Sueur et extase : mes concerts

Avatar Lucid Liste de

165 albums

par Lucid

Le futur :
Ptet la soirée Low Jack / Black Zone Myth Chant
Ptet Iceage au Batofar en août si je suis dans le coin
Ptet Pantha du Prince à la rentrée si c'est pas trop cher

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • 1

    Novos Mistérios (2014)

    Sortie : . Electronique, batucada, musique latine, industrielle et expérimental. 7 morceaux.

    Album de Ninos du Brasil

    24/05/2015 Villette Sonique, dans le parc
    Ce que j'aime bien avec NdB, c'est ce mélange bizarre de musique brésilienne ultra-festive et de techno industrielle. Mélange qui disparaît totalement en live. Du coup c'est festif, les deux mecs tapent comme des déglingos sur leurs percus, crient comme jamais, sautent partout, mais musicalement ça reste assez limitée. Une cheville foulée en moins et en étant devant, ç'aurait été vachement fou. Là, d'un peu loin, c'était rigolo. TUPELO!
  • 2
    Écouter

    Clark (2014)

    Sortie : . IDM, ambient, techno, electronique et house. 13 morceaux.

    Album de Clark

    25/05/2015 Villette Sonique, dans la grande Halle
    Pile poil ce que j'attendais, de la grosse techno clarkienne comme on l'aime. Les projos étaient pas terribles par contre. Les danseuses aussi.
  • 3
    Écouter

    Gloss Drop (2011)

    Sortie : . Math rock, rock et rock alternatif. 12 morceaux.

    Album de Battles

    25/05/2015 Villette Sonique, dans la Grande Hall
    Je vous cache que je suis légèrement déçu. Ils étaient surement un peu trop bourrés, surtout Williams qui souffre pas mal quand il s’adresse au public (incroyable mouvance sur scène par contre). Du coup, l'ultra exigence que demande la construction de leurs morceaux semble en pâtir. Ils s'amusent, expérimentent, et ça sonne souvent comme une joyeuse cacophonie. Mais ils se rattrapent toujours, ces moments durent en général une trentaine de secondes. My Machines, Africastle, Futura sont du coup un peu massacrés.
    Par contre, quand la machine est parfaitement rodée, ça devient magique, en témoigne le mastodonte Atlas. Les trois nouveaux morceaux joués sont impeccables, ça a l'air de se diriger vers du Gloss Drop avec des constructions plus progressives. Enfin on verra. Mention ultra-spéciale de l'amour pour le dernier morceau, nommé BHL against Jacques Tati (sous titré J. Tati always won) (surement une blague), du grand génie.
  • 4
    Écouter

    Punish, Honey (2014)

    Sortie : . 9 morceaux.

    Album de Vessel

    23/05/2015 Villette Sonique, dans la Grande Hall
    Raté le début du set, mais c'était chouette, viscéral comme l'album.
  • 5
    Écouter

    The Rapist (2012)

    Sortie : . 5 morceaux.

    Album de Scorpion Violente

    23/05/2015 Villette Sonique, dans le parc
    Des jolies nappes de synthés mélancoliques.
  • 6
    Écouter

    Pacurgis (EP) (2014)

    Sortie : . 4 morceaux.

    EP de Somaticae

    23/05/2015 Villette Sonique, dans le parc
    Sous le projet Roger West, qui collait vachement bien au moment de la journée avec une ptite house glitchée qui passe très bien.
  • 7
    Écouter

    Bum (2014)

    Sortie : . Rock. 10 morceaux.

    Album de Cheveu

    23/05/2015 Villette Sonique, dans le parc
  • 8
    Écouter

    ‘Asunder, Sweet and Other Distress’ (2015)

    Sortie : . Rock, post-rock et drone. 4 morceaux.

    Album de Godspeed You! Black Emperor

    22/04/2015 Bataclan
    T'sais y a des trucs comme ça dans la vie, un visage chez Caravage, une harmonie de Panda Bear, un vers de Rimbaud, un contrôle de Pastore, une page de Proust, qu'on n'a pas envie d'expliquer vu que ça suinte la beauté pure.
    Là, c'était le deuxième morceau, un nouveau. Mon petit corps tremblait, chaque nouvelle montée, chaque nouveau riff, chaque coup d'archet, tout tout. Perfection.
    Dans mon top 3 concert, easy.
  • 9
    Écouter

    Death Head Said (2012)

    Sortie : 2012. Techno et electronique. 7 morceaux.

    Album de Regis

    06/03/2015 Concrete
    J'ai décidé que je rajouterai pas les sets de techno que je verrais (sans raison particulière). Mais là voilà, c'est un live, c'est Regis, c'est beau comme tout. Aucune pitié, dix secondes de drone en intro, puis les kicks, les basses, très fort (selon mon pote, autant que Swans), 1h complètement intense. Il avait l'air gentil en plus. Et un big up aux gens qui fuyaient au bout de dix minutes en se bouchant les oreilles. Coeur sur Regis, au dessus.
  • 10
    Écouter

    Panda Bear Meets the Grim Reaper (2015)

    Sortie : . Pop, expérimental et electronique. 17 morceaux.

    Album de Panda Bear

    06/03/2015 Gaîté Lyrique
    Comme le disait Flagblues en sortant, on se rend pas assez compte que ce garçon a la plus belle voix du monde.
    Et puis Tropic of Cancer, Tropic of Cancer, Tropic of Cancer, Tropic of Cancer, Tropic of Cancer, Tropic of Cancer, tout de même.
  • 11
    Écouter

    Xen (2014)

    Sortie : . Expérimental, electronique et instrumentale. 16 morceaux.

    Album de Arca

    02/12/2014 Point Éphémère
    J'avais peur d'être un peu déçu, mais non non, dans le top 5 de l'année. Déjà ce type est complètement dingue et ça fait plaisir, tenue extravagante, danse étrange, il murmure/chante sur certains morceaux (pas très bien), et surtout IL RAPPE EN ESPAGNOL, et ça c'est la vraie folie, c'est dégueulasse avec un flow insipide mais dieu que c'est bon de le voir sauter sur ses grosses prod bien dégueus.
    Après il détériore bien ses morceaux, ça bidouille à mort, ça expérimente, avec Jesse Kanda qui passe ses visus un peu dégueus dans le fond. Mais après Xen (il me semble), il part sur vingt minutes d'inédits (il me semble), là c'est le pied total, ce que j'attendais (je pense) pour l'album studio, quand il part totalement dans son délire wonky/dubstep/exp/club, ça vrille, ça tourne, on danse et c'est bien. Et son rappel de 20 min en impro, très très très solide DJ set, très très solide ouais, j'aimerais bien le voir mixer des heures et des heures.
    Gros love putain.
  • 12
    Écouter

    Hadès (2014)

    Sortie : . Electronique, ambient, electro et techno. 10 morceaux.

    Album de Mondkopf

    27/11/2014 Trabendo
    Ptain je savais que Mondkopf avait changé, mais pas à ce point là. Bye bye techno, welcome indus. Ça commence doucement, tendance dark ambient, les basses montent mais tout est calme. Et bam, il commence à crier, et le déluge commence, ça joue Hadès, mais ça torture à mort les morceaux, ça s'étend, ça crie encore, ça en virerait presque vers une sorte de techindusgrindcore, ce qui est pas dégueu du coup. Prurient pour lui.
  • 13
    Écouter

    Recur (2013)

    Sortie : . Electronique, glitch, expérimental, techno et rhythmic noise. 18 morceaux.

    Album de Emptyset

    27/11/2014 Trabendo
    C'est pile poil comme je l'imaginais, très très fort, les basses qui font trembler le sol, les rythmes cassés, bref que du bon. Surtout qu'ils ont joué les Gate, et je m'y attendais pas, et putain qu'est ce que ça défonce.

    Un petit bisou à Run Dust en première partie qui a tout défoncé avec sa bonne grosse technoise.
  • 14
    Écouter

    Lese Majesty (2014)

    Sortie : . 18 morceaux.

    Album de Shabazz Palaces

    24/10/2014 Batofar
    Le dernier live de kexp était pas terrible, du coup je m'attendais pas à une grosse folie. Pauvre de moi, c'était géant. Ishmael domine le monde par sa classe, les chorés sont folles, les basses font vibrer la péniche, la setlist est parfaite ; et le truc le plus cool, c'est qu'ils changent une grosse partie des morceaux qu'ils jouent, en faisant des sortes de remix, impro? Je sais pas trop mais c'était fou. L'instru de Swerve est le truc le plus dingue du monde btw
  • 15
    Écouter

    To Be Kind (2014)

    Sortie : . Rock, noise, expérimental, post-rock et drone. 16 morceaux.

    Album de Swans

    29/09/2014 Maroquinerie
    Thor débarque, torse nu, poilu, et commence à caresser son gong. L'ambiance est très calme, le batteur arrive tranquillement, le gars avec son instrument bizarre aussi, le bruit monte, et Gira et le reste de la troupe débarquent, et commencent à suivre tranquillement l'ambiance. Mais le ton s'élève peu à peu, les riffs sont de plus en plus concret, et tout le monde commence à sérieusement s'y mettre. Gira chante, tout le monde tape le même rythme, le sol vibre, et ça explose. Fort. Très fort. Le ton est donné, c'était le premier morceau, et ç'a duré 30 minutes.
    Ça enchaîne avec A Little God in my Hands, qui sera le morceau le plus atypique ce soir, le climax étant un déluge bordélique sonore, moins de build-up, mais c'est très chouette aussi. C'était d'ailleurs peut-être le seul temps mort de la soirée, les choeurs d'Annie Clark manque un tout petit peu, mais Gira compense avec ses mouvement de danse shamaniques.
    Les deux heures qui suivent sont surement les deux heures de concert les plus épiques et intenses de ma courte vie : The Apostate (leur meilleur morceau, btw) qui s'allonge sur 35/40min, avec un Gira qui saute partout, les riffs en boucle mécanique qui font vibrer les murs ; Just a Little Boy et la folie vocale de Gira ; un autre morceau jamais sorti avec une bonne dose de violence ; et enfin le final medley sur Bring the Sun, composé de trois grosses parties toute aussi folles les unes que les autres, à chaque fois, des montées en puissance qui rendraient GY!BE jaloux.
    C'est beau, violent, et très fort. C'est pas facile de décrire l'expérience mais c'est 2h40 comme on en voit très très peu. Thee oh Sees perd son titre de meilleur groupe live au monde. Désolé les gars mais vous avez pas Thor Harris dans votre groupe qui joue de la flûte, et ça, c'est le vrai bonheur.
  • 16
    Écouter

    Abandon (2013)

    Sortie : . Noise, expérimental, dark ambient, electronique et musique bruitiste. 5 morceaux.

    Album de Pharmakon

    28/09/2014 Maroquinerie
    A mon avis, tu croises Margaret Chardiet dans la rue, tu ne peux pas imaginer une seule seconde qu'elle est fait de la noise ; petite, blonde et jolie. Elle avance presque timidement vers son séquenceur, fait un petit mouvement de tête vers la foule, et bam les décharges commencent. 30min de nappes de synthés abstraites, lourdes et noires. Elle tape sur une planche en métal pour assurer la rythmique, et elle crie. Beaucoup. Très percutant. Elle descend de la scène, tourne dans la fosse, tout en criant, et s'arrête devant tout pleins de gens en les regardant droit dans les yeux. Elle s'arrête devant moi, frissons. Je ne suis plus qu'amour. Du power electronic comme on l'aime en somme. Elle finit son set, sourit un peu, fais un signe de la main, et s'en va. Grosse claque.
  • 17
    Écouter

    World’s on Fire (Live) (2011)

    Sortie : . Big beat, electronique, drum and bass, grime et rock. 17 morceaux.

    Live de The Prodigy

    24/08/2014 Rock en Seine
    Surement un des pires concerts de ma vie. La première partie du set vécu en plein milieu d'une foule inactive à quelques centaines de mètres de la scène est très étrange, le son est pourri. On se rapproche par la suite, c'est un tout petit mieux. Mais globalement, c'est nul Prodigy, nan? Une sorte de RATM électro, qui arrive à s'enflammer sur un seul titre (Smack my bitch up), avec deux énormes connards qui ne servent absolument à rien, dont un qui ne sait dire qu'une seule chose, "All my french people". Irritant, et sans vie.
  • 18

    Sleepless (EP) (2011)

    Sortie : . Electronique et downtempo. 3 morceaux.

    EP de Flume et Jezzabell Doran

    24/08/2014 Rock en Seine
    Il s'est nettement amélioré depuis un an, j'ai l'impression. Ça reste pas non plus extraordinaire, pas assez sale pour avoir le niveau de Rustie (son remix de Slasherr en est la preuve, il est obligé de rajouter des putains de voix féminines par dessus, tss), pas assez posé pour avoir le niveau d'un Gold Panda. Et bordel, trois fois les même drops sur le même morceau, c'est vite saoulant. Le point positif, reste ses remix de Gibbs et Notorious.
  • 19
    Écouter

    Summer Knights (2013)

    Sortie : . 17 morceaux.

    Mixtape de Joey Badass

    24/08/2014 Rock en Seine
    Ça commence doucement, ambiance 90s pas désagréable, loin d'être folle. Jusqu'à ce que son compère ramène sa fraise, et ça s'enflamme vraiment, Joey a une putain de présence, un bon flow, ils passent Niggas in Paris (étonnant, non?), tout ce qu'il y a de plus sympathique.
  • 20
    Écouter

    Drop (2014)

    Sortie : . Rock et rock psychédélique. 9 morceaux.

    Album de Thee Oh Sees

    23/08/2014 Rock en Seine (merci Pauline ♥)
    Même dans sa nouvelle monture, Thee oh Sees reste le meilleur groupe live du monde (carrément).
  • 21
    Écouter

    I See Seaweed (2013)

    Sortie : . 8 morceaux.

    Album de The Drones

    30/07/2014 Point Éphémère
  • 22

    EP (EP) (2011)

    Sortie : . 6 morceaux.

    EP de Plapla Pinky

    26/07/2014 Trabendo
  • 23
    Écouter

    Say Yes to Love (2014)

    Sortie : . Rock et punk. 8 morceaux.

    Album de Perfect Pussy

    27 juillet 2014 Trabendo
    Très décevant, globalement inaudible, ça fait très amateur (encore plus que l'album, c'est dire). Le plus intéressant reste le mec qui fait 10min de power noise à la fin avec les feedback.
  • 24
    Écouter

    "What Is This Heart?" (2014)

    Sortie : . Pop, swing r'n'b, pop indé, downtempo et electronique. 14 morceaux.

    Album de How to Dress Well

    16/06/2014 Nouveau Casino

    Concert le plus émouvant de ma vie, la fin de Suicide Dream et son poème de fin, en a cappella = amour infini. Futur 10 pour l'album confirmé.
  • 25
    Écouter

    A U R O R A (2014)

    Sortie : . Ambient, noise, expérimental et electronique. 10 morceaux.

    Album de Ben Frost

    13/06/2014 Machine du Moulin Rouge
    Plus épique que l'album, le son noise le plus maîtrisé de tous les temps, et ce BATTEUR LES GARS, WOWWOWOW.
  • 26
    Écouter

    Totale Nite (2013)

    Sortie : . 5 morceaux.

    Album de Merchandise

    10/06/2014 Point Éphémère
  • 27
    Écouter

    Seek Warmer Climes (2014)

    Sortie : . 10 morceaux.

    Album de Lower

    10/06/2014 Point Éphémère
  • 28
    Écouter

    Pygmalion (1995)

    Sortie : . Rock planant, rock, ambient, post-rock et electronique. 9 morceaux.

    Album de Slowdive

    07/06/2014 Grand Hall de la Villette
    'fait, les seuls trucs que j'arrive à en dire, c'est que je suis quand même un tout petit déçu, parce que je m'attendais au plus grand truc de la terre, alors que c'était juste incroyablement bien.
  • 29
    Écouter

    Heaven's End (1991)

    Sortie : 1991. Rock planant, rock et rock indépendant. 8 morceaux.

    Album de Loop

    07/06/2014 Grand Hall de la Villette
    Déception du festival. J'avais écouté que celui-ci, y a longtemps certes, mais je m'attendais à un rock à la Spacemen 3, calme, atmosphérique. Mais nan. Du garage plein la gueule, sans une once d'originalité. On a fui rapidement (ce qui nous aura permis au moins de croiser Neil Halstead, et de prendre une photo avec lui \o/). Le dernier morceau était très bon par contre, très shoegazien comme on l'aime.
  • 30
    Écouter

    Pearl Mystic (2013)

    Sortie : . Rock planant, rock et rock psychédélique. 9 morceaux.

    Album de Hookworms

    07/06/2014 Grand Hall de la Villette
    C'était fort, le chanteur était assez rigolo, mais ça manquait de saveur.