Portrait vite fait bien fait : Rick Rubin.

Avatar Reverend-Z Liste de

60 albums

par Reverend-Z
Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
  • 2
  • Écouter

    Album: Generic Flipper (1982)

    Sortie : 1982. Rock, expérimental et punk. 9 morceaux.

    Album de Flipper

    Inspiré par le groupe Californien Flipper, il monte deux groupes successifs nommés The Pricks puis Hose. Du punk bruyant assurément. Il cotoie les Butthole Surfers et Hüsker Dü et les Meat Puppets.
  • It’s Yours (Single) (1984)

    Sortie : 1984. Hip hop. 4 morceaux.

    Single de T La Rock et Jazzy Jay

    De groupe, Def Jam devient un label. Rubin et leDJ Jazzy Jay produisent en son sein l'album It's Yours de T La Rock.
  • Écouter

    Radio (1985)

    Sortie : . Hip hop. 10 morceaux.

    Album de LL Cool J

    Désormais officiellement lancé dans la production et plongé à corps perdu dans le hip-hop, Rick Rubin produit l'album I Need A Beat de LL Cool J en 1984. (non présent sur SC)
  • Écouter

    King of Rock (1985)

    Sortie : 1985. Hip hop. 9 morceaux.

    Album de Run‐D.M.C.

    Premier contact avec Run DMC, il participe au mix de l'album King of Rock, tout à fait dans l'esprit entre punk et hip-hop du barbu.
  • Rock Hard (EP) (1985)

    Sortie : 1985. Rock et hip hop. 4 morceaux.

    EP de Beastie Boys

    Et premier jackpot, Def Jam Records signe les Beastie Boys qui abandonnent peu à peu le punk-rock de leurs débuts pour aborder le rap. AC/DC prend très mal l'utilisation d'un de leurs riffs par les insolents rappeurs. Mais ça s'arrangera...plus tard.
  • Écouter

    Raising Hell (1986)

    Sortie : 1986. Hip hop. 12 morceaux.

    Album de Run‐D.M.C.

    Deuxième jackpot, (et ce sera loin d'être le dernier nous le verrons) Run DMC avait déjà utilisé des samples rock sur le bien nommé King of Rock, mais cette fois c'est une veritable collaboration qui voit les rappeurs enregister leur reprise de Walk With Way avec Aerosmith. Petit un : c'est un coup de génie qui propulse enfin le rap sur le devant de la scène puisque le genre est enfin pris au sérieux. Petit deux : Aerosmith retrouve une notoriété qui commençait à s'essouffler pour le moins. Petit trois : Rick Rubin derrière tout ça peut se frotter les mains d'être à présent considéré comme un producteur de renom dans des domaines qu'on estimait opposés.
  • Écouter

    Reign in Blood (1986)

    Sortie : . Rock et thrash. 10 morceaux.

    Album de Slayer

    Surprise ! Le thrash metal en pleine explosion peut sembler être tout ce qu'il y a de plus éloigné du rap, pourtant Rick Rubin met tout son talent à la production de cet album. C'est un manifeste du genre, l'un des plus brutaux (et malins) qui aient jamais été publiés. Un incoutournable dont la porté va au-delà de son genre musical.
  • Écouter

    Licensed to Ill (1986)

    Sortie : . Hip hop. 13 morceaux.

    Album de Beastie Boys

    Produit en même temps que le précédent, Licensed to Ill, premier album des Beastie Boys voit la participation du guitariste Kerry King (de Slayer donc) sur le morceau No Sleep 'Till Brooklyn parodie de glam metal et de Mötorhead en même temps. Il s'agit une nouvelle fois, et comme Reign in Blood, d'un monument qui transcende le genre auquel il appartient. Deux chefs d'oeuvres simultanés, ni plus ni moins !
  • Écouter

    Yo! Bum Rush the Show (1987)

    Sortie : . Rap conscient et hip hop. 12 morceaux.

    Album de Public Enemy

    On n'est plus à ça près, Def Jam signe Public Enemy pour son premier album. La contestation prend de superbes formes, ce n'est pas négligeable.
  • Écouter

    Electric (1987)

    Sortie : 1987. Rock, rock alternatif et hard rock. 11 morceaux.

    Album de The Cult

    Dans un genre tout à fait différent une fois de plus, The Cult choisit Rick Rubin après avoir été fortement impressionnés par son travail sur Reign in Blood. Le groupe effectue ici son virage metal, sortant du style gothique qu'il possédait jusqu'alors.
  • Less Than Zero (OST) (1987)

    Sortie : 1987. Swing R'n'B, heavy metal, soul, funk / soul et hard rock. 11 morceaux.

    Bande-originale de Various Artists

    BO du film tiré du roman de Brett Easton Ellis avec le jeune Robert Downey Jr produite par Def Jam. Des artistes aussi variés que les Bangles, Aerosmith, Danzig, Roy Orbison, Public Enemy ou Slayer y participent.
  • Écouter

    It Takes a Nation of Millions to Hold Us Back (1988)

    Sortie : 1988. Rap conscient et hip hop. 16 morceaux.

    Album de Public Enemy

    Conçu pour être l'équivalent rap de What's Going On de Marvin Gaye, l'album gagne en puissance par rapport à son précédent, avec la production dynamique du barbu !
  • Écouter

    South of Heaven (1988)

    Sortie : . Rock et thrash. 10 morceaux.

    Album de Slayer

    Fidèle à Slayer. Un conflit dissout Def Jam, Rick Rubin change alors son label en Def American.
  • Écouter

    Danzig (1988)

    Sortie : . Heavy metal et blues rock. 10 morceaux.

    Album de Danzig

    Le metal devient réellement la deuxième spécialité du label et l'ancien chanteur des Misfits choisit Rick Rubin pour se lancer en solo avec son metal-bluesy.
  • Écouter

    Shake Your Money Maker (1990)

    Sortie : . Rock, rock 'n' roll et hard rock. 10 morceaux.

    Album de The Black Crowes

    The Black Crowes signe ici le premier album de sa carrière, culte, et encore un premier album produit par Rick Rubin qui a tendance à bien aimer les débuts réussis. A noter que son nom ne sera crédité qu'après un nombre conséquent de ventes.
  • Danzig II: Lucifuge (1990)

    Sortie : . Heavy metal et blues rock. 11 morceaux.

    Album de Danzig

    Danzig signe à nouveau chez Def American pour son album le plus abouti et le plus poignant. Le blues le plus noir et le plus suintant qui soit mais avec une voix superbe, comme si Jim Morrison et Roy Orbison avaient couché avec Satan et avaient enfanté Danzig. (oui ça marche pas physiologiquement mais musicalement si) Danzig est par ailleurs un fervent admirateur de Johnny Cash, ça aura son importance.
  • Écouter

    Blood Sugar Sex Magik (1991)

    Sortie : . Rock, rock alternatif et funk metal. 17 morceaux.

    Album de Red Hot Chili Peppers

    Le premier gros succès des Red Hot Chili Peppers est produit par notre barbu, est-ce une coincidence ? Le groupe est considéré comme pionnier de la fusion rap/hard-rock ce qui est oublier les premiers pas de Def Jam par exemple, mais cela ne manque pas de cohérence pour le coup.
  • Écouter

    Danzig III: How the Gods Kill (1992)

    Sortie : . Heavy metal et blues rock. 10 morceaux.

    Album de Danzig

    Danzig rempile, fuyant un peu plus du côté du doom-metal, mais toujours avec l'appui de Rick Rubin pour un album à grand succès à sa sortie.
  • Écouter

    Wandering Spirit (1993)

    Sortie : . Rock et pop rock. 14 morceaux.

    Album de Mick Jagger

    Mick Jagger en solo pendant les années 90 ne choisit pas son producteur au hasard.
  • Écouter

    Last Action Hero: Music From the Original Motion Picture (OST) (1993)

    Sortie : . Heavy metal, soft rock, bande originale, cinéma & théâtre et hard rock. 12 morceaux.

    Bande-originale de Various Artists

    Du gros rock avec des explosions ? Oui mais avec la classe du barbu !
    Amusant, en 1993, Rick Rubin découvre que le mot "def", qu'il avait utilisé par méprise avec le mot "death" à l'origine, est entré dans le langage urbain commun en feuilletant un dictionnaire d'argot américain. Il ne lui en faut pas plus pour se débarasser de ce mot dans le nom de son label, il organise même des funérailles avec cercueil et cérémonie pour ce pauvre mot. Def American devient American Recordings. Sinon c'est aussi le premier contact amical avec AC/DC.
  • Écouter

    American Recordings (1994)

    Sortie : . Folk, gospel, folk, country et country. 13 morceaux.

    Album de Johnny Cash

    On ne les attendait pas là ni l'un ni l'autre. Pourtant le mythique chanteur de country abîmé et tremblant effectue un revirement introspectif et ténébreux en signant chez American Recording. On notera la chanson Thirteen, sombre et revancharde, écrite et offerte par l'un de ses fans déjà connu de la maison ; Danzig !
  • Écouter

    Wildflowers (1994)

    Sortie : . Rock, rock folk et rock 'n' roll. 15 morceaux.

    Album de Tom Petty

    Du coup, la (moyennement) vieille garde lui confie ses projets. Après Mick Jagger et Johnny Cash c'est Tom Petty qui rejoint le producteur.
  • Écouter

    Further Down the Spiral (1995)

    Sortie : . Rock, industrielle, expérimental et electronique. 10 morceaux.

    Album Remix de Nine Inch Nails

    Dans un domaine tout à fait différent, Rick Rubin produit l'album de remixes des titres de The Downward Spiral, le monument de Nine Inch Nails qui contient par ailleurs la chanson Hurt, dont nous reparlerons.
  • Écouter

    One Hot Minute (1995)

    Sortie : . Rock, rock alternatif et funk metal. 13 morceaux.

    Album de Red Hot Chili Peppers

    Le plus bel album des Red Hot Chili Peppers si vous voulez mon avis. Sombre, musclé, plus rock et plus funky que jamais et produit à merveille.
  • Écouter

    Ballbreaker (1995)

    Sortie : . Rock et hard rock. 11 morceaux.

    Album de AC/DC

    Les querelles avec les Beastie Boys sont très loin, et AC/DC confie la production de son album come-back du moment à notre cher Ricky.
  • Écouter

    Sutras (1996)

    Sortie : . Folk, rock, rock folk, folk, country et acoustique. 15 morceaux.

    Album de Donovan

    Encore une collaboration improbable avec un rescapé des 60s flamboyantes. Tidwald note que "Ce disque est passé complètement inaperçu. C'est un peu injuste."
  • Écouter

    Undisputed Attitude (1996)

    Sortie : . Hardcore punk, punk et thrash. 16 morceaux.

    Album de Slayer

    Slayer rend hommage à ses influences punk (et même aux Stooges). Rick Rubin est, bien-sûr de la partie.
  • Écouter

    Unchained (1996)

    Sortie : . Rock country et rock. 14 morceaux.

    Album de Johnny Cash

    Johnny Cash chez American est réputé pour ses reprises merveilleuses de chanson éloignées de sa sphère habituelle. Ici c'est Soundgarden, Beck ou Tom Petty qui ont droit à leurs versions transfigurées, avec les judicieux conseils de Rick Rubin.
  • Écouter

    VH1 Storytellers (Live) (1998)

    Sortie : . Rock, acoustique, folk, country et rock country. 15 morceaux.

    Live de Johnny Cash et Willie Nelson

    Et Johnny Cash invite son pote (et ses tresses).
  • Écouter

    System of a Down (1998)

    Sortie : . Nu metal et rock. 13 morceaux.

    Album de System of a Down

    Le neo metal c'est le mal. Mais System of a Down ce n'est pas tout à fait la même chose. Le message politique pas si éloigné de Public Enemy par exemple et une énergie où le punk s'invite volontiers. American Recordings signe à nouveau un premier album marquant.
  • 1
  • 2