : Joseph Wayne et ses frères Thomas, Burton et Benjamin vont exploiter une grande ferme en Californie. Bien que Joseph ne soit pas l'aîné des frères Wayne, c'est lui que tout le monde reconnaît comme le chef de famille. Il est fort, tranquille et juste. C'est à lui d'ailleurs que son père, le vieux John Wayne, a donné sa bénédiction solennelle, tout comme un patriarche de la Bible.

À l'est d'Eden
8.6

À l'est d'Eden (1952)

East of Eden

Sortie : 19 septembre 1952 (États-Unis). Roman

livre de John Steinbeck

Nushku a mis 9/10, l'a mis dans ses coups de cœur et a écrit une critique.

Résumé : Une fresque générationnelle suivant deux familles à travers l’histoire du pays de l’auteur, la vallée de Salinas, en Californie du Nord.

Le Serpent d'étoiles
7.1

Le Serpent d'étoiles (1933)

Sortie : 1933 (France). Récit

livre de Jean Giono

Nushku a mis 7/10.

Résumé : La nuit étoilée qui baigne la pastorale des bergers... La terre, maternelle et dure, et, plus que tout : les bêtes, intermédiaires entre l'homme et la nature... Malheur à celui qui les méprise! L'auteur, avec son enthousiasme lyrique, nous décrira le grand piétinement du troupeau en révolte, et son triomphe sur celui qui les a méconnues...

Colline
7.7

Colline (1929)

Sortie : 1929 (France). Roman

livre de Jean Giono

Nushku a mis 7/10.

Résumé : Un débris de hameau où quatre maisons fleuries d'orchis émergent de blés drus et hauts. Ce sont les Bastides Blanches, à mi-chemin entre la plaine et le grand désert lavandier, à l'ombre des monts de Lure. C'est là que vivent douze personnes, deux ménages, plus Gagou l'innocent. Janet est le plus vieux des Bastides. Ayant longtemps regardé et écouté la nature, il a appris beaucoup de choses et connaît sans doute des secrets. Maintenant, paralysé et couché près de l'âtre, il parle sans arrêt, et ce qu'il dit finit par faire peur aux gens des Bastides. Puis la fontaine tarit, une petite fille tombe malade, un incendie éclate. C'en est trop ! Le responsable doit être ce vieux sorcier de Janet. Il faut le tuer.

Regain
7.5

Regain (1930)

Sortie : 1930 (France). Roman

livre de Jean Giono

Nushku a mis 8/10.

Résumé : Au village d'Aubignane, il ne reste que trois habitants : le vieux Gaubert, la vieille « Mamèche » et Panturle, un homme dans la force de l'âge. Le jour où Gaubert part vivre chez son fils, Panturle se retrouve seul avec la Mamèche. Il souffre de cette solitude. Le jour même, la Mamèche lui dit qu'elle va lui amener une femme. Puis elle disparaît...

Que ma joie demeure
7.7

Que ma joie demeure (1935)

Sortie : 1935 (France). Roman

livre de Jean Giono

Nushku a mis 9/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Résumé : Sur le rude plateau provençal de Grémone, quelques hommes peinent tristement sur leurs terres, chacun de leur côté. Ils comprendront le message de joie et d'espérance que leur apporte le sage Bobi, vagabond au coeur généreux, et malgré les difficultés de l'existence, la joie renaîtra sur le plateau. Que ma joie demeure est un hymne à la vie, un chant merveilleux en l'honneur de la nature, des hommes et des animaux.

L'Homme qui plantait des arbres
7.8

L'Homme qui plantait des arbres (1954)

Sortie : 1973 (France). Roman, Nouvelle

livre de Jean Giono

Nushku a mis 8/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Résumé : Au cours d'une de ses promenades en Haute-Provence, Jean Giono a un jour rencontré un personnage extraordinaire, un berger solitaire et paisible qui plantait des arbres, des milliers d'arbres. Au fil des ans, le vieil homme a réalisé son rêve : la lande aride et désolée est devenue une terre pleine de vie... Une histoire simple et généreuse, un portrait émouvant et un hymne à la nature.

Jean de Florette
7.8

Jean de Florette (1963)

Sortie : 1963 (France). Roman

livre de Marcel Pagnol

Résumé : Au village des Bastides Blanches, on hait ceux de Crespin. C'est pourquoi lorsque Jean Cadoret, le Bossu, s'installe à la ferme des Romarins, on ne lui parle pas de la source cachée. Ce qui facilite les manœuvres des Soubevran, le Papet et son neveu Ugolin. qui veulent lui racheter son domaine à bas prix… Jean de Florette (1962), premier volume de L'Eau des collines, marque, trente ans après Pirouettes, le retour de Pagnol au roman. C'est l'épopée de l'eau nourricière sans laquelle rien n'est possible. Marcel Pagnol y développe l'histoire du père de Manon, évoquée sous forme de flash-back dans le filin Manon des sources (1952). Les dialogues sont savoureux, et la prose aussi limpide que dans les Souvenirs d'enfance. Quant au Papet et à Ugolin, à la fois drôles et terrifiants, ils sont parmi les créations les plus complexes de Pagnol. " Tri comprends, s'ils avaient bu l'eau de la citerne, c'est sûr qu'ils seraient morts tous les trois, et moi ça m'aurait embêté. D'avoir bouché la source, c'est pas criminel : c'est pour les œillets. Mais si, à cause de ça, il y avait des morts, eh bien peut-être qu'après nous n'en parlerions pas, mais nous y penserions.

L'Âne Culotte
6.8

L'Âne Culotte (1937)

Sortie : 1937 (France). Roman

livre de Henri Bosco

Nushku l'a mis en envie.

Résumé : Dans un petit village de Provence, un enfant, Constantin Gloriot, est fasciné par un âne étrange, l'âne Culotte, nommé ainsi parce qu'il porte des pantalons. Un jour, Constantin désobéit et suit l'âne jusqu'à sa destination dans la montagne, au cœur d'un domaine secret où les animaux sauvages vivent sans crainte auprès d'un vieil homme mystérieux.

La Grande Beune
7.2

La Grande Beune (1996)

Sortie : janvier 1996. Roman

livre de Pierre Michon

Nushku a mis 8/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Résumé : Quand il arrive à Castelnau, un village au fin fond de la Dordogne, tout près de Lascaux, le narrateur a vingt ans. C'est son premier poste. Derrière le rideau gris des pluies de septembre, entre deux dictées, le jeune instituteur s'abandonne aux rêves les plus violents - archaïques, secrets et troubles comme les flots que roule, en contrebas des maisons, la Grande Beune. Dans ces contrées où se rejoue encore dans une forme ancienne l'origine du monde, le sexe sépare deux univers. Celui des hommes, prédateurs, frustes mais rusés - terriblement. Et puis celui des femmes, autour de deux figures que l'écrivain campe magistralement. Hélène l'aubergiste, mère emblématique, et Yvonne, à la beauté royale, qui suscite chez le narrateur une convoitise brûlante et toutes les variations d'un émoi qu'il nous fait partager au rythme de sa phrase : emportée comme un galop de rennes dans une ère révolue, retournée en une scène grotesque où des enfants exhibent l'animal vaincu, mordante ou fuyante comme le loup des peintures rupestres.

Miette
6.8

Miette (1995)

Miette

Sortie : 3 janvier 1995. Récit

livre de Pierre Bergounioux

Nushku a mis 7/10.

Résumé : Le haut plateau granitique du Limousin fut l'un des derniers refuges de l'éternité. Des êtres en petit nombre y répétaient le rôle immémorial que leur dictaient le sang, le sol et le rang. Puis le souffle du temps a touché ces hauteurs. Ce grand mouvement a emporté les personnages et changé le décor. On a tâché de fixer les dernières paroles, les gestes désormais perdus de ce monde enfui.

Ma vie parmi les ombres
8.3

Ma vie parmi les ombres

Roman

livre de Richard Millet

Résumé : Le narrateur est originaire de Siom, dans le haut Limousin. Des années soixante au début du nouveau millénaire, il assiste à la fin du monde rural dans lequel il est né, à la disparition des tournures et expressions qui sont le vêtement d'apparat des langues, à la mort des grandes familles, à commencer par le clan Bugeaud. Lui-même finit par perdre l'accent limousin, ne parlant plus patois que dans ses songes ou pour jurer. Un monde ancien s'est éteint, monde de rites et de traditions, monde vernaculaire aux maisons sombres et aux greniers labyrinthiques, monde de terre, de paysans et de saisons, monde témoin de deux conflits mondiaux et de l'entre-deux-guerres, monde de maquisards et de superstitions. "Le temps n'est que la somme des images présentes, passées et à venir entre lesquelles nous cherchons un visage et ne rencontrons désespérément que le nôtre. Nous sommes des ombres qui tentent d'épuiser dans la chair la peur qu'elles ont d'elles-mêmes, la voix, les langues, les textes n'étant que l'ombre portée du temps sur la terre où nous attendons de mourir, ayant trouvé dans le temps ce que nous réclamons à autrui, à la musique, aux grands récits : que le temps passe d'une autre façon, qu'il nous oublie, qu'il cesse de nous faire naître à chaque instant (…)". On ne rend rien à la terre, pas même ses rêves. Voix de la nostalgie rurale, profondément attaché aux valeurs du terroir, Richard Millet offre ici l'un de ses romans les plus denses et les plus éclatants.

Les défricheurs d'éternité
7.4

Les défricheurs d'éternité

Sortie : octobre 2000 (France). Roman

livre de Claude Michelet

Résumé : L'abbé Théodéric et douze de ses frères bénédictins de l'abbaye de Solignac, en Limousin, ont pour mission de faire revivre un monastère englouti par les terres hostiles de cette région proche de la Sologne. En ce temps-là, le milieu du XIe siècle, quand les héritiers de Charlemagne se disputaient l'Empire disloqué, c'était un pays où survivre était un exploit. Ils arrivent avec une faucille et leur foi. Ils découvrent une population minée par les fièvres et les écrouelles, ravagée par les famines et encore toute proche du paganisme. Tout est à faire, sur le plan matériel comme sur le plan spirituel. Ils se jettent dans l'aventure, véritable reconquête. Avec les manants, ils défrichent, assèchent les marais, créent des étangs. Ils combattent le sorcier. Ils élèvent une abbatiale. Ils font de Saint-Romain un lieu de pèlerinage. Ainsi ils rendent vie à ce territoire et à ce peuple déshérités. Cela leur demandera trente ans. Ils pensent avoir accompli leur mission quand une bande de Vikings fond sur Saint-Romain : massacres, incendies, désolation. Mais peut-on abandonner les hommes et l'?uvre de Dieu ?