Lectures 2016

Avatar Sister_Ray Liste de

29 livres

par Sister_Ray
Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Au lieu du péril (2014)

    Sortie : . Roman.

    Livre de Luba Jurgenson

    Réflexion très intéressante sur la traduction et le bilinguisme, sur le fait de vivre dans deux langues à la fois, ici le français et le russe. C'est très juste, pertinent et bien écrit, j'adore comment l'auteur parle du langage, tout en dépassant son sujet et abordant bien d'autres thématiques. Au passage, j'ai appris beaucoup de choses sur la Russie et le russe, que je ne connais absolument pas.
  • Sauveur et fils (2016)

    Sortie : . Jeunesse et roman.

    Livre de Marie-Aude Murail

    Un roman jeunesse très sympa, bien dans la lignée d'autres M-A Murail comme Oh boy ou les Emilien. Le protagoniste est un psychologue, dont l'on suit les séances avec ses patients semaine après semaine, ça permet d'aborder des sujets divers et variés pas toujours joyeux, mais toujours sur un ton positif et avec beaucoup d'humour. Une lecture agréable donc, à conseiller aux adolescents.
  • Nos jours heureux (2014)

    Sortie : . Roman.

    Livre de Gong Ji-Young

    Une jeune femme aisée mais en grande souffrance psychologique rend visite, forcée par sa tante, à un condamné à mort (pour meurtre). Petit à petit un lien va s'établir et cette rencontre va la changer... C'est un livre très beau et touchant, il y a des passages magnifiques, mais je trouve vraiment dommage que l'auteur se soit sentie obligée d'innocenter un peu le personnage masculin (sans donner trop de détails), ça va à l'encontre du message de compassion du bouquin. C'est très empreint de morale chrétienne, un peu trop pour moi parfois. Mais c'est quand même une lecture que je recommande, c'est bien écrit/traduit.
  • Les tendres plaintes (2010)

    Sortie : juin 2010. Roman.

    Livre de Yoko Ogawa

    Comme toujours avec Ogawa, un joli récit parfaitement poétique et évanescent à la japonaise. J'ai adoré la description de ce triangle de personnages qui réalisent leurs travaux minutieux loin de tout, coupés du monde, et les relations troubles, pleines de non-dits, entre les trois.
  • Rosa Candida (2010)

    Sortie : . Roman.

    Livre de Auður Ava Ólafsdóttir

    J'ai choisi ce titre car je voulais lire un roman islandais, ironiquement le récit ne comporte aucune indication de lieu, ou de temps, il donne l'impression qu'il pourrait se passer n'importe où en Europe. Ça commence comme un road trip, j'ai plutôt aimé cette partie, mais j'ai ressenti une lassitude ensuite à l'arrivée au monastère. Globalement, ce roman ne m'a pas trop emballée, je l'ai trouvé plus mièvre que réellement beau ou touchant, peut-être en partie parce que je ne me suis pas attachée aux personnages, surtout au protagoniste.
  • Tokyo (2004)

    Sortie : . Roman.

    Livre de Mo Hayder

    Je suis très mitigée. Assez déçue par rapport à ce que j'attendais au début, car le livre commence bien. L'ambiance glauque est réussie, c'est vraiment sombre et angoissant, et le style est esthétisant, assez raffiné. Malheureusement le dénouement m'a déçue ("tout ça pour ça") et je n'ai pas aimé le côté sensationnaliste, "je prends un cadre oriental et un contexte historique bien trash pour rendre mon livre plus intrigant et effrayant pour le lecteur occidental". Bref, un thriller qui promet beaucoup mais déçoit.
  • Les Choses s'arrangent mais ça ne va pas mieux (2006)

    One Good Turn

    Sortie : 2006. Roman.

    Livre de Kate Atkinson

    VO. J'aime beaucoup les livres de Kate Atkinson. Celui-ci est le deuxième tome de la série des Jackson Brodie, polars atypiques. Il ne se passe pas grand chose en fait tout du long, les trois quarts du livre consistent en la description des pensées des personnages. Le ton est très comique et léger, en contraste avec le premier tome, plus sombre dans ses thèmes. J'aime bien le personnage de Martin, écrivain très malchanceux et timide. L'enquête n'est pas aussi prenante que dans le premier, pas le meilleur des Atkinson donc, mais c'était quand même une lecture très divertissante et je reste fan de l'auteur.
  • Kitchen (1988)

    キッチン (Kicchin)

    Sortie : 1988. Recueil de nouvelles.

    Livre de Banana Yoshimoto

    VO. J'ai adoré ces deux histoires, Kitchen comme Moonlight Shadow, c'était vraiment beau, à la fois triste et réconfortant. J'ai du mal à dire beaucoup de choses dessus, vraiment juste que c'était beau. Il me semble qu'il faut vraiment être dans l'état d'esprit adéquat pour apprécier, ça ne touchera pas tout le monde mais pour ma part j'accroche totalement à cette sensibilité.
  • La Mer (2006)

    Sortie : 2006. Roman.

    Livre de Yoko Ogawa

    VO. Recueil de nouvelles. Très joli, j'ai particulièrement aimé "Le bureau de dactylographie (...)" et "Le camion de poussins".
  • Jardin de printemps (2014)

    Haru no niwa

    Sortie : 2014.

    Livre de Tomoka Shibasaki

    Un court roman, la vie quotidienne d'un homme dans son immeuble, et de ses voisins. Très japonais. Je recommande seulement à ceux qui aiment la littérature japonaise et/ou les romans où il ne se passe rien (lors d'une après-midi de printemps c'est l'idéal).
  • Les bulles (2010)

    Sortie : août 2010. Recueil de nouvelles.

    Livre de Claire Castillon

    J'avais apprécié les deux précédents recueils de nouvelles de Claire Castillon (il y a longtemps) mais celui-ci ne m'a pas convaincue. C'est une collection de courts textes écrits à la première personne, avec des personnages frappadingues souvent d'un milieu bourgeois qui crachent leur fiel sur leur entourage (conjoint, famille)... Malheureusement on a l'impression que c'est un même exercice de style répété une trentaine de fois, c'est très répétitif et lassant. Les thèmes abordés (le couple, la famille traditionnelle) ne me parlent pas, pas traités comme ça en tout cas. Comme je connaissais déjà le style très particulier de l'écrivain, je n'ai pas eu l’effet de surprise positif que m'avaient procuré "Insecte" ou "On n'empêche pas un petit cœur d'aimer".
  • Heaven (2016)

    Sortie : . Roman.

    Livre de Mieko Kawakami

    Un beau roman, très fort, sur le harcèlement scolaire. Les deux protagonistes m'ont émue, j'ai été vraiment happée par ce roman.
  • La loi de l'accident (2007)

    The Accidental

    Sortie : janvier 2007. Roman.

    Livre de Ali Smith

    VO. Un roman polyphonique et post-moderne, dans lequel on suit les quatre membres d'une famille anglaise qui part en vacances dans le Norfolk, où ils rencontrent une jeune femme qui va s'incruster chez eux et bouleverser la vie de chacun d'une manière ou d'une autre. Les voix des quatre personnages s'alternent dans des chapitres écrits à la première personne. J'ai plutôt bien aimé, les personnages sonnent vrai, c'est assez drôle parfois, je m'attendais peut-être à un peu plus au niveau du développement de l'histoire. L'auteur semble donner une importance au style avant tout, un peu au détriment de l'histoire. C'est un peu un livre "qui veut être intelligent", un exercice de style, il y a un côté post-moderne de l'écrivain qui se regarde écrire, ce qui empêche un peu le lecteur d'être ému ou impliqué, mais c'était quand même bien plaisant.
  • Amour, prozac et autres curiosités

    Roman.

    Livre de Lucia Etxebarria

    VO. Entre 5 et 6. Une lecture assez irritante pour moi car je trouve que la caractérisation des personnages est ratée, alors que le livre repose sur ces trois personnages, ces trois sœurs (la narration alterne les points de vue de l'une ou de l'autre, à la première personne). Elles ont chacune un rôle social bien stéréotypé à l'extrême (la femme au foyer soumise, la femme d'affaires redoutable et la jeune rebelle destroy), ce qui déjà m'agace un peu, mais intérieurement elles ont la même voix, ce n'est pas crédible. Je trouve quand même que ça s'améliore au fur et à mesure et que la fin est pas mal, mais mon avis reste mitigé. En fait, ayant lu un autre livre d'Etxebarria et pensé la même chose, je trouve qu'elle ne "s'efface" pas assez derrière ses œuvres, on sent trop l'auteur qui parle à travers ses personnages. Et pourtant elle a l'air d'être cool, je suis d'accord avec ses idées (féminisme, un certain anti-conformisme), mais en tant qu'objet de littérature c'est pas super bon selon moi.
  • Hôzuki (2016)

    Sortie : . Roman.

    Livre de Aki Shimazaki

    Dans la même veine que la pentalogie "Le poids des secrets" de l'auteur, sauf qu'il n'est pas fait mention du passé historique japonais, on est dans le contemporain. C'est apparemment le 2ème tome d'un nouveau cycle commencé par "Azami", qu'il faudrait que je lise pour savoir quel sera le thème général. Un style extrêmement concis et épuré, c'est une jolie histoire mais comme toujours avec cet auteur ça reste anecdotique, un peu vite oublié. J'aime beaucoup la couverture.
  • La face B (2010)

    Sortie : . Biographie.

    Livre de Akhenaton

    Je ne suis même pas une très grande fan d'IAM (je connaissais surtout l'album L'école du micro d'argent, excellent) mais je me suis laissée tenter par cette autobiographie car j'aime bien Akhenaton, et j'ai bien fait car c'est vraiment bien. Très complet, Akhenaton aborde autant sa vie personnelle, son enfance, son histoire familiale, que les processus de création de ses albums (IAM et solo), le fonctionnement du groupe IAM, ses influences musicales et artistiques. J'aime beaucoup ses prises de position politiques et ses réflexions sur la France. J'ai encore plus de respect pour Akhenaton après cette lecture, et j'écoute pas mal sa musique depuis. Je pense que ça peut intéresser même les gens qui ne sont pas fans de hip hop.
  • Mudwoman (2013)

    Sortie : . Roman.

    Livre de Joyce Carol Oates

    VO. Une révélation pour moi car c'est le premier livre de JCO que je finis (j'avais abandonné Blonde). J'ai adoré, c'est un grand roman très sombre et prenant, il a beaucoup résonné en moi. C'est la descente aux enfers (et la renaissance) d'une femme brillante, mais je préfère pas trop en dire car il vaut mieux le lire sans savoir de quoi il parle. Je ne peux donc pas dire si c'est un bon JCO par rapport aux autres mais c'est un excellent livre, pas pour tout le monde cependant (il met mal à l'aise souvent).
  • Natural Woman (1998)

    Sortie : 1998. Roman.

    Livre de Rieko Matsuura

    Les aventures amoureuses (lesbiennes) d'une jeune femme. C'est érotique, souvent cruel et un peu triste.
  • La maison où je suis mort autrefois (1994)

    Mukashi bokuga shinda ie

    Sortie : 1994. Roman.

    Livre de Keigo Higashino

    Très court polar, une ambiance angoissante, l'intrigue m'a un peu laissée sur ma faim.
  • La Ballade de l'impossible (1987)

    ノルウェイの森 (Noruwei no mori)

    Sortie : 1987. Roman.

    Livre de Haruki Murakami

    Entre 7 et 8 (7 objectivement, 8 selon mon plaisir de lecture). Ca se lit vrament bien, les pages défilent même si le livre est gros. Il y a toujours quelque chose qui me dérange dans la façon dont Murakami écrit ses personnages (surtout les femmes, c'était vraiment obligatoire qu'il y ait une tension/relation sexuelle entre le héros et TOUS les persos féminins du livre ? et ses protagonistes masculins se ressemblent tous). Et pourtant j'ai aimé ce temps passé avec eux. Mon passage préféré est quand Watanabe va rendre visite à Naoko à la maison de repos, ce lieu a l'air tellement apaisant. J'avais souvent "Norwegian Wood" en tête pendant ma lecture. C'est peut-être un de mes préférés de l'auteur (j'ai lu les autres il y a très longtemps...).
  • Jeux de famille (1996)

    Full house

    Sortie : 1996. Récit.

    Livre de Miri Yu

    VO/VF. Une écriture sèche, des personnages très bizarres, un peu fous, c'est un drôle de livre.
  • Monstrueux (2008)

    Sortie : 2008. Roman.

    Livre de Natsuo Kirino

    Une lecture qui laisse un goût affreux quand on ferme le livre, c'est vraiment très glauque et sans répit.
  • Stupeur et Tremblements (1999)

    Sortie : . Roman.

    Livre de Amélie Nothomb

    Relecture. Je crois qu'à ma première lecture, il y a très longtemps, je l'avais plus pris au premier degré, et c'est peut-être un des problèmes de ce livre, le fait qu'il peut donner une image très négative et fausse d'une culture à ceux qui la connaissent mal (surtout que Nothomb s'amuse à affirmer dans les interviews que c'est une histoire vraie). Bon maintenant, je vois bien le côté "farce" de la chose, et un lecteur avisé peut voir ça comme une moquerie pas méchante et pas complètement sans fondement. Sa critique du monde de l'entreprise est pas mal en soi, mais au sujet de la comparaison entre deux cultures très différentes, on pourrait attendre plus subtil de la part de quelqu'un qui dit aimer le Japon. Bon, ça ne mérite pas 6, le style n'est vraiment pas fameux, mais je laisse ma note en souvenir de ma première impression et parce que, comme tout Nothomb, ça divertit bien pendant une heure ou deux.
  • Métaphysique des tubes (2000)

    Sortie : . Roman.

    Livre de Amélie Nothomb

    Assez inconsistant, comme beaucoup de livres de Nothomb il faut le dire. Je l'ai lu il y a quelques jours et je ne sais déjà plus quoi en dire tellement il ne m'a pas marquée. L'idée de raconter sa vie de sa naissance à 3 ans est originale, certes. Les apparitions de son père m'ont fait sourire (son expérience en tant que chanteur de nô, l'épisode ou il tombe dans un fossé). "Biographie de la faim", qui prend la suite de celui-ci, m'avait laissé un souvenir beaucoup plus vif.
  • Extension du domaine de la lutte (1994)

    Sortie : 1994. Roman.

    Livre de Michel Houellebecq

    J'ai trop besoin que la littérature m'aide à voir un peu de beauté dans ce monde, ou au moins du sens, pour pouvoir apprécier ce genre de livre. C'était affreux, je déteste le style, la dernière partie remonte un petit peu le niveau mais globalement c'était une corvée, je trouve quand même que Houellebecq s'est, heureusement, assez amélioré dans ses livres suivants (même si je ne l'aime pas trop). Je comprends que ce livre ait pu faire son effet à sa publication en 1994, mais le lire en 2016 n'apporte rien... On le sait maintenant que le capitalisme est un système pourri... Et vraiment, la misogynie profonde de l'auteur me dégoute complètement.
  • La fille tatouée (2008)

    Sortie : octobre 2008. Roman.

    Livre de Joyce Carol Oates

    VO. L'histoire et les personnages ne m'ont pas transcendée, mais l'auteur a ce talent d'écriture qui fait qu'on est quand même porté par la lecture. A mon avis, c'est sûrement un livre mineur dans son œuvre. Il y a des thèmes intéressants ici (l'antisémitisme, la mémoire de la Shoah, les rapports de classe et de domination, etc.) mais il manque quelque chose pour en faire un livre puissant et marquant.
  • Pétronille (2014)

    Sortie : . Roman.

    Livre de Amélie Nothomb

    Un bon moment passé avec celui-ci, c'est souvent drôle. Nothomb y est moins égocentrique que d'habitude. Belle amitié et joli portrait de "Pétronille" alias Stéphanie Hochet, qui m'a donné envie de découvrir ses livres.
  • « Art » (1994)

    Sortie : . Théâtre.

    Livre de Yasmina Reza

    Je m'attendais à quelque chose de plus percutant mais je pense qu'il faut que je voie la pièce jouée pour me faire un avis, que les personnages prennent vie devant mes yeux car en lisant seulement c'est pas le cas (le texte est assez... plat ?). Plus une réflexion sur les rapports humains que sur l'art.
  • Une parfaite journée parfaite (2002)

    Sortie : . Roman.

    Livre de Martin Page

    Très sympa, ça regorge d'inventivité, un peu à la Boris Vian. Comme toujours avec cet auteur, c'est très (trop) léger, malgré le sujet.