Mon Top 2018 des meilleurs films

Avatar Ygor Parizel Liste de

10 films

par Ygor Parizel

Mon Top des meilleurs films de l'année 2018.

Films juste en dehors du top 10.
1985 (Yen Tan)
Les Frères Sisters (Jacques Audiard)
Dogman (Matteo Garrone)
Galveston (Mélanie Laurent)
Friedkin uncut (Francesco Zippel)

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Bande-annonce

    3 Billboards, les panneaux de la vengeance (2018)

    Three Billboards Outside Ebbing, Missouri

    1 h 56 min. Sortie : . Comédie, policier et drame.

    Film de Martin McDonagh avec Frances McDormand, Woody Harrelson, Sam Rockwell

    Dans ce film Martin McDonagh mêle plusieurs genres et se rapproche encore plus du cinéma des Frères Coen. Par des détails, des évènements ou des trouvailles de mise en scène on introduit un humour noir et du cynisme dans ce drame. La violence se passe en-dehors de scènes d'actions, elle vient de l'idiotie, de la lâcheté ou du racisme des personnages, ceux-ci sont un des points forts du script et les secondaires tout aussi importants que les principaux. Dans le style visuel de McDonagh, ce que j'apprécie le plus ce sont ses cadres panoramiques, la photographie des scènes nocturnes est plaisante. Frances McDormand comme à chaque fois est très bien, Sam Rockwell quant à lui campe un type de rôle qu'il connaît comme sa poche.
  • Bande-annonce

    La Forme de l'eau (2018)

    The Shape of Water

    2 h 03 min. Sortie : . Drame, fantastique et romance.

    Film de Guillermo del Toro avec Sally Hawkins, Michael Shannon, Richard Jenkins

    Le nouveau Guillermo Del Toro fait à chaque fois l'évènement depuis quelques années. Un beau conte se déroulant dans les années 60 en pleine Guerre Froide, Ségragation et ainsi de suite mais surtout qui raconte l'histoire d'amour bizarroïde entre une employée au ménage d'un agence spatiale et un monstre maritime. Visuellement, c'est un bijou la mise en scène accumule les plans superbement composés, des travellings fluides puis des décors, des costumes, des lumières et des accessoires créant une vraie ambiance. Il y a un boulot dingue fait sur la couleur verte, toutes les teintes y passent. Les personnages bien qu'archétypaux ne manque paradoxallement pas de profondeurs et de sentiments, Sally Hawkins est hyper émouvante et Michael Shannon est génial en salopard (une fois de plus).
  • Bande-annonce

    Annihilation (2018)

    1 h 55 min. Sortie : . Épouvante-Horreur, drame, science-fiction et thriller.

    Film de Alex Garland avec Natalie Portman, Tessa Thompson, Jennifer Jason Leigh

    C'est plutôt pas mal ce nouveau film d'Alex Garland, pas à la même hauteur que son précédent (Ex-Machina) mais d'un bon niveau. Les plus érudit en cinéma penseront aux films Body Snatchers ainsi qu'à Stalker d'Andreï Tarkovski dont ce Annihilation semble reprendre des éléments mais il y a aussi de l'originalité. L'idée de départ est exaltante et mystérieuse, le scénario heureusement ne tombe pas dans la facilité, on suit avec intérêt de voyage à travers l'inconnu. La réalisation joue beaucoup sur les paysages colorés et des effets spéciaux stupéfiants, la lenteur du mouvement et du montage est hypnotisante. La fin est carrément étrange, mystique même et c'est probablement le meilleur moment du film. Des défauts, il y en a comme les courts flash-backs inutiles et certains passages aux lumières gonflées aux halos, ça je suis pas fan en général quoi qu'il faut avouer que le rendu à l'image est beau.
  • Bande-annonce

    Marie Madeleine (2018)

    Mary Magdalene

    2 h. Sortie : . Drame et biopic.

    Film de Garth Davis avec Rooney Mara, Joaquin Phoenix, Chiwetel Ejiofor

    Ce film centré sur le personnage biblique de Marie de Magdala est d'une grande beauté formelle. Mais pas uniquement car l'approche réaliste de ce récit tiré de la Bible évite la plupart du temps le mysticisme, aucune (ou presque) déification, certains passages sont plutôt extatiques, voir lyriques ce qui est tout à fait appréciable. La façon de filmer de Garth Davis est agréable, il prend visiblement plaisir à cadrer les paysages et des intérieurs dépouillés, avec ajouts d'effets comme de profondeurs de champs floutés ou des faisceaux de lumières traverant le cadre. Mais aussi les visages paisibles ou joyeux des acteurs de renoms comme Rooney Mara et Joaquin Phoenix, tous les deux idéaux par incarner Marie-Madeleine et Jésus Christ. Chaque long-métrage adapté de récits religieux est toujours attendu au tournant par une clique de protestaire non-neutre, celui-ci ne fait pas exception et pourtant vaut largement le coup d'oeil.
  • Bande-annonce

    Jusqu'à la garde (2018)

    1 h 33 min. Sortie : . Drame.

    Film de Xavier Legrand avec Léa Drucker, Denis Ménochet, Thomas Gioria

    La plupart des films ayant parlé du divorce dans l'Histoire du cinéma ne l'ont abordé que comme une conséquences ou un point de départ, Jusqu'à la garde innove car il en fait son sujet principal. Le scénario est construit de façon à plonger le spectateur au coeur de cette famille détruite par la personnalité toxique (et pire) du père qui martyrise ses enfants et sa femme mais traite aussi d'un côté plus procéduriale comme dans la première scène puis de la chronique d'une tragédie annoncée dans un final qui fait froid dans le dos. Les caractères des personnages sont bien rendu ainsi que leurs sensibilités et intimités, et Les acteurs recrutés m'ont franchement épaté, Denis Menochet excellent en type violent et Léa Drucker en victime presque consentante l'est tout autant.
  • Bande-annonce

    First Man, le premier homme sur la Lune (2018)

    First Man

    2 h 22 min. Sortie : . Biopic et drame.

    Film de Damien Chazelle avec Ryan Gosling, Claire Foy, Kyle Chandler

    Il était tout de même étonnant que jamais aucun cinéaste ou producteur n'ait raconté, la plus grande aventure de l'Humanité. Damien Chazelle s'attaque donc à un gros morceau et s'en sort à merveille, il retrace la Conquête de l'espace dans des formidables scènes de décollage, de vol, d'opération, ... tout en oubliant pas l'aspect humain avec ce personnage taiseux qu'était Neil Armstrong mais aussi l'importance des secondaires dont la femme du héros. Techniquement le film est vachement travaillé, les images sont superbes et les prises de vues parfois mouvementées, on est bien souvent dans un style immersif. Ryan Gosling est idéal pour ce rôle, très peu de texte mais est-ce que cela correspond à la réalité ?
  • Bande-annonce

    Roma (2018)

    2 h 15 min. Sortie : . Drame.

    Film de Alfonso Cuarón avec Yalitza Aparicio, Marina de Tavira, Diego Cortina Autrey

    Croyez-en un cinéphile ultime comme moi, ce Roma est un chef-d'oeuvre des 20 dernières années, Alfonso Cuaron prouve qu'il est un grand car il transcende un sujet presque banal en poésie. Chaque plan est en soi, une merveille de composition maniériste photographique humble dans un noir et blanc plein de contraste, mais la réalisation n'est pas figée car un kyrielle de travellings latéraux dynamisent et donnent de l'air à l'esthétique picturale. Plusieurs scènes sont absolument formidable celle de l'incendie, celle du retour du père, ou aussi du sauvetage à la plage (celle-là m'a fait pleurer). On trouve dans ce film un sens du tragico-insolite très fellinien, et comme chez Tarkovski une activité incessante tant dans la profondeur que dans la largeur du champ, très riche de ce côté-là. Quant à ce que cela raconte, le récit nous fait revivre de façon détaillée la vie dans ce quartier de Mexico dans les années 70, vu par le prisme d'une chronique familiale et surtout d'un portrait d'une amérindienne, bonne-à-tout-faire.
  • Bande-annonce

    Cold War (2018)

    Zimna Wojna

    1 h 28 min. Sortie : . Drame.

    Film de Paweł Pawlikowski avec Joanna Kulig, Tomasz Kot, Jeanne Balibar

    Magnifique film d'un point de vue strictement artistique signé par le polonais Pawlikowski. Le metteur en scène fait une nouvelle fois preuve de sa maestria derrière la caméra, il filme des scènes formidables dans ce noir et blanc plein de contraste et dans ce format tout en hauteur, un plaisir visuel qui se double d'un auditif avec des belles chansons du folklore locale, hymne patriotique, ou jazz. C'est en particulier les travellings à la précision et lenteur qu'on doit des moments d'un grand délice pour esthètes. L'histoire de ces deux amants dans le milieu de la chanson entre la campagne de Pologne et Paris durant les années 50 et 60 est d'un immense romantisme, pas question de sentimentalisme mais plutôt de fatalisme avec pour preuve de cela la fin. Puis les deux héros ballottés par les événements donne l'occasion aux acteurs et surtout à l'actrice Joanna Kulig de prester de manière forte.
  • Bande-annonce

    Realive (2018)

    Proyecto Lazaro

    1 h 52 min. Sortie : . Science-fiction et drame.

    Film de Mateo Gil avec Tom Hughes, Charlotte Le Bon, Oona Chaplin

  • Bande-annonce

    Le Poirier sauvage (2018)

    Ahlat Agaci

    3 h 08 min. Sortie : . Drame.

    Film de Nuri Bilge Ceylan avec Doğu Demirkol, Murat Cemcir, Hazar Ergüçlü