Prédic' Césars 2021

Avatar Aude_L Liste de

11 films

par Aude_L

Une petite liste pour faire les pronostics de cette Cérémonie des Césars 2021, avec quelques envies fortes de récompenses pour certains (Deux, Adieu les cons, Alexandre Wetter pour Miss, L'Odyssée de Choum...). Malheureusement, cette année cinéma étant ce qu'elle a été (peu de films sortis, donc peu de comparaisons), certaines catégories ont un choix par défaut (le film "un peu mieux que les autres", mais pas franchement un choix du cœur). Et ne pas voir le film Deux nommé à la Meilleure Photo et au Meilleur Son, c'est un comble quand on ne peut pas passer à côté du somptueux travail du film sur ces deux montages ! Et comme toujours, la petite justification personnelle du choix qui va bien...

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Bande-annonce

    Adieu les cons (2020)

    1 h 27 min. Sortie : . Comédie et drame.

    Film de Albert Dupontel avec Virginie Efira, Albert Dupontel, Nicolas Marié

    CÉSAR MEILLEUR FILM : une bonne comédie originale, à l'humour absurde qui fonctionne bien, au scénario intelligent et aux personnages inoubliables. Pas trouvé mieux dans la liste des nommés, ou même parmi les rares films sortis au cinéma, donc un bon choix par défaut qui ne démérite pas !
    CÉSAR MEILLEURE RÉALISATION : Albert Dupontel, qui impose sa patte humoristique timbrée, un poil cartoonesque, à un scénario déjà dingue, et on adore ça.
    CESAR MEILLEUR SCENARIO : une critique des "cons" modernes, l'inverse de ceux de Audiard ("les cons, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît"), ce sont ceux qui n'osent plus rien, se laissent porter par une société formaliste et bureaucratique, dans laquelle l'émotion et la folie sont en trop. Ce scénario : on l'adore d'emblée.
    CÉSAR MEILLEUR ACTEUR SECOND RÔLE : Nicolas Marié, absolument hilarant en aveugle un peu fou, avec un humour absurde et grinçant comme seul un personnage créé par Dupontel peut bénéficier.
    CÉSAR MEILLEURE PHOTO : pour la critique visuelle des "cons", cette société peuplée de gens insensibles, rigides, zombifiés par leur téléphone (les plans savent mettre en lumière ces morts-vivants, surtout dans la séquence du métro).
    CÉSAR MEILLEUR SON : un peu par défaut, mais on se rappelle de quelques gags sonores qui nous avaient fait bien rire (le personnage de Nicolas Marié étant aveugle, cela offrait une palette large de jeux sur le son à faire).
    CÉSAR MEILLEUR MONTAGE : Les dernières minutes de film avec l'opération infiltration (sans en dévoiler plus) est un montage remarquable, qui conclue un travail visuel jusque-là déjà impeccable.
  • Bande-annonce

    Deux (2021)

    1 h 35 min. Sortie : . Drame.

    Film de Filippo Meneghetti avec Barbara Sukowa, Martine Chevallier, Léa Drucker

    CÉSAR MEILLEURE ACTRICE : Martine Chevallier, qui nous a bouleversée en mamie follement amoureuse de son amante secrète, qui doit souffrir en silence de ne pouvoir être auprès d'elle... La scène de fin, d'une complicité sincère entre les deux actrices, nous reste gravée dans le cœur.
    CÉSAR MEILLEUR PREMIER FILM : une ode émouvante à l'amour sans âge, sans genre, sans limites, qui nous a touché droit au cœur, avec ses adorables mamies, le combat contre les tabous, son montage son et photo brillants, la scène de fin sur la magnifique musique Sul Mio Carro qui nous est restée longtemps après le visionnage...
    [On aurait aimé voir le film Deux parmi les nommés au Meilleur Film, Meilleur son et Meilleure Photo, car pour la première catégorie il aurait été un concurrent sérieux, pour les deux derniers il l'aurait emporté amplement]
  • Bande-annonce

    1917 (2019)

    1 h 59 min. Sortie : . Drame et guerre.

    Film de Sam Mendes avec George MacKay, Dean-Charles Chapman, Colin Firth

    CÉSAR MEILLEUR FILM ÉTRANGER : pour les plans-séquences exceptionnels, les clairs-obscurs magnifiques, les acteurs en grande forme, l'histoire incroyable, la musique glaçante, les quelques moments de tendresse (le bébé, les cerisiers en fleurs) qui offrent des pauses dans cette épopée de l'effroi réussie en tous points (vu au cinéma en IMAX, on s'y est carrément cru).
    [les autres films de la sélection n'ont pas démérité, notamment Dark Waters]
  • Bande-annonce

    De Gaulle (2020)

    1 h 49 min. Sortie : . Drame, historique et biopic.

    Film de Gabriel Le Bomin avec Lambert Wilson, Isabelle Carré, Olivier Gourmet

    CÉSAR MEILLEURS COSTUMES : par défaut, les autres films de la sélection n'ayant que des "vêtements ordinaires".
    CÉSAR MEILLEURS DÉCORS : idem, les décors des autres films n'ont rien de plus qu'un appartement ou une maison ordinaire, contre quelques décors particuliers pour De Gaulle.
  • Bande-annonce

    Un fils (2020)

    1 h 35 min. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de Mehdi M. Barsaoui avec Sami Bouajila, Najla Ben Abdallah, Youssef Khemiri

    CÉSAR MEILLEUR ACTEUR : Sami Bouajila, sincère, touchant, toujours juste dans son interprétation d'un père perdu, aux abois pour sauver un enfant qui pourtant n'est pas le sien au sens biologique. Tristesse, colère d'avoir été trompé, espoir, Sami Bouajila sait passer d'une émotion à une autre en un regard.
  • Bande-annonce

    La Bonne Épouse (2020)

    1 h 49 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Martin Provost avec Juliette Binoche, Yolande Moreau, Noémie Lvovsky

    CÉSAR MEILLEURE ACTRICE SECOND RÔLE : Yolande Moreau, qui compose un personnage haut en couleur, attachant, drôle, une actrice qui touche de grâce les rôles qu'elle interprète d'habitude, et qui mérite son prix sans problème.
  • Bande-annonce

    La Fille au bracelet (2020)

    1 h 35 min. Sortie : . Policier et drame.

    Film de Stéphane Demoustier avec Melissa Guers, Roschdy Zem, Anaïs Demoustier

    CÉSAR MEILLEUR ESPOIR FÉMININ : Mélissa Guers, une accusée qui nous met le doute tout au long du film sur sa culpabilité, malgré le caractère difficile de son personnage, un attachement qu'on doit entièrement à l'actrice qui parvient à donner corps et émotion à son personnage peu sensible. Un petit exploit.
  • Bande-annonce

    Miss (2020)

    1 h 47 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Ruben Alvès avec Alexandre Wetter, Pascale Arbillot, Isabelle Nanty

    CÉSAR MEILLEUR ESPOIR MASCULIN : Alexandre Wetter, coup de cœur andro-génie qui porte l'ensemble du film à lui tout seul, subjuguante femme dans le film, charmant jeune homme dans les interviews, quoiqu'il porte, quoiqu'il décide d'être : on l'adore. Son combat (tant dans le film que dans la réalité) pour le droit de "choisir de ne pas choisir" son genre sexuel, on le soutient à fond (n'est-ce pas Jean-Paul Gautier, précurseur avant l'heure de ce courant de pensée si beau et ouvert d'esprit, pour qui il a défilé...).
  • Bande-annonce

    La Nuit venue (2020)

    1 h 35 min. Sortie : . Drame et film noir.

    Film de Frédéric Farrucci avec Guang Huo, Camélia Jordana, Xun Liang

    CÉSAR MEILLEURE MUSIQUE ORIGINALE : Rone, avec la musique légèrement psyché, un brin électro, assez insaisissable, qui file le film un peu à la manière de Drive (Nicolas Winding Refn), lui colle à la peau et constitue son principal atout.
  • Bande-annonce

    L'Odyssée de Choum (2020)

    26 min. Sortie : . Comédie dramatique et aventure.

    Court-métrage d'animation de Julien Bisaro

    CÉSAR MEILLEUR COURT-MÉTRAGE D'ANIMATION : de la douceur en concentré, des petites chouettes mignonnes (on a fondu sur place à chaque seconde du court-métrage), une musique légère, des couleurs lumineuses sans contours pour encore un peu plus de poésie... On retombe en enfance avec un plaisir assumé, c'est beau, c'est tendre, c'est (trop) mignon pour nos petits cœurs.
    [inutile de chercher la complexité intellectuelle des autres CM de chez Arte, on s'y est cassé la tête sans égratigner le cœur une seconde, et finalement c'est le CM diffusé sur Piwi+ qui nous a bouleversé d'émotions, comme quoi...]
  • Bande-annonce

    Petit pays (2020)

    1 h 50 min. Sortie : . Drame.

    Film de Eric Barbier avec Jean-Paul Rouve, Djibril Vancoppenolle, Dayla De Medina

    CESAR MEILLEURE ADAPTATION : d'après le roman de Gaël Faye, une plongée dans l'horreur du génocide rwandais et ougandais, à hauteur d'enfant. Malgré le rythme mou du film, on en retient des images assez fortes et une absurdité de la haine si bien décrite dans les discours pleins de naïveté du jeune enfant (le "nez" comme seul motif de guerre). Instructif et dur.