Les meilleures citations de Kaamelott, Livre I

Avatar Tonto Liste de

13 personnalités

par Tonto
Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Ordre alphabétique
  • Derniers ajouts
  • Photo Alexandre Astier

    Alexandre Astier

    acteur, scénariste, réalisateur, producteur, distributeur, auteur et créateur

    Le roi Arthur

    "(Le roi et Léodagan vont entrer dans la salle du trône.)
    Bohort: Je vous en conjure, Sire, n'entrez pas dans cette pièce !
    Arthur: Bah... C'est la salle du trône, il ferait beau voir que je puisse pas y rentrer !
    Bohort: Mais Attila vous y attend, Sire, Attila ! Le Fléau de Dieu !
    Léodagan: Ah, c'est sûr que c'est pas Jo le Rigolo...
    Bohort: Jo le Rigolo ??? Mais on dit que là où il passe, l'herbe ne repousse pas !
    Arthur: Il y a pas d'herbe dans la salle du trône !
    (Ils entrent)."
    (Episode 5: Le Fléau de Dieu)

    "Arthur (après une réunion avec Perceval et Karadoc) : Voilà ! Ça s’est pas trop mal passé.
    Perceval : Ah, bah nous, au bout d’un moment, on a préféré ne plus rien dire, hein !
    Arthur : Oui, bah voilà. Du coup, ça s’est pas trop mal passé ! "
    (Episode 12: Le Sixième Sens)

    "Arthur : C’est vrai, ce qu’on dit : que vous êtes le fils d’un démon et d’une pucelle ?
    Merlin : Oui, pourquoi ?
    Arthur : Vous avez plus pris de la pucelle…"
    (Episode 15: Les Défis de Merlin)

    "Merlin : Les énigmes, ça n’a jamais été mon truc, alors…
    Arthur : Un de ces jours, il faudra vraiment que vous me disiez ce que c’est, votre truc."
    (Episode 15: Les Défis de Merlin)

    "Guenièvre : Vous avez gagné votre bataille, aujourd’hui ? Ça n’a pas été trop dur ?
    Arthur : Nouvelle technique : on passe pour des cons, les autres se marrent, et on frappe. (Il fait la moue) C’est nouveau…
    Guenièvre : Et c’est répandu, ça, comme technique ?
    Arthur : Ah non, ça, c’est que nous. Parce qu’il faut être capable de passer pour des cons en un temps record... Ah non, là-dessus, on a une avance considérable ! "
    (Episode 20: La Dent de Requin)

    "(Rentré plus tôt que prévu, Arthur découvre qu'on a prêté son lit à un évêque. Comme il est tard, il est contraint de partager son lit avec l’évêque.)
    L'évêque Boniface : Je voulais vous demander : que pense le peuple breton du concept de Dieu unique ? Ca les inquiète, ça, ou… ?
    Arthur : Le Dieu unique, je sais pas, mais moi qui couche avec un évêque, ça peut les inquiéter, oui !"
    (Episode 33: Compagnons de Chambrée)

    "(Guenièvre semble persuadée qu'elle est rousse.)
    Arthur: Vous êtes rousse, vous ?
    Guenièvre: Oh bah un peu, oui...
    Arthur: Comme quoi...
    Guenièvre: Comme quoi ?
    Arthur: Bah... Comme quoi c'est pas une question de cheveux !"
    (Episode 72: Les Fesses de Guenièvre)
  • Photo Lionnel Astier

    Lionnel Astier

    acteur, auteur et préfacier

    Léodagan

    "Séli : J’ai envie de faire des tartes ! Vous allez pas m’obliger à me justifier !
    Léodagan : Ah bah non ! Tant que vous nous obligez pas à les manger !"
    (Episode 02: Les Tartes aux Myrtilles)

    "Léodagan : Sans vouloir la ramener, la seule différence concrète avec des briques, c’est que vous appelez ça des tartes !"
    (Episode 02: Les Tartes aux Myrtilles)

    "Léodagan : Qu’est-ce que c’est que cette lubie de vouloir vous faire construire une table ?
    Arthur : Là, c’est une table ronde pour que les chevaliers de Bretagne se réunissent autour. De toute façon, autant vous y faire, parce qu’à partir de maintenant, on va s’appeler les Chevaliers de la Table Ronde.
    Léodagan : Encore une chance qu’on se soit pas fait construire un buffet à vaisselle, hein !"
    (Episode 3: La Table de Breccan)

    "Arthur : [Les Romains] sont en plein boom : ils viennent de se faire assassiner leur dernier empereur.
    Léodagan : Encore ???
    Bohort : Ils sont dans une dynamique de coups d’état…
    Léodagan : Oui, enfin là, c’est plus une dynamique, c’est un sport national !"
    (Episode 22: La Queue du Scorpion)

    "Léodagan (à sa femme) : Ma parole, des engins comme vous, ça devrait être fourni avec une notice !"
    (Episode 23: La Potion de Fécondité)

    "Arthur : C’est quand même pas ma faute à moi si j’ai l’armée la plus indisciplinée de toute l’histoire martiale !
    Léodagan : Oh, ils sont pas indisciplinés, ils sont très cons, mais c’est pas des mauvais gars…"
    (Episode 44: Patience dans la Plaine)

    "Bohort : Je ne sais pas comment vous faites. On dirait que rien ne vous fait peur : ni les barbares, ni les dragons, ni les monstres…
    Léodagan : Vous êtes marié comme moi, vous savez que la monstruosité peut prendre des formes très diverses !"
    (Episode 88: L'Escorte)
  • Photo Franck Pitiot

    Franck Pitiot

    acteur et créateur

    Perceval

    "(Arthur, Léodagan et Perceval sont bloqués par un camp ennemi)
    Perceval : Si on faisait le coup du bouclier humain ?
    Léodagan : Quel coup ?
    Perceval : Par exemple, Sire, Léodagan et moi on fait semblant de vous prendre en otage : on vous met une dague sous le cou et on traverse le camp adverse en gueulant : " Bougez pas, bougez pas ou on bute le roi!"
    (Episode 1: Heat)

    "(Dans un récit, le père Blaise, associe un qualificatif à chaque personnage et emploie un "Guenièvre à la blanche fesse", qui n'est pas au goût d'Arthur. Le père Blaise tente de se rattraper...)
    Père Blaise: Il faut bien comprendre que, heu... il ne faut pas le prendre au pied de la lettre, hein ! "Guenièvre à la blanche fesse, ça veut pas forcément dire que votre femme à les fesses blanches.
    Perceval: Ah bon ? Ah ben moi, je l'ai pris au pied de la lettre, alors...
    Père Blaise: Non, non, ça s'appelle une licence poétique
    Arthur (très sec): Ça change quoi ?
    Père Blaise: Que... ça veut pas forcément dire ce qu'il y a marqué.
    Perceval: Pfff... C'est pour ça que je panne rien aux livres, moi ! Ça veut pas dire ce qu'il y marqué !

    Perceval: Au bout d'un moment, ce qu'il faudrait peut-être arriver à savoir, c'est si c'est des conneries ou pas... Sire, avec tout le respect, est-ce que la reine a les fesses blanches ?"
    (Episode 72: Les Fesses de Guenièvre)

    "(Perceval et Arthur sont à table avec un eunuque)
    Perceval: Qu’est-ce que ça veut dire, « eunuque » ?
    Narsès: Heu… Vous connaissez le chapon ?
    Perceval: Ah ouais, c’est bon, ça ! Ça a de la saveur.
    Narsès: Ben moi, c’est pareil.
    Perceval (de l'air de celui qui comprend tout): Vous avez de la saveur !"
    (Episode 75: Eunuques et Chauds Lapins)

    "(Arthur, Perceval et Lancelot cherchent un dragon dont ils ont entendu le cri)
    Perceval : Vu le cri, il doit bien faire ses 300 litres !
    Lancelot : …300 livres.
    Arthur : Depuis quand vous êtes expert en dragon, vous ?
    Perceval : Bah c’était pour dire quelque chose !

    (Plus tard, les chevaliers voient un énorme dragon)
    Arthur : La vache ! Vous avez vu la taille du truc ?
    Lancelot : Ca, c’est sûr qu’il fait un peu plus de 300 livres !
    Perceval : J’étais pas tombé loin...
    Arthur : Ouais, il en fait juste 4000 !

    (Bohort, resté en arrière, leur demande s’ils ont trouvé le dragon)
    Lancelot : Non, c’est pas lui, non !
    Bohort : C’est pas lui ? Mais pourquoi ?
    Lancelot : Trop gros.
    Perceval : Entre 300 et 4000 livres !"
    (Episode 86: Le Dragon des Tunnels)
  • Photo Audrey Fleurot

    Audrey Fleurot

    actrice

    La Dame du lac

    "(La Dame du lac décrit à Arthur un itinéraire qui le mènera à un trésor)
    La Dame du lac : …normalement, vous arrivez à une grande clairière.
    Arthur : A quoi je la reconnaîtrai ?
    La Dame du lac : Ben… Heu… Elle est grande !"

    "Arthur: D'accord, et quand je tombe sur l'ogre à deux têtes, je le zigouille ! Vous avez un petit quelque chose pour moi ? Une protection magique, une potion... ?
    La Dame du lac : Non, j'ai ça.
    Arthur: Qu'est-ce que c'est ?
    La Dame du lac: C'est... un genre de cake.
    Arthur: Mais, heu... Un cake magique ?
    La Dame du lac: Ah, non, non... C'est un cake, c'est pour la route..."
    (Episode 34: La Grotte de Padraig)
  • Photo Anne Girouard

    Anne Girouard

    actrice

    Guenièvre

    "(Guenièvre explique au roi Arthur que sa mère lui a encore demandé quand elle se déciderait enfin à avoir un enfant avec le roi.)
    Guenièvre: J'y connais rien, mais, à votre avis, le fait que vous me touchiez pratiquement jamais, ça a une influence sur la fécondité ?"
    (Episode 23: La Potion de Fécondité)

    "Lancelot (qui cherche à faire comprendre à la reine qu'il est secrètement amoureux d'elle) : Dans certaines contrées lointaines, un homme choisit une femme, l’épouse, et il ne connaît plus qu’elle jusqu’à ce que la mort les sépare !
    Guenièvre : Oui, mais nous, ça n’a rien à voir : on est civilisés, on n’est pas des sauvages ! Vous les voyez, vous, les hommes d’ici, avec une seule femme toute leur vie ? Ils auraient l’air de quoi ?"
    (Episode 37: La Romance de Lancelot)
  • Photo Thomas Cousseau

    Thomas Cousseau

    acteur

    Lancelot

    "(Elias annonce qu'il faut sacrifier la reine pour satisfaire l'esprit des loups)
    Lancelot: La reine ? Il n'en est pas question!
    Arthur:La reine, c'est ma femme!
    Léodagan: Bah, c'est ma fille!
    Lancelot: Non, moi, c'est personne, mais je trouve ça inadmissible!"
    (Episode 25: le sacrifice)
  • Photo Jacques Chambon (2)

    Jacques Chambon (2)

    acteur

    Merlin

    "(Sur le champ de bataille)
    Merlin : Je vois ce que vous leur trouvez de spécial, moi, à vos gars !
    Arthur : Ils sont mous !
    Merlin : Bah… Ça n’a rien de spécial !"
    (Episode 49 : Le Sort de Rage)
  • Photo Simon Astier

    Simon Astier

    acteur, réalisateur, créateur, scénariste et auteur

    Yvain

    "(Yvain et Gauvin disent avoir rencontré des Hindous)
    Arthur : Comment vous savez que c’était des Hindous ?
    Le Père Blaise : Est-ce qu’ils avaient des éléphants ?
    Yvain : Non, mais les chevaux étaient tout chelous : des trucs énormes tout gris avec la queue plantée au milieu de la tête !
    Le Père Blaise : Oui, ben des éléphants, oui…"
    (Episode 60: Le Prodige du Fakir)
  • Photo Jean-Christophe Hembert

    Jean-Christophe Hembert

    acteur, producteur et réalisateur

    Karadoc

    "(Perceval et Karadoc expliquent au roi que leur présence à la taverne contribuent au prestige de l’établissement)
    Perceval : Notre présence est bien appréciée. Tenez, cette table, là : eh ben tout le monde l’appelle « La Table des Chevaliers » !
    Karadoc : Une fois, il y a un type qui l’a appelé « La Table des deux Connards », mais je sais pas s’il nous avait reconnu."
    (Episode 71: Un Roi à la Taverne)
  • Photo Aurélien Portehaut

    Aurélien Portehaut

    acteur

    Gauvain

    "(Yvain et Gauvain parlent d'un spectacle de fakir, croyant avoir été victimes d'une attaque de la part de ce dernier)
    Gauvain: ...et après, il s'est enfoncé un clou énorme dans la cuisse !
    Père Blaise: C'est normal, chez les fakirs, ça : ils prennent des épées, ils se transpercent de part en part, et ça saigne même pas, hein !
    Yvain: Là, ça saignait ! Ça pissait le sang, même !
    Gauvain: D'ailleurs, à voir la réaction des autres, je pense qu'il a dû y avoir un problème..."
    (Episode 60: Le Prodige du Fakir)
  • Photo Vanessa Guedj

    Vanessa Guedj

    actrice

    Angharad

    "Angharad (au roi): Je sollicite de votre bonté, sire, de bien vouloir entretenir le seigneur Perceval de la flamme qui m’anime !
    Arthur : Moi ? Pourquoi moi ?
    Angharad : Parce que… moi, j’y arrive pas !
    Arthur : Vous osez pas ?
    Angharad : Si, si, si, si, si, si ! Mais… Il comprend rien !"
    (Episode 73: Le Billet Doux)
  • Photo Marcel Philippot

    Marcel Philippot

    acteur

    L'évêque Boniface

    "(Rentré plus tôt que prévu, Arthur découvre qu'on a prêté son lit à un évêque, Boniface.)
    Arthur : Vous allez décaniller vite fait d’ici, ou j’appelle vite fait la garde !
    L’évêque Boniface : Ne vous donnez pas cette peine, j’allais justement le faire (Il crie :) A moi ! A l’assassin !"
    (Episode 33: Compagnons de Chambrée)
  • Photo Lorànt Deutsch

    Lorànt Deutsch

    acteur, créateur et auteur

    L'Interprète

    "Le Père Blaise: Je voulais vous demander: Comment vous en êtes venu à la culture burgonde ?
    L'Interprète: La culture burgonde ? Je savais même pas qu’y en avait une… Non, moi je voulais faire grec moderne, mais y avait plus de place. Il restait que burgonde ou anglais. Anglais ! Mais c’est encore moins répandu."
    (Episode 24: L'Interprète)