Les meilleurs films du catalogue Netflix Belgique + AVIS

Avatar Peaky Liste de

606 films

par Peaky

Triez par "DERNIERS AJOUTS" pour voir les derniers films ajoutés par Netflix au catalogue (liste mise à jour toutes les semaines).

Triez par "Notes de l'auteur de la liste" pour voir les meilleurs films disponibles selon moi.

Au départ, je m'étais abonné pour embrasser la hype américaine qui entourait ce géant de la distribution. Mais après plusieurs années, je suis toujours là et force est de constater que les responsables savent nous gâter. Voici donc un aperçu des meilleurs films disponibles sur le catalogue Netflix belge. Liste pour mes compatriotes du pays de la frite. Et aussi pour me forcer à rentabiliser mon abonnement.

Certains contrats ne sont pas renouvelés par Netflix, sans qu'ils ne prennent évidemment la peine de l'annoncer, d'où la possibilité qu'un film dans cette liste ne soit plus disponible.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Bande-annonce

    The Nice Guys (2016)

    1 h 56 min. Sortie : . Action, comédie, policier et thriller.

    Film de Shane Black avec Russell Crowe, Ryan Gosling, Angourie Rice

    Complètement déjanté, un script incroyable, un duo d'acteur exceptionnel, un film old school jouissif comme on en fait plus. Mais on n'en parle déjà plus et c'est bien dommage parce qu'il a indéniablement marqué cette année 2016.
  • Bande-annonce

    La Traque (2020)

    Sanyangui Shigan

    2 h 14 min. Sortie : . Thriller et action.

    Film de Yoon Sung-Hyun avec Lee Je-hoon, Ahn Jae-hong, Choi Woo-sik

  • Bande-annonce

    Mission : Impossible - Fallout (2018)

    2 h 27 min. Sortie : . Action, aventure et thriller.

    Film de Christopher McQuarrie avec Tom Cruise, Henry Cavill, Rebecca Ferguson

    Cc’est une formule qui fonctionne définitivement, la fluidité de l’action se déroule dans des locations magnifiques. Quel plaisir de voir ces courses poursuites à Paris ou cette bataille d’hélicoptères épique. Un plaisir aussi de retrouver toute l’équipe, Simon Pegg me fait toujours autant rire.
  • Bande-annonce

    Le Secret des Marrowbone (2018)

    El secreto de Marrowbone

    1 h 50 min. Sortie : . Fantastique et thriller.

    Film de Sergio G. Sánchez avec Anya Taylor-Joy, George MacKay, Mia Goth

    Le film vaut pour ses twists finaux, dont la révélation donne un vrai cachet à l’histoire, encore une fois très triste.

    Reste des excellents acteurs, qui ont tous récemment explosé, que ce soit Mia Goth (Suspiria), Charlie Heaton (Stranger Things), George Mackay (1917) et évidemment Anya Taylor-Joy qui joue mais alors exactement le même rôle que dans Split.
  • Bande-annonce

    Call Me by Your Name (2018)

    2 h 11 min. Sortie : . Drame et romance.

    Film de Luca Guadagnino avec Armie Hammer, Timothée Chalamet, Michael Stuhlbarg

    C’est joli comme tout, j’ai adoré la légèreté et l’authenticité du film. C’est plutôt rassurant en vue de Suspiria, le travail de Guadagnino est impressionnant. Rien que cette scène du monument aux morts, c’est d’une précision diabolique déconcertante.

    J’ai bien aimé aussi le fait que la romance n’ait pas lieu directement, mais qu’il y ait une tension, presque négative au début, qui se transforme petit à petit en tension sexuelle.
  • Bande-annonce

    Wonder (2017)

    1 h 53 min. Sortie : . Drame.

    Film de Stephen Chbosky avec Owen Wilson, Jacob Tremblay, Julia Roberts

    Un excellent film de Noël, avec plein de bons sentiments, sans tomber dans le tire-larme. Le genre de films où t’as exactement ce que tu penses avoir en lisant le pitch, en voyant l’affiche ou même le casting. Un gosse avec une difformité faciale vit son première d’école. Il y a d’abord les moqueries, les petits tyrans, les pleurs mais aussi les amis et la famille qui vous font tenir bon. Et au final, tout se finit dans le meilleur des mondes.
  • Bande-annonce

    J'ai perdu mon corps (2019)

    1 h 21 min. Sortie : . Animation, drame, fantastique et romance.

    Long-métrage d'animation de Jérémy Clapin avec Hakim Faris, Victoire Du Bois, Patrick d'Assumçao

    Séances de cinéma (16 salles)
    J’étais dubitatif en voyant le trailer, les films d’animation métaphoriques qui joue sur leur fibre poétique (la tortue rouge par exemple) ce n’était à priori pas pour moi.

    Mais alors pour le coup, j’ai adoré. Déjà, mettre autant d’émotions à travers une main, c’est un exploit. Grâce à de l’animation ingénieuse et des mouvements de caméras tellement bien pensés, on ressent tout ce que cette main ressent : de la peur, du chagrin, l’envie de liberté, la solitude, l’émerveillement.

    J’ai d’ailleurs autant aimé la partie sur la main que sur l’humain. On se dit constamment que c’est beau. C’est d’une pudeur (une qualité trop souvent oubliée de nos jours) bienveillante. Le personnage de Naoufel sonne authentique à chaque bouffée d’air qu’il prend, on s’identifie facilement à lui.

    J’ai perdu mon corps est aussi doté de moments de grâce, comme cette discussion sur le destin, sur le toit d’un immeuble. Enfin, je pense qu’on peut tous se mettre d’accord sur la qualité exceptionnelle de la musique, éclectique et renversante, une des meilleures de l’année.
  • Bande-annonce

    Le Sens de la fête (2017)

    1 h 57 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Olivier Nakache et Eric Toledano avec Jean-Pierre Bacri, Jean-Paul Rouve, Gilles Lellouche

    C’est pour moi la meilleure comédie française depuis les OSS. C’est un film digne, référencé, moderne, mais plus que tout, drôle.
  • Bande-annonce

    Au cœur de l'océan (2015)

    In the Heart of the Sea

    2 h 01 min. Sortie : . Action, aventure, drame et historique.

    Film de Ron Howard avec Chris Hemsworth, Tom Holland, Cillian Murphy

    Dans les films qui « font prendre le large », il y a un critère décisif qui partage les bons des mauvais films. Ce critère répond à la question « a-t-on l’impression d’être en mer ou pas ». Et avec un titre pareil, Ron Howard n’avait pas le droit de se tromper. Alors chacun aura son impression, mais personnellement j’y étais. Les plans larges, filmés au Iles Canaries, fonctionnent à merveille.

    C’est une aventure marine qui ne laisse aucun repos, portée par un gros casting (Lady Stark est la femme de Brendan Gleeson, Tom Holland, Chris Hemsworth et Cillian Murphy font vivre l’équipage) et narrant l’histoire ayant inspiré Moby Dick.
  • Bande-annonce

    Le Monde Perdu : Jurassic Park (1997)

    The Lost World: Jurassic Park

    2 h 09 min. Sortie : . Aventure et science-fiction.

    Film de Steven Spielberg avec Jeff Goldblum, Julianne Moore, Pete Postlethwaite

  • Bande-annonce

    Indiana Jones et le Temple maudit (1984)

    Indiana Jones and the Temple of Doom

    1 h 58 min. Sortie : . Aventure et action.

    Film de Steven Spielberg avec Harrison Ford, Kate Capshaw, Jonathan Ke Quan

  • Bande-annonce

    Comme des bêtes (2016)

    The Secret Life of Pets

    1 h 27 min. Sortie : . Animation, aventure et comédie.

    Long-métrage d'animation de Yarrow Cheney et Chris Renaud avec Louis C.K., Eric Stonestreet, Kevin Hart

  • Bande-annonce

    Les Affranchis (1990)

    Goodfellas

    2 h 26 min. Sortie : . Biopic et gangster.

    Film de Martin Scorsese avec Robert De Niro, Ray Liotta, Joe Pesci

    Séances de cinéma (1 salle)
  • Bande-annonce

    Eternal Sunshine of the Spotless Mind (2004)

    1 h 48 min. Sortie : . Drame, romance et science-fiction.

    Film de Michel Gondry avec Jim Carrey, Kate Winslet, Kirsten Dunst

    C’est un des rares films à capturer quelque chose de très spécial, de tellement authentique que tout le monde s’identifie forcément à l’histoire, d’une façon ou d’une autre. Je pense à Boyhood ou Before Sunrise par exemple.

    Ca m’a fait du bien de le revoir, cinq ans plus tard. J’avais complètement oublié la présence de Mark Ruffalo et Kirsten Dunst, d’autant qu’ils sont excellents. Les voir danser en sous-vêtements sur le corps de Jim Carrey, c’est assez culte.
  • Bande-annonce

    The Lost City of Z (2017)

    2 h 21 min. Sortie : . Aventure, biopic, drame et historique.

    Film de James Gray avec Charlie Hunnam, Robert Pattinson, Sienna Miller

    Critique ci-dessous.
  • Bande-annonce

    Les Contes de Terremer (2006)

    Gedo senki

    1 h 55 min. Sortie : . Animation, aventure et fantasy.

    Long-métrage d'animation de Goro Miyazaki avec Armelle Gallaud, Georges Claisse, Boris Rehlinger

    Un Ghibli qui se fait pourfendre par la critique, c’est rare, presque unique. C’est même le seul qui soit « pourri » sur Rotten Tomatoes. Personnellement, j’ai passé un très bon moment, on passe même pas loin du grand film.

    L’univers auquel on s’attaque est gigantesque, inspiré d’une série de livres. Cet univers est régi par une série de règles très complexes à digérer. L’équilibre du monde, tenu en respect par les quatre éléments, par les Hommes et les Dragons, par l’Ombre et la Lumière, est ainsi menacé. Alors dans un cycle de livres, on a le temps d’expliciter et d’illustrer ces concepts, alors qu’ici on est complètement perdu.

    Mais qu’à cela ne tienne, on constate rapidement que le fils Miyazaki a eu sa disposition les mêmes outils que son père. L’animation est évidement magnifique, n’ayant rien à envier aux productions du paternel. Les décors bucoliques ou de cités antiques sont merveilleux, on retrouve l’importance du vent ainsi qu’une très belle bande-son.

    C’est surtout, et de loin le Ghibli le plus violent qui existe. La noirceur est surprenante mais rafraichissante pour le genre. Cette violence est non seulement graphique avec des éclats de sang, mais aussi thématique (des enfants vendus en esclavages) et dans les sous-entendus (des bandits qui projettent de violer une fillette). Dès l’introduction, un fils poignarde à mort son père, dans une rage désespérée.

    Alors ça manque peut-être d’un côté plus épique dans l’aventure, ça manque peut-être de consistance dans les personnages qui sont néanmoins touchants, ça manque peut-être de densité dans le message et de logique dans l’univers. Mais le conte conjugue noirceur et émerveillement à merveille, constamment entre l’ombre et la lumière.
  • Bande-annonce

    Le Tombeau des lucioles (1988)

    Hotaru no Haka

    1 h 29 min. Sortie : . Animation, drame et guerre.

    Long-métrage d'animation de Isao Takahata avec Tsutomu Tatsumi, Ayano Shiraishi, Yoshiko Shinohara

  • Bande-annonce

    Le Conte de la princesse Kaguya (2013)

    Kaguyahime no Monogatari

    2 h 17 min. Sortie : . Animation, drame et fantastique.

    Long-métrage d'animation de Isao Takahata avec Aki Asakura, Kengo Kôra, Takeo Chii

    Séances de cinéma (1 salle)
  • Bande-annonce

    Le Château dans le ciel (1986)

    Tenkû no shiro Rapyuta

    2 h 04 min. Sortie : . Animation, action, aventure, fantastique et romance.

    Long-métrage d'animation de Hayao Miyazaki avec Mayumi Tanaka, Keiko Yokosawa, Kotoe Hatsui

  • Bande-annonce

    Kiki la petite sorcière (1989)

    Majo no takkyūbin

    1 h 43 min. Sortie : . Animation, aventure, drame et fantastique.

    Long-métrage d'animation de Hayao Miyazaki avec Minami Takayama, Rei Sakuma, Kappei Yamaguchi

  • Bande-annonce

    Nausicaä de la vallée du vent (1984)

    Kaze no Tani no Nausicaä

    1 h 57 min. Sortie : . Animation, aventure, fantasy et science-fiction.

    Long-métrage d'animation de Hayao Miyazaki avec Sumi Shimamoto, Mahito Tsujimura, Hisako Kyôda

  • Bande-annonce

    Princesse Mononoké (1997)

    Mononoke Hime

    2 h 14 min. Sortie : . Animation, aventure et fantasy.

    Long-métrage d'animation de Hayao Miyazaki avec Cédric Dumond (Cédric Dumont), Virginie Mery, Catherine Sola

    Séances de cinéma (6 salles)
    Revu et +1 obligatoire. Il s'améliore à chaque visionnage, c'est indiscutablement l'un des meilleurs films d'animation. Je veux dire, c'est vraiment pas ouvert à la discussion, tout s'offre à toi. Fable écologique, psychologie de la guerre, mélange flou entre le bien et le mal pour une symbiose délicate entre les êtres vivants... les angles d'attaques et de lecture sont multiples.

    Tout en reprenant des thèmes chers à Miyazaki (la faune et la flaure qui reprennent le contrôle par exemple, comme dans Nausicaa), il se distingue du reste de la filmo du maître. Je disais avec Le vent se lève que c'était le Miyazaki le moins destiné aux enfants, mais celui-ci le surpasse encore.

    Il est très sombre, cruel, barbarique même (le héros tranche des têtes, mutile ses ennemis), assez frivole aussi (les formes des femmes sont apparentes comme nulle part avant). La place du rire est absente, la magie est noire, le pessimisme est de mise. L'espoir ne tient souvent qu'à un fil et même la fin ne livre pas une happy end complète.

    Et malgré cette noirceur constante, la poésie est bouleversante, notamment via la musique de l'éternel Joe Hisaishi, dont les thèmes s'accordent parfaitement à cette ambiance nouvelle.

    Ca a pris un peu de temps, mais j'ai jamais été aussi catégorique quant à la qualité et l'importance d'un film.
  • Bande-annonce

    Le Voyage de Chihiro (2001)

    Sen to Chihiro no Kamikakushi

    2 h 05 min. Sortie : . Animation, aventure et fantasy.

    Long-métrage d'animation de Hayao Miyazaki avec Rumi Hiiragi, Miyu Irino, Mari Natsuki

    Séances de cinéma (3 salles)
  • Bande-annonce

    Tous nos jours parfaits (2020)

    All the Bright Places

    1 h 47 min. Sortie : . Drame et romance.

    Film de Brett Haley avec Elle Fanning, Alexandra Shipp, Ginny Gardner

    Cinéma thérapeutique

    On ne le dit peut-être pas assez, mais c’est si important de voir des films qui font du bien. Alors que deux ados suicidaires s’aident à retrouver leur santé mentale et un certain équilibre de vie, c’est notre santé mentale à nous qui est simultanément positivement impacté.

    Tout part d’un devoir de leur professeur de géographie (je lui piquerai volontiers l’idée) : visiter à deux des lieux inédits de l’état. Ces petits endroits absurdes et merveilleux resteront comme des capsules de bonheur, des souvenirs impérissables.

    Alors c’est un teen movie certes classique dans sa structure et sa réalisation, sans ambition révolutionnaire, mais encore une fois ce n’est pas l’intérêt. Tout ici semble tellement authentique, on en oublierait presque que c’est un film. D’autant que l’objectif n’est pas seulement feel-good mais aussi de creuser le sujet délicat de la santé mentale. Les rires sont francs, l’émotion est vraie.

    C’est aussi le 36e film avec Elle Fanning que je regarde et si y avait encore le moindre sur son talent, c’est très vite balayé. C’est à nouveau un rôle pour elle, tellement pour elle que c’est l’autrice du roman elle-même qui l’a choisie. A un moment Justice Smith (que j’aime aussi beaucoup depuis The Get Down) s’adresse à son personnage ainsi dans le film : « You’re all the colors in one, at full brightness ». C’est tellement joliment formulé et ça la décrit si bien.
  • Bande-annonce

    Porco Rosso (1992)

    Kurenai no Buta

    1 h 34 min. Sortie : . Animation, aventure, fantastique et romance.

    Long-métrage d'animation de Hayao Miyazaki avec Jean Reno, Adèle Carasso, Jean-Luc Reichmann

    Séances de cinéma (1 salle)
  • Bande-annonce

    Klaus (2019)

    1 h 36 min. Sortie : . Animation, aventure, comédie, jeunesse et comédie dramatique.

    Long-métrage d'animation de Sergio Pablos avec Jason Schwartzman, J.K. Simmons, Rashida Jones

    Alors grosse grosse surprise pour moi. Je n’ai pas aimé, j’ai adoré.

    J’avais vu les retours plutôt positifs, parlant d’un chouette conte de Noël. C’est beaucoup plus que ça pour moi. C’est le genre de film que je pourrais revoir tous les ans tant il est parfait. C’est le genre de film que je montrerais directement à mes enfants si j’en avais.

    Il est devenu beaucoup trop rare en effet de trouver des films qui s’adressent avec autant d’habilité à toutes les catégories d’âge. Tout le monde y trouve son compte, petits comme grands. Ils font ça avec un coeur énorme, sans jamais tomber dans le mielleux ou le sentimentalisme comme le font tous les films de Noël.

    C’est surtout extrêmement drôle, très efficace, sans jamais tomber dans le grossier ou la facilité. Rien que l’image de la gamine qui enfonce sa carotte dans le bonhomme de neige, avec un regard de famille Addams, c’est un comique de répétition tellement simple mais qui me fait mourir de rire et me marque.

    Klaus a aussi la bonne idée de réinterpréter tous les codes de l’histoire du Père Noël en réinventant leur origine, souvent de manière très drôle. Son originalité, il la trouve enfin dans son animation, non seulement très belle mais aussi assez unique.

    Klaus n’est pas un simple conte de Noël réjouissant, qu’on lance pour se réchauffer le coeur ou pour faire plaisir à la petite soeur. C’est un grand film de cinéma, au coeur énorme et aux leçons éternelles. Un must.
  • Bande-annonce

    Une merveilleuse histoire du temps (2014)

    The Theory of Everything

    2 h 03 min. Sortie : . Biopic, drame et romance.

    Film de James Marsh avec Eddie Redmayne, Felicity Jones, Charlie Cox

    Y a rien à faire, il me bouleversait déjà à l'époque, alors que dire maintenant. Je le trouve tellement lumineux ce film. Je suis pas du tout fan de Redmayne mais c'est le seul rôle qui lui va comme un gant. Et puis c'est autant un film sur Jane, sa femme, que sur Hawkins.

    C'est peut-être un traitement académique, tire-larmes si vous voulez, mais je le trouve toujours aussi sublime. Il ne se contente pas de faire le job, il est plein d'idées dans la réalisation. Par exemple, il y a tout un fil rouge sur le renouvellement du temps, qui forme une boucle (les acteurs tournent sur eux-mêmes, les escaliers en colimaçons, la caméra qui pivote à 360 degrés).
  • Bande-annonce

    Les Deux Papes (2019)

    The Two Popes

    2 h 05 min. Sortie : . Drame.

    Film de Fernando Meirelles avec Anthony Hopkins, Jonathan Pryce, Juan Minujin

    J’y allais vraiment à reculons, et finalement c’était bien mieux que prévu. Ils évitent toute austérité malgré le sujet, il y a même beaucoup d’émotion et d’empathie pour ces deux personnages à la fin.

    Ce n’est pas mon sujet de prédilection et pourtant j’ai trouvé ça très intéressant. C’est vraiment l’opposition des deux courants de l’Eglise, réformateur et conservateur. Les échanges entre les deux papes, que tout oppose de base, sont passionnants dans la diversité de leur exégèse. Et malgré leur opposition, une amitié se crée.

    C’est aussi beaucoup plus attrayant au niveau de la photographie que ça n’avait le droit de l’être, profitant de décors splendides, que ce soit en Italie ou en Argentine. Les passages en noir en blanc, représentant les (trop nombreux et trop classiques) flashbacks, offrent un style neuf et attrayant.

    Un beau film donc, instructif et agréable, humanisant une fonction de facto inhumaine, au détour d’un pas de tango, d’une pizza ou d’une finale de coupe de monde partagée par ces deux hommes.
  • Bande-annonce

    Le Dernier Samouraï (2003)

    The Last Samurai

    2 h 24 min. Sortie : . Guerre et historique.

    Film de Edward Zwick avec Tom Cruise, Ken Watanabe, Tony Goldwyn

  • Bande-annonce

    Valérian et la Cité des mille planètes (2017)

    Valerian and the City of a Thousand Planets

    2 h 12 min. Sortie : . Action, aventure et science-fiction.

    Film de Luc Besson avec Dane DeHaan, Cara Delevingne, Clive Owen

    En retard. Et en VF, excusez je vis parmi les vaches et les moutons.

    C'est exactement ce que j'en attendais. L'univers visuel est immense et sublime, c'est un régal incroyable pour les yeux. Les effets spéciaux, les costumes, les monstres, les armes... tout ça c'est proche d'être parfaits. Ca reste sous-exploité (ce qui était dans la bande-annonce passe en un éclair), le fonctionnement de l'univers est expliqué mais très peu utilisé.

    Je ne connais pas la bd mais retranscrire tous ça à l'écran, c'était pas gagné. C'est à la fois d'une inventivité monstre et un hommage évident à des grosses cylindrées (Star Wars, Battlestar Galactica, Le cinquième élément, Avatar peut-être).

    Ca tombe malheureusement complètement à plat après moins d'une heure. Le scénario est en carton, c'est un ensemble de sous-missions inutiles qui étoffent une intrigue fine comme du papier. Du coup, aucun investissement émotionnel, la deuxième heure (à partir de Rihanna en fait) est très plate.

    On l'a déjà dit mais DeHaan et Delevingne, ce sont deux grosses erreurs de casting. Ils ont aucune alchimie, ils n'ont aucune émotion leurs personnages ne sont jamais attachants. Faut dire qu'ils ne sont pas aidés par des dialogues ratés sur toute la ligne. Chaque tentative d'humour s'écrase lamentablement comme des vagues sur la digue.

    Content de l'avoir quand même vu au ciné donc. Content aussi qu'on m'ait offert la place.