Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1

    Chanson douce (2016)

    Sortie : . Roman.

    Livre de Leïla Slimani

    240 pages

    Complètement entraîné dans le récit par le dispositif et le style gracieux, j'ai vraiment apprécié la justesse et la violence des scènes de la vie quotidienne. L'époque me semble aussi très bien représentée. Quelques caractérisations sont un peu trop conventionnelles pour mon goût. Très réussi au final.
  • 2

    Le Chasseur Zéro (1996)

    Sortie : . Roman.

    Livre de Pascale Roze

    164 pages

    J'aime l'idée, j'aime le style direct. Paradoxalement, j'avais l'impression que plus l'héroïne hallucinait plus son ancrage dans la vie était décrit, l'inverse aurait peut-être été plus efficace. Intéressant malgré tout.
  • 3

    L'Épuisement (1994)

    Sortie : 1994. Roman.

    Livre de Christian Bobin

    88 pages

    Joli texte qui s'adresse directement au lecteur et interroge sa démarche d'écriture (et l'écriture en général). Fragmentaire mais consistant, j'ai davantage aimé les évocations les plus personnelles.
  • 4

    Délivrance (2009)

    Flaskepost Fra P

    Sortie : 2009. Roman.

    Livre de Jussi Adler-Olsen

    744 pages

    Malgré quelques redites et deus ex machina, ce troisième tome est des plus efficaces ! Le pitch est chouette, c'est toujours aussi drôle et les séquences finales sont haletantes.
  • 5

    Enfin le royaume (2018)

    Sortie : . Poésie.

    Livre de François Cheng

    160 pages

    On est forcément plus ou moins sensibles à certaines formes ou certains sujets. Reste que pour ma part, certains de ces quatrains ont su me toucher au coeur.
  • 6

    Robert des noms propres (2002)

    Sortie : . Roman.

    Livre de Amélie Nothomb

    190 pages

    Le roman prend son intérêt dans son contexte d'écriture : il s'agit d'une biographie aux accents absurdes de RoBERT, chanteuse et amie d'Amélie Nothomb, sorti en parallèle de son album "Celle qui tue", que j'ai découvert à l'époque et que j'ai apprécié tout particulièrement pour sa singularité dans le paysage musical français. Les échos, les relations entre fiction et réalité donnent du relief à cette vie racontée en roman - un peu par le menu mais achevée par un gimmick amusant.