Passages littéraires

Avatar William Finley Liste de

10 livres

par William Finley

Aussi : http://www.senscritique.com/liste/Le_cinema_et_ses_repliques/997353

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • Le Petit Prince (1943)

    Sortie : avril 1943. Roman et jeunesse.

    Livre de Antoine de Saint-Exupéry

    « C’est tellement mystérieux, le pays des larmes. »

    « C’est véritablement utile puisque c’est joli. »

    « Je connais une planète où il y a un Monsieur cramoisi. Il n’a jamais respiré une fleur. Il n’a jamais regardé une étoile. Il n’a jamais aimé personne. Il n’a jamais rien fait d’autre que des additions. Et toute la journée il répète comme toi : « Je suis un homme sérieux ! Je suis un homme sérieux ! » et ça le fait gonfler d’orgueil. Mais ce n’est pas un homme, c’est un champignon ! »
  • Lettre à Ménécée

    Livre de Epicure

    « Ainsi vivras-tu comme un dieu parmi les humains. Car il n'y a rien de commun avec un vivant mortel, l'homme vivant parmi des biens immortels. »
  • Le Portrait de Dorian Gray (1891)

    The Picture of Dorian Gray

    Sortie : 1891. Philosophie et roman.

    Livre de Oscar Wilde

    « De nos jours on sait le prix de tout, mais on ne connaît la valeur de rien. »
  • La Chevelure - et autres histoires de fou (1884)

    Sortie : 1884. Recueil de nouvelles.

    Livre de Guy de Maupassant

    « Le passé m'attire, le présent m'effraie parce que l'avenir c'est la mort. Je regrette tout ce qui s'est fait, je pleure tous ceux qui ont vécu; je voudrais arrêter le temps, arrêter l'heure. Mais elle va, elle va, elle passe, elle me prend de seconde en seconde un peu de moi pour le néant de demain. Et je ne revivrai jamais. »
  • Contes et nouvelles (2008)

    Sortie : octobre 2008. Recueil de nouvelles.

    Livre de Guy de Maupassant

    « Alors pourquoi me marier, diras-tu ?
    J'ose à peine t'avouer l'étrange et invraisemblable raison qui me pousse à cet acte insensé. Je me marie pour n'être pas seul. Je ne sais comment dire cela, comment me faire comprendre. Tu auras pitié de moi, et tu me mépriseras, tant mon état d'esprit est misérable. Je ne veux plus être seul, la nuit. Je veux sentir un être près de moi, contre moi, un être qui peut parler, dire quelque chose, n'importe quoi. Je veux pouvoir briser son sommeil ; lui poser une question quelconque brusquement, une question stupide pour entendre une voix, pour sentir habitée ma demeure, pour sentir une âme en éveil, un raisonnement en travail, pour voir, allumant brusquement ma bougie, une figure humaine à mon côté..., parce que... parce que... (je n'ose pas avouer cette honte)... parce que j'ai peur, tout seul. Oh ! tu ne me comprends pas encore. Je n'ai pas peur d'un danger. Un homme entrerait, je le tuerais sans frissonner. Je n'ai pas peur des revenants ; je ne crois pas au surnaturel. Je n'ai pas peur des morts ; je crois à l'anéantissement définitif de chaque être qui disparaît ! Alors !... Oui, alors !... Eh bien ! j'ai peur de moi ! j'ai peur de la peur ; peur des spasmes de mon esprit qui s'affole, peur de cette horrible sensation de la terreur incompréhensible. Ris si tu veux. Cela est affreux, inguérissable. J'ai peur des murs, des meubles, des objets familiers qui s'animent, pour moi, d'une sorte de vie animale. J'ai peur surtout du trouble horrible de ma pensée, de ma raison qui m'échappe brouillée, dispersée par une mystérieuse et invisible angoisse. »

    Lui ? nouvelle fantastique de Guy de Maupassant, parue en 1883.
  • Pensées (1670)

    Sortie : 1670. Philosophie et essai.

    Livre de Blaise Pascal

    « Le silence éternel de ces espaces infinis m'effraie. »
    « [l'univers :] c'est une sphère infinie dont le centre est partout, la circonférence nulle part. »
  • Enfance (1983)

    Sortie : 1983. Récit.

    Livre de Nathalie Sarraute

    « il faut aller au milieu de ces gens petits, raisonnables, prudents, rien ne leur arrive, que peut-il arriver là où ils vivent...»
  • Madame Bovary (1857)

    Sortie : 1857. Roman.

    Livre de Gustave Flaubert

    « L'ennui, araignée silencieuse, filait sa toile dans l'ombre à tous les coins de son cœur. »
  • Cyrano de Bergerac (1897)

    Sortie : . Théâtre.

    Livre de Edmond Rostand

    « Ma pointe voltige: une mouche!
    Décidément... c'est au bedon,
    Qu'à la fin de l'envoi, je touche. »
  • Le Lys dans la vallée (1836)

    Sortie : 1836. Roman.

    Livre de Honoré de Balzac

    « Le bonheur des autres est la consolation de ceux qui ne peuvent plus être heureux. »

    «- Henriette, vous n’aimez donc plus notre chère vallée ? lui répondis-je afin de justifier mon brusque mouvement. »
    «- Si, dit-elle en apportant son front sous mes lèvres par un mouvement de câlinerie ; mais, sans vous, elle m’est funeste … »