Plongée dans les polars américains

Avatar Docteur_Jivago Liste de

514 films

par Docteur_Jivago

Un genre qui m'a toujours fasciné et plu, je ne classe pas tout pour l'instant, il en manque pas mal et je les inclus au fur et à mesure.

Ordre Chronologique.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • Cœur d'Apache (1912)

    The Musketeers of the Pig Alley

    17 min. Sortie : 1912. Muet, gangster et drame.

    Court-métrage de David Wark Griffith avec Lillian Gish

    The Musketeers of Pig Alley permet à Griffith d'expérimenter et de se lancer dans le film de gangster, jouant assez bien avec le scénario et les différents lieux, avec en particulier un final mémorable, où la brutalité laisse place à la douceur. Tout n'est pas toujours moral, mais ça n'en reste pas moins passionnant, on prend un vrai plaisir à suivre cette histoire, rapidement rythmé par un Griffith inspiré et de bons comédiens.
  • The Bat (1926)

    1 h 26 min. Sortie : . Fantastique et muet.

    Film de Roland West avec Emily Fitzroy, Jack Pickford, Louise Fazenda

    Si l'ensemble est imparfait, on se prend tout de même facilement au jeu de "The Bat" et Roland West n'hésite pas à jouer avec le spectateur tout en maintenant le suspense de bout en bout.
  • Bande-annonce

    Les Nuits de Chicago (1927)

    Underworld

    1 h 20 min. Sortie : . Muet, gangster et drame.

    Film de Josef von Sternberg avec George Bancroft, Evelyn Brent, Clive Brook

    Les Nuits de Chicago représente les prémices du film du gangsters, où Josef Von Sternberg dépeint ce milieu à travers un triangle amoureux bien traité, écrit et mis en scène, bénéficiant aussi de bons comédiens.
  • Le Petit César (1931)

    Little Caesar

    1 h 19 min. Sortie : . Gangster et drame.

    Film de Mervyn LeRoy avec Edward G. Robinson, Douglas Fairbanks Jr., Glenda Farrell

    Sorti la même année que Public Enemy, Little Caesar participa activement à poser et définir les bases du film de gangsters alors en vogue dans les années 1930. Porté par un époustouflant Robinson, LeRoy signe là un film nerveux, sombre, violent et puissant.
  • Bande-annonce

    Scarface (1932)

    1 h 33 min. Sortie : . Gangster.

    Film de Howard Hawks et Richard Rosson avec Paul Muni, Ann Dvorak, Karen Morley

    Sur un rythme rapide, on découvre l'ascension de Tony Camonte dans la pègre de Chicago, prêt à tout pour arriver au sommet. Hawks nous offre une vision noir du rêve Américain et sublime un Chicago prohibé. Paul Muni est inoubliable.
  • Bande-annonce

    Je suis un évadé (1932)

    I Am a Fugitive From a Chain Gang

    1 h 32 min. Sortie : . Policier et drame.

    Film de Mervyn LeRoy avec Paul Muni, Glenda Farrell, Helen Vinson

    Tout en dénonçant les dérives du pays de la liberté, Melvin LeRoy orchestre un film coup de poing qui provoque l'effet voulu de bout en bout. Tension, intensité et atmosphère sombre, nerveuse et âpre sont présent tout le long tandis que Paul Muni fait ressortir toute l'émotion et la puissance dramatique de son personnage.
  • Un drame à Manhattan (1934)

    Manhattan Melodrama

    1 h 33 min. Sortie : . Policier, drame et romance.

    Film de W. S. Van Dyke avec Clark Gable, William Powell, Myrna Loy

    Manhattan Melodrama remporte finalement l'adhésion, notamment grâce à ses interprètes, son charme et ses quelques bonnes idées, à l'image d'une très réussie dernière partie, sachant faire oublier un manque de puissance sur les enjeux forts et un film finalement sans grande surprise.
  • L'Introuvable (1934)

    The Thin Man

    1 h 33 min. Sortie : . Comédie et policier.

    Film de W.S. Van Dyke avec William Powell, Myrna Loy, Maureen O'Sullivan

    Parfois un peu maladroit, il est pourtant bien difficile de bouder son plaisir devant The Thin Man, où Van Dyke donne surtout de l'importance au ton léger et décalé ainsi qu'à une galerie de personnages hauts en couleur.
  • La Forêt pétrifiée (1936)

    The Petrified Forest

    1 h 23 min. Sortie : . Drame.

    Film de Archie Mayo avec Bette Davis, Leslie Howard, Humphrey Bogart

    Si l'ensemble est parfois maladroit, notamment dans sa première partie, l'intensité monte peu à peu et il est bien difficile de bouder son plaisir devant cette adaptation théâtrale où Humphrey Bogart vient effrayer la vie et les rêves d'une calme et paisible station.
  • J'ai le droit de vivre (1937)

    You Only Live Once

    1 h 26 min. Sortie : . Drame et policier.

    Film de Fritz Lang avec Sylvia Sidney, Henry Fonda, Barton MacLane

    Henry Fonda se bat contre son passé et cette société hypocrite et moralisatrice, il est sublimé par un Lang qui réalise un très beau film, à la fois poignant et intelligent, porté par de remarquables comédiens, tendue à souhait et surtout inoubliable.
  • La Rue sans issue (1937)

    Dead End

    1 h 33 min. Sortie : . Drame et policier.

    Film de William Wyler avec Sylvia Sidney, Joel McCrea, Humphrey Bogart

    Humphrey Bogart dans la peau de Baby Face Martin, gangster en proie à ses désillusions et rêves brisés, retournant traqué dans son quartier d'enfance en constatant le changement qui s'y est opéré. William Wyler joue sur plusieurs tableaux et mêle gangsters, drame social et film noir en mettant en place une atmosphère sombre et crépusculaire. Brillant.
  • Le Mystérieux Docteur Clitterhouse (1938)

    The Amazing Dr. Clitterhouse

    1 h 27 min. Sortie : . Drame et policier.

    Film de Anatole Litvak avec Edward G. Robinson, Claire Trevor, Humphrey Bogart

    Entre comédie noire et polar, Litvak orchestre son récit avec brio, ne commettant aucune fausse note et bénéficiant d'une très bonne qualité d'écriture ainsi que d'excellentes interprétations pour bien étudier la psychologie de ses personnages.
  • Bande-annonce

    Les Anges aux figures sales (1938)

    Angels with Dirty Faces

    1 h 37 min. Sortie : . Drame et gangster.

    Film de Michael Curtiz avec James Cagney, Pat O'Brien, Humphrey Bogart

    Deux amis d'enfances qui vont prendre deux chemins différents dont l'un qui va mal tourner. Bogart est ici plus en retrait, dans un rôle de gangsters qu'il maîtrisait très bien, c'est véritablement James Cagney la star du film et il s'en sort à merveille. Curtiz dépasse le simple cadre moraliste et propose un film orchestré avec brio, sachant bien retranscrire la noirceur et l'ambiance désespéré des personnages et enjeux.
  • Bande-annonce

    Les Fantastiques Années 20 (1939)

    The Roaring Twenties

    1 h 46 min. Sortie : . Gangster, drame et thriller.

    Film de Raoul Walsh avec James Cagney, Priscilla Lane, Humphrey Bogart

    Si quelques minutes supplémentaires n'auraient pas été de refus pour permettre à The Roaring Twenties de prendre une ampleur encore plus grande, ça ne l'empêche d'être déjà une belle et grande réussite où Walsh montre tout son talent pour nous conter ces quelques destins s'éparpillant sur deux décennies et en faire ressortir l'émotion, la puissance et la richesse.
  • Une femme dangereuse (1940)

    They Drive by Night

    1 h 33 min. Sortie : . Policier.

    Film de Raoul Walsh avec Humphrey Bogart, George Raft, Ida Lupino

    Un film social-noir imparfait mais intéressant à plus d'un titre. Malgré une deuxième partie qui s'éloigne de la dimension sociale et qui peine à retranscrire toute la noirceur et dramaturgie du récit, l'ensemble bénéficie de la maestria de Raoul Walsh qui donne du rythme, de l'intensité et de l'importance aux personnages et enjeux.
  • Bande-annonce

    Correspondant 17 (1940)

    Foreign Correspondent

    2 h. Sortie : . Policier.

    Film de Alfred Hitchcock avec Joel McCrea, Laraine Day, Herbert Marshall

    Je n'ai jamais compris pourquoi Correspondant 17 faisait partie des Hitchcock oubliés et ne jouissait pas d'une meilleure réputation, et surtout reconnaissance. On y retrouve pourtant beaucoup d'ingrédients qui ont fait le succès du maître du suspense et la recette prend ici à merveille. J'ai toujours cette admiration pour la façon dont il dirige ce genre de thriller où, sur fond d'une intrigue pas loin d'être invraisemblable, il arrive à nous y faire croire et permet de nous immerger dans son récit. Il donne du rythme, de la tension, du suspense, mais aussi un charme à son oeuvre où il déborde d'idées et met en avant des personnages bien écrits et consistants. Que ce soit le méchant nazi, le journaliste américain qui débarque au cœur de cette affaire, la charmante demoiselle qui va elle aussi s'y retrouver mêlé ou Ffolliott qui ajoute une touche british à l'ensemble, c'est un vrai régal que de les suivre et, entre jeux de dupes, fausses pistes, apparences et courses-poursuites, Hitchcock ne nous laisse guère de répit, n'oublie pas l'humour et orchestre son récit tambour battant.
  • La Grande Évasion (1941)

    High Sierra

    1 h 40 min. Sortie : . Aventure, gangster, drame et thriller.

    Film de Raoul Walsh avec Ida Lupino, Humphrey Bogart, Alan Curtis

    Raoul Walsh propose avec High Serra un grand film de gangsters, sublimant les personnages et le scénario pour proposer un saisissant et sombre portrait de la société portrait tout en sachant créer une tension forte ainsi qu'une émotion de plus en plus présente et intense.
  • Bande-annonce

    La Proie du mort (1941)

    Rage In Heaven

    1 h 25 min. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de W. S. Van Dyke avec Robert Montgomery, Ingrid Bergman, George Sanders

    Si ce n'est pas un très grand thriller, c'est néanmoins un bon film, captivant de bout en bout et qui a assez de qualités pour mériter le détour notamment dans l'écriture, la réalisation et l'interprétation.
  • Bande-annonce

    Le Faucon maltais (1941)

    The Maltese Falcon

    1 h 40 min. Sortie : . Film noir.

    Film de John Huston avec Humphrey Bogart, Mary Astor, Gladys George

    Première immense oeuvre de John Huston, ce dernier démontre déjà tout son talent et savoir-faire avec Le Faucon Maltais, proposant l'archétype du film noir ainsi qu'une ambiance sombre, ambiguë et désespérée, emmené par un immense Humphrey Bogart.
  • Soupçons (1941)

    Suspicion

    1 h 39 min. Sortie : . Policier.

    Film de Alfred Hitchcock avec Joan Fontaine, Cary Grant, Nigel Bruce

    Dès cette première rencontre, magique, dans le train, le ton est donné et dans un premier temps, Hitchcock met en place une ambiance plutôt légère et on s'amuse à voir un Cary Grant charmeur à souhait faire la cour à une douce et vulnérable Joan Fontaine. Peu à peu, il laisse planer une certaine ambiguïté sur le récit et les personnages, surtout Cary Grant et Soupçons bascule dans une atmosphère plus paranoïaque, pesante et mystérieuse, où chacun des actes des protagonistes est propice à la suspicion. C'est d'abord par sa qualité d'écriture (personnages et dialogues notamment) que Soupçons brille, d'une grande intelligence et extrêmement bien ficelé. Le spectateur se retrouve peu à peu dans la même position que Joan Fontaine, c'est-à-dire à douter des faits et gestes de Cary Grant et Hitchcock justifie son surnom de maître du suspense pour le maintenir de bout en bout. Sa mise en scène est remarquable, sachant bien mettre en avant son atmosphère et il prend bien son temps lorsqu'il le faut, notamment pour développer la relation entre les deux protagonistes, puis l'ambiguïté autour d'eux.
  • Bande-annonce

    Cinquième colonne (1942)

    Saboteur

    1 h 49 min. Sortie : . Policier.

    Film de Alfred Hitchcock avec Priscilla Lane, Robert Cummings, Otto Kruger

    On y retrouve tout ce qui fait la réussite d'Hitchcock, à savoir une intrigue efficace sur fond d'espionnage et de complot, du rythme, un innocent accusé à tort ou encore une belle et innocente femme qui va se retrouver sur son chemin. C'est typiquement le genre de film qu'Hitchcock tournait entre 1935 et le début des années 1950, moins ambitieux qu'un Vertigo ou Psycho mais tellement efficace, palpitant et plaisant à suivre. Ici, il braque sa caméra sur ce jeune ouvrier accusé à tort. Autour de lui, le maître du suspense dresse une galerie de personnages oscillant entre comploteurs louches et simples passants, mais c'est surtout avec une jeune femme que des liens vont être tissés. Dans cette course-poursuite qui va nous emmener d'un bout à l'autre des USA, Hitchcock privilégie l'efficacité, les sensations fortes et le mystère, ce qu'il retranscrit à merveille et il nous immerge au cœur de cette intrigue préfigurant North by northwest et aux côtés des protagonistes. L'atmosphère noire, mystérieuse et de complot, est de plus en plus forte plus on avance dans le film, sublimé par une photographie en noir et blanc adéquate ainsi qu'une bande originale signée Frank Skinner collant parfaitement avec le ton du film.
  • Bande-annonce

    Tueur à gages (1942)

    This Gun for Hire

    1 h 21 min. Sortie : . Policier, drame et film noir.

    Film de Frank Tuttle avec Veronica Lake, Robert Preston, Laird Cregar

    Archétype du film noir, Tueur à gages bénéficie de la maîtrise de Frank Tuttle qui met en scène des personnages bien plus ambigus qu'ils y paraissent au premier abord ainsi qu'une atmosphère sombre et fataliste totalement prenante qui permet de nous immerger au cœur de l'intrigue et au plus près des personnages.
  • Bande-annonce

    L'Ombre d'un doute (1943)

    Shadow of a Doubt

    1 h 48 min. Sortie : . Thriller.

    Film de Alfred Hitchcock avec Teresa Wright, Joseph Cotten, Macdonald Carey

    Séances de cinéma (1 salle)
    Alors bien installé à Hollywood, Hitchcock livre l'un de ses sommets avec L'Ombre d'un Doute où, emmené par un grand Joseph Cotten, il met remarquablement en scène un thriller aussi passionnant qu'intense et bien ficelé.
  • Les Cinq Secrets du désert (1943)

    Five Graves to Cairo

    1 h 36 min. Sortie : . Thriller et guerre.

    Film de Billy Wilder avec Erich von Stroheim, Anne Baxter, Franchot Tone

    Billy Wilder signe une excellente et solide oeuvre avec Les Cinq Secrets du désert, sublimant des personnages forts et une intrigue bien ficelées avec une ambiance angoissante et un parfum d'aventure, lui qui s'attaquera à nouveau au film de guerre avec Stalag 17.
  • Hantise (1944)

    Gaslight

    1 h 54 min. Sortie : . Thriller.

    Film de George Cukor avec Charles Boyer, Ingrid Bergman, Joseph Cotten

    George Cukor s'essaie à un nouveau genre et marche un peu dans les pas de Hitchcock avec son succès "Rebecca", il arrive à donner une atmosphère sombre et presque gothique à son récit, tout en sublimant un Londres victorien grâce à un superbe noir et blanc, une maîtrise du scénario ou encore de remarquables comédiens.
  • Bande-annonce

    Assurance sur la mort (1944)

    Double Indemnity

    1 h 47 min. Sortie : . Film noir.

    Film de Billy Wilder avec Fred MacMurray, Barbara Stanwyck, Edward G. Robinson

    Billy Wilder propose avec Assurance sur la mort l'archétype même du film noir où il met en avant des âmes condamnées à l'avance et dévoile la noirceur de l'âme humaine. Bénéficiant d'un solide scénario et d'une passionnante et sombre galerie de personnages, il sublime son oeuvre avec une tension de plus en plus forte et une ambiance noire d'une rare puissance, où les sensations sont présentes d'un bout à l'autre du métrage.
  • Bande-annonce

    Laura (1944)

    1 h 28 min. Sortie : . Film noir.

    Film de Otto Preminger avec Gene Tierney, Dana Andrews, Clifton Webb

    L'archétype même du film noir, une atmosphère envoûtante à souhait et un bijou d'écriture où les suspects défilent devant Dana Andrews, pendant qu'Otto Preminger nous manipule et joue avec ses personnages, dont la fascinante Gene Tierney.
  • Bande-annonce

    Le Port de l'angoisse (1944)

    To Have and Have Not

    1 h 40 min. Sortie : . Aventure, romance et thriller.

    Film de Howard Hawks avec Humphrey Bogart, Walter Brennan, Lauren Bacall

    Et Humphrey Bogart rencontra Lauren Bacall et quoi de mieux qu'une première dans un film noir sous la direction d'Howard Hawks ? En plus de réaliser un film qui m'a personnellement marqué et qui débuta mon histoire d'amour avec l'âge d'or d'Hollywood, il met en place une atmosphère aussi sombre qu'envoutante sur fond de Seconde Guerre mondiale et résistance. Très bien écrit, "Le port de l'Angoisse" bénéficie aussi de l'alchimie de son couple d'acteur et de l'immense maitrise d'Howard Hawks. Finalement, comme ces acteurs, ce film est intemporel...
  • La Femme au portrait (1944)

    The Woman in the Window

    1 h 47 min. Sortie : . Film noir.

    Film de Fritz Lang avec Edward G. Robinson, Joan Bennett, Raymond Massey

    Séances de cinéma (1 salle)
    Un bijou d'écriture que Lang ne manque de sublimer en livrant un modèle de films noirs, retranscrivant toute la noirceur et la peur de ses personnages et enjeux, tout en en y incluant tension et intensité.
  • Adieu ma belle (1944)

    Murder, My Sweet

    1 h 35 min. Sortie : . Film noir.

    Film de Edward Dmytryk avec Dick Powell, Claire Trevor, Anne Shirley

    Archétype du film noir, Murder, My Sweet pèche légèrement par son intrigue parfois inutilement alambiquée mais est rattrapée par une atmosphère tourmentée et sombre où l'on prend plaisir à suivre un Marlow qui va mener son enquête entre mensonges, jeux de dupes et tourments. À noter que Dick Richards réalisera une nouvelle version du livre de Chandler avec notamment Robert Mitchum et Charlotte Rampling.