TOP Films Perso 2018

Avatar ldekerdrel Liste de

35 films

par ldekerdrel
Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
  • 2
  • 1
    Bande-annonce

    Les Heures sombres (2018)

    Darkest Hour

    2 h 05 min. Sortie : . Biopic.

    Film de Joe Wright avec Gary Oldman, Lily James, Kristin Scott Thomas

    Dans les heures sombres des hommes providentiels se révèlent .
    Churchill en est un comme l'a été le Général de Gaulle à la même époque , ou un Mandela en afrique du SUD

    Les heures sombres est un formidable cours d'histoire, à montrer à toute la jeunesse européenne !!!
    Le combat de Churchill pour imposer à tout un pays la volonté de lutter jusqu'au bout afin de préserver un idéal et un mode de vie , en refusant catégoriquement toute collusion avec le régime Nazi , quitte à disparaître, est une formidable leçon de courage et d’abnégation .
    En marquant l'histoire , Churchill est indéniablement devenu alors la plus grande figure Britannique du XXeme siècle.
    A ce courage, s'ajoute les contours d'un personnage hors norme; Hâbleur, Anti-conformiste, inattendu , drôle , cynique , original ,malicieux et fort d'un très mauvais caractère que le film illustre bien en rendant le personnage fascinant.

    L’interprétation de Gary Oldman est excellente et magnifiée par de formidables dialogues ( interdiction de le voir en VF).
    Le seul bémol sera peut être une mise un scène un peu formaliste et un manque de relief des personnages secondaires , mais c'est finalement assez peu de chose face au propos du film..


  • 2
    Bande-annonce

    Pupille (2018)

    1 h 47 min. Sortie : . Drame.

    Film de Jeanne Herry avec Sandrine Kiberlain, Gilles Lellouche, Elodie Bouchez

    Pupille est une franche et émouvante réussite !
    Le parcours de cet enfant né sous X , de sa naissance à son adoption ne peut laisser insensible.
    Traité comme un documentaire on y voit le parcours parallèle de l'enfant et de sa mère adoptive par le prisme des services sociaux.
    Il est d'ailleurs extrêmement rassurant de voir la qualité de la prise en charge et l'attention qui est portée à l'enfant par les services sociaux , tout comme le bonheur de la mère qui l’accueille après des années d'attentes et de lutte administratives.
    Par ces aspects , le film pourrait bien être l'un des meilleurs arguments des associations anti- avortements , même si ce n'est absolument pas le propos du film.
    Si le film est si touchant, c'est qu'au delà de son sujet , il est surtout magnifiquement interprèté. Gilles Lelouche prouve qu'il peut être un bon acteur en gagant en sobriété .
    Sandrine Kimberlin et Elodie Bouchez sont criantes de vérité et de sensibilité . Tous le reste du casting sera d'ailleurs au diapason .
    Pupille prouve que l'on peut faire de grands films sur des sujets graves et serieux sans tomber dans le pathos le tire-larme et la surenchère.
  • 3
    Bande-annonce

    BlacKkKlansman - J'ai infiltré le Ku Klux Klan (2018)

    BlacKkKlansman

    2 h 16 min. Sortie : . Comédie, policier et biopic.

    Film de Spike Lee avec John David Washington, Adam Driver, Laura Harrier

    Un tel sujet dans les mains de Spike Lee, ouvertement militant black power et réalisateur de Malcolm X, aurait pu vite sombrer dans un pensum indigeste et militant.
    Si Spike Lee profite de l'épilogue du film pour fustiger Trump et son slogan " Make america great again !", ce n'est pas ce qu'on retiendra de ce très bon film .

    On retiendra surtout une histoire d’infiltration hallucinante, extrêmement bien mise en scène et interprétée .
    Car clairement Spike Lee sait tenir une caméra et raconter une histoire et il s'agit là d'une très bonne histoire .

    Sur un coup de tête , 2 flics un peu pied niquelés , infiltrent une cellules locales du Klux Klux Kan , alors qu'ils sont les pires candidats pour cette mission improvisée puisque l'un est noir, l'autre juif et qu'ils sont censés n’être qu'une seule et même personne.

    Spike Lee fait même preuve d'ingénuité en montrant en parallèle l’évolution de la cellule du KKK et celle d'un groupe d'étudiants Black Power au millieu des années 70 et dresse le portrait d'un pays qui a toujours été fracturé par le racisme et son aspect communautaire et qui malheureusement le restera .
  • 4
    Bande-annonce

    Mission : Impossible - Fallout (2018)

    2 h 27 min. Sortie : . Action et thriller.

    Film de Christopher McQuarrie avec Tom Cruise, Henry Cavill, Rebecca Ferguson

    Cette 6 ème mission de l'agent Ethan Hunt et son équipe tient ses promesses et en donne pour leur argent aux amateurs de Blockbuster.
    Si l'intrigue est finalement assez sommaire ( une bande de terroristes veulent faire sauter des bombes atomiques pour instaurer une nouvelle ère) et classique pour ce type de film, le traitement qui en découle est à couper le souffle.
    Le film est une suite de scène d'actions hallucinantes et remarquablement filmées qui s'enchaine sur un rythme effréné qui cloue le spectateur dans son fauteuil pendant 2H30 sans qu'une seconde d'ennui ne pointe le bout de son nez.
    Tom Cruise porte le film avec une énergie incroyable, tout en étant secondé brillament par Henry Cavill, Rebecca ferguson et Wing Rhames.
    Bien sur, les amateurs de cinéma vérité ou de films vraisemblables en seront pour leur frais ( la poursuite dans paris et la geographie parisienne notamment) mais à l'arrivée quel spectacle !!
  • 5
    Bande-annonce

    Dans la brume (2018)

    1 h 29 min. Sortie : . Science-fiction.

    Film de Daniel Roby avec Romain Duris, Olga Kurylenko, Fantine Harduin

    Paris est envahi par une brume mortelle. Un couple essaie de survivre et de sauver leur enfant .
    Ce type de film est assez rare dans le cinéma hexagonale, même si le réalisateur est canadien .
    Visuellement le film est une grande réussite .
    Romain Duris est une fois de plus excellent et prouve qu'il est encore et toujours un des 3 ou 4 meilleurs acteurs français, capable d’être crédible dans une multitude de genre . On ne peut passer sous silence la prestation formidable et pleine d'humanité de Michel Robin dans le role du voisin octogénaire .
    Le rythme et le suspens sont extrêmement bien menés . Le seul bémol pourrait etre le fait que dans la brume est un peu prisonnier de sa bonne idée de départ . Mais ne boudons pas notre plaisir, c'et une réussite
  • 6
    Bande-annonce

    Le Retour de Mary Poppins (2018)

    Mary Poppins Returns

    2 h 10 min. Sortie : . Comédie, fantastique et comédie musicale.

    Film de Rob Marshall avec Emily Blunt, Lin‐Manuel Miranda, Ben Whishaw

    Esthétiquement et artistiquement ce retour de Mary Poppins est une franche réussite !!
    Totalement dans l'esprit du premier épidode, ces nouvelles aventures déploient des trésors d’inventivité, de rythme et d’énergie et renouvelle le personnage sans trahir un millième de seconde l'esprit du grand classique initial de disney.
    Les épisodes de la salle de bain, du monde de la porcelaine sont de pures merveilles .
    Si Emily Blunt campe avec conviction la nounou anglaise mythique de Disney, on regrettera cependant que son personnage soit peut être moins central et charismatique qu'on l'attendait .
    Après, pour apprécier pleinement le film , il faut être fan de Disney et de comédies musicales.
    Les fans des adaptations de stephen king ou du seigneurs des anneaux peuvent être indisposés....
  • 7
    Bande-annonce

    Mauvaises Herbes (2018)

    1 h 40 min. Sortie : . Comédie et drame.

    Film de Kheiron avec Kheiron, Catherine Deneuve, André Dussollier

    Kheiron s'était déjà signalé avec son premier film comme un auteur singulier et un acteur à part entière.
    Avec ce deuxième film il confirme tout le bien qu'on pensait de lui .
    Il a un talent rare pour traiter de sujets graves avec une légèreté et un optimisme fédérateur sans diminuer leur gravité.

    Son expérience de Stand Up se ressent fortement dans les dialogues qui sont souvent très droles.

    Tout cela fait de l'histoire d'un homme marqué par la vie, qui devient par hasard éducateur de jeunes en difficultés, se transforme en un conte de fée plein de bienveillance et d'optimisme.
    Le seul bémol du film viendra peut être toutefois de Catherine Deneuve dont la date de péremption semble désormais dépassée . Son lifting rivalise fortement avec celui de Carrie Fisher dans le dernier star Wars.

    Quoi qu'il en soit il faut saluer la fraîcheur , la drôlerie de ce film et de son auteur!
  • 8
    Bande-annonce

    Frères ennemis (2018)

    1 h 51 min. Sortie : . Policier.

    Film de David Oelhoffen avec Matthias Schoenaerts, Reda Kateb, Sofiane

    Les frères ennemis est objectivement un bon polar urbain
    Reta kateb et mathias Schoenaerts donnent une vrai puissance et une belle dimension à leur personnages sur fond de traffic de drogue dans une banlieue dehumanisée.
    Il y a fort à parier pour que ce polar colle vraiment à la réalité tant l'histoire semble se rapprocher des nombreux faits divers du même type que l'on retrouve dans les journaux.
    La réalisation est efficace et maintient une tension pendant tout le film.
  • 9
    Bande-annonce

    Solo : A Star Wars Story (2018)

    2 h 15 min. Sortie : . Action, aventure et science-fiction.

    Film de Ron Howard avec Alden Ehrenreich, Woody Harrelson, Emilia Clarke

    Solo, le nouveau spin off de Star wars, se concentre sur la genèse du contrebandier le plus cool de la galaxie ,qui est probablement le personnage préféré des fans historiques de la Saga.
    Le défi était d'envergure car remplacer Harrisson Ford n'est pas chose facile.
    Contre toute attente Alden Ehrenreich trouve ses marques et fait passer la pilule en incarnant un personnage de solo jeune, naïf et idéaliste mais déjà assez vaurien ...

    L'histoire, ainsi que ses rencontres avec Lando et Chewie tiennent la route. Les personnages secondaires tout comme le méchant sont assez réussis . Le scénario fourmille de rebondissements et d'action et ne se prend pas au sérieux.
    On est donc très loin du désastre quasi total des Derniers Jedi.
    On se rapproche plus du niveau de Rogue One , qui est clairement la vraie réussite depuis que Disney a récupéré la saga.

    Pour autant, Solo reste un ton légèrement en dessous en raison d'une réalisation et d'un esthétisme un peu décevant .
    Filmé en plans serrés, monté comme un clip par des caméras qui semblent portées, Solo ne prend jamais , ou top peu, le temps de se poser et de ralentir le tempo.
    Bien sur c'est important d'avoir du rythme , et on ne s'ennuie absolument pas.
    Mais on regrette de ne pas voir plus de plan de la planète Corelia , plus de plans larges dans les scènes de pilotages, et ca manque un peu de dialogues qui auraient encore accru le capital sympathie des personnages.

    On se console en se disant que cela est sans doute du aux difficultés de production rencontrés pendant le tournages ( changements de réalisateurs) et à la course effrénée que Ron Howard a du courir pour finir le film dans les temps imposé par Disney .

    A mes yeux , Solo est bon Blockbuster et une série B (au sens noble du terme !) sympathique et distrayante qui 'a rien à envier à la concurrence de Marvel et du premier épisode des gardiens de la Galaxie.

    Solo devrait plaire aux fans historiques de la saga qui devraient se réjouir de probablement retrouver le contrebandier Corelien dans de possibles autres spin OFF
  • 10
    Bande-annonce

    Ready Player One (2018)

    2 h 20 min. Sortie : . Action, aventure et science-fiction.

    Film de Steven Spielberg avec Tye Sheridan, Olivia Cooke, Ben Mendelsohn

    Ready player one est un pur Blockbuster !
    Mais en plus de cela il a le mérite d’être mis en scène par Steven Spielberg , ce qui porte la qualité intrasceque du film bien au delà d'un marvel ou d'un blockbuster pour ado comme peuvent l’être les labyrinthe ou Hunger games.

    Sur la forme, Spielberg sait mieux que personne raconter une histoire , y mettre du rythme et capter l’intérêt du public tout le long du film et c'est la grande réussite de ce film.
    On sent qu'il s'est amusé à passer du réel au virtuel et à placer tout un tas de références 80's (Buckaro Banzai, la delorean , Van halen, Duran Duran...) et GeeK (console atari, Godzilla ...) dont il a souvent été lui même le créateur.
    Cela dit je ne suis pas certains que ces références ( Buckaroo banzai, shining, Ferris bueller) parlent vraiement aux ados d'aujourd'hui, mais en tout cas cela fait plaisir aux quadras ....
    J'ajouterais toutefois un bémol sur la forme avec la représentation du monde virtuel . S'il est assez bluffant pendant le film, je crains qu'il soit obsolète dans 10 ans car au rythme ou il avance dans la réalité , son graphisme et le design des avatars du film risquent d'etre dépassés très rapidement et de finalement faire vieillir le film assez mal très rapidement ...

    Sur le Fond, hormis la représentation futuriste de la main mise de la réalité virtuelle sur la société qui est assez intéressante, Ready Player one est un film pour ado lambda , pleins de clichés éculés et bien pensants ( L'amour comme l'amitié c'est plus important que tout, la diversité positive du casting) dans un monde capitaliste qui n'est au final à peine critiqué sur le fond .

    Si on s'amuse tout le long des 2h20 du film, on est très loin de la claque prise au moment de la sortie du premier Matrix sur un sujet "similaire".
    Et on est surtout très loin des grands Spielberg comme Indiana jones 1, les rencontres du 3eme type, Les dents de la mer ou la guerre des mondes ...

  • 11
    Bande-annonce

    Le Retour du héros (2018)

    1 h 30 min. Sortie : . Comédie et historique.

    Film de Laurent Tirard avec Jean Dujardin, Mélanie Laurent, Noémie Merlant

    D'une légèreté réjouissante, le retour du Héros est une farce plus que sympathique ou le couple Jean Dujardin / Melanie Laurent fonctionne à merveille et semble s'amuser autant qu'il nous amuse.

    Ne cherchez pas de vraisemblance ou de réalité historique et appréciez juste les cabotinages de Dujardin en personnage veule et lâche.
    Ils fonctionnent à merveille, ainsi que la complicité qu'il entretient avec une Mélanie Laurent aussi charmante que cynique.
    C'est un régal!

    Dujardin prouve une fois de plus qu'il n'est jamais aussi bon que dans les emplois comiques, et le rôle du capitaine neville est un modèle du genre.

    Le retour du Roi est une bonne comédie à la francaise qui montre heureusement que ce genre ne se limite bienheureusement pas à Danny Boon, aux Tuches , à Philippe Lachaux ou à Kev Adams ( le pire acteur se sa génération) ...

    Tant de légèreté, d'humour et de rythme font qu' on pense forcément au cinéma de Jean Paul rappeneau et de Philippe de Broca dans ce qu'ils ont de meilleurs et c'est une très bonne nouvelle !
  • 12
    Bande-annonce

    Première Année (2018)

    1 h 32 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Thomas Lilti avec Vincent Lacoste, William Lebghil, Michel Lerousseau

    Film très réaliste et très bien interprété sur l'enfer de la première année de médecine à la fac.
    C'est une pièce intéressante dans la filmographie de Lilti qui est consacrée à la médecine avec l’excellent Hippocrate et le moins brillant médecin de campagne
  • 13
    Bande-annonce

    Voyez comme on danse (2018)

    1 h 28 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Michel Blanc avec Karin Viard, Carole Bouquet, Charlotte Rampling

    Cette suite quinze ans après d'"embrassez qui vous voudrez " peut etre vue indépendamment de sa prequelle.
    C'est un vaudeville ou tout part dans tous les sens de manière franchement drôle grâce à un casting de vrais comédiens ( pas de kev adams et de lachaud à l'horizon) et à de vrais dialogues signés Michel Blanc.
    Le travail e Miche Blanc en tant que dialoguiste est sous estimé mais on lui doit quand même une grosse partie des bronzés et du père noel est une ordure ainsi que des films comme marche à l'ombre , les spécialistes, grosse fatigue, mauvaise passe , une petite zone de turbulence ...
  • 14
    Bande-annonce

    Le monde est à toi (2018)

    1 h 41 min. Sortie : . Comédie et gangster.

    Film de Romain Gavras avec Karim Leklou, Isabelle Adjani, Vincent Cassel

    Le monde est à toi , titre référence au scarface de Brian de palma, ressemble pourtant d'avantage à Snatch de Guy Ritchie.
    Un snatch made in 93, avec une galerie de personnages totalement iconoclastes et barrés , voire totalement cultes...
    Le duo de caillera décérébrés , adjani en arnaqueuse voilée , cassel en bandit à l'ancienne obnubilé par les illuminatis et le caid ecossais en sont les meilleurs illustrations.
    La réalisation, la direction de la photo et la musique sont léchées et font preuve d'un vrai travail , d'unvrai savoir faire et d'une vrai dimension artistique.
    Çà fait du bien que ce type de travail continue d'exister dans un monde qui s'uniformise et qui filme presque uniquement des comédies avec Kev adams avec un camescope tendant vers l'I phone ou des séries en plans serrés dans un univers clinique ....

    Les acteurs sont tous très bons et extremement bien dirigés même si
    je suis moins fan du personnage principal, que je trouve fade , sans relief et manquant totalement de crédibilité (même si c'est probablement voulu ...)
    Et si cette histoire d'arnaques et de coup fourrés et de revirements de situation est extrêmement plaisante , ce ne fait malgré tout pas un grand film pour autant .
    En effet ca manque de souffle, et d'originalité sur le fond , même si la forme est plutôt sympa, pour peu qu'on aime True Romance, Snatch, ocean eleven et arnaques crimes et botaniques

  • 15
    Bande-annonce

    Place publique (2018)

    1 h 38 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Agnès Jaoui avec Agnès Jaoui, Léa Drucker, Jean-Pierre Bacri

    C'est la neuvième collaboration entre Agnès Jaoui et jean pierre Bacri.
    Cette marque de fabrique a fait ses preuves et cette nouvelle livraison est plutôt un bon cru.
    On retrouve avec plaisir leurs dialogues ciselés, percutants et cyniques.
    Bacri fait une nouvelle fois du bacri mais c'est comme cela qu'on l'aime.
    Léa drucker est fabuleuse dans son role de productrice tv , opportuniste et boboisé .
    Agnes Jaoui s'offre le role d'une Quinqua bio mi baba , mi bobo au milieu d'une multitudes de personnages au diapason.
    Tout ce petit monde se croise , s'engueule , et disserte lors d'une soirée dans une propriété en grande banlieue.
    Le flm est très léger et fait preuve d'une surprenante auto dérision de la part des auteurs
  • 16
    Bande-annonce

    L'Apparition (2018)

    2 h 20 min. Sortie : . Drame.

    Film de Xavier Giannoli avec Vincent Lindon, Anatole Taubman, Galatea Bellugi

    Un photographe se retrouve mandaté par le Vatican pour faire partie du comité d' enquête canonique devant statuer sur la véracité d’apparitions de la vierge Marie auprès d'une jeune novice dans le sud de la France.
    Le sujet du film est aussi casse gueule et atypique qu'il est intéressant.

    Xavier Giannoli livre un très bon film dont le traitement est à l'arrivée très intelligent et surprenant , puisque le sujet est traité comme un véritable thriller tout en ne dédaignant pas de vrais réflexions ou références theologiques .

    Si Vincent Lindon et Galatea Bellugi sont excellents dans leur rôles respectifs , on sera moins élogieux pour les seconds rôles de prêtres.

    On regrettera aussi quelque peu le parti pris de traiter le film avec une austérité presque constante alors qu'il aurait,de mon point de vue, gagné en crédibilité si Giannoli avait fait une représentation des scènes de cultes et de pèlerinages plus vivantes et colorées .

    Quoi qu'il en soit , l'apparition rappelle que quand on a un bon sujet et une bonne histoire c'est quand même plus facile de faire un bon film
  • 17
    Bande-annonce

    Le Grand Bain (2018)

    1 h 58 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Gilles Lellouche avec Mathieu Amalric, Guillaume Canet, Benoît Poelvoorde

    Remake ou plagiat de the full monty en version natation synchronisée, Le grand Bain n'en demeure pas moins un bon film de distraction réussi .
    Il le doit notamment à une mise en scène plutôt léchée , à son casting "all stars" , à des dialogues bien ciselés et à des personnages intéressants ( personnages secondaires inclus), sur lesquels il y a eu un vrai travail d’écriture
    Le personnage de Thierry , incarné par Phippe Katerine est le plus intéressante et le plus attachant de la bande , même si celui de Guillaume Canet et de l’entraîneuse handicapée sont aussi particulièrement savoureux. On appréciera aussi le personnage de Marina Fois en femme forte, fidèle et fière de son mari envers et contre tout , ou le petit rôle de Claire Nadeau en grand mère acariâtre.

    Je le redis , c'est clairement le travail d’écriture en profondeur sur ces personnages de gueules cassées de province ( ils seraient probablement gilets jaunes) et leur interprétation brillante qui fait de ce film une réussite .
    99% des comédies française devraient s'inspirer de la rigueur avec laquelle ils ont été écrits.

    Pour autant, on a du mal à envisager une véritable postérité pour ce film dont l'histoire ne présente un intérêt plus que limité .
  • 18
    Bande-annonce

    Mademoiselle de Joncquières (2018)

    1 h 49 min. Sortie : . Drame.

    Film de Emmanuel Mouret avec Cécile de France, Edouard Baer, Alice Isaaz

    Des dialogues bien écrits, une belle photographie, des acteurs séduisants pour une variation sympathique , mais pas inoubliable sur le thèmes des liaisons dangereuses.
  • 19
    Bande-annonce

    Photo de famille (2018)

    1 h 38 min. Sortie : . Comédie et drame.

    Film de Cecilia Rouaud avec Vanessa Paradis, Camille Cottin, Pierre Deladonchamps

    Un casting de choix et eminamant sympathique pour cette comédie dramatique qui met en scène une famille face à la dépendance de leur grand mère, et aux routes dibergeantes prises par chacun , mais aussi à ce qui les rassemble .
  • 20
    Bande-annonce

    Astérix : Le Secret de la potion magique (2018)

    1 h 25 min. Sortie : . Animation, aventure et comédie.

    Long-métrage d'animation de Louis Clichy et Alexandre Astier avec Christian Clavier, Guillaume Briat, Bernard Alane

    Avec le Domaine des Dieux, Alexandre Astier avait réussi à tutoyer les sommets des aventures animées de notre petit gaulois en rivalisant sans rougir avec le cultissime les 12 travaux d'asterix.
    Cette nouvelle aventure originale réalisée par Astier tient ses promesses même si elle est un ton en dessous du domaine des dieux.
    La faute au prévisible arrêt de Roger Carel dont l'Age avancé ne lui permet proablement plus d'assurer la voix de notre cher gaulois .
    Il est remplacé par Christian Clavier qui ne s'en sort pas mal , mais auquel on aurait préféré entendre Lorent Deutsh .... Mais clairement on perd une patine immuable depuis plus de 50 ans...

    L'autre élément qui flanche c'est la bataille finale qui à mon sens ne cadre pas avec l'esprit de la BD.

    Mais pour le reste tout y est : le village, les dialogues, les jeux de mots , le rythme, les baffes , les sangliers, les romains ....

    On passe donc un vrai bon moment avec nos amis gaulois grâce à une animation extrêmement au point qui ravira les petis et les grands
  • 21
    Bande-annonce

    Rémi sans famille (2018)

    1 h 49 min. Sortie : . Drame.

    Film de Antoine Blossier avec Daniel Auteuil, Maleaume Paquin, Virginie Ledoyen

    Ce produit marketing destiné à offrir une sortie aux grands parents et leurs petits enfants au moment de Noel à l'instar de l'école buissonnière ou des différents épisodes de belle et sebastien ces dernières années , est une bonne surprise !
    Il ravira les grands parents qui ont sans doute lu le roman d'hector malot , les parents qui n'ont pas été totalement traumatisé par le dessins animé des années 80 et les plus jeunes .
    Le film est bien fait, plus que bien mis en scène, bien joué , plein de rebondissements et de sentiments.
    Pour l’anecdote, on notera la présence de l'acteur Nicolas Rowe, qui fut par le passé Un formidable Sherlock Holmes dans le non moins formidable "le secret de la pyramide" et qu'on avait pas revu depuis ....

    Bref en ces périodes de Noel , vous pouvez y aller en famille les yeux fermés .
    Ca vaut quand meme mille fois mieux pour vos enfants que l'ignoble dessin animé de spiderman proposé cette année
  • 22
    Bande-annonce

    L'Empereur de Paris (2018)

    1 h 50 min. Sortie : . Drame, historique et policier.

    Film de Jean-Francois Richet avec Vincent Cassel, Freya Mavor, Denis Ménochet

    La perspective de retrouver le tandem Riché/Cassel , 10 ans après le formidable dyptique sur Mesrine, au service d'un personnage d'un personnage tout aussi fascinant avait de quoi faire saliver.
    On espérait retrouver le rythme et la rage de mesrine dans ce nouveau Vidocq.
    On restera malgré tout un peu sur notre faim.
    Pourtant Cassel fait preuve du charisme nécessaire et tient le rôle avec une vraie autorité . Le reste du casting est excellent. On se délecte des apparitions de Fabrice Luchini qui apporte tout le vice et l'autorité nécessaire à Fouché . Les personnages de Denis Menochet, Patrice Chesnais et de James Thierrée sont intéressants eux aussi et malheureusement pas assez fouillés. Les 2 méchants campés par August Diehl et Denis Lavant auraient eux aussi mérité plus de place .

    C'est finalement la conventionnalité de l'intrigue et son traitement sur 1h50 qui sont le vrai point faible de ce film.
    Il aurait peut être fallu faire de ce Vidocq une série et fouiller ainsi d'avantage tous les personnages en apportant d'avantage de rebondissements et de souffle . On aurait même pu faire durer l'histoire bien plus longtemps et faire une vraie fresque épique .
    Le film ne reste finalement qu'une aimable distraction. On en attendait d'avantage !

    On rassurera quand même tout le monde en disant que le film est 1000 fois mieux que l'adaptation ridicule de Pitoff qui voyait Gerard Depardieu camper le célèbre bagnard et faire des prises de kung Fu lors des scènes de combat...




  • 23
    Bande-annonce

    Bohemian Rhapsody (2018)

    2 h 14 min. Sortie : . Biopic, drame et comédie musicale.

    Film de Bryan Singer avec Rami Malek, Lucy Boynton, Gwilym Lee

    Bohemian Rhapsody est un biopic très académique de la vie de Freddy Mercury.
    Il est monté avec la structure classiques des biopics américain : émergence, ascension, perdition et redemption.
    On attendait plus de prises de risques de la part de Bryan Singer dans la mise en scène et la narration .
    Le résultat est efficace ,et fait la part belle aux hauts faits d'armes de Queen : avalanche de tubes planétaires ( dont le son est boosté pour plus d'effet) , et le fameux concert de Live aid qui fut l'un des points culminants de leur carrière.
    Pour le reste , cela reste un un film paresseux et étrangement surestimé même si on peut saluer la performance de Rami Malek dans le role titre qui était tout de même particulièrement casse gueule.
  • 24
    Bande-annonce

    Les Frères Sisters (2018)

    The Sisters Brothers

    2 h 02 min. Sortie : . Western.

    Film de Jacques Audiard avec John C. Reilly, Joaquin Phoenix, Jake Gyllenhaal

    Ce n'est pas parce qu'un film est signé Jacques Audiard qu'il doit nécessairement recevoir l'absolution.
    Depuis un prophète, qui venait alors clore une filmographie sans failles d'une densité incroyable, portées par des acteurs incroyables et une mise en scène ultra précise et personnelle, tout ce que sort Audiard est encensé .
    Pourtant, de mon point de vue "de chair et d'os", "deephan" malgré sa célébration cannoise sont un ton en dessous des réalisations antérieures du Cinéaste.
    On ne parle bien entendu pas de mauvais films, loin de là car Audiard conserve une singularité qui lui est propre. Mais ses films récents sont plus intimistes et le rythme et l'histoire sont moins fascinants que dans les sommets de sa filmographie que sont à mes yeux "Un Héros très discret", "un prophète" et " de battre mon cœur s'est arrêté".

    Pourtant la perspective de voir Audiard s'attaquer à un western était aussi alléchante qu'anachronique tant ce genre souvent très codifié paraissait être à l'opposé de son univers.
    Malheureusement les frères sisters ne font pas exeption aux dernières réalisations du cinéastes .

    Bien sur la chevauchée de ces 2 frères tueurs à gage est esthétiquement magistrale grâce à une direction de la photographie particulièrement belle et dont l'aspect glacé tranche avec succès la chaleur de l’étalonnage des western de Léone et de Ford, et font de ce film un western crépusculaire assumé.
    Les frères sisters est d'ailleurs plus un eastern qu'un western car nous sommes bien loin de monument vallée et des déserts de l'arizona.
    Bien sur l’âpreté de la violence typique des films d'Audiard se retrouve magnifiée dans l'atmosphère sauvage de l’Amérique du 19eme siècle.
    Rien à dire non plus sur la qualité de l’interprétation du casting qui est comme toujours, chez Audiard ,particulièrement bien dirigé.

    Mais tous ces éléments ne font pas forcement un grand film ni même un bon film.
    Les frères Sisters souffre en premier lieu d'une histoire assez faible.
    Celle ci aurait pu néanmoins faire l'affaire si le film avait été plus épique et ne s'était pas enfermé dans une succession de scènes trop intimistes et anecdotiques n'apportant rien à l'histoire et plongeant les spectateurs dans des langueurs inutiles.
    Avec une demie heure de moins le film aurait certainement été plus seduisant...

    J'ai donc eu du mal à me passionner et à vraiment vibrer pour ce film, pourtant très beau.
    Si la conclusion du film est presqu' aussi inattendue qu'elle est belle, l'ensemble reste qua
  • 25
    Bande-annonce

    I Feel Good (2018)

    1 h 43 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Benoît Delépine et Gustave Kervern avec Jean Dujardin, Yolande Moreau, Joseph Dahan

    S'il y a une vraie singularité dans le cinéma foutraque de Kervern et delepine, il n'en reste pas moins assez vain.
    Alors bien sur l'absurde du film conjuguée à la bêtise du personnage de Dujardin ( excellent dans son rôle) font que le film se regarde sans déplaisir, tel un odyssée sous amphétamines au milieu des gueules cassées de la France d'en bas.
    Mais à l'arrivée quel est l’intérêt de ce film ?
    la question reste entière
  • 26
    Bande-annonce

    L'Extraordinaire Voyage du Fakir (2018)

    The Extraordinary Journey of the Fakir

    1 h 40 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Ken Scott avec Dhanush, Bérénice Bejo, Erin Moriarty

    L'extraordinare voyage du Fakir a un petit gout de compte de fée à la jeunet .
    Par certains coté , on sent que le réalisateur cherche à retrouver le ton et le rythme du Grand budapest Hotel.
    Mais c'est peine perdu car même si le film est sympathique , parfois drôle et parfois même émouvant , à l’arrivée cela reste totalement convenu.
    On amasse quand même pas mal de clichés à tel point que le ton optimiste et naif du film finit par etre un poil exaspérant.
  • 27
    Bande-annonce

    Le Jeu (2018)

    1 h 30 min. Sortie : . Drame et comédie.

    Film de Fred Cavayé avec Bérénice Bejo, Suzanne Clément, Stéphane De Groodt

    Un huis clos ayant pour cadre un diner de bobos urbains, accros à leurs portables, dont les valeurs et l'amitié ne reposent que sur des mensonges et des tromperies à géometrie variables ,qui vont etre mis au grand jour par l'exposition au grand jour du contenu de leurs portables.
    Bien pompé sur Il y a des jours et des lunes de Lelouch avec un zest du prénom, le jeu souffre d'un manque de vraisemblance évident malgré un casting solide.
    On finit le film un peu fatigué par trop de bobologie inepte
  • 28
    Bande-annonce

    Amoureux de ma femme (2018)

    1 h 24 min. Sortie : . Comédie, drame et romance.

    Film de Daniel Auteuil avec Sandrine Kiberlain, Adriana Ugarte, Gérard Depardieu

    C'est un vaudeville sympathique mais sans grande originalité que nous proposes Daniel Auteuil .
    Néanmoins la première heure est séduisante, car drôle et bien interprétée par des comédiens avec un capital sympathie qui ne se discute pas .
    Ce capital sympathie est agrémenté par le formidable sex appeal d'Adriana Ugarte qui illumine ce film tel un soleil dans la nuit....
    Mais malgré cette beauté incandescente à faire damné un catholique intégriste marié depuis 45 ans et un depardieu vraiment touchant, le film s'enlise dans un manque d'ambition , une bien pensance et nous emporte vers une certaine somnolence .
    Dans les mains d'un Bertrand Blier , le sujet aurait probablement été beaucoup mieux traité et beaucoup plus corrosif .
  • 29
    Bande-annonce

    Downsizing (2018)

    2 h 15 min. Sortie : . Comédie, drame et science-fiction.

    Film de Alexander Payne avec Matt Damon, Kristen Wiig, Christoph Waltz

    Sur vendu par une excellente bande annonce Downsizing ne tient malheureusement pas toutes ses promesses !
    L'idée de base ou les hommes se font réduire pour un pseudo idéal écologique masquant avec une hypocrisie toute ricaine leur volonté de vivre comme des nababs à moindre coup est excellente !
    Si le début du film est hyper réussi et plein d'originalité, il part bien en live dans sa deuxième partie et finit par perdre les spectateurs en route en partant dans un trip humanitaires , bobos et quasi survivaliste...
    On a en effet du mal à s'identifier au personnage principal et on ne croit que peu à sa romance avec la vietnamienne
    C'est dommage car il y a de vrais bonnes idees, de bonnes scènes et des personnages truculents qui auraient mérité un traitement plus abouti !
    On reservera une fois de plus une mention spéciale à l'interpretation du personnage de Dusan par Christoph Waltz
  • 30
    Bande-annonce

    Guy (2018)

    1 h 41 min. Sortie : . Comédie, drame et comédie musicale.

    Film de Alex Lutz avec Alex Lutz, Tom Dingler, Pascale Arbillot

    Le hard rock avait eu Spinal tap. On esperait que Guy en serait le pendant sur la variété française des années 70/80.
    On imaginait ce faux documentaire centré sur l’éternel retour d'une ex vedette à travers la France profonde . On pensait que ce serait à la fois drôle et nostalgique et agrémenté de témoignages et de flashbacks de son époque de gloire .
    Si le film effleure ce sujet , il choisit cependant une autre route en se concentrant sur la personnalité de ce chanteur imaginaire has been .
    Le film finit assez vite par se prendre au sérieux et à traîner en longueur puisqu'il ne raconte finalement pas grand chose .
    Alors oui Alex Lutz et son maquillage de septuangénaire sont assez fascinants ,mais après quelques scènes son jeu finit par sombrer dans le cabotinage au fur et à mesure que le film perd de son intéret.

    Bref ce n'était pas du tout le film que j'avais envie de voir et que je m'attendais à voir .... Et c'est bien Dommage !!
  • 1
  • 2