Top 10 - 1989

Avatar Thaddeus Liste de

10 films

par Thaddeus

Ils auraient pu figurer ici mais ils restent sur le banc (films notés 8/10 minimum) :

"My left foot" de Jim Sheridan
"Mystery train" de Jim Jarmusch
"Palombella rossa" de Nanni Moretti
"Retour vers le futur 2" de Robert Zemeckis
"Santa sangre" d'Alejandro Jodorowsky

Et d'autres...

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • 1
    Bande-annonce

    Abyss (1989)

    The Abyss

    2 h 25 min. Sortie : . Aventure, drame, science-fiction et thriller.

    Film de James Cameron avec Ed Harris, Mary Elizabeth Mastrantonio, Michael Biehn

    Si le cinéma existe pour nous faire découvrir des mondes inconnus, alors cette magnifique odyssée sous-marine pourrait en être l’œuvre maîtresse. De l’oppressant suspense en huis-clos où se confondent l’aube de la vie et la technologie avancée et où louvoient des lumières scintillantes comme autant d’éclats de conscience, Cameron fait éclore une rose cristalline d’amour, d’émotion et de larmes. Il en émane un lyrisme poétique, une vérité sentimentale, une grâce tactile sans rivales à mes yeux.
  • 2
    Bande-annonce

    Crimes et Délits (1989)

    Crimes and Misdemeanors

    1 h 44 min. Sortie : 1989. Comédie et drame.

    Film de Woody Allen avec Bill Bernstein, Martin Landau, Claire Bloom

    Versant tragico-criminel : un homme qui se croyait moral découvre qu’il ne l’est pas, et se retrouve harcelé par sa conscience judaïque – l’œil de Dieu voit tout, même si le rabbin est aveugle. Versant comico-satirique : un réalisateur dont le docu massacre un rival en amour le voit conquérir précisément la femme qu’il convoite – éternelle ironie de l’existence. Entremêlant fils et dilemmes complémentaires, Allen synthétise sa pensée de philosophe fataliste et porte son art à un sommet inégalé.
  • 3
    Bande-annonce

    Batman (1989)

    2 h 06 min. Sortie : . Action et fantastique.

    Film de Tim Burton avec Michael Keaton, Jack Nicholson, Kim Basinger

    Réinventé par Burton, l’homme chauve-souris est une ombre neurasthénique confronté aux atours multicolores d’un Mal joyeusement iconoclaste – c’est que le Joker fait de l’art jusqu’à ce que mort s’ensuive. En résulte un duel de phénomènes déviant, schizo, aspiré par un centre de gravité malade, une extravaganza d’anthologie où tout (la majestueuse symphonie elfmanienne, la gestuelle de Nicholson, le musée Fluegelheim vandalisé, le style Art déco de Gotham…) tient de la farandole décadente.
  • 4
    Bande-annonce

    Indiana Jones et la Dernière Croisade (1989)

    Indiana Jones and the Last Crusade

    2 h 07 min. Sortie : . Action et aventure.

    Film de Steven Spielberg avec Harrison Ford, Sean Connery, Denholm Elliott

    Ce qui aurait dû rester le dernier volet de la saga consacre une forme d’apothéose. La métamorphose du boy-scout en aventurier de légende bute sur l’éternel dilemme œdipien : comment tuer le père ? Spielberg y répond avec sa maestria coutumière, en dopant l’époustouflante bande dessinée des perspectives savoureuses offertes par la relation entre Indy et Jones senior. Leur quête du Graal devient ainsi celle d’un équilibre, et leur harmonie tardivement trouvée un éloge des antinomies fructueuses.
  • 5
    Bande-annonce

    Sexe, Mensonges et Vidéo (1989)

    Sex, Lies and Videotape

    1 h 40 min. Sortie : . Drame.

    Film de Steven Soderbergh avec James Spader, Andie MacDowell, Peter Gallagher

    De l’enregistrement vidéo des images comme thérapie affective et sexuelle. Le coup d’envoi de la brillante carrière de Soderbergh dissèque les alcôves des secrets conjugaux en une série de confessions impudiques, sans jamais céder le moindre terrain au voyeurisme ou à la complaisance. Tout en cloisonnements, cellules, vies parallèles, inhibitions puis épanchements, il contourne les attentes de façon magistrale pour creuser toujours plus profondément le mystère des êtres et de leurs relations.
  • 6
    Bande-annonce

    Quand Harry rencontre Sally (1989)

    When Harry Met Sally

    1 h 36 min. Sortie : . Comédie romantique et drame.

    Film de Rob Reiner avec Billy Crystal, Meg Ryan, Carrie Fisher

    L’ambition de Reiner est d’atteindre le niveau des classiques de la comédie romantique américaine – celui de Lubitsch, Cukor ou McCarey. C’est peu dire que son chassé-croisé entre deux êtres aussi différents que l’eau et le feu, et pourtant appelés à s’aimer, y parvient. Le charme fou de ses acteurs, ses couleurs automnales, sa pétulance guillerette, ses répliques-mitraillettes, ses interludes naphtalinés, sa drôlerie piquante et spirituelle n’en finissent pas de faire chavirer. Irrésistible.
  • 7
    Bande-annonce

    Un monde sans pitié (1989)

    1 h 24 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Eric Rochant avec Jean-Marie Rollin, Cecile Mazan, Aline Still

    Rochant à la réalisation, Desplechin à l’écriture, Girardot et Attal devant la caméra : bouquet gagnant du jeune cinéma hexagonal de l’époque. Le portrait d’un oisif rêveur et désenchanté qui séduit une normalienne en éteignant la tour Eiffel d’un claquement de doigts, traîne sa souriante amertume dans une capitale aux airs de studio nostalgique et conjure la mort des utopies par un fatalisme tranquille, s’impose comme l’une des réussites françaises les plus séduisantes de l’aube des années 90.
  • 8
    Bande-annonce

    Do the Right Thing (1989)

    2 h. Sortie : . Drame.

    Film de Spike Lee avec Danny Aiello, Ossie Davis, Ruby Dee

    Séances de cinéma (3 salles)
    Il fait chaud, très chaud, trop chaud sur le pâté de maisons de Belford-Stuyvesant où vit une communauté noire mâtinée de quelques chicanos. Le quartier est une véritable poudrière mais le vendeur de pizzas, médiateur dans l’âme, est là pour calmer le jeu. Jusqu’à la bavure policière… Six avant Kassovitz et sa "Haine", Spike Lee fait craquer la cité en mêlant sa généreuse comédie de mœurs à une dénonciation sociale revendicative, et en faisant grouiller une faune urbaine à la cocasserie colorée.
  • 9
    Bande-annonce

    Pluie noire (1989)

    Kuroi ame

    2 h 03 min. Sortie : . Drame, historique et guerre.

    Film de Shôhei Imamura avec Yoshiko Tanaka, Kazuo Kitamura, Etsuko Ichihara

    Dans un noir épuré, Imamura évoque l’après-Hiroshima, traque les signes de la déchéance et enferme ses personnages dans un univers clos où la mort affirme sa présence. Des radiations atomiques au sida, des damnés de cette communauté japonaise aux maladies incurables d’aujourd’hui, c’est la même intolérable injustice qui nous est exprimée. Le tableau s’étire comme une longue et calme agonie, dépassant le phénomène historique et ranimant les sensibilités émoussées des angoisses contemporaines.
  • 10
    Bande-annonce

    Sweetie (1990)

    1 h 37 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Jane Campion avec Jon Darling, Dorothy Barry, Michael Lake

    Difficile de savoir, devant le premier long-métrage de Jane Campion, si ce que l’on voit relève du cauchemar climatisé ou de la perception déformée d’un monde sourdement inquiétant. Grosse fille encombrante, Sweetie est bel et bien perchée : elle adore s’isoler en haut des arbres pour fuir la morsure douloureuse de la réalité. Telle un catalyseur, elle révèle l’inconséquence, la lâcheté, l’égoïsme des êtres qui l’aiment, mais surtout cette fragile humanité qui nous lie dans la même expérience.