Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Noms de dinosaures et autres animaux préhistoriques inventés pour l'occasion (parce que rien ne vaut un suffixe comme "saurus" ou "Rex", c'est bien connu)

Avatar zombiraptor Liste de

17 films

par zombiraptor
Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • Bande-annonce

    Le monstre des temps perdus (1953)

    The Beast from 20 000 Fathoms

    1 h 20 min. Sortie : . Fantastique.

    Film de Eugène Lourié avec Paul Hubschmid, Paula Raymond, Cecil Kellaway

    Rhedosaurus
  • Le Scorpion noir (1957)

    The Black Scorpion

    1 h 28 min. Sortie : . Épouvante-Horreur et science-fiction.

    Film de Edward Ludwig avec Richard Denning (I), Mara Corday, Carlos Rivas

    Scorpionus Rex
  • Bande-annonce

    Jurassic World (2015)

    2 h 04 min. Sortie : . Action, aventure, science-fiction et thriller.

    Film de Colin Trevorrow avec Chris Pratt, Bryce Dallas Howard, Nick Robinson

    Diabolus Rex

    Indominus Rex

    (et pourquoi pas Badassaurus ?)
  • Bande-annonce

    Godzilla vs King Ghidorah (1991)

    Gojira vs. Kingu Gidorâ

    1 h 43 min. Sortie : . Science-fiction.

    Film de Kazuki Ômori avec Kosuke Toyohara, Anna Nakagawa, Megumi Odaka

    Godzillasaurus

    Ce film explique en partie l'origine de Godzilla, un dinosaure (fortement assimilé à un tyrannosaure) nommé "Godzillasaurus" qui aurait survécu jusqu'à nos jours et aurait été irradié malencontreusement au sud du Japon lors des mésaventures nucléaires passées. Le lézard, simple animal, quoi qu'à la base déjà relativement énorme, se serait vu devenir l'arme de destruction massive qu'on connait tous aujourd'hui.

    (à noter que dans certaines moutures de Godzilla, l'animal (très rarement présent) est parfois doté de "pouvoirs" spéciaux, comme le souffle atomique pourtant à l'origine réservé à sa forme finale et fortuite) (m'enfin on est plus à ça près)
  • Bande-annonce

    Les Envahisseurs attaquent (1968)

    Kaijû sôshingeki

    1 h 30 min. Sortie : . Action, Épouvante-horreur, science-fiction et thriller.

    Film de Ishirô Honda avec Akira Kubo, Jun Tazaki, Yukiko Kobayashi (1)

    Gorosaurus

    Du mot japonais "goro" voulant dire "approximatif" et de l'éternel "sauros" du grec "lézard", Gorosaurus est donc un "lézard approximatif".

    Apparaissant de manière tout à fait flamboyante dans Destroy all monsters (Les Envahisseurs attaquent), ses origines ne sont pas vraiment expliquées via le film. En dehors, l'animal est décrit comme un descendant direct de l'allosaurus ou du carcharodontosaurus, donc soit un allosauridé, soit un carcharodontosauridé, deux familles montrant quelques caractéristiques semblables.
    Peu d'infos sur le comment de la survie de Gorosaurus lors de l'extinction de masse à la fin du Crétacé.
  • Bande-annonce

    Mechagodzilla contre-attaque (1975)

    Mekagojira no gyakushu

    1 h 30 min. Sortie : . Fantastique.

    Film de Ishirô Honda avec Katsuhiko Sasaki, Kenji Sahara et Akihiko Hirata

    Titanosaurus

    Un dinosaure amphibien découvert dans le Pacifique. Un scientifique prendra le contrôle de l'animal et le rendra méchamment offensif.

    La c'est assez marrant puisque le nom de titanosaurus a été réellement donné à un dinosaure (qui a donc réellement existé). Le titanosaurus (le vrai) est un sauropode (long cou) qui vivait au Crétacé il y a 70MA à 65MA.
    Le titanosaurus a tout de même cette particularité d'être une espèce valise comprenant souvent bien des fossiles qui attendent d'être réellement identifiés et réattribués.
  • Un cri dans l'océan (1998)

    Deep Rising

    1 h 46 min. Sortie : . Aventure et thriller.

    Film de Stephen Sommers avec Kevin J. O'Connor, Wes Studi, Derrick O'Connor

    Archéo-Otoya

    "Archéo" ça l'fait bien aussi hein.

    (je n'suis pas certain que ce nom ait été inventé pour le film, mais comme je ne trouve pas d'autre source pour l'instant, je l'ajoute) (je suis preneur de toute info sur l'animal tentaculaire)
  • Bande-annonce

    Godzilla, Mothra, MechaGodzilla : Tokyo S.O.S. (2003)

    Gojira tai Mosura tai Mekagojira: Tôkyô S.O.S.

    1 h 31 min. Sortie : . Fantastique.

    Film de Masaaki Tezuka avec Noboru Kaneko, Miho Yoshioka, Yumiko Shaku

    Megalo matamata

    Comme "Archeo", "Megalo" ça le fait bien aussi.

    Nom "scientifique" du kaiju Kamoebas, une tortue géante mesurant 20 mètres pour un poids de 28 000 tonnes. Le but n'est pas ici d'ajouter tous les noms de kaiju évidemment, mais lorsqu'ils ont une appellation scientifique en plus de leur petit nom d'usage, ça a d'emblée sa place dans cette liste.

    Du grec "megalos" (géant) (comme "Megalodon" de "megalos", grand et "odous", dent, voulant dire "grandes dents", tout l'monde sait ça) et (et là c'est marrant) soit de l'espagnol "Mata" qui voudrait dire "tuer" ("matador") (ou "bouquet" "buisson" aussi, mais ça n'a plus trop de sens...) ou du japonais "mata" voulant dire "encore" ou "aussi". Du coup ça veut soit dire "La tortue géante qui tue qui tue" ou "La tortue géante encore une fois".
  • Bande-annonce

    Rodan (1956)

    Sora No Daikaiaju Radon

    1 h 20 min. Sortie : . Science-fiction.

    Film de Ishirô Honda avec Akio Kobori, Minosuke Yamada, Ren Imaizumi

    Meganulon

    Désigne une espèce fictive de libellule géante du Crétacé qu'on trouve dans le film à l'état de larve.
    Son nom est un dérivé de Meganeura, un insecte qui lui a bien existé, ayant vécu au carbonifère et étant fortement similaire à une libellule (de très grande taille, environ 70 centimètres de long)
  • Bande-annonce

    Le Retour de Godzilla (1955)

    Gôjira no Gyakushu

    1 h 22 min. Sortie : . Action et science-fiction.

    Film de Motoyoshi Oda avec Hiroshi Koizumi, Setsuko Wakayama, Minoru Chiaki

    Anguillosaurus

    Renommé Anguilas (sorte d'ankylosaurus à dents pointues, décrit d'ailleurs ici comme carnivore)

    Sera plus tard connu sous le nom d'Anguirus.
  • Bande-annonce

    King Kong (2005)

    3 h 07 min. Sortie : . Action, aventure, drame, romance et fantastique.

    Film de Peter Jackson avec Naomi Watts, Jack Black, Adrien Brody

    Vastatosaurus Rex

    Reprenant le célèbre dinosaure carnivore souvent assimilé à un tyrannosaure dans le film original, Peter Jackson, certainement conscient de l'avancée des connaissances en la matière, et surement aussi pour le placer dans un petit contexte fictif, fut désireux de baptiser l'animal.

    Est donc né le Vastatosaurus Rex ("Roi des lézards ravageurs"), reprenant le théropode aux avants bras munis de trois doigts du film original.

    Le Vastatosaurus Rex serait en fait une évolution du Tyrannosaurus Rex. Plus grand, plus balèze et plus résistant (déjà parce qu'il est encore en vie de nos jours, faut le faire, ensuite parce qu'il doit se disputer son repas quotidien avec un gorille bodybuildé de huit mètres)
  • Le Monde perdu (1960)

    The Lost World

    1 h 37 min. Sortie : . Drame, science-fiction et aventure.

    Film de Irwin Allen avec Michael Rennie, Jill St. John, David Hedison

    Slurpasaurus (the slurpasaurs)

    "Slurpasaur" est un terme qui désigne l'une des méthodes de représentation des sauriens géants à l'écran. Après The Lost World (1925) et King Kong qui avaient révélé Willis O'Brien comme nouveau roi des effets spéciaux avec sa Stop-motion, la mode des lézards géants est à son apogée et beaucoup veulent s'y engouffrer. Mais tous n'utilisent pas cet art de l'image par image. Un grand nombre intègre des reptiles existants en leur ajoutant des excroissances de plastique (crête sur le dos, collerette autour du cou ou cornes sur le crâne comme le monstre cette affiche de The Lost World version 1960). Ces animaux créés de toutes pièces à partir de vrais reptiles, ce sont les slurpasaurs.

    On trouve notamment de ces slurpasaurs dans "Brute force, in prehistoric days", "Teenage Caveman" (de Corman), "Tumak, fils de la jungle", "Voyage au centre de la Terre" (1960) et ses célèbres dimétrodons (iguanes avec un voile plaqué sur l'échine) ou encore ce "The Lost World" (1960).
    Certains rares films comme "One Million Years B.C." mélangeaient avec brio les deux techniques, avec ici celle de la stop-motion bluffante (signée Ray Harryhausen) et quelques "slurpasaurs" comme une tortue géante ou un varan géant.
  • Pokémon, le film (1998)

    Gekijōban Poketto Monsutā: Myūtsū no Gyakushū

    1 h 36 min. Sortie : . Animation, action, aventure et science-fiction.

    Long-métrage d'animation de Kunihiko Yuyama et Michael Haigney avec Veronica Taylor, Philip Bartlett, Rachael Lillis

    Bonus : Bulbasaur

    Combinaison du mot "bulb" (bulbe ou ampoule) et "saurus"/"sauros" : lézard. Lézard à bulbe.

    Nom anglais de Bulbizarre (qui n'a plus aucune signification scientifique pour le coup)
  • Ganjasaurus Rex (1987)

    Sortie : 1987. Fantastique et comédie.

    Film de Ursi Reynolds avec Paul Bassis, David Fresh et Rosie Jones

    C'est dans le titre.
  • Panda-saurus (2015)

    Film

  • Reptilicus, le monstre des mers (1961)

    Reptilicus

    1 h 30 min. Sortie : . Action, Épouvante-horreur et science-fiction.

    Film de Sidney W. Pink avec Bent Mejding, Asbjørn Andersen, Povl Wøldike

    Proposition de "Reptilicus Martensius" réduite à Reptilicus tout simplement (parce que l'animal est un reptile) (si si)
  • The Giant Behemoth (1959)

    1 h 20 min. Sortie : . Drame, fantastique, Épouvante-horreur et science-fiction.

    Film de Douglas Hickox et Eugène Lourié avec Gene Evans, André Morell, John Turner

    L'expert du film identifie l'animal comme étant un "paleosaurus", une espèce qu'il doit être le seul à connaître. En tendant bien l'oreille, pensant que c'était les sous-titres qui s'étaient trompés, il semble bien dire "paleosaurus" et non plesiosaurus ou pliosaurus. Le terme paleosaur est repris sur IMDB donc ça semble confirmer. Et puis ce n'est pas tellement étonnant venant d'un film d'Eugène Lourié qui avait déjà inventé le rhedosaurus pour The Beast from 20,000 fathoms.