Les meilleurs films du catalogue Netflix Belgique + AVIS

Triez par "DERNIERS AJOUTS" pour voir les derniers films ajoutés par Netflix au catalogue (liste mise à jour toutes les semaines).

Triez par "Notes de l'auteur de la liste" pour voir les meilleurs films disponibles selon moi.


Au départ, je m'étais abonné pour ...

Afficher plus

Liste de

745 films

créee il y a environ 7 ans

 · 

modifiée il y a 3 jours

La Délicatesse
5.9

La Délicatesse (2011)

1 h 48 min. Sortie : 21 décembre 2011. Romance, Comédie dramatique

Film de David Foenkinos et Stéphane Foenkinos

Ready Player One
6.8

Ready Player One (2018)

2 h 20 min. Sortie : 28 mars 2018. Action, Aventure, Science-fiction

Film de Steven Spielberg

Peaky a mis 8/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Fight Club
8.1

Fight Club (1999)

2 h 19 min. Sortie : 10 novembre 1999 (France). Drame

Film de David Fincher

Peaky a mis 9/10.

La Mule
6.7

La Mule (2018)

1 h 56 min. Sortie : 23 janvier 2019 (France). Drame, Gangster, Thriller

Film de Clint Eastwood

Peaky a mis 4/10.

Green Book - Sur les routes du sud
7.6

Green Book - Sur les routes du sud (2018)

2 h 10 min. Sortie : 23 janvier 2019 (France). Drame, Biopic, Road movie

Film de Peter Farrelly

Peaky a mis 7/10.

Riding Alone - Pour un fils
6.9

Riding Alone - Pour un fils (2005)

1 h 47 min. Sortie : 28 janvier 2006 (Hong Kong). Drame

Film de Zhāng Yì-Móu

Sur le chemin de la rédemption
7.1

Sur le chemin de la rédemption (2017)

1 h 53 min. Sortie : 23 octobre 2018 (France). Drame, Thriller

Film de Paul Schrader

Peaky a mis 5/10.

Shutter Island
7.7

Shutter Island (2010)

2 h 18 min. Sortie : 24 février 2010 (France). Thriller

Film de Martin Scorsese

Peaky a mis 9/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :

Un plaisir de le revoir, d'autant qu'il a une grande replay value, les indices laissés dès le début du film sont nombreux et intelligemment placés et c'est un régal de les relever en connaissant la fin.

Mais même quand tu connais la sortie, tu t'y perds quand même dans ce labyrinthe infernal. C'est comme si tu te promenais la bibliothèque dans Le nom de la Rose avec le monstre du jeu vidéo Amnesia à tes trousses.

Et comment ne pas revenir sur la prestation de Di Caprio. Il est convaincant tout le film évidemment, jouant sur différents tableaux pour laisser le doute, mais à partir de la révélation dans le phare, c'est juste exceptionnel ce qu'il fait. C'est l'un des acteurs à l'acting le plus puissant, et il l'a encore une fois prouvé ici.

Elysium
5.6

Elysium (2013)

1 h 49 min. Sortie : 14 août 2013 (France). Action, Drame, Science-fiction

Film de Neill Blomkamp

Peaky a mis 6/10.

Arnaques, crimes & botanique
7.3

Arnaques, crimes & botanique (1998)

1 h 47 min. Sortie : 28 octobre 1998 (France). Comédie, Gangster

Film de Guy Ritchie

Peaky a mis 7/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :

Très impressionnant pour un premier film d’imposer autant son style. C’est pas une surprise, Guy Ritchie, même le titre te préviens. La pègre britannique qui agit dans l’absence totale de police, le découpage ultra rythmé qui s’immisce dans les recoins de ce milieu interlope, tout en se détournant habilement de la violence (la caméra détourne souvent les yeux). C’est déjà parfois bien inspiré dans le montage et dans les mouvements. Je trouve juste la colorimétrie assez abominable, avec des tons pales qui donnent un grain « ébloui », cadavérique pas très joli à regarder.

Comme souvent, des personnages se mettent dans la mouise et essaient de s’en sortir tant bien que mal. Ca joue énormément sur les quiproquos, sur des timings assez jouissifs. C’est dingue d’arriver à un tel niveau (déjà presque culte) avec un casting composé d’un réalisateur et d’acteur amateurs (dans le sens où c’est leur premier rôle au cinéma, comme pour Jason Statham).

N.W.A - Straight Outta Compton
6.9

N.W.A - Straight Outta Compton (2015)

2 h 27 min. Sortie : 16 septembre 2015 (France). Biopic, Comédie musicale

Film de F. Gary Gray

Peaky a mis 8/10.

Tokyo Godfathers
7.6

Tokyo Godfathers (2003)

1 h 32 min. Sortie : 13 avril 2004 (France). Aventure, Animation, Comédie dramatique

Long-métrage d'animation de Satoshi Kon et Shôgo Furuya

Peaky a mis 7/10.

1917
7.6

1917 (2019)

1 h 59 min. Sortie : 15 janvier 2020 (France). Drame, Guerre

Film de Sam Mendes

Peaky a mis 7/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :

L’exercice de style est sans conteste réussi pour Sam Mendes. Le faux et unique plan séquence est exemplaire, les coupures étant imperceptibles. Là où le montage de Birdman était astucieux mais assez visible, ici Mendes réalise un tour de force exceptionnel de précision et d’inventivité, on ne voit souvent que du feu entre les coupures. C'est juste totalement aberrant d'être parvenu à ça. Tout est filmé en temps réel donc, si ce n’est pour une seule ellipse temporelle afin de passer la nuit.

Lady Bird
6.5

Lady Bird (2017)

1 h 33 min. Sortie : 28 février 2018 (France). Comédie dramatique

Film de Greta Gerwig

Peaky a mis 6/10.

Coup de foudre à Notting Hill
6

Coup de foudre à Notting Hill (1999)

2 h 04 min. Sortie : 18 août 1999 (France). Drame, Comédie romantique

Film de Roger Michell

Peaky a mis 5/10.

A Star Is Born
6.5

A Star Is Born (2018)

2 h 15 min. Sortie : 3 octobre 2018. Drame, Romance, Musique

Film de Bradley Cooper

Peaky a mis 7/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Invincible
6.5

Invincible (2014)

2 h 17 min. Sortie : 7 janvier 2015 (France). Biopic, Drame, Guerre

Film de Angelina Jolie

Peaky a mis 5/10.

Room
7.5

Room (2015)

1 h 58 min. Sortie : 9 mars 2016 (France). Drame, Thriller

Film de Lenny Abrahamson

Peaky a mis 5/10.

Mother/Android
4.5

Mother/Android (2021)

1 h 50 min. Sortie : 7 janvier 2022 (France). Science-fiction, Thriller

Film de Mattson Tomlin

Peaky a mis 5/10.

Les derniers hommes d’Alep
7.8

Les derniers hommes d’Alep (2017)

1 h 50 min. Sortie : 27 février 2017 (Syrie). Guerre

Documentaire de Steen Johannessen et Feras Fayyad

Don't Look Up - Déni cosmique
6.9

Don't Look Up - Déni cosmique (2021)

2 h 18 min. Sortie : 24 décembre 2021. Comédie dramatique, Science-fiction

Film de Adam McKay

Peaky a mis 8/10, l'a mis dans ses coups de cœur et a écrit une critique.

Le Septième Sceau
7.9

Le Septième Sceau (1957)

1 h 36 min. Sortie : 11 décembre 1957 (France). Drame, Fantastique

Film de Ingmar Bergman

Peaky a mis 7/10.

Annotation :

C'est encore trop froid et hermétique pour que j'arrive vraiment à rentrer dedans. Outre que visuellement c'est évidemment impressionnant, il y a une théâtralité de tout moment assez plaisante. On sent bien un mysticisme entourant le projet mais encore une fois, j'ai du mal à accrocher au propos, à me plonger complètement dans les réflexions comme Tarko y arrive.

Delicatessen
7.1

Delicatessen (1991)

1 h 39 min. Sortie : 17 avril 1991. Comédie, Policier

Film de Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet

Peaky a mis 6/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :

Film de genre bien étrange, qui aurait pu être analysé par le Fossoyeur. J’y allais à reculons, cherchant désespérément un bon film sur Netflix, et j’ai lancé ça à contre-coeur.

Et pourtant dès la première scène, ça m’a fait sourire. J’adore l’humour noir. C’est indescriptible comme film, on est reclus dans une boucherie à appartements avec des locataires sont pour le moins atypiques. Ça mêle un milieu post-apocalyptique, du cannibalisme, une romance touchante et des troglodytes cherchant à renverser la lutte des classes d’un nouveau monde.

J’ai ressenti comme un mélange de Sweeney Todd et de The Shape of Water (Jeunet a même parler de plagiat). Mais c’est vraiment indescriptible, ça ne ressemble à rien d’autre, c’est plein d’idées, complètement taré. Ca met de bonne humeur de la façon la plus étrange qui soit.

Il était une fois en Amérique
8.5

Il était une fois en Amérique (1984)

3 h 49 min. Sortie : 23 mai 1984. Drame, Gangster

Film de Sergio Leone

Peaky a mis 10/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :


Oeuvre colossale qui s’étala sur 12 ans après des milliers de castings, pour se finir sur un premier cut de 10 heures, c’est le film somme par excellence. Il aborde en profondeur tous les passages de la vie, des rêves de l’enfance aux regrets du vieil âge, en passant par les ambitions adolescentes et les désillusions adultes.

J’étais en train de me demander quel était le meilleur moment pour prendre une pause pipi mais il n’y a littéralement aucune scène à jeter. C’est un enchainement mythique de moments marquants (qu’ils soient rythmés ou non). A ce propos, la chronologie chamboulée trouve tout son sens et les transitions entre deux scènes ou deux époques relèvent souvent du génie.

Les émotions les plus communes sont pourtant les plus fortes (l’amour, l’amitié, la trahison). Le film est emprunt d’un fatalisme morbide de la première (le poème de Connelly ça n’a l’air de rien au premier visionnage, mais il est d’une puissance énorme quand on connait la suite) à la dernière minute. Parmi tous les thèmes abordés, c’est celui de l’espièglerie qui m’a le plus marqué. Au-delà de la scène mythique où, enfant, il regarde Connelly danser, c’est hallucinant le nombre de plans où le personnage épie à travers un grillage, un trou dans le mur, une serrure. Ca parcourt tout le film sans arrêt.

La musique de Morricone n’accompagne pas l’histoire, elle la compose. Elle ne décrit pas la scène mais l’écrit. La scénographie offre des compositions mémorables (la rue juive, la gare, la Floride…), se basant sur les travaux de plusieurs peintres.

Il était une fois en Amérique est le plus grand film du monde parce que c’est celui qui parle de l’homme de la façon la plus holiste et profonde. C’est le film qui cristallise toute l’essence d’une des périodes les plus importantes du cinéma, le Nouvel Hollywood, en rendant un ultime hommage aux films de gangsters des années 30 et 40.

Le Secret de Brokeback Mountain
7

Le Secret de Brokeback Mountain (2005)

2 h 14 min. Sortie : 18 janvier 2006 (France). Drame, Romance

Film de Ang Lee

Peaky a mis 7/10.

Annotation :

Très touché par la sobriété d’Heath Ledger et Gyllenhaal toujours très investi dans chacun de ses rôles. Je ne m’attendais pas à ce que ce soit visuellement aussi joli. Pas de grosses surprises dans l’histoire, qui reste sur des rails, mais un film important dans l’imaginaire américain.

La grande bellezza
7.5

La grande bellezza (2013)

2 h 22 min. Sortie : 22 mai 2013 (France). Drame

Film de Paolo Sorrentino

Peaky a mis 8/10.

Annotation :

C'est difficile de décrire ce film. Il y a bien un thème central, et c'est le même que Youth d'ailleurs, c'est celui de la vieillesse. Et Sorentino est peut-être celui qui en parle le mieux.

Il n'y pas vraiment d'histoire, mais c'est plutôt un millier d'idées qui gravitent autour de ce thème. Et dans les deux films, on aborde des aspects similaires : la nostalgie, le regret, l'obsession de paraitre jeune, le temps qui passe quoi qu'on y fasse.

"La principale découverte que j'ai faite peu après mes 65 ans, est que je n'ai plus de temps à gaspiller à faire des choses dont je n'ai pas envie".

Je comprend qu'on puisse trouver le film assez vide mais pour moi, c'est justement dans son traitement de la vacuité de l'existence, avec tellement de délicatesse, de poésie et de justesse, qu'il excelle.

C'est touchant et envoûtant, dans les thèmes, les touches d'humour, dans son extravagance et sa folie, mais aussi et surtout dans son exceptionnelle esthétique.

"Qu'avez-vous contre la nostalgie ? C'est le seul plaisir qu'il reste à ceux qui se méfient de l'avenir".

Les Heures sombres
7

Les Heures sombres (2017)

2 h 05 min. Sortie : 3 janvier 2018 (France). Biopic, Drame, Guerre

Film de Joe Wright

Peaky a mis 7/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :

J’ai adoré la réalisation de Joe Wright que j’apprécie fortement. Il est passé maître dans la reconstitution de films d’époque. C’est classique, mais comme The Post de Spielberg, ça ne l’empêche pas d’avoir une mise en scène hyper dynamique, bourrée d’idées, en constant mouvement. Spielberg et Wright, c’est vraiment deux exemples de maitrise parfaite de mise en scène. On peut prendre scène par scène et analyser chaque idée, c’est bluffant (Quelques unes qui m’ont marquées : l’apparition de Churchill, éclairé à la lumière brève d’une allumette, la porte qui se referme sur Churchill après le conseil de guerre, montrant un sentiment de prise au piège, la caméra qui passe de personnages en personnages dans les plans séquences).

Y a aussi un vrai sentiment d’urgence. Comme dans Dunkirk, on sent que chaque seconde est primordiale. Mais Darkest Hour a un peu de mal à tenir la durée. Il a une volonté d’éviter toute démonstration et se repose entièrement sur la prestation d’Oldman. Du coup, j’ai ressenti un coup de mou sur la dernière partie. Par contre, la scène du métro est absolument géniale. Ca aurait presque pu se finir là-dessus.


Un des points les plus intéressants à analyser, c’est évidemment l’interprétation de Churchill par Gary Oldman. Sa performance est au centre du tout, c’est le film en lui-même. Et je dois dire qu’au début, je l’ai trouvé sénile, maladroit, un peu papi gâteux. Ca ne correspondait pas à l’image que je me faisais de Churchill, monstre absolu de la politique. D’ailleurs, à titre de comparaison, le Churchill de John Lithgow dans l’excellente série The Crown, est très différente de celle de Gary Oldman. Après, j’ai trouvé que plus ça avançait, plus Oldman prenait confiance et imposait son style. Et puis, c’est toujours un plaisir de retrouver Lily James, qui fait définitivement ses preuves dans le milieu, après son rôle dans Downton Abbey et Baby Driver.

La Parole
8.1

La Parole (1955)

2 h 06 min. Sortie : 28 décembre 1955 (France). Drame

Film de Carl Theodor Dreyer

Peaky a mis 7/10.

Les Proies
5.7

Les Proies (2017)

1 h 33 min. Sortie : 23 août 2017 (France). Drame, Thriller, Historique

Film de Sofia Coppola

Peaky a mis 6/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :

Evidemment que l'original est meilleur, évidemment qu'il n'y avait pas de raisons à en refaire un remake (y en a-t-il jamais ?), surtout pour en changer si peu de choses et pour en évacuer le plus important.

Mais c'est un film qui colle tellement à la personnalité de Coppola, si elle devait faire un remake, c'était évident que c'était celui-là. Et quitte à le faire, autant y aller avec un casting magnifique. Même si j'ai une légère pointe de déception pour Angourie Rice, qui est plus en retrait, alors que c'est une actrice fantastique (Regardez The Nice Guys et These final hours).

Les jeux de regards, les gloussements, c'est quelque chose qui est réglé à la perfection. C'est grisant de voir ces dames s'affairer autour d'un rescapé ennemi, lequel les mène pendant un moment par le bout du nez. Au-delà des petits jeux, on retrouve même l'atmosphère anxiogène intéressante en tout début et toute fin de film. C'est déjà ça.

Y a surtout une très jolie photo (Philippe le Sourd, il a bossé avec Wong Kar-Wai), la plus belle venant de Sofia même. C'est le meilleur point du film d'ailleurs, la lumière est splendide, rien que le plan d'intro ça met absolument ko.

Les Filles du docteur March
6.6

Les Filles du docteur March (2019)

2 h 15 min. Sortie : 1 janvier 2020 (France). Drame, Romance

Film de Greta Gerwig

Peaky a mis 8/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Annotation :

Little Women livre un message pluriel sur l’émancipation de la femme, d’hier comme d’aujourd’hui. C’est un film bouleversant à l’esthétique époustouflante, dont l’utilisation, de la lumière et des couleurs auraient dû être récompensées, au même titre que l’intelligence du montage et l’harmonie de la bande-son. Il fait preuve d’un brassage thématique large et important à travers la beauté de ses actrices et de plans iconiques à la photographie rarement égalée.