Les Chemins de l'enfance : la sélection de décembre 2018 de LaCinetek

“L'enfance sait ce qu'elle veut. Elle veut sortir de l'enfance.” Jean Cocteau
Ce mois-ci, nous partons sur les chemins de l’enfance.
Le premier sentier, aux chemins multiples, est celui des contes. Il vous mènera au royaume magique de la Bête, à la cabane forestière de Peau d’âne ou, accompagné par Pinocchio, à la mer tempétueuse et au ventre de Jonas, la baleine.
Trois chefs-d’œuvre, signés Cocteau, Demy et Comencini, où la féerie ne fait qu’une avec la liberté et les stupéfiantes inventions visuelles de leurs auteurs.
L’autre sentier ouvre sur des chemins plus hétérogènes encore : ceux des portraits d’enfants qui se confrontent au monde bien réel des adultes. Vous y croiserez le Kid, main dans la main avec Charlot ; la joyeuse bande turbulente de La Guerre des boutons ; Bruno et son père dans les rues de Rome à la recherche du Voleur de Bicyclette et la petite Ponette confrontée à la mort de sa mère. Mais aussi le jeune garçon confié au majordome de ses parents dans Première désillusion de Carol Reed ; et Jamie, l’enfant bouleversant de l’âpre poème en noir et blanc de Bill Douglas, My Childhood.
Puis, au bout du chemin, de nouveau la mer. La course éperdue du jeune fugueur des Quatre Cents Coups et le visage de Jean-Pierre Léaud enfant qui se tourne vers nous et nous regarde pour l’éternité.
Dix films qui se confrontent aux joies et aux peurs enfantines et qui sont autant de récits d’initiations. Pour nous aider à grandir.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant