Les Séries que la Pilule Rouge m'a Ruiné

Avatar VieilleFille 69 Liste de

18 séries

par VieilleFille 69

Comme dit le célèbre proverbe internet : "What have been seen cannot be unseen"

Le phénomène de la pilule rouge décrit la sensations qu'ont les personnes qui commencent à s'intéresser au sexisme ordinaire, au racisme ordinaire, à l'homophobie ordinaire, etc. Assez rapidement, quand on commence à comprendre certain mécanismes et comprendre les concepts majeurs, on a alors l'impression que le sexisme, le racisme, l'homophobie est partout, et ça nous saute aux yeux. On a alors l'impression de voir le monde avec un regard nouveau qui dévoile certain mécanismes sociaux d'oppression ou de stigmatisation, ou encore d'invisibilisation de certain groupes sociaux ou minorités.
Les personnes qui ressentent ça appellent ça "prendre la pilule rouge" car comme Néo dans Matrix on a l'impression de voir les dessous du fonctionnement de la matrice et on ne peut malheureusement plus revenir en arrière (et continuer à vivre dans l'ignorance de tous ces mécanismes).

- Ça ne veut pas dire qu'on ne peut plus aimer ces séries
- Ça ne veut pas dire qu'on ne peut plus regarder ces séries
- Ça ne veut pas dire que ces séries n'ont pas des qualités par ailleurs (que ce soient des qualités techniques, scénaristiques, comiques ou même en terme de représentation).

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Power Rangers (1993)

    25 min. Première diffusion : . Action, aventure et jeunesse.

    Série de Haim Saban avec Jason Narvy, Paul Schrier, Austin St. John

    Attend une minute. Donc le Power ranger noir est noir, la fille est rose, l'autre fille est asiatique donc elle est JAUNE, et évidemment le leader est blanc???? Et quel rapport avec les robots-vélociraptors??? TU TE FOUTRAIS PAS UN PEU DE NOTRE GUEULE MEGAZORD???
    Mon enfance est ruinée.
  • Bande-annonce

    Kaamelott (2003)

    5 min. Première diffusion : . 6 saisons. Aventure, comédie et fantasy.

    Série de Alexandre Astier avec Alexandre Astier, Lionnel Astier, Franck Pitiot

    J'aime vraiment mais vraiment Kaamelott mais le sexisme dans la série c'est vraiment plus possible. Toutes les femmes sont stupides ou intéressées ou castratrices ou sont là pour le plaisir d'Arthur. Les blagues me font toujours autant rire et j'adore tellement Perceval mais juste c'est impossible de ne plus voir le sexisme une fois que tu l'as vu.
  • Bande-annonce

    South Park (1997)

    22 min. Première diffusion : . 24 saisons. Animation et comédie.

    Dessin animé de Matt Stone et Trey Parker avec Christophe Lemoine, Thierry Wermuth, William Coryn

    Cette série a été une de celles qui a un peu éveillé ma conscience politique (oui) malheureusement quand je vois comment la question du racisme dans les épisodes des premières saisons ou sur d'autres questions (alcoolisme), on voit qu'ils passent à côté de la question des systèmes oppressifs et ça tombe dans le colorblind.
    - Le mélange d'humour sur le personnage de Monsieur Garrison dont on ne sait pas trop s'il est gay, transgenre ou pervers est plutôt mal venu.
    - Racisme décomplexé
    - Le personnage méchant, raciste antisémite, etc. est forcément gros.
    - Beaucoup de sexisme en général même si la question du féminisme est abordé.
  • Bande-annonce

    American Horror Story (2011)

    43 min. Première diffusion : . 9 saisons. Thriller, Épouvante-horreur, anthologique et drame.

    Série de Ryan Murphy et Brad Falchuk avec Sarah Paulson, Evan Peters, Jessica Lange

    Typiquement le genre de série que j'aimerais regarder plus mais je ne peux plus voir. La perversité et les menace d'un viol comme élément pour attirer le public vraiment je peux pas. Des viols un peu pris à la légère. La question du racisme et de l'esclavage très mal abordée dans la saison 3.
  • Bande-annonce

    Game of Thrones (2011)

    52 min. Première diffusion : . 8 saisons. Aventure, drame et fantasy.

    Série de David Benioff et D.B. Weiss avec Peter Dinklage, Lena Headey, Emilia Clarke

    Bon je crois que tout a été déjà dit sur cette série, saison après saison, d'ailleurs elle ne fait plus les mêmes scores d'audience.
  • Bande-annonce

    House of Cards (2013)

    52 min. Première diffusion : . 6 saisons. Policier et drame.

    Série de Beau Willimon avec Kevin Spacey, Robin Wright, Michael Kelly

    Ouai bon ok, il est blanc, il est vieux, il est marié et se tape des petites jeunettes, il fait de la politique, il le pouvoir sur tout le monde et tue des gens et même des chiens. What else? -_-
  • Bande-annonce

    Man Seeking Woman (2015)

    30 min. Première diffusion : . 3 saisons. Fantastique et comédie.

    Série de Simon Rich avec Jay Baruchel, Eric André, Britt Lower

    Dans un monde parallèle j'aurais trouvé cette série super drôle grâce au mélange du fantastique à une série sentimentale. Mais j'ai pris la pilule rouge et cette série est hyper sexiste et pleine de male tears. La vie d'un homme blanc cis hétéro célibataire qui n'arrive pas à tremper son biscuit :' ( Vraiment c'est pas possible.
  • Bande-annonce

    Californication (2007)

    30 min. Première diffusion : . 7 saisons. Comédie et drame.

    Série de Tom Kapinos avec David Duchovny, Evan Handler, Natascha McElhone

    Au début j'avais vraiment envie de soutenir Hank.
    Après j'ai compris que c'était l'histoire d'un mec blanc cis hétéro d'âge moyen "super intelligent" célibataire qui comme tous ces mecs veut LA femme et en même temps il a toutes ces autres femmes à portée de bite, comme ça doit être dur - - '
    Heureusement Hank n'a pas un discours trop sexiste sur les femmes mais la façon dont elles apparaissent et disparaissent dans la série...
    A la fin c'était je me suis demandé s'il resterait encore quelque chose si on retirait l'alcool et les filles canons.
  • Bande-annonce

    Les Mystères de l'amour (2011)

    45 min. Première diffusion : . 6 saisons. Comédie, drame et romance.

    Série de Jean-Luc Azoulay avec Hélène Rollès, Patrick Puydebat, Laure Guibert

    Bon heureusement j'ai pas à me forcer pour ne pas la regarder. Quand t'étais jeune tu te disais "pff Hélène et les Garçons c'est stupiiiide". Maintenant quand tu regardes ça tu te dis "MAIS BON SANG JOSE VA JOUER SUR L'AUTOROUTE BORDEL!!!!"
  • Bande-annonce

    The Big Bang Theory (2007)

    25 min. Première diffusion : . 12 saisons. Comédie.

    Série de Chuck Lorre et Bill Prady avec Jim Parsons, Johnny Galecki, Kaley Cuoco

    Bah ouai on a tous été enthousiastes sur le projet et en fait cette série aura surtout été une énorme déception. Outre la représentation totalement fausse de la vie des "geek" ou des scientifiques tout simplement :
    - Sexisme (la seule fille au début est une blonde un peu stupide + les filles n'aiment pas les JV, les comics ou même le cinéma (l'épisode où elles essaient toutes les 3 de comprendre pourquoi les garçons aiment les comics est épic en terme de sexisme)
    - Racisme (Au début Rajesh est un personnage partiellement muet, blagues racistes quand Penny croit avoir passé la nuit avec lui)
    - Blagues sur l'asexualité de Sheldon
    - Au début le personnage d'Amy est vraiment cool, elle est intelligente et c'est la seule à pouvoir tenir tête à Sheldon, mais rapidement elle devient juste une groupie de Sheldon
    - Howard est hyper sexiste ok. Mais dans un épisode Penny lui fait remarquer (il fait des blagues désobligeantes, ça peut être pris comme du harcèlement sexuel) et lui dit ses 4 vérités. Au final on a le droit à des male tears, et c'est alors Penny qui s'excuse de lui avoir dit qu'il a eu un comportement inacceptable.
    - Sinon pour résumer l'ambiance en une scène :
    * Les 3 filles entrent dans le comic book store*
    *Rires enregistrés*
    (Des filles dans un magasin de BD c'est drôle apparemment....).
  • Bande-annonce

    Desperate Housewives (2004)

    45 min. Première diffusion : . 8 saisons. Comédie, drame et soap.

    Série de Marc Cherry avec Teri Hatcher, Felicity Huffman, Marcia Cross

    Honnêtement au premier visionnage j'ai aimé. Maintenant que je vois les rediffs j'hallucine. Il faut dire que les personnages ont beaucoup changé entre le pilote (qui avait vraiment l'intention de parler des "housewives") et le dernier (conclusion bâclée et qui a complètement perdu son objectif premier).
    In fine, je pense que c'est vraiment une des séries visant un public féminin parmi les plus sexistes que j'ai vu.
    - Lynette passe de femme surmenée par son foyer avec un mari un peu immature (premier épisode il veut faire l'amour sans protection et "prendre le risque" de faire un enfant de plus) à grosse castratrice hystérique. Elle va jusqu'à utiliser sa fille pour ruiner la vie amoureuse de son ex mari.
    - Tous les amants/maris de Bree finissent par mourir ou la quitter. Même quand elle finit par être heureuse avec un petit jeune, la production décide que l'histoire doit se terminer avec l'apparition d'un enfant surprise
    - Gabrielle est le cliché de la "latina" vénale, égocentrique, superficielle, qui utilise ses charmes consciemment pour manipuler les hommes. Quand elle a des enfants, ils la montrent sans maquillage et avec un surpoids (ça avait fait le buzz) mais ça dure environ 2 épisodes et après retour aux robes taille XXXS
    - Les questions sur l'avortement et l'adoption autour de la grossesse de Julie. Sa mère l'empêche carrément de gérer son enfant comme elle le souhaite. Culpabilisation de Julie quand elle décide de le faire adopter.
    - Eddie, traitée comme une "salope" parce qu'elle a une vie sexuelle libre et est fière de son corps (je nie pas qu'elle a un côté peste), la seule du quartier d'ailleurs à ne pas forcément vouloir de relation longue. Elle est victime de violence conjugale quand elle découvre la véritable identité de son nouveau mari. Mais finalement elle meurt juste après ça d'un "accident". Donc adieu la question des violences conjugales.
    - Fausses accusations de viol
    - Fausses accusations de harcèlement sexuel
    - Fausses accusations de violence conjugale.
    Au final toutes ces questions (viol, violence conjugales) ne sont jamais abordées même si elles font partie des scénarios. Alors que c'est pourtant l'objectif premier de la série (montrer que Maire-Alice s'est suicidée parce qu'elle ne savait pas à qui demander de l'aide, entre autres).
  • Bande-annonce

    Charmed (1998)

    43 min. Première diffusion : . 8 saisons. Drame, fantasy et science-fiction.

    Série de Constance M. Burge avec Alyssa Milano, Holly Marie Combs, Shannen Doherty

    Bon j'étais pas SUPER fan, mais encore un exemple de série qui vise un public féminin mais tombe finalement dans des écueils très sexistes. Notamment le fait que la vie des filles tourne quasi exclusivement autour de leurs relations amoureuses.
  • Bande-annonce

    Friends (1994)

    22 min. Première diffusion : . 10 saisons. Comédie et romance.

    Série de David Crane et Marta Kauffman avec Jennifer Aniston, Courteney Cox, Lisa Kudrow

    - Aucun personnage non-blanc
    - Blagues homophobes
    - Blagues transphobes
    - Blagues sur les gros.se.s
    - Monica ancienne grosse forcément devenue canon, est obsédée par le mariage, les bébés, le ménage et faire des gâteaux. Elle est libre d'être comme ça mais ça fait un peu beaucoup.
  • Bande-annonce

    How I Met Your Mother (2005)

    25 min. Première diffusion : . 9 saisons. Comédie et romance.

    Série de Carter Bays et Craig Thomas avec Josh Radnor, Alyson Hannigan, Cobie Smulders

    Outre le fait qu'on a attendu 9 saisons pour un final super décevant :
    - Ted est au final un personnage assez sexiste
    - Barney est dès le début hyper sexiste. Pas parce qu'il couche avec plein de femmes mais parce qu'il les piège souvent pour y arriver et les traite en objets interchangeables pour son plaisir.
    - Aucun personnage non-blanc
  • Bande-annonce

    Orange Is the New Black (2013)

    1 h. Première diffusion : . 7 saisons. Comédie, policier et drame.

    Série de Jenji Kohan avec Taylor Schilling, Laura Prepon, Selenis Leyva

    Présentée comme une série féministe, elle décevra de façon répétitive :
    - Série avec beaucoup de femmes issus de la diversité mais ça se passe dans une prison....
    - Série avec beaucoup de diversité mais le personnage principal et tous ses intérêts amoureux sont blanc.he.s
    - Les "latinas" sont caricaturées (sexualisées, féminines, un peu bêtes et vénales)
    - Les femmes noires ont toutes un accent "ghetto" même si l'une d'entre elle est par exemple issue d'une famille de militaires
    - Le viol des détenues est un peu pris à la légère dans les premières saisons, il y a même une ou deux blagues sur le viol
    - "Fausse" accusation de viol (difficile d'expliquer sans spoiler)
  • Sex and the City (1998)

    30 min. Première diffusion : . 6 saisons. Comédie.

    Série de Darren Star avec Sarah Jessica Parker, Kim Cattrall, Cynthia Nixon

    Cette série a vraiment été une bouffée d'air frais pour les femmes, et j'aime toujours Samantha mais le personnage de Carrie et ses préoccupations amoureuses (est-ce que je peux péter devant mon amoureux?? je vais écrire un article et parler 40 min là dessus!) dans le Manhattan huppé, bon bof.
  • Bande-annonce

    Mon oncle Charlie (2003)

    Two and a Half Men

    25 min. Première diffusion : . 12 saisons. Comédie.

    Série de Lee Aronsohn et Chuck Lorre avec Charlie Sheen, Angus T. Jones, Conchata Ferrell

    Avant je trouvais ça drôle, mais ça c'était avant.
  • Ma famille d'abord (2001)

    My Wife and Kids

    25 min. Première diffusion : . 5 saisons. Comédie.

    Série de Damon Wayans et Don Reo avec Vivica A. Fox, Damon Wayans, Tisha Campbell-Martin

    Vraiment trop de sexisme dans cette série. Entre les blagues sur "le gros popotin" de Janet, la façon sexiste dont Michael traite la sexualité de sa fille Claire (stupide car jolie évidemment) en comparaison avec la façon dont il traite son fils. Le fait que Michael insulte sans cesse son fils. + les déclarations récentes de Damon Wayans (acteur principal et producteur) sur les femmes qui disent avoir été violées par Bill Cosby, je n'arrive vraiment plus à trouver cette série "familiale".