Un film Disney, une chanson coupée à retenir

Avatar Walter-Mouse Liste de

15 films

par Walter-Mouse

Les Grands Classiques Disney sont imprimés dans nos têtes, nous connaissons sur le bout des doigts leurs chansons, parfois même nous les connaissons plus que les films dont elles sont tirées mais qu'en est-il des "Deleted Songs"? Ces chansons coupées à la dernière minute qui auraient pu parfois approfondir leur propos ou carrément révéler des choses auxquelles nous n'aurions jamais penser?
Mais comme le titre l'indique, je ne choisirai personnellement qu'une seule chanson pour chaque film, celle qui a le plus d'intérêt ou qui peut mener à un débat.
Raison pour laquelle, par exemple, vous n'aurez pas "Le Rapport du Matin" du Roi Lion dans cette liste, la scène étant inutile et dépassée par une autre qui mérite plus d'attention.
N'hésitez surtout pas à donner vos impressions quant à ces travaux qui n'ont pas pu figurer dans les versions cinémas. Aimez-vous ces séquences? Pour quelles raisons? Pensez-vous qu'elles auraient du être dans le montage final ou qu'elles n'auraient pas eu leur place?

La liste est actuellement en cours d'écriture. Beaucoup de films vont la remplir dans les semaines à venir et permettront au plus grand nombre de découvrir ces petites curiosités.
Bonne lecture! Et bonne écoute!

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Bande-annonce

    Blanche-Neige et les Sept Nains (1937)

    Snow White and the Seven Dwarfs

    1 h 23 min. Sortie : . Animation, fantastique, comédie musicale et romance.

    Long-métrage d'animation de William Cottrell, David Hand, Wilfred Jackson avec Roy Atwell, Stuart Buchanan, Adriana Caselotti

    Séances de cinéma (57 salles)
    "Music In Your Soup".

    https://www.youtube.com/watch?v=1JyFGLViKc0

    Après nous avoir bien stimulé pendant plusieurs minutes, les nains allaient enfin pouvoir passer à table et goûter au succulent potage préparé par leur hôte. L'animateur Ward Kimball travailla durement sur cette séquence de 4 minutes, fin prête à être coloriée, et ne reçut pas la réponse espérée par son patron. Walt Disney n'était pas convaincu par ce dîner qu'il jugeait inutile et trop répétitif par rapport à la scène du bain (notamment sur les gags visuels ou l'attitude de chaque personnage durant la soirée), il trouvait que cela était une perte de temps et qu'elle cassait le rythme du récit.
    Son stade de finition était si avancé qu'il était prévu de réutiliser partiellement les animations pour le court-métrage Snow White Returns, lui aussi annulé.
    S'il est vrai que ce moment de convivialité n'était pas forcément nécessaire, il reste très sympathique à regarder, bien rythmé et la mélodie est agréable.
  • Bande-annonce

    Cendrillon (1950)

    Cinderella

    1 h 14 min. Sortie : . Animation, fantastique, comédie musicale et romance.

    Long-métrage d'animation de Clyde Geronimi, Wilfred Jackson et Hamilton Luske avec Ilene Woods, Eleanor Audley, Verna Felton

    "Dancing on a Cloud".

    https://www.youtube.com/watch?v=veaYmFOVUHs

    Avant "So This is Love", voici quelle mélodie devait être jouée durant la danse entre Cendrillon et la Prince. Alors qu'ils s'éloignent de la grande salle, les deux amoureux se sentent si heureux qu'ils s'imaginent poser le pied sur les nuages. La séquence devait être plus ambitieuse, plus longue et plus surréaliste que la version définitive.
    Malgré ses qualités, je lui préfère "So This is Love" pour son aspect plus intimiste et moins spectaculaire.
  • Bande-annonce

    Peter Pan (1953)

    1 h 17 min. Sortie : . Animation, aventure, fantastique et comédie musicale.

    Long-métrage d'animation de Clyde Geronimi, Wilfred Jackson et Hamilton Luske avec Bobby Driscoll, Kathryn Beaumont, Hans Conried

    "Never Smile At A Crocodile".

    https://www.youtube.com/watch?v=9NFBm_brx4Q

    Si vous avez vu Peter Pan, vous connaissez tous cette musique. Vous l'avez chantonné à chaque apparition du crocodile. Et vous auriez pu y rajouter des paroles car il a été prévu durant la production qu'elle soit une chanson complète du film. Finalement, elle a été conservée sous forme de thème instrumental qui prête à sourire.
    La chanson fût officiellement interprétée dans l'émission Disney Sing Along Songs : Under the Sea.

    https://www.youtube.com/watch?v=9NFBm_brx4Q

    Et nous avons même eu une VF dans la VHS Chantons Ensemble - Sous L'Océan.

    https://www.youtube.com/watch?v=s6VFID2K7qs
  • La Belle et la Bête (1991)

    Beauty and the Beast

    1 h 24 min. Sortie : . Animation, fantastique, comédie musicale et romance.

    Long-métrage d'animation de Gary Trousdale et Kirk Wise avec Bénédicte Lecroard, Emmanuel Jacomy, François Le Roux

    "Human Again".

    https://www.youtube.com/watch?v=d_prbnabl3A

    Kirk Wise et Gary Trousdale voulaient à la base un grand numéro musical de 11 minutes mais pour des raisons de rythme et de cohérence temporelle, le tout a muté vers "Something There", plus simple et concise. L'idée ne fût pas abandonnée et Alan Menken écrivit "Human Again" où les objets enchantés préparent le terrain pour le bal et rénovent le château, heureux de savoir qu'ils ont une chance de retrouver leur véritable apparence.
    La chanson fût coupée mais Menken reprit le morceau pour l'adaptation musicale à Broadway.
    En 2002, pour la ressortie du film sur les écrans IMAX et dans de nouvelles éditions DVD, Wise et Trousdale rappelèrent tous leurs animateurs et purent donner vie à cette séquence tant désirée.
    Le résultat fait malheureusement hors-sujet, trop cartoonesque (L'Armoire et son grand plongeon), et n'a pas convaincu la majorité des fans malgré sa beauté visuelle indéniable.
    Une VF a bien sûr été enregistrée pour l'occasion ("Humain à nouveau") reprenant la plupart des comédiens à part quelques absents, donc notamment Georges Berthomieu remplacé par Gérard Rinaldi.

    https://www.youtube.com/watch?v=GjLccBwwwiQ
  • Bande-annonce

    Aladdin (1992)

    1 h 30 min. Sortie : . Animation, musique et romance.

    Long-métrage d'animation de John Musker et Ron Clements avec Paolo Domingo, Magali Barney, Richard Darbois

    Séances de cinéma (1 salle)
    "Humiliate The Boy".

    https://www.youtube.com/watch?v=W9vXZncjGvk

    Le scénario d'Aladdin a été autant réécrit que sa bande-originale. On estime que 9 chansons ont été coupées durant la production (dont certaines ont été, à nouveau, réadaptées pour l'adaptation à Broadway), dévoilant des éléments finalement supprimés dans la version définitive (comme la mère du "Street Rat").
    Parmi les coupes les plus marquantes, Jafar a failli avoir plusieurs morceaux inédits se passant à des moments différents de sa prise de pouvoir ("Why Me" à l'instant où il entre en scène, ""My Finest Hour" après qu'il ait expulsé son ennemi hors d'Agrabah) mais celui qui a été le plus retenu reste "Humiliate The Boy". Il s'agit pour anecdote du dernier travail du génial parolier Howard Ashman avant sa mort. Durant ces 3 minutes, Jafar se retrouvait en possession de la lampe mais prenait son temps pour renverser le sultan. Il choisissait en effet d'humilier publiquement Aladdin face au peuple et sa bien-aimée, lui faisant voir de toutes les couleurs jusqu'à ce qu'il soit obligé d'avouer son mensonge. Jugée comme trop gênante à regarder, la chanson ne fût pas conservée, aussi à cause de quelques changements avec le script final (le Génie peut exaucer plusieurs voeux, Jafar est plus excentrique).
  • Bande-annonce

    Le Roi Lion (1994)

    The Lion King

    1 h 29 min. Sortie : . Animation, aventure et drame.

    Long-métrage d'animation de Roger Allers et Rob Minkoff avec Dimitri Rougeul, Emmanuel Curtil, Jean Reno

    Séances de cinéma (77 salles)
    "Be Prepared/The Madness of King Scar.

    https://www.youtube.com/watch?v=zl8gDjaHWWA

    Le cultissime "Soyez Prêtes" que nous connaissons aurait pu être très différent. Et apporter quelques réponses supplémentaires sur le règne de Scar. Le personnage auto-proclamé souverain de la Terre des Lions ne se fiait alors qu'à ses sujets et était sûr qu'il lui manquait quelque chose par rapport à son frère. Malgré Zazu qui tente de la raisonner comme il peut, Scar déduit qu'il lui faut une reine et se met à convoiter Nala. Celle-ci s'y opposant et les lionnes la soutenant, il passe à l'action et laisse les hyènes envahir la savane tandis que Nala est condamnée à l'exil.
    La séquence resta à l'état de storyboards (mais fût doublée par Jeremy Irons, Moira Kelly et Rowan Atkinson). Cette idée fût reprise plus tard dans le spectacle de Broadway dans une nouvelle chanson intitulée The Madness of King Scar.
    Pour les plus curieux, Eduardo Quintana a justement animé cette minute chantée pour les 20 ans du Roi Lion. Et le résultat est très réussi.

    https://www.youtube.com/watch?v=1kGEz1zDGgY
  • Bande-annonce

    Pocahontas : Une légende indienne (1995)

    Pocahontas

    1 h 21 min. Sortie : . Animation, aventure, historique et romance.

    Long-métrage d'animation de Mike Gabriel et Eric Goldberg avec Irene Bedard, Judy Kuhn, Mel Gibson

    "If I Never Knew You".

    https://www.youtube.com/watch?v=KiuBw_kj1-U

    Aujourd'hui encore, il est débattable chez les fans que cette chanson n'aurait jamais dû être coupée. Elle était censée s'insérer au milieu de la scène des adieux entre John Smith et Pocahontas après la mort de Kocoum. Là où dans la version cinéma, l'échange est bref et dépasse à peine une minute, il était originellement prévu que Smith déclare enfin sa flamme à la belle indienne, cessant de se cacher derrière son masque de beau blond sûr de lui (un des reproches majeurs que la critique fera au personnage).
    Mais l'argument ultime quant à la nécessité de voir cette chanson réintégrée au montage, est que son air est en fait le thème instrumental phare du film (qui n'a finalement qu'une reprise pop dans le générique de fin). De plus, l'instant du reflet dans la rivière devait répondre à celui durant "Just Around The Riverbend" où Pocahontas se projetait en imaginant son avenir si elle finissait mariée.
    Achevée à 90% (expliquant ainsi les petits faux raccords comme le poteau qui ne change pas de taille malgré le zoom), la séquence fût un échec total lors des screen-tests. Les enfants étaient distraits, les adultes étaient moqueurs, et les équipes trouvaient que cela gâchait "Savages" sur laquelle le film devait immédiatement enchaîner.

    L'édition spéciale de 2005 fera que nous avons aujourd'hui, comme pour La Belle et la Bête et Le Roi Lion, un doublage français pour cette scène. "Si je ne t'avais connu" ne reprendra malheureusement que Olivier Constantin parmi les voix d'origine et fera l'erreur de débutant de garder les nouvelles VF pour la pause en dialogues, changeant complètement la traduction de 1995 dont la réplique "Je serai une flamme dans ton coeur, pour toujours".

    https://www.youtube.com/watch?v=fKBX7zpgQ-M

    Et en bonus, une reprise de 15 secondes devait être jouée pendant le final.

    https://www.youtube.com/watch?v=67V0IQJgEzM

    Et en français :

    https://www.youtube.com/watch?v=Og6jeOoIDPc
  • Bande-annonce

    Mulan (1998)

    1 h 28 min. Sortie : . Animation et aventure.

    Long-métrage d'animation de Barry Cook et Tony Bancroft avec Valérie Karsenti, Renaud Marx, Christian Pelissier

    Séances de cinéma (1 salle)
    "Written in Stone".

    https://www.youtube.com/watch?v=td44oOifntY

    Si beaucoup retiennent à raison "Keep 'em Guessing", la chanson coupée de Mushu, car elle a failli faire partie de la version finale avant d'être retirée car considérée comme superficielle par ses réalisateurs, c'est une autre composition qui mérite toute l'attention des fans.
    Elle se nomme "Written in Stone" et date en réalité de l'époque où le renommé Stephen Schwartz était encore accolé au projet. Celui-ci a fini par quitter le navire, devant choisir entre partir chez DreamWorks pour travailler sur Le Prince d'Égypte ou rester sur Mulan, menacé par les dirigeants de Disney de voir son nom supprimé de toute publicité s'il collaborait avec la concurrence.
    Sa décision fût dure à prendre car l'histoire l'inspirait et il avait déjà conçu 4 chansons dont 2 démo. "Destiny", un numéro d'ouverture, "China Doll" quand Mulan se rend chez la marieuse, "We'll Make a Man of You" lors de l'entraînement des soldats et enfin "Written in Stone", qui était l'équivalent du "Reflection" écrit plus tard par Matthew Wilder et David Zippel. Cela aurait été la chanson-phare du film où Mulan fait le choix de prendre la place de son père et part à la guerre, et elle est à ce jour la seule trace disponible à l'écoute du boulot de Schwartz, Lea Salonga ayant repris la chanson en 2012 et l'adaptation Mulan Jr. l'ayant réadapté. Une belle musique qui aurait bénéficié du talent incroyable de sa chanteuse.
  • La Petite Sirène 2 : Retour à l'océan (2000)

    The Little Mermaid II : Return to the Sea

    1 h 15 min. Sortie : . Animation, drame, fantastique et comédie musicale.

    Film de Jim Kammerud et Brian Smith avec Jodi Benson, Samuel E. Wright, Tara Strong

    "Gonna Get My Wish".

    https://www.youtube.com/watch?v=xdvuDPx1ulo

    Juste après qu'elle ait retrouvé la trace de Mélodie, Morgana prépare son plan de vengeance pour renverser le pouvoir et prendre le contrôle d'Atlantica. Et une chanson devait le résumer, l'animation, comme vous pouvez le voir, était terminée, mais pour des raisons inconnues, la scène a été supprimée. On devinera (ou on espère) qu'ils se seront rendus compte d'à quel point ces 2 minutes 30 sont d'une inutilité totale, la sorcière des mers répétant la même chose que lors de la scène précédente. Y compris quant à sa relation avec sa mère et Ursula.
    Et bien entendu, la musique est chiante comme la pluie. Même pour quelqu'un comme moi qui apprécie modérément la BO de La Petite Sirène 2 : Retour à l'Océan.
  • Bande-annonce

    Kuzco, l'empereur mégalo (2000)

    The Emperor's New Groove

    1 h 18 min. Sortie : . Animation, aventure et comédie.

    Long-métrage d'animation de Mark Dindal avec David Spade, John Goodman, Eartha Kitt

    "Snuff Out The Light".

    https://www.youtube.com/watch?v=N1pYGvplG5Q

    Quand Kuzco, L'Empereur Mégalo n'était encore que Kingdom of The Sun, Yzma était un personnage un tantinet différent. Toujours conspiratrice, la vieille femme était une sorcière aux projets bien plus conséquents. Autrefois belle, elle accuse le Soleil d'être responsable de son apparence hideuse et souhaite retrouver son physique d'antan. Dans la chanson composée par Sting, elle espère relâcher l'esprit de Supai, Dieu des Ténèbres, sur le Royaume et lui offrir un règne total en échange de la jeunesse éternelle.
    Non seulement mémorable et bien rythmée, la chanson aurait vu Yzma jouer avec ses maléfices dans un feux d'artifices grandiose dont voici quelques extraits.

    https://www.youtube.com/watch?v=qAt9ovvKgCU
  • Peter Pan 2 : Retour au pays imaginaire (2002)

    Return to Never Land

    1 h 13 min. Sortie : . Animation.

    Film de Robin Budd avec Harriet Owen, Blayne Weaver, Corey Burton

    "I'll Give You One Guess".

    https://www.youtube.com/watch?v=ttk964HEECI

    Ou le "The Elegant Captain Hook" du pauvre. Juste après leur capture, Peter et les Garçons Perdus étaient toujours faits prisonniers sur le Jolly Roger. C'est alors que Crochet se lançait dans un petit chant à sa gloire avec son équipage.
    Beaucoup se plaignent que les trois quarts des chansons de Peter Pan 2 : Retour au Pays Imaginaire soient de la pop en off mais même si ça avait été une vraie comédie musicale, nos oreilles ne se seraient pas mieux portées.
  • Bande-annonce

    Raiponce (2010)

    Tangled

    1 h 40 min. Sortie : . Animation, comédie et comédie musicale.

    Long-métrage d'animation de Byron Howard et Nathan Greno avec Maeva Méline, Romain Duris, Isabelle Adjani

    "What More I Could Ever Need".

    https://www.dailymotion.com/video/x11lrx6

    Pour la bande-originale de Raiponce, les musiques initiales créées par Alan Menken peuvent être considérées comme les grandes soeurs des chansons finales de la version cinéma.
    L'une d'elles, et qui est malheureusement indisponible car abandonnée, était "You Are My Forever", destinée à Raiponce et chantée une fois par Mère Gothel dans un registre maternel et une deuxième fois par Eugène dans un ton romantique pour montrer l'influence des deux personnages sur la jeune fille, elle sera remaniée pour devenir plus tard deux musiques bien différentes, "Mother Knows Best" et "I See the Light".
    Et dans cette même idée, avant que nous n'ayons "Where Will My Life Begin?", Raiponce devait chanter "What Could I Ever Need", qui reprend exactement le même air mais avec un sens modifié, la princesse disparue se satisfaisant de la vie qu'on lui offre dans sa tour et, bien qu'elle évoque ces étranges lanternes qui brillent la même nuit de chaque année dans le ciel, préfère revenir à son train de vie qui lui assure la sécurité. L'introduction du film ayant été réécrite plusieurs fois, il n'est pas étonnant que Menken ait également fait évoluer sa musique et que nous ayons finalement eu une mise à jour plus courte et plus riche.
  • Bande-annonce

    La Reine des Neiges (2013)

    Frozen

    1 h 42 min. Sortie : . Aventure, jeunesse, musique, fantastique et comédie musicale.

    Long-métrage d'animation de Chris Buck et Jennifer Lee avec Kristen Bell, Idina Menzel, Josh Gad

    "Life's Too Short".

    https://www.youtube.com/watch?v=jZyWuFsGcgg

    Possiblement créée lors de l'avant-dernière version du script, "Life's Too Short" fonctionnait tel un "For The First Time in Forever" inversé, devant être joué deux fois pour exprimer des émotions différentes, d'abord en milieu de film, puis dans le troisième acte.
    Il faut donc se mettre dans la tête que lors de la conception de cette scène, il était toujours question d'une prophétie qui prédisait la destruction d'Arendelle par un être de sang royal au coeur de glace (qui s'avérera plus tard être Hans mais là encore dans des conditions différentes de la version finale). Elsa était convaincue d'être le monstre redouté et Anna s'était déjà mariée au prince des Îles du Sud. Leurs retrouvailles dans la Forteresse de Glace se déroulent d'abord dans une ambiance joyeuse avant que cela monte en crescendo en une explosion de colère où chacune reproche à l'autre de lui avoir fait perdre la moitié de sa vie. En elle-même, la séquence était vraiment intéressante mais la partie musicale dénote trop du reste, faisant plus création Broadway que chanson pour le cinéma.
    Grâce à une présentation en Chine, nous pouvons entendre les enregistrements de Kristen Bell et de Idina Menzel.

    La reprise évoquée plus haut devait, elle, être plus calme, dramatique et annonçait alors ce qui deviendra l'un des thèmes-phares de La Reine des Neiges, "Do You Want To Build A Snowman".

    https://www.youtube.com/watch?v=-8vzz_7ufr4
  • Bande-annonce

    Vaiana, la légende du bout du monde (2016)

    Moana

    1 h 47 min. Sortie : . Aventure et comédie.

    Long-métrage d'animation de John Musker et Ron Clements avec Dwayne Johnson, Auli'i Cravalho, Rachel House

    "Warrior Face".

    https://www.youtube.com/watch?v=A8c2gHkqQhU

    Si jamais vous avez jeté un coup d'oeil aux multiples produits dérivés de Vaiana, la légende du bout du monde (principalement ceux venant des US), vous êtes forcément au moins une fois tombés sur cette drôle d'image (et avez buggé l'espace d'une seconde).

    https://static.alipson.fr/m17/p150425/p1_FULL.jpg

    Et vous vous êtes demandés à quoi se référait ce visuel qui semble totalement hors-sujet avec ce que sont les personnages dans le film. Et bien, cette chanson coupée va vous aider à comprendre.
    Alors qu'ils sont dans Latolai, le Royaume des Monstres, et entourés de créatures répugnantes, Maui enseigne à Vaiana comment retourner la situation à son avantage en faisant peur à toutes les bêtes qu'elle rencontrera sur son chemin, la technique se résumant à faire une vilaine grimace appelée "Warrior Face".
    Inspirée du haka et écrite alors que Lin-Manuel Miranda travaillait sur Hamilton, la chanson est interprétée par les collègues du compositeur, Christopher Jackson et Phillipa Soo, les deux jouant également dans Hamilton durant la même période.
    Vaiana et Maui se lançaient donc dans une succession d'expressions "effrayantes" pour tromper leurs ennemis et parvenir jusqu'au hameçon magique. Et le merchandising a étrangement repris cette idée en l'adoptant sur tous ses produits. Une anecdote originale.

    Et pour les plus curieux, il sera aussi conseillé d'écouter "More", ancêtre de "How Far I'll Go", dont plusieurs paroles seront gardées dans les réécritures de la BO et à la fonction identique dans la narration.
  • Bande-annonce

    La Reine des Neiges II (2019)

    Frozen II

    1 h 43 min. Sortie : . Comédie musicale, fantastique et aventure.

    Long-métrage d'animation de Chris Buck et Jennifer Lee avec Kristen Bell, Idina Menzel, Josh Gad

    Séances de cinéma (56 salles)
    "I Seek the Truth".

    https://www.youtube.com/watch?v=_wGaT-QxmwM

    Deux autres chansons coupées de La Reine des Neiges II étaient dignes d'intérêt ("Home" qui a failli faire partie du montage final, un solo de Anna en ouverture qui finira par mener à "Some Things Never Change"; "Get This Right" qui était un duo Anna/Kristoff voyant le montagnard faire péniblement sa demande en mariage à sa dulcinée) mais "I Seek the Truth" est de loin la plus fascinante dans son contenu.
    Si beaucoup ont crû qu'elle devait être calée après la découverte du navire échoué d'Agnarr et Iduna, il s'avère qu'elle est le précurseur de Into the Unknown selon les Lopez.
    La chanson était très différente et impliquait Elsa et, plus tardivement, Anna. Dans cette version du scénario, les deux soeurs étaient déjà au courant des secrets qui entouraient leurs parents. Via un monologue chanté, Elsa se questionnait sur sa raison d'être et comprenait que ses origines étaient liées à celles d'Iduna, elle s'adressait à sa mémoire plusieurs fois en signe de frustration. Elle regrettait de ne pouvoir marcher dans ses pas, craignait que sa place soit ailleurs qu'à Arendelle et était convaincue que voyager jusqu'à la Forêt Enchantée était la seule solution pour appréhender le potentiel de son pouvoir. Anna était exceptionnellement plus négative, déçue des révélations sur ses parents et jurait de ne pas perdre son aînée, peu importe les dangers qu'elles rencontreront durant leur périple.
    "All is Found", première chanson a voir été écrite pour le film figure dans cette composition tandis que les rôles de Anna et Elsa sont tenus par Patti Murin (déjà interprète du personnage dans Frozen : The Broadway Musical) et Kristen Anderson-Lopez.