Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Top albums : Red Hot Chili Peppers

Avatar Max_Bard Liste de

11 albums

par Max_Bard
Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • 1
    Écouter

    Blood Sugar Sex Magik (1991)

    Sortie : . Rock, rock alternatif et funk metal. 17 morceaux.

    Album de Red Hot Chili Peppers

    Blood Sugar Sex Magik n'est pas que le meilleur album des Red Hot Chili Peppers, mais bien un grand album tout court. Rick Rubin s'est surpassé côté production qui, couplée à une composition à la fois variée et intelligente, envoient le groupe dans les sommets du rock.
  • 2
    Écouter

    One Hot Minute (1995)

    Sortie : . Rock, rock alternatif et funk metal. 13 morceaux.

    Album de Red Hot Chili Peppers

    Malgré le changement de guitariste, les Red Hot ont su garder le cap sur One Hot Minute. Au rayon des phrases toutes faites, "du changement dans la continuité" qualifierai bien One Hot Minute. Et c'est honnêtement tout ce que je demande à la suite de BSSM. Il contient même quelques perles que j'aurais bien aimé entendre dans les setlists du groupe même après le retour de Frusciante (Aeroplane, Falling Into Grace). Quelques titres faiblards donneront l'impression de rallonger inutilement l'album, mais ils ne gâchent pas l'ensemble pour autant.
  • 3
    Écouter

    Stadium Arcadium (2006)

    Sortie : . Rock et rock alternatif. 28 morceaux.

    Album de Red Hot Chili Peppers

    A l'époque il ne m'avait pas laissé une grande impression, avec juste quelques titres sortant du lot et un ensemble trop proche des deux albums précédents. Et je dois dire que je n'adhère que très rarement aux doubles albums. Ces derniers ont la fâcheuse tendance à être des fourre-tout avec une qualité des morceaux en dent de scie. Stadium Arcadium fait certainement parti de ceux-là et il y a à boire et à manger. Mais la quantité de bons morceaux est assez hallucinantes et la playlist est suffisamment étudiée pour ne pas lasser tous types d'auditeurs. Je recommanderai tout de même de l'écouter en plusieurs fois pour éviter l'overdose de refrain mielleux. Mais l'inventivité de certains riffs et la cohérence globale de ces 28 morceaux ainsi que les solos furieux de Frusciante (et plus seulement des mélodies coconnes sur trois notes) ont rendu Stadium Arcadium bien plus beau aujourd'hui qu'il ne l'était à mes yeux à l'époque.
  • 4
    Écouter

    Californication (1999)

    Sortie : . Rock et rock alternatif. 15 morceaux.

    Album de Red Hot Chili Peppers

    Pour ma génération, Californication est un monument, et c'est à travers cet album que nous découvrions les Red Hot, et eux d'acquérir une exposition médiatique insoupçonnée. Un succès pour le moins mérité malgré une nouvelle orientation plus posée et propre que par le passé. Lors d'une énième ré écoute, on constate les nombreux défauts de cet album (trop long, les morceaux funky moins puissant qu'avant, la simplicité des leads qui peut agacer), mais la nostalgie redorent l'ensemble et me ramène de très nombreux souvenirs de voyage rythmés par cet album.
  • 5
    Écouter

    Mother’s Milk (1989)

    Sortie : . Rock, rock alternatif et funk metal. 13 morceaux.

    Album de Red Hot Chili Peppers

    Le son a pris de la puissance avec la présence de Frusciante à la guitare et Mother's Milk est recouvert de riffs de qualité. Mais les morceaux ne décollent pas vraiment et semblent assurément taillés pour le live et moins pour le studio. C'est plaisant, bien réalisé et authentique mais pas inoubliable.
  • 6
    Écouter

    The Red Hot Chili Peppers (1984)

    Sortie : . Funk metal, rock alternatif, funk / soul, rock et hip hop. 11 morceaux.

    Album de Red Hot Chili Peppers

  • 7
    Écouter

    The Uplift Mofo Party Plan (1987)

    Sortie : . Rock et funk metal. 12 morceaux.

    Album de Red Hot Chili Peppers

  • 8
    Écouter

    Freaky Styley (1985)

    Sortie : . Funk metal, rock alternatif et rock. 14 morceaux.

    Album de Red Hot Chili Peppers

    Malgré la prod' de George Clinton et la présence de guest tel que Maceo Parker au sax, il y a finalement peu de vrais bon titres sur Freaky Styley. L'ambiance reste sympathique sans accrocher complètement.
  • 9
    Écouter

    The Getaway (2016)

    Sortie : . Rock, rock 'n' roll, funk / soul et funk. 13 morceaux.

    Album de Red Hot Chili Peppers

    Depuis Californication, l'orientation pop du groupe n'a cessé de prendre de l'ampleur jusqu'au point de non retour nommé I'm With You. Une fois la pilule avalée, on peut trouver dans ce nouvel album des Red Hot version 2010 (qu'on peut aussi appeler version Adele) des morceaux de bien meilleure qualité que sur son prédécesseur. Auraient-ils entendus les critiques ? L'ensemble manque néanmoins toujours de saveur et est suffisamment aseptisé pour m'empêcher de remuer la tête. Mais s'il on fait abstraction de certains arrangements electro plutôt malvenus, the Getaway n'est pas complètement désagréable à écouter, juste très faiblard... Un peu comme By the Way (Cabron et On Mercury en moins).
  • 10
    Écouter

    By the Way (2002)

    Sortie : . Rock, rock alternatif, funk metal et pop rock. 16 morceaux.

    Album de Red Hot Chili Peppers

    Franchement, s'ils n'avaient fait toutes ces chansons pop bébêtes ou mielleuses on n'en serait pas là. Pourtant la prod et les arrangements sont bien pensés, et il y a même quelques très bons titres (This Is the Place, Can't Stop, voir By the Way). Mais les 3/4 du disque m'emmerdent (Universally Speaking, The Zephyr Song, Midnight, Tear) ou me sortent par les oreilles (Cabron, On Mercury, Dosed, I Could Die for You) et on en vient à apprécier des titres qui seraient passés pour du remplissage sur Californication (Don't Forget Me, Throw Away Your Television).
  • 11
    Écouter

    I’m With You (2011)

    Sortie : . Rock alternatif et rock. 14 morceaux.

    Album de Red Hot Chili Peppers

    C'est chiant, plat, mièvre... Les bons moments ne durent rarement plus longtemps qu'un couplet et sont vites rattrapés par des refrains tous plus mou et surentendus les uns que les autres. J'ai longtemps repoussé l'écoute de cet album, maintenant que c'est fait, je sais que je peux définitivement le ranger et ne plus y retourner.