👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Top 10 Livres selon Silentum

Cette liste de 10 livres par Silentum est une réponse au sondage Top 100 livres des Tops 10

Liste de

10 livres

créee il y a plus de 9 ans

 · 

modifiée il y a plus de 2 ans

Manuscrit trouvé à Saragosse
1.

Manuscrit trouvé à Saragosse (1810)

(version 1810)

Sortie : 1810. Roman

livre de Jan Potocki

Silentum a mis 10/10.

Résumé : En 2002, Dominique Triaire et François Rosset, deux chercheurs lancés sur les traces de l’excentrique comte polonais Jean Potocki, découvrent six manuscrits mal classés dans les archives de Poznań (Pologne). L’étude minutieuse de ces documents leur permet d’établir un fait incroyable : il n’ existe pas une, mais deux versions au moins du Manuscrit trouvé à Saragosse. Cette œuvre culte, écrite en français, fut longtemps considérée comme un joyau de la littérature fantastique, et fascina des générations d’écrivains, des romantiques aux surréalistes. Or nul ne l’a jamais lue que sous une forme tronquée ou amalgamant, en un patchwork infidèle, les textes d’origine ! Commencé avant 1794, réécrit pendant près de vingt ans jusqu’au suicide de son auteur, le Manuscrit trouvé à Saragosse, d’abord baroque, foisonnant et libertin (version de 1804), fut par la suite entièrement remanié et achevé sous une forme plus sérieuse et encyclopédique (version de 1810). Le double chef-d’œuvre de Potocki, près de deux siècles plus tard, peut enfin être lu.

Henri d'Ofterdingen
7.7
2.

Henri d'Ofterdingen (1802)

(traduction Armel Guerne)

Heinrich von Ofterdingen : Ein Roman

Sortie : 6 octobre 1997 (France). Roman

livre de Novalis

Silentum a mis 9/10.

Résumé : "Foncièrement et par nature, Henri était né pour être poète. Tous les hasards semblaient converger et s'unir pour sa formation, et rien n'était venu contrarier le vif éveil de sa vie intérieure. Tout ce qu'il voyait, tout ce qu'il entendait n'était que pour, semblait-il, lui ôter un nouveau verrou au-dedans de lui-même, lui ouvrir une fenêtre nouvelle. Il voyait devant lui s'étaler le monde dans toute l'étendue et la diversité de ses modalités entremêlées et sans cesse changeantes. Mais c'était un monde encore muet, et son âme, la parole, n'y était toujours pas éveillée. Or, déjà s'approchait un poète qui tenait par la main une adorable jeune fille, afin que, par les sons de la langue maternelle et la caresse exquise et douce d'une tendre bouche, s'ouvrissent les lèvres stupides et qu'en mélodies infinies se développât le simple accord." Novalis.

Le Rivage des Syrtes
8
3.

Le Rivage des Syrtes (1951)

Sortie : 25 septembre 1951. Roman

livre de Julien Gracq

Silentum a mis 10/10.

Résumé : Aldo, à la suite d’un chagrin d’amour, demande une affectation lointaine au gouvernement d’Orsenna. S’ensuit alors la marche à l’abîme des deux ennemis imaginaires et héréditaires. Les pays comme les civilisations sont mortels. C’est à ce fascinant spectacle que Julien Gracq nous convie ici. Cette insolite histoire de suicide collectif laisse une subtile et tenace impression de trouble.

La Mort de Virgile
8.1
4.

La Mort de Virgile

Der Tod des Vergil

Sortie : 1945 (France). Roman

livre de Hermann Broch

Silentum a mis 10/10 et a écrit une critique.

Résumé : Ce roman, dans lequel sont inextricablement mêlées réalité et hallucinations, descriptions et méditations, poésie et prose, retrace les derniers jours de la vie du poète romain Virgile, à Brundisium (Brindisi), où il discute longuement avec ses amis et Auguste, essayant d'obtenir de ce dernier qu'il le laisse détruire son manuscrit de l'Énéide.

Diadorim
9
5.

Diadorim (1956)

(traduction Maryvonne Lapouge-Pettorelli)

Grande Sertão: Veredas

Sortie : 1991 (France). Roman

livre de João Guimarães Rosa

Silentum a mis 10/10.

Résumé : A travers amours et guerres, envoûté par l'énigmatique Diadorim, évoquant toutes les aventures qui firent de lui un preux jagunço, un gardien de troupeaux, Riobaldo raconte les journées encore brûlantes passées de bataille en bataille, les longues chevauchées à méditer sur la vie et la mort, dans le décor aride du sertào, lieu de l'épreuve, de la révélation et de la confrontation à l'infini. Unique roman et chef-d'oeuvre du plus grand écrivain brésilien du XXe siècle, Diadorim apparaît d'ores et déjà, au même titre que Don Quichotte, La Chanson de Roland ou Faust pour la tradition européenne, comme une oeuvre mythique de dimension universelle.

Le Sanatorium au croque-mort
8.5
6.

Le Sanatorium au croque-mort (1937)

Sanatorium pod Klepsydrą

Sortie : 1937 (Pologne). Recueil de nouvelles

livre de Bruno Schulz

Silentum a mis 10/10.

Résumé : Trébuchant dans la paille et dans les détritus, je continuais à errer de wagon en wagon. Les portes ouvertes des compartiments oscillaient sans arrêt.

Notes de chevet
8
7.

Notes de chevet (1002)

Makura no sōshi

Sortie : 1002 (Japon). Journal & carnet

livre de Sei Shônagon

Silentum l'a mis dans ses coups de cœur.

Résumé : Les Notes de chevet se compose de nombreuses notes, impressions sur le vif de l'auteur, abordant tour à tour les choses qu'elle aime ou déteste voir.

Contes cruels
7.7
8.

Contes cruels (1883)

Sortie : 1883 (France). Recueil de contes

livre de Villiers de L'Isle-Adam

Silentum a mis 10/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Résumé : " Noir et cher scélérat, à toute heure, je lis les Contes, depuis bien des jours ; j'ai bu le philtre goutte à goutte... Tu as mis en cette oeuvre une somme de Beauté extraordinaire. La langue vraiment d'un dieu partout ! Plusieurs de tes nouvelles sont d'une poésie inouïe et que personne n'atteindra : toutes, étonnantes " (Mallarmé à Villiers de l'Isle-Adam). " J'ai connu un certain nombre d'hommes qui ne vivaient qu'aux cimes de la pensée, je n'en ai pas rencontré qui m'aient donné aussi nettement, aussi irrévocablement l'impression du génie "

Niels Lyhne
8.3
9.

Niels Lyhne (1880)

(traduction R. Rémusat)

Sortie : 1928 (France). Roman

livre de Jens Peter Jacobsen

Silentum a mis 9/10.

Résumé : " Niels Lyhne va maintenant s'ouvrir devant vous, livre de splendeurs et de pénétrations. Plus on le lit, plus il apparaît que tout y est : du parfum le plus léger de la vie à la pleine saveur de ses fruits les plus lourds. Il n'est rien là qui ne soit compris, saisi , ressenti, et - à la résonance vibrante du souvenir - reconnu. Rien n'y est petit. Le moindre événement se déroule comme une destinée, et la destinée elle-même s'y déploie comme un tissu, ample et magnifique, dont chaque fil, conduit par une main infiniment douce, se trouve pris et maintenu par cent autres. Vous allez connaître le grand bonheur de lire ce livre pour la première fois. Vous irez, comme dans un rêve, d'étonnement en étonnement. Et je puis vous dire que, dans la suite, vous serez toujours à travers ces pages le même marcheur émerveillé, car elles ne sauraient jamais rien perdre du charme féerique, de la puissance miraculeuse de leur première rencontre. On en jouit chaque fois davantage. Elles vous rendent toujours plus reconnaissants, meilleurs, plus simples de regard, plus pénétrés de foi en la vie, et, dans la vie même, plus heureux et plus grands. "

Le Maître de Ballantrae
7.8
10.

Le Maître de Ballantrae (1889)

The Master of Ballantrae

Sortie : juin 2000 (France). Roman

livre de Robert Louis Stevenson

Silentum a mis 8/10 et l'a mis dans ses coups de cœur.

Résumé : En 1745, l'Ecosse se déchire entre les partisans du prince Charles, déchu du trône d'Angleterre, et ceux du roi George, qui lui a succédé. Déchi­rement d'un pays, mais aussi d'une famille : celle des Durie, dont le fils aîné, James, s'engage contre l'avis de tous aux côtés du prince Charles, qui sera défait en 1746. Disgracié et spolié de ses biens, James le libertin en rend injustement responsable son vertueux cadet, Henry. Commence alors une lutte fratricide implacable, qui entraînera le lecteur aux quatre coins du monde en un duel terrible entre le bien et le mal. Stevenson y dévoile avec un art consommé toute la complexité et l'ambiguïté de ses personnages.L'auteur de L'Ile au trésor et de L'Etrange Cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde signe ici un roman dont l'excellence fut saluée notamment par Henry James, son ami de toujours, auquel les prénoms des deux prota­gonistes rendent hommage. Ce récit fut porté à l'écran par William Keighley en 1953 et adapté en bande des­sinée par Hippolyte en 2006.Ouvrage publié en lettres agrandies (corps 16) pour offrir un meilleur confort de lecture.Extrait du livre :EN L'ABSENCE DU MAITREJ'accomplis ma dernière étape, en cette froide fin de décembre, par une journée de gelée très sèche, et mon guide n'était autre que Patey Macmorland, le frère de Tarn. Ce gamin de 10 ans, à cheveux d'étoupe et à jambes nues, me débita plus de méchants contes que je n'en ouïs jamais ; car il avait bu parfois au verre de son frère. Je n'étais pas encore bien âgé moi-même ; ma fierté n'avait pas encore la haute main sur ma curiosité ; et, d'ailleurs, n'importe qui eût été séduit, par cette froide matinée, d'entendre tous les vieux racontars du pays et de se voir montrer au long du chemin tous les endroits où s'étaient passés des événements singuliers. Il me servit