Les directeurs de la photographie qui démontent ma rétine

Avatar Leto_toro Liste de

12 personnalités

par Leto_toro
Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Derniers ajouts
  • Ordre alphabétique
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Photo Roger Deakins

    Roger Deakins

    acteur et auteur

    Le grand saut - 1994 (hommage évidents aux films des années 40, sans jamais tomber dans la carte postale ou le décalque)
    Fargo - 1996 (ça va, la neige il maitrise)
    O'Brother - 2000 (le Mississippi dans une ambiance surannée et magnifiquement reconstituée)
    Lady Killer - 2004 (le film a énormément de défaut, mais certains plans sont saisissants de beauté)
    The village - 2004 (ça construit énormément l'ambiance du film)
    L'assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford - 2007 (biopic trop lent mais qui peut valoir le coup uniquement pour son esthétique)
    WALL-E - 2008 (ce mec sait aussi faire des ambiances de science-fiction)
    No country for old men - 2008 (beauté crépusculaire)
    True grit - 2010 (comment faire un film gritty mais pas dénué de couleurs)
    Skyfall - 2012 (pê son plus beau travail)
    Prisoners - 2013 (y a des plans qui tuent, c'est parce qu'il est à la barre)
    Invincible - 2014 (mine de rien, Jolie a réussi à s'entourer de techniciens solides qui lui ont permis de sortir un bon film)
    Sicario - 2015 (owi lance moi des plans crépusculaires comme ça à la gueule)
    Hail, Caesar! - 2016 (bel hommage à l'Age d'Or de Hollywood)
  • Photo Emmanuel Lubezki

    Emmanuel Lubezki

    producteur

    Sleepy Hollow - 1999 (la seule chose qui me sauve de l'ennui, mais elle vaut le coup)
    Children of Men - 2006 (parmi les plan-séquences les plus intenses jamais fait)
    Burn after reading - 2008 (par moment les films mineurs des frères Coen ont une beauté visuelle extraordinaire)
    The tree of life - 2011 (les images décrochent régulièrement la mâchoire, ce qui sauve vraiment de l'ennui que ça aurait pu me provoquer autrement)
    To the wonder - 2012 (là ça n'a pas fait de miracle, mais purée ce mec est un génie)
    Gravity - 2013 (y a que Lubezki pour concurrencer ses propres plan-séquences)
    Birdman or (the unexpected virtue of ignorance) - 2014 (dont acte)
    The revenant - 2015 ("slt lumière naturelle d'Alaska, esque tu bz ?")
  • Photo Robert Richardson

    Robert Richardson

    acteur

    Platoon - 1986 (la jungle vietnamienne, il gère)
    Born on the 4th of July - 1989 (il la gère toujours, mais pas que)
    JFK - 1991 (l'un des travaux les plus expérimentaux sur la photographie, il me semble, avec un approche de la texture de l'image qui a même influencé les documentaires)
    Natural born killer - 1994 (il en faut du talent pour faire du nawak cohérent)
    Casino - 1995 (y en a qui savent faire des trucs classes avec pleins de couleurs, il en fait partie)
    Nixon - 1995 (moins définitif que JFK, mais tout de même appréciable)
    Kill Bill - 2003/2004 (première collaboration avec Tarantino, et il reprend son travail sur JFK de manière détournée, quel BG)
    Inglourious Basterds - 2009 (me tape dans l’œil comme ça, tu vas finir par me le crever)
    Hugo Cabret - 2011 (il est mérité ton Oscar mon salaud)
    Django Unchained - 2013 (même le western tu maitrises)
    The hateful eight - 2016 (la beauté renversante du 70mm)
  • Photo David Lean

    David Lean

    réalisateur, scénariste, acteur et producteur

    Freddie Young n'est pas sur SC, et comme son plus beau travail est pour David Lean, autant le placer sous son auréole.

    Lawrence d'Arabie - 1962
    Le docteur Jivago - 1965
    La fille de Ryan - 1970 ("slt, je m'appelle Freddie et je fais les plus beaux films en 70mm de toute l'histoire du Cinéma, et vous vous avez fait quoi aujourd'hui ?")
  • Photo Jack Cardiff

    Jack Cardiff

    réalisateur, acteur et créateur

    Le narcisse noir - 1947
    Les chaussons rouges - 1948 (salut, je m'appelle Jack et j'ai fait les deux plus beaux films en technicolor du monde, et vous ça va ?)
  • Photo Kathryn Bigelow

    Kathryn Bigelow

    réalisatrice, productrice, scénariste, actrice et créatrice

    Greig Fraser n'est pas sur SC, et comme son plus beau travail est pour Kathryn Bigelow, autant le mettre sous son égide.

    Bright Star - 2009 (ose me dire que c'est pas trop beau - et je ne parle pas que de Ben Whishaw)
    Killing them softly - 2012 (idem que The assassination of Jesse James, c'est beau mais c'est chiant mais c'est beau)
    Zero Dark Thirty - 2013 (salut les gars, je vous fais une séquence finale dans le noir, mais ça va être tellement classe)
    Foxcatcher - 2014 (une froideur sublime)
  • Photo Paul Thomas Anderson

    Paul Thomas Anderson

    réalisateur, scénariste, producteur et acteur

    Robert Elswit n'est pas sur SC, et comme ses collaborations les plus connues sont avec PT Anderson, autant le mettre sous sa coupe.

    Boogie Nights - 1997
    Magnolia - 1999
    Punch-Drunk Love - 2002
    There will be blood - 2007 (tu sais quoi ? t'as volé deux Oscars à Roger cette année là, mais je n'en garde presque pas rancune)
    Mission: Impossible - Ghost Protocole - 2011
    Inherent vice - 2014
    Night call - 2014
    Mission: Impossible - Rogue nation - 2015
  • Photo Janusz Kaminski

    Janusz Kaminski

    réalisateur et producteur

    Schindler's List - 1993 (du noir et blanc profond, et la naissance d'une très belle collaboration)
    The lost world: Jurassic Park - 1997 (on pourra dire ce qu'on veut sur cette suite, mais elle a la photographie la plus impressionnante de la saga)
    A.I. Artificial Intelligence - 2001 (si le film ne vous émeut pas vous pourriez au moins faire un effort devant ses images)
    War of the worlds - 2005 (le travail sur l'aspect granuleux de l'image et sa luminosité surexposée est très impressionnant)
    Munich - 2005 (saulide comme un roc)
    Les aventures de Tintin: Le secret de la Licorne - 2011 (les films en performance capture, il arrive à gérer aussi)
  • Photo Vilmos Zsigmond

    Vilmos Zsigmond

    acteur et réalisateur

    Delivrance - 1973 (du naturalisme travaillé, dans ta gueule le dogme95)
    Close encounters of the third kind - 1977 (les couleurs des années 70, mais avec classe)
    The deer hunter - 1978 (terrassant)
    Heaven's gate - 1980 (elle suffit à sauver le film de l'ennui)
    Blow out - 1981 (les années 1980, mais encore avec classe - n'est-ce pas Bifidus - ce mec traverse les époques et s'adapte)
    Le dalhia noir - 2005 (le film est nul, mais grand dieu ces images)
  • Photo Takao Saitō

    Takao Saitō

    auteur, dessinateur, scénariste, acteur et créateur

    Barberousse - 1965
    Kagemusha - 1981
    Ran - 1985
    Rêves - 1990
  • Photo Claudio Miranda

    Claudio Miranda

    acteur

    L'étrange histoire de Benjamin Button - 2008
    Tron Legacy - 2010 (s'il y a quelque chose à sauver dans le film, c'est là)
    Life of Pi - 2012
    Oblivion - 2013
    Tomorrowland - 2015
  • Photo Bruno Delbonnel

    Bruno Delbonnel

    scénariste et acteur

    Le fabuleux destin d'Amélie Poulain - 2001
    Un long dimanche de fiançailles - 2004
    Dark shadows - 2012
    Inside Llewyn Davis - 2013
    Big Eyes - 2014