Odyssée cinématographique 2019

Avatar VGM Liste de

9 films

par VGM
Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Bande-annonce

    Harry Potter et la Coupe de feu (2005)

    Harry Potter and the Goblet of Fire

    2 h 35 min. Sortie : . Fantastique.

    Film de Mike Newell avec Daniel Radcliffe, Emma Watson, Rupert Grint

    Revu pour la xème fois avec x entre 6 et 11.

    Revisionnage sympathique que ce 4ème film Harry Potter. Le sachant en dessous de son potentiel et ayant relu le livre relativement récemment, j'avais pourtant peur de ne pas vraiment l'apprécier. En effet, HP4 est le 1er film de la saga vraiment complexe, comment le faire tenir en un film de 2h30 ? C’est compliqué.
    Pourtant, Mike Newell s’en sort correctement. Ceci dit, si HP4 n’est pas un mauvais film, il reste indéniablement le moins bon des 4 à date. La faute à la densité du livre qui, justement, se perd dans le film.
    Tout va trop vite. L’intrigue autour de Barty Croupton est bâclée, celle de Rita Skeeter ne trouvera pas de fin, celle de Dobby a été supprimée. Pas de Ludo Verpey non plus, qui est normalement commentateur et arbitre de la Coupe de Feu. On ne sait d’ailleurs pas comment Harry et Cédric peuvent être ex-æquo à la dernière épreuve car ce n’est pas expliqué.
    La fin est expéditive et ne laisse pas le temps au spectateur de poser ses émotions
    Ceci étant, le film réussit certaines choses assez brillamment, à l’image des 3 épreuves, globalement réussies malgré une libre adaptation, ou du bal de Noël, très chouette. La fin, malgré son côté expéditif, pourra également donner des frissons un peu faciles mais efficaces.
    Un mot sur l’OST de Patrick Doyles : franchement sympa, elle a quelques thèmes assez marquants comme celui de Durmstrang, par exemple, ou les ceux variés du bal de Noël. Ce n’est pas la meilleure des 4 mais elle reste solide.

    Vu en deux fois, les 22 et 23 Janvier.
  • Bande-annonce

    Léon (1994)

    The Professional

    1 h 50 min. Sortie : . Policier, drame et thriller.

    Film de Luc Besson avec Jean Reno, Gary Oldman, Natalie Portman

    Vu pour la première fois.

    Très chouette découverte que ce Léon, qui ne faillit nullement à sa réputation. Un couple de héros charismatiques (bien qu'on comprend les soucis que ça puisse poser en 2019) et une histoire over-the-top avec ses moments vraiment drôles et épiques. Le professionnalisme de Léon en terme d'assassinat est quelque chose d'assez jouissif à contempler. Alors même si je n'ai pas été conquis outre mesure, j'ai passé un très bon moment.

    Vu le 19 Février.
  • Bande-annonce

    Au service secret de Sa Majesté (1969)

    On Her Majesty's Secret Service

    2 h 22 min. Sortie : . Action.

    Film de Peter Hunt avec George Lazenby, Diana Rigg, Telly Savalas

    Vu pour la première fois.

    Bilan mitigé pour ce James Bond. Il y a d'un côté plein de bonnes idées : l'intrigue de base, avec le chef de la mafia Européenne, est originale et cocasse ; le plan du méchant est tordu mais intéressant ; la James Bond girl ne manque pas de caractère et il y a des scènes assez mémorables : il fallait oser mettre James Bond en combinaison de ski moulante ou en tenu d'héraldique. Non seulement c'est osé mais c'est réussi.
    Parallèlement à cela, il y a un gros défaut : ce film est INTERMINABLE. Plus de 2h pour un JB je pense que c'est rarement une bonne idée, et 2h20 pour un vieux JB (qui ne raconte par définition pas grand chose) c'est beaucoup trop. Certaines scènes inutiles s'étirent à n'en plus finir, comme par exemple ce moment où James passe 10 ans à s'échapper de la cellule / téléphérique. Même les très chouettes scènes d'action sont parfois longuettes. A côté de ça, George Lazenby n'est pas mauvais mais reste quelconque, et surtout, il n'est vraiment pas beau : comment croire une seule seconde qu'il puisse faire tomber 50 femmes en 2h de film ? Et puis je n'ai pas cru à sa relation, dont l'évolution est trop abrupte. La fin ne m'a en conséquence pas du tout ému. Concernant Blofeld je suis également partagé : des fois très bien, des fois étrange, sur le terrain avec ses hommes. Original certes, mais je n'ai pas toujours été convaincu.
    Pas mauvais donc, mais pas vraiment bon non plus. Sympa sans plus. Mitigé, en somme.

    Vu le 23 Avril.
  • Bande-annonce

    Arrête-moi si tu peux (2002)

    Catch Me if You Can

    2 h 21 min. Sortie : . Biopic, comédie, policier, drame et thriller.

    Film de Steven Spielberg avec Leonardo DiCaprio, Tom Hanks, Christopher Walken

    Vu pour la première fois.

    Les 2h20 de Catch Me If You Can passent incroyablement vite. On suite les péripéties du héros avec fascination, tout en se demandant à quel point l'histoire est romancée par rapport à la réalité. L'oeuvre de Spielberg est tour à tour drôle, passionnante et douce amère, voire même profondément triste par moment. Un très bon film.

    Vu le 25 avril.
  • Bande-annonce

    Dragons (2010)

    How to Train Your Dragon

    1 h 38 min. Sortie : . Animation, aventure, comédie, fantasy et jeunesse.

    Long-métrage d'animation de Chris Sanders et Dean Deblois avec Jay Baruchel, America Ferrera, Gerard Butler

    Vu pour la première fois en entier (je l'avais déjà vu presque en entier en fait, si on cumule les scènes vues par-ci par-là en famille).

    Peu de choses à dire sur Dragons, si ce n'est que c'était vraiment très chouette. Magnifiquement animé, une belle histoire doublée d'une morale astucieuse et de personnages charismatiques. Je n'ai peut-être pas été autant emballé que la plupart des gens, mais j'ai passé un très bon moment et le reverrai avec plaisir si l'occasion se présente.

    Vu le 26 Avril.
  • Bande-annonce

    Harry Potter et l'Ordre du phénix (2007)

    Harry Potter and the Order of the Phoenix

    2 h 18 min. Sortie : . Aventure et fantastique.

    Film de David Yates avec Daniel Radcliffe, Rupert Grint, Emma Watson

    Revu pour la xème fois avec x entre 4 et 6.

    Aie aie aie... De mémoire, ce HP5 était "pas fantastique mais ça va". Sauf qu'après avoir relu le livre, ça ne va en fait pas du tout. Cest une véritable catastrophe.
    Ca ne partait pourtant pas trop mal, mais plus ça avance et plus rien ne va. Dès le début, le sentiment de rusher d’une scène à l’autre est viscéral : Durslay, Square Grimmaurd, procès, Poudlard, etc.
    Il y a pourtant quelques réussites : Ombrage est parfaite dans son rôle, quelques dialogues intimistes fonctionnent bien (Harry et Luna) et certaines batailles finales sont plutôt réussies.
    Mais à part ça rien ne va : les meilleures scènes du livre sont soit absentes (Molly et l’épouvantard, le passage à l'hôpital avec les parents de Neville (RIP son intrigue à lui d’ailleurs), l’attaque de Hagrid et de McGonagall, le rôle de Kreattur dans l’histoire) soit massacrées (l’attaque d’Arthur Weasley, le souvenir de Rogue, le dialogue final avec Dumbledore).
    Ce n’est pas possible de faire ça avec un tel livre. Quand on ne s’en rappelle pas bien, “ça passe”. Mais sinon ça ne passe pas du tout. Mais alors PAS DU TOUT. L’aspect psychologique des personnages est complètement absent, c’est un ratage complet.
    La force du récit original, c'est une évolution psychologique, une évolution dans le rapport aux autres vis à vis du retour de Voldemort. On ne ressent rien de tout cela ici.
    Le film est rempli de raccourcis absurdes qui peuvent donner lieu à des dialogues d’une triste absurdité entre les spectateurs : “Rentrer dans le ministère de la magie de nuit, rien de plus simple” / “on se demande pourquoi ils galèrent autant dans le 7” / “c’est parce qu’ils y vont de jour les cons”
    Et les personnages de sortir des dialogues qui ne correspondent à rien, de parler d'émotions qui ne sont jamais montrées :
    "Je suis en colère tout le temps !" - Ah bon ?
    "Je me demande ce qu'il y a dans cette salle depuis des mois" - Vraiment ?
    Bref, le 4/10 n'était vraiment pas loin.

    Vu le 04 Juin.
  • Bande-annonce

    Harry Potter et le Prince de sang-mêlé (2009)

    Harry Potter and the Half-Blood Prince

    2 h 33 min. Sortie : . Aventure et fantastique.

    Film de David Yates avec Daniel Radcliffe, Rupert Grint, Emma Watson

    Revu pour la xème fois avec x entre 4 et 6.

    J'avais un bon souvenir de ce HP6, et ce souvenir est ici confirmé. Prenant son temps de bien dérouler et raconter son histoire - contrairement à HP5 - HP6 est une bonne adaptation, doublé d'un agréable divertissement.
    Malheureusement, 2 scènes clés sont pour moi un peu ratées : l’empoisonnement de Ron, je n’y ai pas retrouvé l’intensité du livre. Et surtout la bataille finale et ce qui s’ensuit.
    Dans le livre, c’est un énorme chaos d’une intensité suffocante. Ici pas du tout, c’est presque une mission solennelle. Mais illogique en un sens : sans rien en dire, à quoi servent les Mangemorts ? Pourquoi se faire tant chier pour les amener ? A rien du tout.
    Et puis il y a la suite, un moment d’une tristesse et d’une panique infinie. Un moment qui n’est pas du tout adapté pareil dans le film et qui, de par son adaptation, empêche de ressentir la même chose. Quel dommage !
    Il y a aussi la scène rajoutée de l’attaque du terrier, qui est vraiment boarf et n’ajoute rien.
    Il y a en revanche quelques belles scènes inventées, comme l’histoire de Lilly et du poisson ou bien même le sablier qui s’écoule selon la valeur de la conversation. Intéressantes trouvailles, elles fonctionnent.

    Vu en deux fois, les 04 et 18 Juillet.
  • Bande-annonce

    Papillon (1973)

    2 h 31 min. Sortie : . Biopic, policier et drame.

    Film de Franklin J. Schaffner avec Steve McQueen, Dustin Hoffman, Victor Jory

    Vu pour la première fois.

    Film intéressant à bien des égards, Papillon ne m'a pas transporté plus que cela. Les acteurs et la photographie sont superbes, mais le rythme a beau être adapté à l'oeuvre, les 2h30 semblent bien longues. Et puis il y a tout ce passage onirique complètement hors de propos chez les Indiens. On a du mal à comprendre ; bien que cela est sûrement déjà dans le récit original.
    Voir Papillon tout en visitant le bagne de St Laurent du Maroni et des Îles du Salut en parallèle reste une superbe expérience, de par la reconstitution impeccable du film. Il faut juste être prêt à un voyage un peu long et répétitif par essence, fait d'echapées héroïques, de magouilles et de jours en prison. J'ai beaucoup hésité avec 7, il les aura peut-être avec plus de recul.

    Vu en 2 fois, les 08 et 09 Août.
  • Bande-annonce

    L’énigme du Caïman Noir (2003)

    52 min. Sortie : 2003.

    Documentaire de Luc Riolon

    Vu pour la première fois.

    Un documentaire fascinant, sur un sujet qui l'est tout autant : comment d'énormes caïmans noirs de plus de 5 mètres peuvent-ils vivre dans un environnement sans plancton, premier maillon indispensable au démarrage de la chaîne alimentaire, et conditionnant la présence de toute vie dans le marais ?
    En seulement 52 minutes, de nombreux scientifiques de plusieurs corps de métiers (ichtyologistes, ornithologistes, ...) se succéderont au sein d'une même mission pour comprendre. Et la solution du mystère est assez incroyable, une preuve de plus que la Nature est quelque chose de terriblement fantastique, une machine parfaitement huilée à l'inventivité sans pareil. A découvrir absolument.

    Vu le 12 Août.