Top Films 2006

Avatar barth0lemew Liste de

3 films

par barth0lemew

En construction...

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
    Bande-annonce

    Silent Hill (2006)

    2 h 05 min. Sortie : . Fantastique et Épouvante-horreur.

    Film de Christophe Gans avec Radha Mitchell, Jodelle Ferland, Laurie Holden

    Un univers anxiogène extrêmement bien retranscrit, l'utilisation de certains plans du matériel d'origine, la bande-son provenant du répertoire d'Akira Yamaoka, volonté d'une peur viscérale plutôt que des sursauts inutiles, et tant d'autres choses font de "Silent Hill" la meilleure adaptation de jeu vidéo.
    Je lui pardonne ses imperfections, notamment dans le final.

    Critique développée de Karim Debbache. (Avec Spoiler)
    http://chro-ma.com/2016/09/crossed-03-silent-hill/
  • 2
    Bande-annonce

    Rescue Dawn (2006)

    2 h. Sortie : . Biopic, guerre, drame et aventure.

    Film de Werner Herzog avec Christian Bale, Steve Zahn, Jeremy Davies

    Je m'appelle Dieter Dengler et je suis un aviateur américain.
    Alors qu'on bombardait tranquillement le Laos, l'aile de mon avion est touchée et je m'écrase dans la brousse.
    Arrêté par les autochtones, on m'ordonne de renier les Etats-Unis. Je leur ai répondu : "Jamais! L'Amérique, c'est mon pays!". U-S-A!! U-S-A!!

    Du coup, ils m'attachent au sol! C'est dégueulasse! Je leur dis que ça ne se fait pas mais, ils s'en foutent. Je n'ai jamais vu un traitement pareil.
    Et puis, ils m'ont fait traîner par un buffle, attaché par les pieds.
    Et puis, ils m'ont mis une pierre couverte de fourmis contre ma tête.
    Et puis, ils m'ont plongé dans un tunnel étroit, avec de l'eau jusqu'au cou.
    Ils sont vraiment méchants! Ils hurlent, ils frappent, ils tuent, ils sont fous!!

    Du coup, dans le camp où ils me font prisonniers, j'ai fomenté un plan d'évasion. Avec mes comparses, on va se faire la belle le 4 Juillet! Ça va tellement les faire chier que ce soit le jour de la fête nationale américaine! Ah ah ah! U-S-A! U-S-A!

    Après l'évasion? C'est dur mais, je ne m'inquiète pas. J'apprends tellement vite que je finis même par faire plus qu'un avec la jungle. Même les jaunes ne me repèrent pas!! Et si jamais je tombe quand même sur eux, je les mets en fuite juste en hurlant et pour me nourrir, je chope des serpents à mains nues et je les bouffe.

    Et quand les hélicoptères, qui passent régulièrement, ont compris que je suis un soldat américain, ils viennent me récupérer et je finis porté en héros.
    Je les ai bien eus, ces salopards de Viêts! Ces sauvages ont cru m'avoir! Mais, me voilà de retour auprès de ma famille, le USS Rangers!! U-S-A! U-S-A!
  • 3
    Bande-annonce

    Dérive mortelle (2007)

    Open Water 2 : Adrift

    1 h 30 min. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de Hans Horn avec Susan May Pratt, Richard Speight Jr., Niklaus Lange

    Ils sont au nombre de sept. Commençons par Amy. Elle est clairement définie comme l’héroïne de par sa gentillesse, son innocence et sa maturité. Ce qui en fait un personnage trop propre, trop plat. Caractérisation de personnage : quand Amy était petite, elle jouait dans l’eau avec son papa lorsque tout à coup, ce dernier a coulé à pic et ça l’a traumatisée. Depuis elle a peur de l'eau. Son douloureux passé nous donne droit à des flashbacks indigestes avec des ralentis risibles. Amy est en couple avec James, complètement transparent, avec qui elle a eu un enfant, Sarah, qui est encore un bébé. Elle a également deux amis, Zach et Lauren qui sont les deux personnages les plus sympathiques.
    Ils se retrouvent tous sur un yacht. Le meneur de l’excursion est Dan, débile de base pensant que les clés de la réussite sont l’argent, les gros yachts et les blondasses. D’ailleurs, dès sa première scène, on le découvre au lit avec Michelle qui est le stéréotype de la blonde que le cinéma bas de gamme nous sert depuis quelques années.
    C’est avec cette brave petite équipe que nous levons l’ancre.
    Au bout de vingt minutes (placement de l’intrigue), il y a l’OUBLI.

    Toute la bande se retrouve coincée dans l’eau. Pourquoi ? Parce qu’ils ont tout simplement oublié d’installer l’échelle pour remonter à bord du yacht. Oui, Mesdames et Messieurs, bienvenue dans le monde des Darwins Awards. Il reste une heure dix et je ne me pose plus qu’une seule question : comment vont-ils crever?
    Après dix minutes inintéressantes, le mot « shark » tombe mais…non. Le temps passe, rien à l’horizon. Au milieu du film, ça dégénère enfin, nous donnant les meilleures scènes. Malheureusement, ça ne dure que dix minutes. Le mot « shark » tombe à nouveau mais…non. La dernière demi-heure est d’un ennui terrible.

    Malgré l’idée qui a eu le mérite de m’intriguer, le traitement est laborieux. Ce sont des personnages de slasher dans un drame mal mis en scène. Ils passent leur temps à s’engueuler tout en multipliant les mauvais choix. Si vous aviez la possibilité de remonter sur le yacht grâce à des vêtements attachés les uns aux autres, qui choisiriez-vous pour se hisser à bord entre un homme de 80kg et une femme de 40kg? Je vous laisse deviner leur choix…
    Les deux seuls intérêts dans ce genre de film sont les manières dont certains personnages vont mourir et la fin. Et même là-dessus, le réalisateur a trouvé le moyen de se planter.