Massacre sur la Table de Montage...

Avatar The Lizard King Liste de

48 films

par The Lizard King

Un coup d’œil sur les films qui ont été remontés(et que j'ai vu) suite à:

-de mauvaises projections test (sélection d'un panel de crétins qui notent sur leurs fiches, ce qui ne leurs plaisent pas car trop violent/érotique/dérangeant/compliqué.),

-des décisions de producteurs et/ou distributeurs qui veulent ratisser large (histoire de gagner encore plus d'argent),

-de sombres coupes demandées par la MPAA (Motion Picture Association of America) car trop violent/érotique/dérangeant/compliqué...Puissant lobby composé de conservateurs et de bigots (un peu les mêmes, j'en conviens)...

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
  • 2
  • 1
    Bande-annonce

    Alien 3 (1992)

    Alien³

    1 h 54 min. Sortie : . Science-fiction et Épouvante-horreur.

    Film de David Fincher avec Sigourney Weaver, Charles S. Dutton, Charles Dance

    On connait tous l'histoire des multiples scripts avant-projet, le parachutage soudain d'un Fincher ayant vite sa vision des choses, la pression de la Fox, le scénario écrit au jour le jour, les choix imposés par le studio et la fuite de Fincher, complètement anéanti.
    Une sorte de workprint à été ré-édité et ré-étalonné, depuis.
    La version de Fincher est toujours portée disparue, à ce jour.

    A ce propos, il existe un doc passionnant sur ce tournage infernal: Wreckage and Rage: Making Alien 3.
    Lien de ma critique sur cet objet essentiel:
    https://www.senscritique.com/film/Wreckage_and_Rage_The_Making_of_Alien_3/critique/129215937
  • 2
    Bande-annonce

    Metropolis (1927)

    2 h 25 min. Sortie : . Muet, drame et science-fiction.

    Film de Fritz Lang avec Alfred Abel, Gustav Fröhlich, Rudolf Klein-Rogge

    Metroplis est un film de grande envergure, patronnée par le perfectionniste Fritz Lang et co-écrit avec sa femme. Le tournage sera éprouvant pour les acteurs mais Lang veut que son film soit parfait.
    Las...Lorsque le film sort, c'est un désastre financier (pertes colossales en regard du budget énorme de l'époque) et critique (taxé de fasciste -la femme de Lang étant sympathisante du mouvement nazi- même H.G Wells lui vomit dessus...).
    Œuvre incomprise à son époque, la pièce maitresse de Lang est charcutée tout au long de son existence (multiples remontages pour diverses raisons- commerciales, compréhensions...-).
    La version la plus complète est retrouvée en Argentine,
    remastérisée et enfin distribuée dans certaines salles.

    Version complète dispo chez MK2
  • 3
    Bande-annonce

    Freaks - La Monstrueuse Parade (1932)

    Freaks

    1 h 04 min. Sortie : . Drame et Épouvante-horreur.

    Film de Tod Browning avec Wallace Ford, Leila Hyams, Olga Baclanova

    Première désastreuse, critiques assassines et public horrifié (le peu qui l'ont vu ont anéantis le film par le bouche à oreilles, en plus des papiers dans les journaux).
    La vision de Browning (dont la carrière en a pâtit) est perdu à jamais.
  • 4
    Bande-annonce

    Chasse à l'homme (1993)

    Hard Target

    1 h 37 min. Sortie : . Action et thriller.

    Film de John Woo avec Jean-Claude Van Damme, Lance Henriksen, Arnold Vosloo

    A l'origine, le film durait 2h08. Il n'en fait plus qu'1h35 (version uncut), aujourd'hui.

    Tailladé dans le vif par la production, les élans de sieur Woo et la caractérisation des personnages en prennent forcément un coup.
    Durant la scène où Fouchon parle du plaisir de la chasse tout en jouant au piano, l'on y voyait des scènes de fauves chassant leurs proies, appuyant donc graphiquement les répliques pleine d'emphase de Fouchon/Lance Henricksen.

    Le workprint (avec le minutage sur l'écran et une qualité vidéo assez mauvaise) existe sur le net.
    Aucun écho quand à un Director's Cut de la part des producteurs (Raimi et Tappert) ni d'Universal.
  • 5
    Bande-annonce

    Evil Dead 3 : L'Armée des ténèbres (1992)

    Evil Dead 3 : Army of Darkness

    1 h 21 min. Sortie : . Comédie, Épouvante-horreur et fantasy.

    Film de Sam Raimi avec Bruce Campbell, Embeth Davidtz, Marcus Gilbert

    Lorsque Sam Raimi et Bruce Campbell se décidèrent à donner suite à Evil Dead 2, ils durent trouver des financeurs. Ils choisirent (bon gré, mal gré) Dino De Laurentiis (King Kong 80's, Conan 2...que du bon). Cela fait, ils commencèrent le tournage. Mais l'argent vint à manquer. Universal accepta de mettre des billes mais ne furent pas satisfait par la version finale Ils ordonnèrent à Raimi de modifier la fin et de retourner certaines scènes. Et l'argent manquait encore. Vu qu'Universal ne voulait plus contribuer au tournage, Raimi et Campbell durent mettre la main à la poche. Le film finit, ce fut la MPAA (comité de censure) qui leur infligea un classement NC 17 (interdit aux mineurs) tandis qu'Universal souhaitait un PG 13 (autorisé aux mineurs de + de 13 ans). La sortie du film fut repoussée et de nouvelles scènes furent tournées. Le titre Evil Dead III: Army of Darkness fut changé en enlevant la filiation trop "horreur" avec les deux premiers Evil Dead.

    A noter qu'il existe la version US et l'Internationale.
    Director's Cut incluant la fin alternative, dispo en DVD,

  • 6
    Bande-annonce

    Dominion : A Prequel to the Exorcist (2005)

    Dominion: Prequel to the Exorcist

    1 h 57 min. Sortie : 2005. Fantastique et Épouvante-horreur.

    Film de Paul Schrader avec Ralph Brown, Clara Bellar, Julian Wadham

    James G. Robinson (a.k.a Le Destructureur de Temporalité Filmique, dit DTF) is back !
    Après avoir rendu fou Blatty (sa moustache disparut à l'occasion) et Barker (il se mit à regarder Candy), c'est au tour de Paul Shrader de souffrir:

    -Voilà James, mon film est fini !, dit Shrader en lui tendant les bobines de Exorcist The Beginning (le titre initial de ce film).
    -Mais quoi ? Où est passé le vomi vert, les insanités, les crucifix coquins et les têtes qui tournent?, s'insurge DTF.
    -De quoi parlez-vous donc?
    -Ben c'est le Commencement, donc pas d'horloge qui s'arrête, pas de ferronier, de borgnes...Ils font que parler, là!
    -Non, c'est une parabole sur le questionnement du mal, de la nature humaine, de...
    -Tsst ! pas besoin de parabole, j'ai la TNT !, lâche DTF en levant les mains vers le ciel.
    -Mais qu'il est con!, se dit Paul à voix basse.
    -Plait-il?, demande DTF en fronçant ses sourcils de con.
    -Non...Je disais "bon".
    -On dit plus c'est long, plus c'est con! C'est pourquoi je raccourci les films, Paulo!, dit fièrement l'abruti G. Robinson.
    -Bref, je disais que j'ai réalisé le film tel que décrit par le scénario!
    -Quel est le sombre idiot qui a validé ce script?, s'enquit James Jerkman.
    -Ben vous...
    -Ah oui ? Mmm, je devais faire cuire mon steak à la fraise, à ce moment là..., reconnait DTF en haussant les épaules. Mais fallait me le dire que c'était ça, l'histoire! Quoiqu'il en soit, ça me plait pas et ça plait pas aux p'tit gars de la Warner non plus. Alors, hasta l'harissa, baby!
    -On dit "Hasta la Vista, espèce de gougnaffier de Sicilien..., murmure Paul avant de claquer la porte.
    -Appelez-moi Rennie Harry!, s'écrie DTF à sa secrétaire sous-payée.
    -Vous voulez dire Mr Harlin, le reprend-elle au péril de sa vie.
    -c'est pareil...Appelez-le et passez-le moi.
    Le téléphone sonne et après que sa secrétaire lui ait passé Harlin, DTF lui crie:
    -Merci Suzy ! Oh et au fait...Vous êtes virée ! Faut pas répondre au Boss, c'est à dire moi ! (à Harlin) Renny ? Oui c'est JGR, je te propose la réal de Exorcist The Beginning.
    -Mais c'est pas Shrader qui vient de le tourner ?, lui dit Renny en se grattant la tête.
    -Oui, mais non, puisque c'est toi qui reprends le flambeau. Tu vas retourner complètement le film, y mettre une horloge qui s'arrête, un borgne, des ferronniers, la statue Pazuzu, du sang qui gicle et bien sûr un super maquillage pour rappeler que c'est bien le prequel de l'Exorciste, ok ?
    -Ok !, répond Harlin tout content de retrouver du boulot...




  • 7
    Bande-annonce

    Halloween (2007)

    1 h 46 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de Rob Zombie avec Scout Taylor-Compton, Malcolm McDowell, Tyler Mane

    Les frères Weinstein...Les rois du remontage sauvage!
    Bref, Zombie tourne sa vision du film de Carpenter, montre le produit finit aux frères adeptes du charcutage. Ils n'aiment pas certaines scènes ni la fin. Incroyable!!!!!
    En fait non...
    Entre temps, le workprint que Zombie a montré aux détrousseurs de films, atterrit sur le Net (je l'ai découvert ainsi). Zombie -mis au courant- explique que le workprint n'est pas le reflet de son film. Mouais...Quand même...
    Bref, Zombie est forçé de tourner des scènes additionnelles, d'en couper d'autres. La routine, quoi.

    Workprint disparu du net (me semble t-il).
    Director's Cut dispo sur Blu Ray (préférez le All zone Australien, il s'y trouve un passionnant making-of de 4 heures!! Celui que j'ai, donc :) ).
  • 8
    Bande-annonce

    Halloween 2 (2009)

    1 h 45 min. Sortie : 2009. Épouvante-Horreur.

    Film de Rob Zombie avec Scout Taylor-Compton, Malcolm McDowell, Tyler Mane

    A croire que Zombie n'a pas compris la raison première des Weinstein: sabrer le plus possible (sauf pour Tarantino...).
    Bref, on prends les mêmes et on recommence: on tourne, on montre aux Seigneurs des Ciseaux, ça coupe ici et là, ça demande une nouvelle fin.
    Director's Cut dispo en Blu Ray.
  • 9
    Bande-annonce

    Piranha 2 : Les Tueurs volants (1983)

    Piranha II: The Spawning

    1 h 34 min. Sortie : . Drame, Épouvante-horreur, romance, science-fiction et thriller.

    Film de James Cameron avec Tricia O'Neil, Steve Marachuk, Lance Henriksen

    Cameron n'était qu'un technicien (doué) bricolant des effets visuels sur des séries Z de Roger "Radin" Corman, lorsqu'on lui propose de diriger la suite d'un succès de la maison (Corman, donc), le Piranha de Joe Dante.
    Cameron s'attèle à la tâche avec de la bonne volonté, mais le producteur Ovidio Assonitis trouve que Cameron n'est pas fait pour la réalisation (un visionnaire, cet Ovidio...LMFAO!!!!).

    Donc, le producteur reprends le projet en mains (comme un manchot) et rajoute des scènes de filles à poil pour "améliorer" et "optimiser" le film pour ses futurs spectateurs (en rut).
    Il est dit que Cameron s'introduisit de nuit dans la salle de montage pour recadrer la chose.

    Version Director's Cut dispo en VHS et DVD (US).
    Pour nous français, peau de zob (gaffe aux poissons volant, quand même!).
  • 10
    Bande-annonce

    Blade Runner (1982)

    1 h 57 min. Sortie : . Science-fiction, film noir et thriller.

    Film de Ridley Scott avec Harrison Ford, Rutger Hauer, Sean Young

    Pour faire court (le doc Dangerous Day contient tout ce que vous avez toujours voulu savoir), Blade Runner fut une lutte de tout les instants pour Scott.
    La production ne partageait pas la vision de Ridley sur l'adaptation de la nouvelle de Dick et fit tout son possible pour lui mettre des bâtons dans les trous (pardon, les roues).

    Malgré tout, Scott parvint à finir le film. Les producteurs voient le film. Ils prennent le public pour un ramassis d'abrutis (ce qu'ils sont un peu, aux States..) et demande de clarifier l'intrigue trop complexe, par l'ajout d'une voix-off. On sait tous que Ford se plia de très mauvaise grâce à cet exercice. La fin dû être changé pour conclure dignement ce bijou noir par un happy-end ensoleillé et verdoyant.
    Le film sort n'est -il va de soi- pas un succès. Malgré l'adjonction de la voix-off, les spectateurs et quelques critiques n'aiment pas le film car ils ne le comprennent pas.
    Point.

    Scott leur fera un doigt 10 ans plus tard (lorsque B.R devint culte) et retravaillera le film, selon SA vision.
    Puis le remettra à neuf en 2007 avec la version définitive.

    Worprint+Version US+Version Internationale+Director's Cut+Version Définitive (ouf!) dispo dans un coffret DVD (accompagnée par moults bonus dont l'indispensable doc Dangerous Day, cité plus haut) qui pète sa mère.
  • 11
    Bande-annonce

    Legend (1985)

    1 h 34 min. Sortie : . Aventure, fantasy et romance.

    Film de Ridley Scott avec Tom Cruise, Mia Sara, Tim Curry

    Scott est optimiste quand il commence à bosser sur Legend. Il se dit que: Universal+Goldsmith à la musique+Bottin aux SFX= bonheur assuré.
    Que nenni: incendie sur le plateau 007 où ils tournent (décors de la forêt HS) donc retard et réagencement de scènes.
    Une fois fini, c'est le moment de présenter le bébé.
    Pas beau le bébé, dit la production.
    -"Et si on coupait ici...et là...parce que c'est trop long, trop sombre...les enfants vont pas comprendre.
    -Mais m'sieur Milchan (producteur), c'est pas un conte pour les enfants...
    -Tsss. Je suis producteur donc puissant. Vous êtes le réalisateur du vilain Road Runner" (Bip-Bip et le Coyote)
    -"Blade Runner," se lamente Scott en secouant la tête.
    -Bip-Bip Tony!
    -Tony, c'est mon frère. Moi, c'est Ridley...
    -Qu'importe! Le public de chez nous est très sensible, donc on va réduire le métrage de..."
    Milchan compte sur ses doigts :
    -24 minutes!!!!" s'écrit-il en esquissant un entre-chat." Comme ça, on arrive pile poil à 90 minutes. La durée parfaite pour nos p'tites têtes blondes.
    Scott serre la mâchoire et s'en va, bouillonnant intérieurement.

    (Il se vengera plus tard en faisant n'importe quoi avec son Alien Co(n)venant...)

    Trois versions dispo à ce jour:
    Version US:90'
    Version Internationale:94'
    Version Director's Cut:114'
  • 12
    Bande-annonce

    Jason le mort-vivant (1986)

    Vendredi 13 Partie 6

    1 h 26 min. Sortie : . Fantastique et Épouvante-horreur.

    Film de Tom McLoughlin avec Thom Mathews, Jennifer Cooke, David Kagen

    Jason et la censure, c'est presque une histoire d'amour, au milieu des 80's.
    Donc la MPAA expurge toutes les folies que McLoughlin avait saupoudré dans son métrage fun : un homme littéralement plié en deux, un embrochage de trois personnes à la fois, un corps coupé en deux...

    Dites-moi, MPAA...Un film d'horreur c'est à destination d'un classement "R" (interdit aux mineurs non-accompagnés), non ?
    Ce que veux le public d'un Friday the 13th, c'est que ça charcle, ça gicle, ça tranche, ça démembre...bref, des trucs fun!

    Alors pourquoi vous acharnez-vous à nous les briser en coupant tout les plans sanglants prévus dans le script, à l'attention d'un public demandeur?
    Version Intégrale: je n'en sais rien. Scènes coupées visibles sur le net.

    https://www.youtube.com/watch?v=kxmk6XB94VQ
    (image pas top)
  • 13
    Bande-annonce

    Vendredi 13 chapitre 7 : Un nouveau défi (1988)

    Friday the 13th, part VII: The New Blood

    1 h 28 min. Sortie : . Épouvante-Horreur et fantastique.

    Film de John Carl Buechler avec Lar Park-Lincoln, Kevin Spirtas, Kane Hodder

    MPAA toujours dans ces oeuvres de massacrer des massacres à l'écran. Ce chapitre VII est celui qui a tout pris dans les dents. Le réal (également en charge des SFX avec sa team) en pleure encore de nos jours. Sabrage sans fin, la MPAA s'est fait un plaisir de trancher dans le vif.
    Version Intégrale disparue dans les bois de Crystal Lake.

    Les scènes tronçonnées par la MPAA:
    https://www.youtube.com/watch?v=x9zf6eOZmMo
  • 14
    Bande-annonce

    La Fureur du dragon (1972)

    The Way of the Dragon

    1 h 40 min. Sortie : . Arts martiaux, action, comédie, policier et drame.

    Film de Bruce Lee avec Bruce Lee, Nora Miao, Chuck Norris

    Lorsque Meng Long Guojiang (La Fureur Du Dragon en gaulois) est sorti chez nous, ce fut après avoir été littéralement charcuté par René Château (au moins, le film est sorti...).
    Des pans entiers de l'histoire ont sauté (le fait que le héros ne comprenne pas l'Italien) et c'est surtout la fin qui a été remaniée totalement, (étant donné que les trois neveux de l'oncle Wang -proprio du restau- sont assassinés par Wang lui-même, pour une sombre histoire d'argent permettant un retour au pays) et tous les noms des personnages ont été occidentalisés (le plus fort étant que Bruce Lee, Chuck Norris et Bob Wall , s'appellent Bruce Lee, Chuck Norris et Bob Wall dans le film!!!).

    Étant gamin, je ne comprenais pas pourquoi Tang Lung (Lee) et Chen (Nora Miao) allaient se recueillir sur la tombe de Colt (Norris).
    C'est du moins ce que le remontage sauvage laissait supposer...
    Heureusement, feu l'éditeur HK vidéo a restauré le film original et ajouta un nouveau doublage français respectant les noms et la storyline originelle.

    Version tronquée Française VHS/DVD René Château Vidéo
    Dispo en nouvelle VF/VOSTFR chez Metropolitan Vidéo DVD
  • 15
    Bande-annonce

    La Fureur de vaincre (1972)

    Jing wu men

    1 h 40 min. Sortie : . Arts martiaux, drame et romance.

    Film de Lo Wei avec Bruce Lee, Nora Miao, James Tin Chuen

    René Château frappe encore: moins lourdement que sur la fureur du Dragon, il faut le préciser.
    C'est surtout des scènes explicatives qui meurent sur la table de montage de papy Château (surtout la scène se déroulant au cimetière, où Chen Zen (Lee) exprime plus vindicativement ses intentions envers les Japonais. A noter que gran-pa Château a aussi décidé de changer le générique. Comme, ça...Gratuitement. Par plaisir!

    Version française d'origine VHS/DVD Rene Château Vidéo
    Nouvelle VF/VOSTFR DVD Metropolitan Video
  • 16
    Bande-annonce

    Supernova (2000)

    1 h 30 min. Sortie : . Science-fiction et catastrophe.

    Film de Walter Hill avec James Spader, Angela Bassett, Robert Forster

    Comme l'indique l'onglet "film de " en dessous du titre, Supernova est un hybride réalisé par un trio luxueux de réalisateurs. Ce qui donne un film incompréhensiblement brouillon. Ne l'ayant pas revu depuis des lustres, je ne pourrai expliquer les différences.
    Quoiqu'il en soit, il n'existe pas de Director's Cut, simplement des scènes coupées sur le DVD. (MGM)
  • 17
    Bande-annonce

    La Porte du paradis (1980)

    Heaven's Gate

    3 h 39 min. Sortie : . Drame et western.

    Film de Michael Cimino avec Kris Kristofferson, Christopher Walken, John Hurt

    Lors de la première du film, c'est un échec total. Le film est retiré au bout d'une semaine d'exploitation et les critiquent démolissent le film. Cimino remonte, coupe et édulcore son montage, mais rien n'y fait. C'est un désastre financier (coulant le studio United Artist ainsi que la carrière du réalisateur) et le film est banni par l'American Humane Association (association de défense des animaux) pour actes de cruautés avérés sur des poules, chevaux, boeufs...

    Director's Cut dispo chez Carlotta
  • 18
    Bande-annonce

    Cabal (1990)

    Nightbreed

    1 h 42 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de Clive Barker avec Charles Haid, Hugh Quarshie, Hugh Ross

    Morgan Creek aka James G.Robinson...
    James fut ravit de pouvoir saper les films de réalisateurs en cette année 1989/90.
    Après avoir martyrisé William Peter Blatty sur l'adaptation de sa nouvelle "Legion" alias L'Exorciste la suite, James le Déstructureur de film attire dans ses filets un Clive Barker innocent.
    Barker (créateur des iconiques Hellraiser et Candyman) a obtenu le soutien (ah! elle est bonne...) de Robinson-le sabreur de film.
    Celui-ci n'a jamais lu le roman en question, mais Hellraiser ayant accédé à une certaine renommée, il se dit que sur un malentendu, ça pourrait marcher.
    Le romancier Britannique s'attaque à la version cinéma de sa nouvelle (Cabal, donc) sur une communauté de gens difformes et monstrueux, vivant en harmonie dans une ville souterraine, Mildian.
    Cette cité se trouve sous un cimetière désaffecté.
    Bon.
    David Cronenberg rejoint le casting et Barker filme son freaks show.
    James-je pisse sur le cinéma-Robinson n'aime (évidemment pas)
    le résultat final dépassant les 2h et demies. Trop long, trop lent, trop violent. Le montage original doit être revu.
    Barker est sommé de tourner de nouvelles scènes et d'en couper d'autres.

    Le film étant vendu comme un slasher (ce qu'il n'a jamais été), le public est déçu et les recettes sont à l'avenant.

    Plus tard, circula sur le Net un workprint appelé Nightbreed:The Cabal Cut, d'une durée de 2h30.
    Puis, le négatif original est retrouvé, remastérisé puis édité en DVD/Blu Ray.
  • 19
    Bande-annonce

    Leatherface - Massacre à la tronçonneuse III (1990)

    Leatherface : Texas Chainsaw Massacre III

    1 h 25 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de Jeff Burr avec R. A. Mihailoff, David Cloud, Beth DePatie

    Déjà notifié dans ma critique de ce film, je vais vous la faire courte. New Line ayant récupéré les droits de la franchise, ils commandent un script à David J. Schow pour rentabiliser leur nouveau jouet.

    Jeff Burr (The Stepfather II) est le réal.
    A la vue du montage final, la production panique. Ils ordonne à Burr de tourner une nouvelle fin, en accord avec le public des screens-test (vous savez, un échantillonnage de spectateurs débiles sur les bords).
    New Line s'inquiète de la réaction de la MPAA.
    Bien vu,le comité de censure demande de couper tout ce qui est trop graphique pour obtenir un classement "R", à la place de l'infamant NC 17 (comparable au "X" chez nous, donc pas de mineurs, pas de promo...).

    Voici la fin d'origine (à peine plus violente mais y intégrant surtout le fait que Leatherface est bel et bien mort, mais qu'il reste malgré tout un survivant de la fameuse famille...

    https://www.youtube.com/watch?v=uZZyOx64n4o
    Version Unrated dispo en DVD chez Metropolitan Video.
  • 20
    Bande-annonce

    Hellraiser IV (1996)

    Hellraiser: Bloodline

    1 h 25 min. Sortie : . Épouvante-Horreur et science-fiction.

    Film de Joe Chappelle, Kevin Yagher et Alan Smithee avec Bruce Ramsay, Valentina Vargas, Doug Bradley

    Créateur et concepteur de la poupée Chucky (sur un design de David Kirshner), Kevin Yagher (frère de Jeff Yagher, acteur dans la série "V" originale) est un maquilleur reconnu (le maquillage de Freddy à partir du deuxième).
    Comme beaucoup d'autres confrères (Stan Winston, John C Buechler, Chris Walas...) il a envie de passer derrière la caméra et hérite de la troisième séquelle au cultissime Hellraiser (1987).
    Un script couvrant plusieurs époques (de la Révolution Française à un futur éloigné) raconte l'histoire de la famille Le Merchant, créateur du Cube ouvrant la Porte des Enfers.

    Mais Dimension/Weinstein Bros étant les producteurs, l'Enfer déboula sur le tournage.
    Le réal et les producteurs n'ayant pas le même point de vue, le clash arriva sans crier gare.
    Yagher quitta le tournage et un spécialiste du raccommodage fut appelé à la rescousse (l'esclave des Weinstein, Joe Chapelle-déjà responsable du reshooting d'Halloween 6). Le perso emblématique de la saga (Pinhead/Doug Bradley) fut introduit plus tôt dans le récit, certaines scènes furent éliminées du scénar et d'autres furent raccourcies ou coupées au montage.
    Quelque jours de tournage supplémentaires apportèrent de nouvelles images et la structure originelle fut bouleversée par le procédé de flashback/flash-forward.
    Le produit fini étant bâtard (donc bancal), même Joe Chapelle retira son nom du film (après que Yagher ait fait de même).
    Le fantôme Alan Smithee (prête-nom en usage à Hollywood) devint le réalisateur attitré.

    Il existe un workprint qui a été remonté dans la chronologie originelle (bien que ce workprint de la version Yagher a déjà subit quelque coupes) et le film redevient une histoire en 3 actes: 18e siècle en France, XXe siècle puis un futur lointain.

    Workprint dispo sur le Net (qualité variable)
    Director's Cut inexistant pour l'instant.
  • 21
    Bande-annonce

    Une journée en enfer (1995)

    Die Hard With a Vengeance

    2 h 11 min. Sortie : . Action, policier et thriller.

    Film de John McTiernan avec Bruce Willis, Jeremy Irons, Samuel L. Jackson

    Lorsque Jonathan Heinsleight propose son scénario (Simon Says, soit "Jacques à dit") à la vente, il est acheté par Wajna qui y voit là, matière à illustrer un Die Hard 3 (dont il a récupéré les droits).
    Il fait changer le nom du personnage principal par John McClane et fait modifier le tout, pour que cela s'intègre dans le style Die Hard.
    McTiernan est de retour aux commandes, mais le rendu final semble trop violent (de sévères coupes atténueront les morts de plusieurs persos) et la fin doit être retournée (histoire de rester dans le filon action).

    Malgré tout, cela reste un bon film (grâce au duo Willis/Jackson, surtout) mais il y a quelques flottements dans les combats (spécialement la mort de Targo, qui est édulcorée dans un montage elliptique).

    Pas de Director's Cut de prévu pour l'instant (McTiernan a du boulot pour retravailler ses DC !).
    La fin alternative (plus badass que la version salles) est dispo sur le double DVD collector édité chez Disney.
  • 22
    Bande-annonce

    Maniac Cop 3 (1993)

    Maniac Cop 3 : Badge of Silence

    1 h 25 min. Sortie : . Thriller et policier.

    Film de Alan Smithee, William Lustig et Joel Soisson avec Gretchen Becker, Paul Gleason, Jackie Earle Haley

    Lorsque William Lustig est approché par Overseas Films pour rallonger les aventures de Matt Cordell (le regretté Robert Z'Dar), il ne sait pas encore qu'un sortilège puissant va lui tomber sur la tête.
    Pas un sortilège Vaudou (comme le fond du script) mais celui des producteurs stupides.
    La mésentente est telle que Lustig refuse catégoriquement de tourner des scènes non prévues au départ. Excédé, il claque la porte.
    Joel Soisson est appelé à la rescousse pour ajouter des scènes au 51 minutes de films tournées par Lustig. Mais même Soisson se rends compte que c'est du grand n'importe quoi. Il finit le travail et demande à ce que son nom n'apparaisse pas à l'écran en tant que réalisateur. Lustig ayant fait de même, la production est contrainte d'apposé le nom infamant du non-moins fameux Alan Smithee (garant d'un échec commercial à coup sûr).

    Director's Cut (51 minutes) forcément invisible.
  • 23
    Bande-annonce

    Lifeforce, l'étoile du mal (1985)

    Lifeforce

    1 h 45 min. Sortie : . Science-fiction et Épouvante-horreur.

    Film de Tobe Hooper avec Steve Railsback, Peter Firth, Frank Finlay

    Gros budget de la Cannon (25 M$, un pactole à l'époque), Hooper -alors sous contrat avec la firme de Golan-Globus- peut s'attaquer à l'adaptation d'un roman obscur de Colin Wilson, "Space Vampires".
    Hooper balance une mini Apocalypse sur Londres et une maxi bombe sur l'écran (sublime Mathilda May).
    Quand Meme et Yoyo (Golan et Globus) jettent un œil sur le montage de Hooper, ils font grises mine.
    -Yoyo, tu trouves pas qu'il y a trop d'allusions aux vampires, dans cette adaptation des Vampires de l'espace?
    -Ben oui, Meme! Si on a changé le titre "Space Vampires" par "Lifeforce", c'est pas pour rien, quand même!!!
    -Alors, je suis d'avis d'éliminer tout dialogue parlant de suceur de sang.
    -Mazel Tov, Yoyo!
    C'est comme ça que ça c'est passé (j'vous jure, j'étais dans le bureau avec eux!!!).
    Du coup, le terme vampire disparait, le générique est complètement refait, une musique additionnelle remplace en partie le score d'Henri Mancini, les trois quarts des scènes de la navette disparaissent dans un trou noir.

    Post-Scriptum: je me range à l'avis de Meme et Yoyo pour la suppression du terme "vampire", ça enlève un côté Bisseux à l'affaire...

    Version Cinéma dispo chez MGM
    Director's Cut chez MGM aussi...
  • 24
    Bande-annonce

    Le Convoi de la peur (1977)

    Sorcerer

    2 h 01 min. Sortie : . Action, aventure et drame.

    Film de William Friedkin avec Roy Scheider, Bruno Cremer, Francisco Rabal

    Très simple: le public US étant difficile, il fut décidé d'un montage spécifique au marché Américain, c'est à dire le cut intégral!!!
    C'est l'Europe qui eut droit à un montage différent: présentation des 4 persos principaux simpliste et fin modifiée, changeant la portée et l'ambiance du reste du métrage...
    M'enfin, d'habitude c'est l'inverse!!!!

    Director's Cut dispo en Blu Ray chez La Rabia
  • 25
    Bande-annonce

    L'Exorciste III : La Suite (1990)

    Exorcist III: Legion

    1 h 56 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de William Peter Blatty avec George C. Scott, Ed Flanders, Brad Dourif

    Blatty a été maudit par le Diable en personne.A trop écrire sur Lui, ça a des retombées.

    Le-dit Blatty (créateur de l'Exorciste) a écrit un bouquin s'appelant Legion, il y reprends le personnage de l'inspecteur Kinderman et théorise à mort sur la vie après la mort, l'enfer, tout ça.
    Bon...

    Un jour, il peut enfin adapter son récit au cinéma et même le réaliser.
    La boite de prod?
    Morgan Creek alias James G. Robinson (producteur entre autre de Nightbreed/Cabal...)

    Son montage terminé, un Blatty tout content va le montrer à James. James qui n'aime pas le cinéma, lui dit tout de go que son montage est à chier. Et surtout, il n'y a pas d'exorcisme à la fin.
    Bon...

    Blatty lui rétorque que James a signé pour une adaptation littérale du bouquin.
    -"Et alors? répondit James le cinéphobe.
    -Alors? Il n'y a pas d'exorcisme dans mon bouquin!
    -Taratata!! Je m'en tamponne le Robinson! Les gens s'en cognent de ton bouquin pénible! Ils associent Blatty et exorcisme comme d'autre le font avec Lara Fabian et un grincement de fourchette sur de la porcelaine.
    -Mais...tente un Blatty au bord de l'implosion.
    -Pas de mais...Tu vas d'abord aller me trouver le père Karras...
    -Pour quoi faire?
    -Ben le public...blah...avec l'Exorciste. Donc je veux que tu arraches Jason Miller du théâtre où il joue. Ensuite, je t'offre Merlin en personne pour incarner un exorciste. Donc qui dit exorciste, dit...
    -Exorcisme, réponds faiblement un Blatty en décomposition.
    -Bien joué, l'artiste! Tu as tout compris...Ah, tant que j'y pense..
    -Quoi? demande Blatty en se bouffant un doigt.
    -On va aussi changer le titre..."Legion", ça fait trop militaire...
    -C'est ce que dit un possédé à Jésus, quand il lui demande son nom!!! argumente Blatty en s'arrachant la moustache (il ne l'a plu depuis ce jour-là).
    -C'est bien ce que je dis: possédé=exorcisme! Donc, on va appeler ce film...l'Exorciste III! ! Elle est pas mal celle-là, non? jubile un James surexcité.

    Ainsi se décida le destin de The Exorcist III (retitré "La suite", chez nous...James Robinson avait apparemment un parent à lui en France, à cette époque...).

    Director's Cut: Il semblerait que les scènes soit-disant perdues aient été retrouvées récemment. Donc, attendons...

    Edit: le Director's Cut est sorti chez Shout Factory !
    J'ai enfin vu ce DC est même si les scènes réincluses sont d'une pauvre qualité, on a enfin droit à la vison de Blatty. Et ça donne un film plus cohérent avec le bouquin dont il est tiré...
  • 26
    Bande-annonce

    Le 13ème Guerrier (1999)

    The 13th Warrior

    1 h 42 min. Sortie : . Aventure et fantasy.

    Film de John McTiernan avec Antonio Banderas, Vladimir Kulich, Dennis Storhøi

    Je ne vais pas vous conter ce que vous savez déjà sur la mésentente célèbre de Chrichton et McTiernan.
    Je ne vous apprendrai rien en vous disant que le titre original (et du roman de Chrichton, d'ailleurs) n'a pas été retenu à cause du distributeur aux grandes oreilles, frileux de vendre un "Eaters of the Dead" sous sa bannière.
    Vous savez aussi que le film est un gruyère cinématographique, une ellipse à part entière concernant les personnages (spécialement les rôles de Diane Venora et Vladimir Kulich).
    Peut-être ne savez-vous pas que la mère des Wendols a eu trois interprètes différentes, suivant les désidératas de la production.
    L'une des Arlésienne les plus célèbres étant le Director's Cut de McTiernan (et comme Chrichton n'est plus, ce serait plus facile).
    D'ailleurs, McTiernan et l'Arlésienne s'entendent à merveille, vu que le DC de Die hard with a Vengeance et celui de Last Action Hero patiente quelque part dans les limbes cinématographiques.

    Prions les Dieux païens que cela puisse arriver!
  • 27
    Bande-annonce

    Superman II (1980)

    2 h 07 min. Sortie : . Action et science-fiction.

    Film de Richard Lester avec Christopher Reeve, Margot Kidder, Gene Hackman

    Connu de tous, l'histoire de Donner éjecté du tournage de ce "S II" et remplacé par un Lester devenu végétatif avec l'âge. Cette séquelle était pourtant tourné en même temps que le premier opus (comme quoi c'est pas nouveau, ce modèle économique...) mais il fallut se concentrer sur la première partie pour une sortie imminente. Une fois Superman terminé, Donner pensa recommencer le tournage de la deuxième partie, mais il n'en fut rien. Limogé à a suite de divergences artistiques, cela provoqua la colère de Brando qui se retira aussi (ainsi que toutes image le concernant).
    Lester reprit donc les rennes, se pencha sur les 75% du film existant, coupa ici et là, tourna des scènes additionnelles et rajouta de l'humour là où il en manquait (aah, cette manie de foutre de l'humour de merde dans un film sérieux à la base).
    Sa version terminée, le film sortit, engrangea des billets verts et puis vint Superman III et son humour de merde (toujours réalisé par Lester).

    Version Donner's Cut dispo en DVD/BR
  • 28
    Bande-annonce

    Payback (1999)

    1 h 40 min. Sortie : . Action, policier et drame.

    Film de Brian Helgeland avec Mel Gibson, Gregg Henry, Maria Bello

    Scénariste de renom (L.A Confidential entre autres), Helgeland se voit offrir la chaise du metteur en scène (et co-scénariste avec Terry-Mad Max 2-Hayes) pour faire le remake de Point Blank (1967 avec Lee Marvin) en ré-adaptant une nouvelle de Donald E.Westlake (sous le pseudo de Richard Stark). Le tout est produit par la boite de Mel Gibson (Icon).
    Une fois le film terminé, la Warner et Gibson prirent peur en voyant le résultat final (trop sombre et trop violent) et de nouveaux reshoots furent demandés. Brian Helgeland fut évincé du projet et le métrage fut radouci (30% du film fut retourné) et une voix-off fut rajoutée pour rendre le perso principal plus "cool".

    Payback: Straight Up (le nom du Director's Cut) est dispo en DVD/Blu Ray chez Warner Home Video.

  • 29
    Bande-annonce

    Highlander : Le Retour (1991)

    Highlander II : The Quickening

    1 h 36 min. Sortie : . Action et aventure.

    Film de Russell Mulcahy avec Christophe Lambert, Sean Connery, Virginia Madsen

    Le premier Highlander ayant eu du succès à l'international (pas au States où il fut remonté, suivi par une promo désastreuse), une séquelle était inévitable. Lambert n'étant pas très chaud, il accepta d'en être la vedette, uniquement si Sean Connery y participait.
    Un scénario fut livré par Peter Bellwood et le tournage commença en Argentine.
    Mais très vite, le budget explosa, il y eu des retards dans le calendrier de tournage et les producteurs ne pouvaient plus continuer le tournage. La compagnie d'assurance engagé sur le film (le fameux "completion bond" présents sur tout les génériques de fin) prit le contrôle du film et ils firent des changements drastiques dans le scénario initial (le plus gros étant l'adjonction de l'appartenance des Immortels à une race extra-terrestre, venant de la planète Zeist). WTF??? Les Immortels sont des Aliens?
    Cette ajout impensable contredit donc le film original. Passons...
    Russel Mulcahy désapprouva totalement la nouvelle orientation prise pour la story-line mais étant sous contrat, il dut s'acquitter de sa tâche et finir le film. N'ayant pu retirer son nom du générique final-car tributaire des clauses de son contrat- il désavoua le film officieusement-toujours à cause de son contrat-.

    Quelques années plus tard, Mulcahy fut à même de tourner de nouvelles scènes avec les acteurs du film, puis d'améliorer les effets visuels, bâclés lors du tournage original.

    Version Director's Cut (appelée Renegade Version) dispo en DVD/Blu Ray dispo chez Opening.
  • 30
    Bande-annonce

    Le retour des morts-vivants 3 (1993)

    Return of the Living Dead Part III

    1 h 37 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de Brian Yuzna avec Kent McCord, James T. Callahan, Sarah Douglas

    Lorsqu'un producteur proposa de réaliser cette séquelle à Brian Yuzna, ce n'était pas qu'une aimable question.
    En effet, les droits expirant dans un cours délai, il fallait qu'un film se monte, quelque soit le-dit film.

    Yuzna se remémorant Bride of Re-Animator et sa tentative avortée de rendre hommage à Bride of Frankestein, saute sur l'occasion et pond rapidement un pitch, variation extrême d'un Roméo et Juliette tendance gore.
    Là où les deux films précédents jouait sur la parodie des films de zombies, celui-ci est d'un sérieux inédit.
    Mais lors de la présentation à l'incontournable MPAA (pour s'assurer une bonne promo), le résultat final révulse les grands penseurs du comité de censure.
    Les ciseaux tranchent net dans le lard et évacue toutes les parties les plus gores du film (qui n'en manque pas).

    En résulte une dark romance allégée, loin des débordements des autres zombie-movies précédents.

    Director's Cut dispo en VHS/LD chez Vidmark (Import Z1).
  • 1
  • 2