Marvel Cinematic Universe : Classement ultime

Avatar Marvellous Liste de

23 films

par Marvellous

Je m'appelle Marvellous. Je vais vous raconter une histoire.

Souvent, quand on parle du Marvel Cinematic Universe, on pense à académisme. Formatage. Précurseur du Nouvel Hollywood et de tous ses défauts. Humour mauvais. Réalisations par des yesman sans prétention.

Eh bien non. Le Marvel Cinematic Universe aujourd'hui ? C'est 10 ans. 18 films. Des dizaines de super héros et super héroïnes. Des rires, des larmes, du sang. Une saga cinématographique sans précédente. Une preuve à tous les fans que même l'impensable peut se réaliser.

J'aime le MCU. J'en ai rien à foutre de ceux qui pensent que c'est nul, qu'il n'y a rien à sauver. Un jour, un sage a dit : "Les meilleures choses ont une fin". Qui a dit ça ? Je sais pas. Mais c'était un sage. J'en suis un aussi, ça fait un point en commun. Bref, les meilleures choses ont une fin, et faut savoir les apprécier. Il n'y a pas de plaisirs coupables qui tiennent. Les gens qui n'assument pas leur amour pour les films Marvel sont pires que ceux qui crachent sur la saga. Assumez. Aimez. Contemplez.

Marvel Studios est rentré dans l'histoire. Le studio qui prouve qu'un super héros de seconde zone comme Black Panther peut dépasser le milliard au box office.

Voilà pourquoi le MCU est beau. Voilà pourquoi je l'aime.

Classement d'abord chronologique, puis quand tous les films auront été visionné, le classement sera effectué!

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
    Bande-annonce

    Avengers : Infinity War (2018)

    2 h 29 min. Sortie : . Action, aventure, fantasy et science-fiction.

    Film de Anthony Russo et Joe Russo avec Robert Downey Jr., Chris Hemsworth, Chris Evans

    Il suffit de réentendre le thème des Avengers pour se rappeler à quel point le MCU nous a fait voyager jusqu'alors. La boîte la plus prolifique en divertissements réussis a su s'imposer, petit à petit, comme un modèle à travers le cinéma hollywoodien. L'univers partagé et le classicisme (quand il ne faut pas dire 'académisme', il est vrai) semblent tous deux être en réalité que des préparations en vue du rassemblement ultime opéré dans la guerre contre le Titan Fou. Rassembler autant de protagonistes dans un seul film semblait être perdu d'avance, mais c'était sans compter l'intelligence de *Kevin Feige*. L'utilité de films se ressemblant globalement, se regroupant sous un schéma narratif similaire et à l'ambiance générale semblable, est maintenant découverte : car il aura fallu cela pour regrouper tout ce joli monde dans un seul film.

    Fort de son emprise sur l'industrie cinématographique, les studios Marvel prouvent qu'ils ne sont pas arrivés au sommet sans sacrifices. S'insurgeant des défauts qu'on veut leur faire porter, ôtant le fun qu'on leur assène à chaque nouveau film, Kevin Feige et sa troupe passionnée offrent l'impensable : un crossover *comic booké* surprenant, épique à souhait et monstrueusement impactant, fort de ses promesses tenues, de ses interactions entre les multiples protagonistes et de son vilain, élevé au plus haut statut qui soit. L'attente va être longue, mais comme l'a dit Captain America un jour, "Patience is a vertue."

    Voir critique.
  • 2
    Bande-annonce

    Les Gardiens de la galaxie (2014)

    Guardians of the Galaxy

    2 h 02 min. Sortie : . Action, aventure et science-fiction.

    Film de James Gunn avec Chris Pratt, Zoe Saldana, Dave Bautista

    Revisionnage dans la semaine.
  • 3
    Bande-annonce

    Les Gardiens de la galaxie Vol. 2 (2017)

    Guardians of the Galaxy Vol. 2

    2 h 17 min. Sortie : . Action, science-fiction et comédie.

    Film de James Gunn avec Chris Pratt, Zoe Saldana, Dave Bautista

    Revisionnage dans la semaine.
  • 4
    Bande-annonce

    Avengers (2012)

    The Avengers

    2 h 23 min. Sortie : . Action, science-fiction et fantastique.

    Film de Joss Whedon avec Robert Downey Jr., Chris Evans, Chris Hemsworth

    Avengers clôt la phase 1, et c'est brillant. Brillant parce que Joss Whedon arrive à transposer sur grand écran un rêve de fans qui a perduré pendant des décennies sans s'être concrétisée. Et pour cause, Brian Michael Bendis le disait même dans des interviews lors des débuts de Marvel Studios : c'est un pari fou que de réunir dans un même film autant de super héros (en comparaison d'Infinity War, c'est rien, mais à l'époque c'était inconcevable). Et pourtant, Marvel Studios l'a fait.

    Il aura donc fallu 5 films avant que le MCU se dote de son film le plus massif et le plus reconnu. 5 films permettant aux spectateurs de connaître et d'apprécier les divers protagonistes et antagonistes (on retrouve ainsi le redoutable Loki, sans doute le seul vilain brillamment interprété et écrit chez Marvel). Et cela donne un spectacle particulièrement plaisant de retrouver autant de têtes connues et de les voir interagir. Ainsi, le faux plan séquence d'action dans le dernier acte, se focalisant tour à tour sur chacun des héros est d'une splendeur rarement égalée dans un blockbuster. Et c'est là tout l'art de Whedon : celui d'arriver à créer des moments inoubliables, épiques comme jamais et surtout réunir en un ou quelques plan(s) l'ensemble de la troupe super héroïque (cf le plan d'Avengers Age of Ultron au début du film).

    Avengers est un film bourré de défauts : des lenteurs importantes, des dialogues parfois très creux et/ou prévisibles, et un côté cheap qui vieillit extrêmement mal notamment au niveau des costumes. Mais qu'importe, Avengers a été et restera toujours un événement. Celui qui a prouvé que la recette du MCU pouvait marcher. Celui qui a déchaîné les sagas blockbusteriennes en amassant 1.5 milliards de billets vert, score jamais égalé depuis chez Marvel Studios (Infinity War devrait pouvoir surpasser ce score impressionnant toutefois). Avengers est unique, un petit bijou de super héroïsme ultra épique et divertissant, imposant et grandiose qui ne cesse de passionner malgré les visionnages.

    Malgré son imperfectibilité, Avengers est parfait dans son domaine. Whedon délivre un film sensationnel et réunit pour la première fois sur grand écran une équipe de super héros au complet. 5 ans plus tard, il échouera à sauver Justice League...
  • 5
    Bande-annonce

    Avengers : Endgame (2019)

    3 h 01 min. Sortie : . Action, aventure, fantasy et science-fiction.

    Film de Anthony Russo et Joe Russo avec Robert Downey Jr., Chris Evans, Mark Ruffalo

    Séances de cinéma (1 salle)
  • 6
    Bande-annonce

    Captain America : Le Soldat de l'hiver (2014)

    Captain America : The Winter Soldier

    2 h 16 min. Sortie : . Action, aventure et science-fiction.

    Film de Anthony Russo et Joe Russo avec Chris Evans, Scarlett Johansson, Sebastian Stan

    Captain America : Le Soldat de L'Hiver arrivait comme une promesse de renouveau dans la formule très exploitée des films du MCU. La grande majorité de la com autour du film portait sur son aspect policier, comme pour lier le super héroïsme à un autre genre qui avait connu son heure de gloire dans les années 70/80. Les frères Russo, inconnus au bataillon, accompagnés de David Leitch en responsable des chorégraphies de combats, avaient donc la lourde tâche d'apporter un vent de fraîcheur dans les films Marvel, un an après le film d'auteur "Iron Man 3".

    Et il est assez étonnant de constater à quel point les Français et les Américains ont des avis divergents sur le nouvel volet consacré à l'homme étoilé. Surprenant parce que si les Américains l'adorent, les Français sont majoritairement bien plus mitigés (comme en témoigne cette moyenne pitoyable et incompréhensible de 6). Et il s'avère que je ne comprends pas pourquoi certaines personnes le détestent. The Winter Soldier a un rythme fou, un synopsis qui tient la route et une histoire politico-nazi assez intéressante. Mais le gros intérêt du film réside dans ses scènes d'action, qui sont à ce jour les plus réussies des films du Marvel Cinematic Universe. Violentes, parfaitement chorégraphiées, filmées à la caméra sur l'épaule par des frères transcendés,... La scène de l'autoroute est clairement une des séquences les plus fortes et impressionnantes du MCU. Et c'est là où on s'en rend compte que finalement, pas besoin de scènes de grande ampleur comme le dernier acte du film, mais quelque chose d'intimiste est bien plus prenant. Parce que oui, Captain America 2 a quelques défauts, dont un final qui contraste avec l'ensemble du film par son côté too much.

    Mais en général, tout semble bon dans ce film, des acteurs aux séquences d'action, en passant par un humour qui marche vraiment. C'est d'ailleurs grâce à ce film que Captain America va réellement s'imposer dans le MCU jusqu'à devenir le second personnage central de l'univers.

    Bref, Captain America : Le Soldat de l'Hiver est sans aucun doute l'un des meilleurs Marvel à ce jour. Malgré sa perfectibilité évidente, il n'en reste pas moins un divertissement exemplaire aux séquences majoritairement inoubliables. Et fuck les rageux.
  • 7
    Bande-annonce

    Avengers : L'Ère d'Ultron (2015)

    Avengers: Age of Ultron

    2 h 21 min. Sortie : . Action, aventure, science-fiction et thriller.

    Film de Joss Whedon avec Robert Downey Jr., Chris Evans, Chris Hemsworth

    Avengers : Age of Ultron est un film qui a énormément divisé la fanbase de Marvel Studios. Et il est assez étrange de le constater...

    C'est avec un avis on-ne-peut-plus subjectif que je vous dis ceci : J'adore Avengers 2. Il a toutes les qualités du premier opus, avec quelques longueurs en plus. Mais là où le film fascine, c'est dans ses personnages et dans les dialogues, qui prouvent que Whedon est clairement le meilleur artisan scénaristique du MCU. Il y a matière à redire, comme cette manie qui a fait polémique de tourner beaucoup de situations en séquences sexistes (notamment avec ScarJo). Mais globalement, Whedon fournit un travail absolument abouti, que ce soit pendant la scène de la fête ahurissante de sympathie que pendant le séjour dans la ferme, que beaucoup détestent.

    Oui, Ultron aurait pu être meilleur. Mais il reste l'un des méchants les plus aboutis du MCU. L'introduction de trois nouveaux personnages est aussi très bienvenue (malgré la mort très décevante d'un des trois).

    Là où le bat blesse, c'est au niveau de l'humour, des longueurs et de la résolution de l'intrigue. Le reste est franchement bon. Alors comme je l'ai déjà dit, fuck les rageux : J'adore ce film.
  • 8
    Bande-annonce

    Captain America : Civil War (2016)

    2 h 27 min. Sortie : . Action, aventure et science-fiction.

    Film de Anthony Russo et Joe Russo avec Chris Evans, Robert Downey Jr., Scarlett Johansson

    Ironiquement, le principal reproche adressé au dernier volet d'une des meilleures sagas Marvel est de se la jouer trop "Avengers", le dernier Captain America portant ainsi l'uniforme d'un long métrage dédié aux plus grands héros de la Terre. Cependant, malgré le casting très chargé (première fois depuis le début du MCU qu'autant de héros sont réunis -même Avengers 2 n'a pas réussi à dépasser cet exploit-), Civil War reste un film Captain America et non un Avengers. Pour ça que l'intrigue et le final se resserrent autour du héros et de ses proches (ici Bucky) et qu'on s'intéresse à des événements intimistes au protagoniste (la mort de Peggy)... Dire que Civil War est un Avengers 2.5, c'est se voiler à la face que toute la trame tourne autour du Captain, relayant ainsi la totalité des héros (sauf Iron Man) en personnages de seconde zone. Alors oui, le film porte mal son titre. Mais ce n'est qu'un titre, arrêtez de faire une fixette et de dire que c'est une mauvaise adaptation, sachant qu'il n'a aucunement la prétention d'adapter l'oeuvre de Millar.

    Passé ce détail, il s'avère que Civil War est un peu trop perfectible, dans ses longueurs et ses incohérences scénaristiques parfois un peu trop flagrantes. Néanmoins, il est quasi impossible de ne pas prendre son pied devant des séquences telles que celle de l'aéroport, ou encore le final, grandiose et glaçant. Le long métrage a d'ailleurs le mérite de rejoindre le ton du précédent opus de la trilogie. En retrouvant les frères Russo derrière la caméra (et par conséquent leur shaky cam un peu agaçante mais intéressante), on retrouve aussi une ambiance plus mature, plus sérieuse et moins axée sur la comédie, ce qui après un visionnage de Thor Ragnarok semble vraiment vraiment une bonne chose.

    Certains dénoncent une absence d'enjeux. Je suis malheureusement en désaccord avec eux. Ma critique parle d'ailleurs pour moi (même si j'y suis un peu trop dithyrambique, faute à un avis accouché à chaud). Les répercussions se font sentir.

    Bref, le film a quelques longueurs, se répète et possède quelques belles incohérences, mais globalement, Civil War est un réel pur divertissement comme je les aime.
  • 9
    Bande-annonce

    Iron Man (2008)

    2 h 06 min. Sortie : . Action, aventure et science-fiction.

    Film de Jon Favreau avec Robert Downey Jr., Gwyneth Paltrow, Terrence Howard

    Iron Man, premier film de ce qui sera plus tard la plus grande franchise de tous les temps, débarque là où on ne l'attendait pas. En 2008 sort aussi le plus grand film de super héros de tous les temps : The Dark Knight. Et il est étonnant de voir que le film de Favreau s'éloigne totalement de ce que propose Nolan. Favreau lance des idées à tout va, notamment dans le visuel d'Iron Man et du visage de Tony dans l'armure. D'un côté technique, Iron Man est très réussi et propose pas mal de choses. Mais là où il passionne le plus, c'est à travers son casting absolument sans fautes, que ce soit pour Gwyneth Paltrow ou pour Robert Downey Jr. Ce dernier est Iron Man. Pas dans le sens où il l'incarne, mais dans la mesure où il est né pour l'incarner. Iron Man est le film qui va lancer vraiment sa carrière (pour maintenant être l'un des acteurs les plus payés d'Hollywood). Et pour cause, Robert Downey Jr vit son personnage, l'adopte et le réinvente tout en s'appropriant les éléments des comics comme aucun autre. Et à ce jour, si le public aime autant Downey Jr dans les films Marvel, c'est grâce au premier métrage de la saga.

    Celui-ci est l'origin story qui posera les bases de ce que sera même des années plus tard les films du MCU : un schéma narratif classique, sans grandes surprises, avec un antagoniste dont les pouvoirs sont en direct lien avec le héros. Toutefois, contrairement à ce qu'entreprendra plus tard Marvel, dès Thor, Iron Man n'est pas une comédie d'action mais bien un blockbuster avec un ton parfois un peu léger. Mais le ton global est réaliste, assez sombre.

    Le succès (relatif) d'Iron Man va permettre à Kevin Feige d'entamer la plus grande entreprise de l'Histoire du cinéma : celle de créer une saga interconnecté de dizaines de films. La scène post générique d'Iron Man résonne avec nostalgie quand on la regarde des années après le passage d'Avengers.

    Iron Man est un très bon film de super héros, classique mais justement superbe dans son académisme, puisqu'il va inspirer nombre de films de super héros après lui. Ses défauts sont nombreux, et Jon Favreau ne prétend pas livrer un film bourré d'idées cinématographiques.
  • 10
    Bande-annonce

    Doctor Strange (2016)

    1 h 55 min. Sortie : . Action, aventure, fantastique et science-fiction.

    Film de Scott Derrickson avec Benedict Cumberbatch, Chiwetel Ejiofor, Rachel McAdams

    Mince alors, je ne pensais pas revoir à la hausse Doctor Strange! J'avais un peu peur du revisionnage de celui là, et pourtant qu'est-ce que c'était bien!

    Scott Derrickson régale vraiment avec une des meilleures mises en scène du MCU, des effets spéciaux absolument monstrueux, une direction artistique très cool, des acteurs totalement au top et une musique géniale.

    Les séquences d'action sont clairement des plus réussies chez Marvel Studios. C'est d'ailleurs le principal atout du long métrage : les effets spéciaux sont absolument dingues. Et c'est impossible de se lasser de regarder les scènes de magie et de délires "à la Inception" tant c'est esthétiquement réussi.

    Malgré tout, l'histoire pêche un peu; l'origin story est déjà vu et le tout s'enchaîne sans grande volonté de chamboulements. Les enjeux semblent vainement exister, sans pour autant être très clairs, et finalement cela semble un peu trop facile (pas aidé par la durée assez courte du métrage).

    Cela dit, le long métrage est une plutôt belle réussite incontestable du MCU et une grande surprise.
  • 11
    Bande-annonce

    Ant-Man et la Guêpe (2018)

    Ant-Man and the Wasp

    1 h 58 min. Sortie : . Action, aventure, science-fiction et comédie.

    Film de Peyton Reed avec Paul Rudd, Evangeline Lilly, Michael Douglas

    Voir critique.
  • 12
    Bande-annonce

    Spider-Man : Homecoming (2017)

    2 h 13 min. Sortie : . Action, aventure et science-fiction.

    Film de Jon Watts avec Tom Holland, Michael Keaton, Robert Downey Jr.

    Il aura fallu seulement trois visionnages pour que je me rende compte à quel point ce nouveau reboot de Spider Man est vraiment superbe. C'est simple : les films du MCU sont toujours imprégnés de touche d'humour, mais 2017 a été marqué par un fait assez spécial : les trois films Marvel sortis étaient tous des comédies d'action, l'une préférant largement l'action familiale et les blagues salaces (gardiens de la galaxie 2), l'autre préférant l'humour malaisant délaissant les vrais enjeux (thor ragnarok). Et celui-ci. Homecoming est peut être bien la meilleure comédie d'action des studios Marvel.

    Bien entendu, il y a quelques instants plutôt dramatiques et qui jouent sur une tonalité plus sombre. Mais globalement, l'ambiance est entièrement dédiée à la comédie. Et ce qui fait du bien, c'est que ça marche à chaque fois. Jon Watts livre clairement le film le plus drôle du MCU, et pour la première fois depuis l'arrivée d'Iron Man, je suis d'accord avec les critiques qui disent que le film est "fun". C'est fun, coloré, frais et rythmé, et vraiment très sympathique.

    C'est d'ailleurs comme cela qu'on peut définir le mieux ce nouveau long métrage consacré au tisseur de toiles : il est bougrement sympathique. Divertissant bien sûr, mais il dégage une aura de bonheur qui fait du bien, et qui ne transpire pas la flemmardise comme Thor Ragnarok.

    Alors oui, le film est bourré de défauts, et ceux ci se font particulièrement sentir lors du premier visionnage, mais finalement il s'avère qu'ils n'handicapent pas vraiment le récit. Le principal reproche réside dans les scènes d'action, presque toutes illisibles et brouillonnes.

    Beaucoup ont aussi reproché la forte présence de Tony Stark et de son univers. Pourtant, c'est admirablement bien réussi, projetant Iron Man comme le nouveau Oncle Ben du MCU. En plus de cela, on retrouve des têtes familières qui font plaisir. Tout cela dans la plus bonne bonne humeur possible. Un régal.

    Bien sûr, Homecoming n'a pas la prétention de délivrer un flm bourré d'enjeux capitaux qui changeront votre vie. Mais un film sympathique, divertissant et drôle, ça fait vraiment du bien, surtout quand c'est aussi bien réussi que là.
  • 13
    Bande-annonce

    Iron Man 3 (2013)

    2 h 10 min. Sortie : . Action, aventure, fantastique et science-fiction.

    Film de Shane Black avec Robert Downey Jr., Gwyneth Paltrow, Don Cheadle

    Attendez deux secondes... Je n'aimais pas Iron Man 3 ? C'est quoi ce délire ? Non parce que je me souviens très bien de l'énorme déception que j'avais eu en le regardant au cinéma. Je ne l'avais alors revu qu'une seule fois en DVD, et hop! au placard. Sûrement parce que j'étais un de ces fans totalement cons qui ont absolument détesté que Le Mandarin soit ridiculisé autant... Et pourtant c'est une idée absolument incroyable, géniale et superbe. Un coup de génie marketing de la part de Marvel Studios qui nous a fait croire que Le Mandarin serait le véritable antagoniste. Comme une forme de conclusion du premier Iron Man, qui introduisait la communauté des 10 anneaux.

    En réalité, Iron Man 3 est une des plus grandes réussites du MCU. Même si je ne mets "que" 7 coup de coeur, car Iron Man 3 a quand même quelques défauts assez importants, le 7ème long métrage du MCU est remarquable. Comicsblog en parlait récemment comme du "film d'auteur de Marvel", parce qu'à l'époque, on avait laissé Shane Black faire son film (ou à quelques scènes près). Et ça se ressent.

    Tout d'abord, la grosse force du dernier opus du triptyque, c'est son humour. J'avais jamais autant rigolé devant un film du MCU. Pas seulement souri, mais rigolé. L'humour fonctionne super bien, les gags marchent (presque) tous, et Tony Stark n'a jamais apparu aussi charismatique et intéressant. Iron Man 3 est un film de personnages avant d'aller dans le pur film de super héros. C'est un film qui sait prendre son temps, mais qui est doté d'une énergie absolument phénoménale quand il s'agit des scènes d'action. Le dernier acte est par ailleurs ultra réussi (le final que Kevin Feige préfère dans tous les films du MCU). C'est lisible, beau, très efficace. Réussi quoi.

    Le film propose un divertissement qui attend presque la réussite d'Avengers. Malheureusement, le film est très perfectible. Le scénario est impacté par les antagonistes qui, s'ils sont un minimum travaillés, transpirent la médiocrité (ou presque). Le film comporte quelques longueurs et au delà de son humour parfait, il n'apporte pas énormément d'enjeux avec lui (ou des enjeux peu surprenants et déjà vus).

    Cependant, c'est le sourire aux lèvres que je ressors de ce nouveau visionnage (bénéfique) d'Iron Man 3. Et ça fait du bien!
  • 14
    Bande-annonce

    Captain America : First Avenger (2011)

    Captain America : The First Avenger

    2 h 04 min. Sortie : . Action, aventure et science-fiction.

    Film de Joe Johnston avec Chris Evans, Hayley Atwell, Sebastian Stan

    Captain America : First Avenger était dans mes souvenirs un film assez banal et un des moins bons de la phase 1 du MCU. Finalement, un troisième revisionnage était nécessaire pour se rendre compte qu'il n'en est rien : le métrage de Joe Johnston est même l'un des films du MCU les plus aboutis et les plus sincères. Et cela fait donc de la trilogie du super soldat américain une des meilleures trilogies de tous les temps (fuck les rageux).

    Les acteurs livrent de belles prestations et l'ensemble du film est très cohérent. Il est aussi très appréciable de voir un film qui prend son temps et qui n'est pas linéairement structuré (ce qui est dorénavant la monde dans les films de super héros et ce qui leur est pour moi hautement préjudiciable). Ainsi, les nombreuses ellipses temporelles permettent de faire avancer le récit et de faire avancer la mentalité des personnages, ce qui est logiquement nécessaire pour qu'un film puisse intéresser.

    Malgré une écriture efficace, le film souffre quand même de beaucoup de défauts, dont l'un émane de la flemmardise des scénaristes quant au déroulement de l'intrigue. En réalité, tout se déroule parfaitement, sans aucun retournement de situation, si bien qu'on se laisse happer par l'histoire mais rien de bien surprenant vient surprendre le spectateur. D'autant plus dommage que la réalisation de Johston est bien efficace et malgré sa photographie bien dégueulasse, le tout est cohérent.

    Finalement, Captain America : First Avenger mérite d'être considéré comme le second meilleur film de la phase 1 (hors Avengers), une place hautement méritée pour un film très appréciable.
  • 15
    Bande-annonce

    Black Panther (2018)

    2 h 14 min. Sortie : . Action, aventure et science-fiction.

    Film de Ryan Coogler avec Chadwick Boseman, Michael B. Jordan, Lupita Nyong'o

    Nouveau film des studios Marvel, et nouveau bébé du MCU. Petit coup de coeur et petite déception pour ce nouveau long métrage. Niveau mise en scène, Ryan Coogler envoie à la fois du très lourd et de l'affreux. Ainsi, on a à la fois le droit à des séquences très riches niveau visuel, couleurs et esthétique, mais les scènes d'action sont purement illisibles et brouillonnes et c'est bien dommage.

    Black Panther a en ce moment un succès absolument phénoménal, c'est juste bluffant. Et rien que pour ça, le film est rentré dans l'Histoire. Un peu à la manière de Get Out ou de Wonder Woman l'an dernier, du coup ça en fait pas forcément un bon film. Mais ici, Black Panther a un certain charme. Il garde les ingrédients des films du MCU (et ses défauts habituels) tout en apportant sa propre touche bienvenue. Le film appuie un peu plus sur ses enjeux et les motivations de ses personnages (pour livrer un film plus politique qu'à l'accoutume). On peut d'ailleurs féliciter Marvel pour son utilisation enfin excellente des personnages secondaires qui ici sont tous utiles et appréciables.

    D'ailleurs, c'est ce qui fait la force de Black Panther. Ses personnages sont attachants et permettent de suivre sans grande peine leurs multiples aventures. Malgré une première heure assez lente, le film possède un rythme assez cadencé et sympathique.

    Finalement, Black Panther est un bon film. Pas le meilleur du MCU, mais un qui apporte un (petit) vent de fraîcheur au genre, via entre autres une belle esthétique (quoi qu'imparfaite).
  • 16
    Bande-annonce

    L'Incroyable Hulk (2008)

    The Incredible Hulk

    1 h 52 min. Sortie : . Action, aventure et science-fiction.

    Film de Louis Leterrier avec Liv Tyler, Edward Norton, Tim Roth

    L'incroyable Hulk peut à juste titre être considéré comme l'un des films du MCU les plus éloignés de la saga. Pour cause principale son acteur, Edward Norton, qui sera écarté au profit de Mark Ruffalo pour cause budgétaire.

    Néanmoins, c'est plutôt sa réputation du plus mauvais film du MCU que j'essaie de comprendre. Car si L'incroyable Hulk ne possède pas la force d'un très bon film de super héros, il traite cependant avec des thématiques vraiment intéressantes et très bien analysées. Contrairement à la purge cinématographique d'Ang Lee, Louis Leterrier livre un film d'action efficace et dramatique, très éloigné des comédies d'action des films du MCU en général, puisque celui ci ne possède même pas une dizaine de remarques humoristiques. Et ça fait du bien.

    Ce qui détone vraiment dans L'Incroyable Hulk, c'est d'abord la bande originale, qui (avec Avengers) fait un fuck magistral à tous les haters des BOs des films Marvel. C'est aussi une réalisation qui, loin d'être parfaite, est diablement efficace (notamment dans la course poursuite dans les favelas). C'est aussi une approche de Hulk plutôt nouvelle, notamment au début dans son aspect le plus horrifique (et prendre le point de vue des soldats est une excellente idée). De même, le combat final, s'il est rempli de CGIs, reste l'un des finals les plus épiques et jouissifs des films du MCU, dans sa démarche et sa résolution.

    Les acteurs font aussi leur job, notamment Tim Roth qui remplit le rôle de l'antagoniste à merveille, malgré le peu de charisme que dégage le rôle, dû à son écriture.

    L'incroyable Hulk, deuxième film de l'énorme saga du MCU, est un film identitaire, un film du MCU très particulier mais pourtant très appréciable. Malgré des effets spéciaux qui ont vieilli, le film de Leterrier n'a pas grand chose à envier à ses successeurs.
  • 17
    Bande-annonce

    Spider-Man : Far From Home (2019)

    2 h 09 min. Sortie : . Action, aventure et science-fiction.

    Film de Jon Watts avec Tom Holland, Jake Gyllenhaal, Zendaya

  • 18
    Bande-annonce

    Iron Man 2 (2010)

    2 h 04 min. Sortie : . Action, aventure et science-fiction.

    Film de Jon Favreau avec Robert Downey Jr., Gwyneth Paltrow, Don Cheadle

    Importante déception lors du revisionnage du second volet du triptyque Iron Man. Néanmoins, je trouve encore sa réputation de très mauvais film de super héros totalement incohérente, et celle de très mauvais Iron Man encore pire. Le métrage essaie d'adapter plusieurs arcs des comics en un seul film, et notamment essaie de traiter avec la célèbre saga Le Diable en Bouteille. Malheureusement, c'est de là que viendra le plus vilain défaut du film : sa constante méprise du personnage au point de lui attribuer des actes déplacés et un peu hors propos. Car en soit, Iron Man 2 est le digne successeur du premier opus dans son ton et dans son traitement.

    La première chose que je pense quand on me parle d'Iron Man 2, c'est aux fabuleuses scènes d'action, dynamiques et plutôt jouissives (notamment un final grandiose, qui reste pour moi l'un des finals les plus beaux dans le MCU). C'est aussi une réalisation toujours aussi efficace grâce aux gadgets de l'Elon Musk de Marvel (on appréciera d'ailleurs le caméo du vrai Elon Musk). Mais c'est aussi Sam Rockwell, jouant un antagoniste assez cliché mais plutôt intéressant dans son aspect comique et grâce au jeu de l'acteur. On ne pourra pas en dire autant de Rourke qui livre une prestation assez ridicule pour un acteur de son niveau.

    Iron Man 2 existe surtout pour installer le plan Avengers. En effet, les deux films qui vont suivre avant le grand rassemblement sont totalement détachés de ce que va préparer Avengers, l'un spatialement (Thor), l'autre temporellement (Captain America). L'intermédiaire était donc le film de Jon Favreau, permettant de nous introduire le SHIELD, Black Widow et un Nick Fury Jr qui a enfin un rôle plus important.

    Iron Man 2 est donc en soit une étape très importante pour le futur du MCU, malgré les dires de beaucoup. Certes, il est une parenthèse dans la vie de Stark, mais d'un oeil extérieur, il représente beaucoup.

    Ses principaux défauts résident dans son scénario et dans ce qu'il entreprend de raconter. Autrement dit, pas grand chose. IM2 est un prologue à quelque chose de plus grand, et s'évertue à enchaîner les blagues plutôt qu'à construire un vrai scénario. Le changement radical de ton par rapport à L'Incroyable Hulk est aussi à noter, mais étrangement, tout sonne plutôt juste dans la mesure où Stark et Rockwell permettent au film d'aborder l'aspect comique sereinement. Les couacs interviennent plutôt dans les grandes longueurs du film (on se surprend à s'ennuyer pendant le visionnage,
  • 19
    Bande-annonce

    Ant-Man (2015)

    1 h 57 min. Sortie : . Action, aventure, science-fiction et comédie.

    Film de Peyton Reed avec Paul Rudd, Michael Douglas, Evangeline Lilly

    Ant-Man arrive après dix années de pré production. En effet, le projet d'un film basé sur les péripéties de l'homme fourmi était d'actualité depuis de nombreuses années avant sa sortie. Et qui devait le réaliser ? Le brillant Edgar Wright en personne. Hélas, pendant l'ère Permulter, Marvel Studios était dirigé par une bande de guignoles qui pratiquaient ce que font maintenant tous les gros studios : ils ne laissaient pas de liberté aux metteurs en scène. Le départ de Wright n'a pourtant pas empêché Marvel Studios de sortir un film sur l'un des plus petits super héros.

    Et autant dire que j'ai toujours eu des problèmes avec ce long métrage. En réalité, il est assez divertissant et propose même de bonnes choses dans ses idées et dans son scénario. Malheureusement, le film n'arrive qu'à être sympathique : ses enjeux sont inexistants, ses personnages sont clichés et l'action n'est pas incroyable. Cela donne un film assez bancal, qui n'intéresse que par son rythme et son humour, et par quelques scènes largement inspirées du style de Wright. Même si le jeu avec les grandeurs est très bien réussi au niveau de l'utilisation des pouvoirs d'Ant Man, le ton global est très classique, et la mise en scène de Peyton Reed est d'une platitude très décevante.

    En somme, un long métrage très divertissant mais réellement oubliable.
  • 20
    Bande-annonce

    Thor : Le Monde des ténèbres (2013)

    Thor : The Dark World

    1 h 52 min. Sortie : . Action, aventure et fantasy.

    Film de Alan Taylor avec Chris Hemsworth, Natalie Portman, Tom Hiddleston

    Toujours dans la continuité du premier film dans sa difficulté à émerveiller et à intéresser, ce second opus du dieu du tonnerre améliore un peu le statut du héros mais ne parvient pas à être réellement divertissant. Malgré tout, la mise en scène et les effets spéciaux se sont grandement améliorés depuis le premier film, et on sent que le budget a bien été dépensé. Du côté des bonnes choses, on retrouve avec plaisir le génial Tom Hiddleston et le charismatique et maintenant plutôt attachant Chris Hemsworth.

    Hélas, le film semble de trop. La menace n'en est jamais une, même dans les moments dramatiques. Pour cause ; le méchant fait vraiment pitié, et tous les antagonistes ne semblent pas crédibles un instant. Un reproche qui est continuellement adressé depuis aux films du MCU tant le désintéressement envers eux semble perceptible.

    S'ajoute à cela des séquences attristantes de nullité (souvent provoquées par la team terrienne menée par Darcy et le sympathique inintéressant Dr Erik Selvig), un scénario particulièrement absent et un final très décevant. Toutefois, on relève quelques enjeux bienvenues, dont une mort surprenante, bien amenée et qui fait son effet.

    Pas un mauvais film, cependant Thor : Le Monde des Tenèbres reste l'un des pires films du MCU par sa dramatisation de tout et l'ennui qu'il provoque malgré ses efforts dans la mise en scène d'Alan Taylor (qui reste toutefois très plate, ne croyez pas l'inverse, mais il y a un effort notable depuis le premier opus).
  • 21
    Bande-annonce

    Thor (2011)

    1 h 55 min. Sortie : . Action, aventure, fantastique et science-fiction.

    Film de Kenneth Branagh avec Chris Hemsworth, Natalie Portman, Tom Hiddleston

    Thor a toujours été la saga du MCU la plus bancale. Pourquoi ? Parce que la vision du personnage a changé de fil en fil car Marvel n'a pas réussi à trouver le bon terrain d'entente et le juste milieu entre drame nordique chez les Dieux et humour à foison pour dédramatiser et rendre Thor attachant. Le premier film est donc logiquement l'un de ceux qui a rapporté le moins à Marvel et qui a failli étouffer les espoirs de succès du MCU.

    Effectivement, Thor premier du nom n'est pas bon. Il m'aura fallu beaucoup de visionnages pour m'en rendre compte, mais il n'y a rien dans cet opus qui semble vraiment bon, tant dans les acteurs que dans la mise en scène (et ne parlons même pas du scénario). Kenneth Branagh est complètement méconnaissable à la réalisation, sûrement à cause du fait qu'à cette époque, les studios Marvel ne laissaient aucune marge de manoeuvre à leur(s) réalisateur(s). Et malheureusement, cela donne ça quand on en donne pas.

    Thor est bourré de défauts et d'incohérences. Si les scènes d'action et les quelques dialogues humoristiques savoureux rattrapent le tout, l'ensemble est vraiment beaucoup trop perfectible. Par rapport à la quasi totalité des autres films du MCU, Thor n'arrive jamais à trouver son souffle, piégé dans un mix drame shakespearien / comédie humaine... Et finalement, ce qui en ressort principalement, c'est de l'ennui.

    Ni le jeu de Tom Hiddleston ni le charisme de Chris Hemsworth ne peuvent rattraper ce qui est et ce qui sera l'un des plus grands échecs (aussi bien visuel que scénaristique ou encore financier) du MCU.
  • 22
    Bande-annonce

    Thor : Ragnarok (2017)

    2 h 10 min. Sortie : . Action, aventure, comédie et fantasy.

    Film de Taika Waititi avec Chris Hemsworth, Tom Hiddleston, Cate Blanchett

    Cela me fait réellement mal de baisser ma note déjà basse pour ce dernier opus de la trilogie du dieu nordique de la foudre. Et pourtant, il faut avouer ce qui est avouable : Thor Ragnarok est plus que décevant : il est vain.

    Mon avis n'a pas changé depuis mon dernier visionnage au cinéma, et je vous renvoie donc sur ma critique qui explique totalement ce que je ressens vis à vis de son imperfectibilité bien trop évidente.

    Thor Ragnarok se targue de vouloir tout chambouler dans la vie de Thor mais se débarrasse de tous les enjeux dès qu'il en créé. En 30 minutes, Thor perd son marteau, son père, apprend que son frère est en vie, qu'il a une soeur et l'existence de Dr Strange, mais combats aussi Surtur et le bats. 30 minutes. Et les trois guerriers meurent aussi pendant ce temps. Je crois qu'à partir de là, on comprend ce qui ne va pas. Tout s'enchaine trop vite, avec des surprises mais sans chocs. Finalement, on ne retient que des blagues qui ne marchent que trop rarement pour une comédie d'action. On trouve aussi dedans des acteurs en roue libre totale, ce qui parfois marche (Tom Hiddleston une nouvelle fois), ou parfois non (Mark Ruffalo, vraiment désolant).

    Thor : Ragnarok est réellement décevant. Le pire, c'est qu'il divertit quand même, notamment par son rythme (qu'on peut lui reprocher), mais surtout par ses superbes scènes d'action qui mettent à mal bon nombre de films, Marvel ou non.

    Voilà pourquoi la trilogie Thor n'arrive pas à égaler les autres films du MCU : elle n'a aucune identité, elle change en fonction de ses réalisateurs, comme le personnage qui se balade entre le dieu dramatique et le trouillard rigolo... Pathétique. Mais divertissant, (mal)heureusement.
  • 23
    Bande-annonce

    Captain Marvel (2019)

    2 h 04 min. Sortie : . Action, aventure et science-fiction.

    Film de Anna Boden et Ryan Fleck avec Brie Larson, Samuel L. Jackson, Jude Law

    Vous me connaissez (ou non) : j'aime Marvel, j'adule le Marvel Cinematic Universe et j'ai toujours eu un penchant pour les super héros. Malheureusement, pour la première fois devant mes yeux ébahis, Feige a manqué sa cible. Marvel Studios tient son premier véritable échec : et c'est d'autant plus dommage que c'est la première fois que Marvel met les plats dans les grands en proposant, après 19 films, son premier long métrage centré sur une super héroïne. La vache, c'est pas trop tôt. Mais comme Wonder Woman en son temps, ce n'est pas parce que c'est une femme et que c'est progressiste que c'est forcément bien.

    Normalement, il m'en faut peu pour kiffer ; surtout quand ça parle d'aliens, de Krees, de Skrulls, et d'un Fury, Coulson, Ronan et Korath jeunes. En plus d'être porté par la talentueuse Brie Larson, bien entendu. Et pourtant, le film se vautre dans la simplicité.

    Certes, la surprenante non linéarité de l'origin story est intéressante, mais elle ne sert qu'à voiler l'absence d'enjeux et d'une trame plus complexe. A vrai dire, les retournements de situation sont prévisibles et qui plus est déplaisants quand on connaît le potentiel horrifique et diabolique des Skrulls des comics... Car d'habitude, les transformations vis à vis des comics ne me dérangent pas : une adaptation est une adaptation et elle doit être prise telle quelle. Mais ici, on parle d'un potentiel immense totalement gâché par un twist qui sert à l'histoire et à son propos mais qui dessert fatalement au rythme et à l'intérêt du métrage.

    L'humour ne marche pas ; tout se déroule bien trop vite pour que ça soit un minimum vraisemblable; la réalisation est sympathique mais encore une fois illisible lors des scènes d'action; et le tout est fade et sans but. Et pourquoi, oh diable pourquoi avoir rendu Carole Danvers aussi girl-powerisée ? Les youhouh en explosant des vaisseaux, c'est trop.

    ça me brise le coeur.