Top 10 Livres selon Jush

Avatar Jush Liste de

10 livres

par Jush contribuant au Top 100 livres des Tops 10

& morceaux choisis.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1

    Le Parfum (1985)

    Das Parfum, die Geschichte eines Mörders

    Sortie : 1985. Roman.

    Livre de Patrick Süskind

    "Et comme tous les scélérats de génie à qui un évènement extérieur trace une voie droite dans le chaos de leur âme, Grenouille ne dévia plus de l'axe qu'il croyait avoir trouvé à son destin. Il comprenait maintenant clairement pourquoi il s'était cramponné à la vie avec autant d'obstination et d'acharnement : il fallait qu'il soit un créateur de parfums. Et pas n'importe lequel. Le plus grand parfumeur de tous les temps."
  • 2

    Les Aventures d'Alice au pays des merveilles (1865)

    Alice's Adventures in Wonderland

    Sortie : . Roman et jeunesse.

    Livre de Lewis Carroll

    "Mais je n'ai nulle envie d'aller chez les fous", fit remarquer Alice.
    "Oh ! vous ne sauriez faire autrement, dit le Chat : Ici, tout le monde est fou. Je suis fou. Vous êtes folle."
    "Comment savez-vous que je suis folle ?" demanda Alice.
    "Il faut croire que vous l'êtes, répondit le Chat ; sinon, vous ne seriez pas venue ici."

    "Ma parole ! pensa Alice, j'ai souvent vu un chat sans un sourire, mais jamais un sourire sans chat !... C'est la chose la plus curieuse que j'aie jamais vue de ma vie !"
  • 3

    Satori (1997)

    Sortie : . Essai.

    Livre de Louis Calaferte

    " Tes cheveux débraillés embrouillent ton visage. Combien de siècles me faudrait encore pour les connaître un à un ? Je songe, attristré, à tout ce que j'aurai ignoré de toi."
  • 4

    Capitale de la douleur (1926)

    Sortie : 1926. Poésie.

    Livre de Paul Éluard

    " Le sommeil a pris ton empreinte
    Et la colore de tes yeux. "
  • 5

    Attentat (1997)

    Sortie : . Roman.

    Livre de Amélie Nothomb

    "Personne ne devrait être autorisé à parler de la beauté, à l'exception des horreurs. Je suis l'être le plus laid que j'aie rencontré : je considère donc que j'ai ce droit. C'est un tel privilège que je ne regrette pas mon sort.
    Et puis, il y a une volupté à être hideux. Par exemple, nul n'a autant de plaisir que moi à se balader dans la rue : je scrute les visages des passants, à la recherche de cet instant sacré où j'entrerai dans leur champ de vision - j'adore leurs réactions, j'adore la terreur de l'un, la moue révulsée de l'autre, j'adore celui qui détourne le regard tant il est gêné, j'adore la fascination enfantine de ceux qui ne peuvent me lâcher des yeux."
  • 6

    Courir avec des ciseaux (2002)

    Running with Scissors

    Sortie : . Roman et biographie.

    Livre de Augusten Burroughs

    " Mon père est devenu plus hostile, plus distant, et il a développé un intérêt tout particulier pour les objets métalliques à bords en dents de scie. Quant à ma mère, elle a commencé à devenir folle. Pas folle dans le sens "et si on repeignait la cuisine en rouge vif ?", mais folle dans le sens "four à gaz, sandwich au dentifrice, je suis Dieu". L'époque où elle allumait des bougies parfumées au citron sur la terrasse sans en manger la cire était révolue."

    " En plus de s'agonir d'injures standard telles que «salopes» ou «putes», les Finch avaient incorporé à leur arsenal d'invectives tous les stades freudiens du développement psychosexuel.
    - Tu es tellement coincée dans l'oral ! Jamais tu ne passeras au génital ! Le mieux que tu puisses espérer atteindre un jour, c'est le stade anal, pauvre vieille fille immature et frigide, a braillé Natalie."
  • 7

    Nouvelles histoires extraordinaires (1857)

    Sortie : 1857. Recueil de nouvelles.

    Livre de Edgar Allan Poe

    " Sur sa tête, avec la gueule rouge dilatée et l’œil unique flamboyant, était perchée la hideuse bête dont l’astuce m’avait induit à l’assassinat, et dont la voix révélatrice m’avait livré au bourreau. J’avais muré le monstre dans la tombe! "
  • 8

    La Confession d'un enfant du siècle (1836)

    Sortie : 1836. Roman.

    Livre de Alfred de Musset

    "Il est doux de se croire malheureux, quand on n’est que vide et ennuyé."
  • 9

    Petites proses (1986)

    Sortie : . Essai.

    Livre de Michel Tournier

    "Mon premier amour s’est meurtri aux barreaux d’une cage. J’avais six ans. J’aimais de passion souffrante la panthère noire du Jardin des Plantes. J’ai supplié en vain. Personne n’a voulu ligoter le splendide animal afin que je puisse le caresser et même me coucher entre ses pattes, le nez dans son poil d’ébène. Plus tard je me suis souvenu de cette déception en lisant Le livre de la jungle de Rudyard Kipling. Mowgli se mussant tout nu dans la fourrure de Bagheera a fait gémir en moi une vieille nostalgie.
    Ne touche pas ! L’odieuse injonction qui retentit cent fois par jour aux oreilles de l’enfant fait de lui un aveugle, un chien sans flair, errant tristement dans un monde où tout est enfermé dans des vitrines. "
  • 10

    L'Étrange Cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde (1886)

    Strange Case of Dr Jekyll and Mr Hyde

    Sortie : 1886. Science-fiction, nouvelle et roman.

    Livre de Robert Louis Stevenson

    "L’expression extraordinaire de son visage me frappa, mélange singulier d’une grande activité musculaire et d’une tout autre grande dystrophie physique, auquel il faut ajouter, et ce n’est pas le moindre, l’étrange malaise que m’inspirait sa proximité, malaise se caractérisant par une sorte de paralysie naissante et par un net ralentissement du pouls. Sur le moment, j’attribuai mon trouble à quelque répugnance ne tenant qu’à moi et me bornai à m’étonner de l’intensité de mes symptômes. Mais j’ai eu depuis des raisons de croire que leur origine tenait beaucoup plus à la nature humaine et s’articulait autour d’une charnière plus noble que le principe de haine."