Une année dans ma vie de prof (2015-2016)

Avatar Miamsolo Liste de

71 films

par Miamsolo

C'est la rentrée, ce qui signifie que je vais entamer ma seconde année en tant que prof! Avant de me lancer dans les récits de ma nouvelle année, je me suis dit que ce serait sympa que je raconte des anecdotes de ma 1ère année dans le monde de l'enseignement. C'est une idée qui me trottait dans la tête depuis longtemps, mais je ne m'étais jamais lancé dans le récit de mes "aventures". Jusqu'à aujourd'hui!

Pour faire court et situer vite fait la situation, je suis un jeune prof de 23 ans (j'ai donc commencé à 22) qui a commencé à enseigner aussitôt son diplôme d'enseignant en poche. J'enseigne le néerlandais et l'anglais dans une école en Belgique, mais je n'en dirais pas plus afin d'éviter de me faire cramer par des collègues ou des élèves. Ainsi, tous les noms que vous trouverez dans cette liste seront inventés, afin de ne pas dévoiler l'identité de mes collègues ou élèves et de ne pas me faire griller.

Par ailleurs, je vais principalement aborder des anecdotes ayant eu cours en classe ou avec des élèves, je ne citerais presque pas de problématiques liées avec des collègues (tensions, etc...) ou l'administration.

Comme ce sont des anecdotes de l'année passée, il se peut que j'en oublie quelques-unes. Mais dès qu'elles me reviendront à l'esprit, je pourrais les rajouter! :) Ah oui, j'enseigne à des élèves qui ont entre 12 et 15 ans (mais certains atteignent parfois les 16-17 ans).

Bonne lecture!

PS: j'ai également fait une liste avec mes anecdotes en tant que stagiaire: http://www.senscritique.com/liste/Les_anecdotes_d_un_futur_prof_de_langues_pour_l_instant_enco/827710

Et pour ma seconde année en tant que prof: http://www.senscritique.com/liste/Une_seconde_annee_dans_ma_vie_de_prof_2016_2017/1456072

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Putain

    5 min.

    Court-métrage de Cypria Donato

    • La bousculade

    Ce qui est bien quand on est un jeune prof qui vient de sortir de ses hautes études, c'est qu'on a toujours l'air très jeune. J'ai commencé à 22 ans, et bien évidemment, étant dans une école réputée comme difficile, je me suis vite retrouvé avec des élèves ayant mon âge (enfin pas dans mes classes, mais dans les couloirs, si). Et mon jeune âge et ma "fraicheur" (ça va faire plaisir à mes "vieux" collègues) font que les élèves me prenaient parfois pour un des leurs.

    Un des premiers jours, pendant que je me déplace vers mon local avec une de mes classes, une élève d'une classe du supérieur me bouscule dans le couloir et se met à crier un "putain" en me regardant de travers. Il y avait un grand nombre d'élèves autour qui étaient attirés par le bruit, et là, je n'ai rien eu à faire que de la regarder fixement en haussant les sourcils et en jouant avec les clés que j'avais en mains. Lorsqu'elle a compris que j'étais un prof, elle est devenue écarlate et s'est excusée, ce à quoi j'ai répondu par un petit "c'est bien ce qu'il me semblait" sec.

    Ce sont les premiers jours dans un établissement scolaire qui font notre réputation. Si j'avais mal réagi, je ne serais peut-être plus dans la même école cette année...
  • Le Comédien (1997)

    1 h 37 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Christian de Chalonge avec Michel Serrault, Charles Aznavour, Daniel Prévost

    • Le faux pétage de plomb

    Il y a un truc qu'il faut savoir, c'est que les profs jouent un rôle. On se crée une espèce de personnage qui guide les élèves durant toute l'année. Du coup, il arrive que lorsqu'on s'énerve avec un élève, au fond de nous, on s'en fiche complètement ou on ne le prend pas mal du tout. Et parfois, ça peut aller plus loin. Le personnage que je me suis créé m'amusait beaucoup, car j'aimais bien faire flipper les élèves à travers une réaction inattendue. Ainsi, au début de l'année, les élèves de la classe 2X (ma préférée, je l'avoue) devaient faire une présentation en binôme devant la classe. Tout se passait bien, mais les élèves étant nombreux, les présentations commençaient à devenir longues. Et arrivé au dernier binôme, les élèves déjà passés ne trouvaient rien de mieux à faire que de bavarder, empêchant ainsi le dernier binôme à faire sa présentation.

    J'aurais très bien pu leur faire une remarque ou leur expliquer en quoi c'était déplacé de parler pendant la présentation de leurs condisciples, mais c'était la dernière heure de la journée, et je n'avais pas forcément envie de tirer ça en longueur. Du coup, je me suis contenté de les regarder, et subitement, j'ai balancé ma trousse (encore ouverte) à l'autre bout du tableau (où il n'y avait personne afin de ne pas blesser un pauvre élève), et je me suis retourné de manière à être de dos. J'avais uniquement les deux élèves devant la classe face à moi, et je voyais à leur expression qu'ils étaient complètement surpris. Dans la classe, un gros silence a régné. J'ai attendu un petit moment avant de me retourner, puis je les ai refixés et j'ai dit à l'attention du binôme: "vous pouvez commencer", de manière toute calme.

    J'ai fait une grosse impression ce jour-là, car les élèves en parlent encore cette année!
  • Le Diable (1972)

    Diabel

    1 h 59 min. Sortie : 1972. Drame et Épouvante-horreur.

    Film de Andrzej Zulawski avec Wojciech Pszoniak, Leszek Teleszynski, Malgorzata Braunek

    • Le diable en personne!

    Il n'aura pas fallu beaucoup de temps pour que les élèves me trouvent des surnoms. Un de ces surnoms était ... "Le Diable!". Il faut savoir qu'en début d'année, lorsque je me fâche, je me contente de jeter un regard noir aux élèves. Et lorsque je fais cela, je suis assez flippant, car j'incline légèrement la tête vers le bas, ce qui donne un côté encore plus sérieux à mon expression faciale. Et visiblement, certains élèves me trouvaient carrément flippant! Ainsi, une élève m'a un jour dit: "Monsieur, vous avez un regard de démon! Vous êtes le diable!". Elle était visiblement tellement effrayée qu'elle en a parlé un peu partout. C'est donc arrivé jusqu'aux oreilles de mes collègues qui étaient bien évidemment hilares.
  • Bande-annonce

    Crazy Night (2010)

    Date Night

    1 h 28 min. Sortie : . Comédie, policier, romance et thriller.

    Film de Shawn Levy avec Steve Carell, Tina Fey, Mark Wahlberg

    • Une bande de tarés

    Cette anecdote est un peu différente, car elle ne concerne aucunement les élèves. En fait, en début d'année, une soirée a été organisée dans la cafétéria de l'école afin de rassembler tous les enseignants et de boire un verre sous fond musical. Bref, une soirée afin de faire connaissance et de tisser des liens. Sauf qu'après cette petite réception, nous avons pris la route pour un cocktail bar. Mais comme nous avions faim, nous avons fait un bref détour par un Quick sur notre route. Sauf qu'il était 23 heures, et que le Quick était fermé. La seule façon de commander, c'était via le drive-in. Nous nous sommes alors retrouvés à plus de 15 personnes, presque que des profs, à passer commande au drive-in, à pied, sur le parking du Quick à 23h. Derrière nous, une longue file de voitures qui attendaient. C'était un moment très délirant, et le fait que c'était avec un aussi grand groupe rendait tout cela encore plus fou!
  • Bande-annonce

    Au secours ! (1924)

    18 min. Sortie : . Comédie et Épouvante-horreur.

    Court-métrage de Abel Gance avec Max Linder, Jean Toulout, Gina Palerme

    • Une formation insupportable

    Quand on en est à sa première année d'enseignement, on doit généralement suivre plusieurs formations obligatoires. Une des ces formations se tenait à 100 km de chez moi. Je m'y suis donc rendu, comme convenu, et une fois l'introduction barbante d'1h30 passée, tous les profs présents ont été répartis selon leur option. Les profs présents à cette journée de formation venaient de toutes les écoles francophones de Belgique. Je me suis du coup retrouvé dans une pièce avec presque 30 profs de néerlandais-anglais que je ne connaissais ni d'Adam, ni d'Eve. J'étais par ailleurs le seul gars dans la pièce, et je sentais sur moi tous ces regards...

    Mais là n'est pas le problème (bien au contraire *regarddeseducteur). En fait, le contenu de la formation était chiant, car il reprenait tout ce que j'avais vu durant mes études pour devenir prof. C'est comme si on apprenait l'alphabet à un gosse qui sait déjà lire... Je me suis senti complètement hors sujet, j'étais d'ailleurs le seul à avoir les titres requis dans le groupe. C'était clairement une formation à l'attention des jeunes profs n'ayant pas eu de formation d'enseignant au préalable. Après ce moment interminable où on nous expliquait comment construire une leçon, il était l'heure de manger. Tous les profs étaient alors rassemblés dans une espèce de petit restaurant, et je me suis retrouvé entouré de profs qui se mêlaient de tout et de rien. En sortant de là, j'étais censé retourner dans le local pour poursuivre ma formation. J'ai pris un tout autre chemin: celui de ma voiture. Je me suis installé, j'ai respiré un grand coup, j'ai mis ma musique en route et j'ai mis les voiles. Pour me changer les idées, j'ai emprunté de longs chemins de campagne afin de me déstresser, et je suis du coup rentré plus tôt chez moi (tout en évitant les heures de bouchon!).

    Quelques jours plus tard, j'ai reçu un courrier attestant de ma présence à cette formation.
  • Une certaine rencontre (1963)

    Love with the Proper Stranger

    1 h 42 min. Sortie : . Comédie, drame et romance.

    Film de Robert Mulligan avec Natalie Wood, Steve McQueen, Edie Adams

    • Une vieille connaissance

    Cette anecdote s'est déroulée pendant une journée où il y avait des manifs dans tout le pays. Je me suis retrouvé avec très peu d'élèves. En faisant rentrer mes élèves dans la classe, j'entends quelqu'un qui m'interpelle avec un "monsieur" timide. Je me retourne et je vois un garçon d’environ 15-16 ans, que je ne connaissais pas. Et là s'ensuit un échange complètement surréaliste:

    Lui: Vous être prof de quoi?
    Moi: De néerlandais.

    Petit silence

    Lui: Monsieur, je vous connais.
    Moi: Ah bon? (en train de me demander d'où il pouvait bien me connaitre) Est-ce que par hasard, tu étais élève à l'école X? (car j'ai déjà croisé des élèves que j'ai pu avoir en stage et qui me reconnaissaient )
    Lui: Non, je ne vous connais pas d'une école, mais d'une brocante.

    Là, je souris et regarde l'élève en fronçant les sourcils, me demandant de qui il peut bien s'agir.

    Lui: Je me rappelle que vous vendiez des cartes.
    Moi: Des cartes Pokémon?
    Lui: Oui! Et même que vous vendiez avec votre petit frère.
    Moi: En effet. C'était à quelle brocante?
    Lui: Dans une école. On avait même un jour parlé de Kingdom Hearts!
    Moi: Est-ce que par hasard, tu as un frère qui joue au football?
    Lui: Oui!

    Petit moment de silence, j'essayais de retomber sur son nom.

    Moi: William?
    Lui: Oui monsieur, c'est bien moi!
    Moi: Eh ben, si je m'attendais à ça!
    Lui: Ça fait trop bizarre!

    En fait, les premières années où je faisais des brocantes, j'avais l'habitude d'en faire dans une école (2 fois par an), et là, il y avait toujours deux petits qui venaient causer avec moi. À chaque fois, ils étaient là et attendaient que je m'installe pour venir parler avec moi. Puis j'ai arrêté de faire cette brocante, car je ne vendais pas assez bien. Cela doit bien faire 6 ans que je n'ai plus vendu là-bas! Et là, paf, je tombe sur un de ces deux petits qui m'a reconnu, et qui a complètement changé (ben oui, en 6 ans, surtout à l'adolescence, on change fort!). Je peux vous dire que ça fait vraiment bizarre. Je ne dirais pas que j'ai pris un coup de vieux (enfin si, un tout petit), mais j'ai trouvé ça incroyable que ce gosse se souvienne encore de moi après tout ce temps! Je veux dire, 2 fois par an, on causait et tout, on s'entendait bien, et là j'apprends que je suis prof dans l'école où il étudie! Un truc de fou, ça m'a vraiment fait bizarre!
  • Bande-annonce

    La Baston (1985)

    1 h 35 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Jean-Claude Missiaen avec Michel Constantin, Lucas Belvaux, Dominique Pinon

    • Du rififi dans les couloirs

    Le vendredi est le jour que tout enseignant adore et redoute en même temps. On adore le vendredi, car c'est le dernier jour de la semaine et un week-end de repos (ou de préparations) bien mérité, ça fait toujours plaisir! On redoute le vendredi, car pour les élèves, c'est déjà le week-end, et ils peuvent parfois être insupportables et ingérables.

    C'est donc un vendredi qu'a eu lieu cet incident. Je pars chercher mon rang dans la cour de récré, on monte ensemble. Ils me tapaient déjà sur les nerfs car ils criaient et chahutaient dans les couloirs. Ajoutons à cela des bruits d'animaux, et il n'en fallait pas plus pour que je sois de mauvaise humeur. Ils se placent devant ma porte en rang, je les observe un long moment et exige le silence. J'arrive enfin à les calmer que du bruit se fait entendre derrière mon dos, au bout du couloir. Je me retourne et vois un élève taper sur une camarade de classe. La bagarre prend de l'ampleur et ma collègue a du mal à les séparer. Je fais alors immédiatement rentrer ma classe dans mon local, et je fonce alors dans le tas pour séparer les deux élèves.

    Elle est en sang et hurle de désespoir, lui s'enfuit à l'autre bout du couloir. J'aide la jeune fille à se relever (car elle s'était écroulée en pleurs) et à la calmer, et j'aperçois mes élèves qui contemplent le spectacle en passant leur tête par l'ouverture de la porte de mon local. Les éducateurs viennent et s'occupent du reste, je retourne dans ma classe (en me voyant arriver, mes élèves s'encourent tous à leur place) et je ferme la porte derrière moi. J'ai une énorme montée d'adrénaline, je les regarde sans piper un mot. Ils me regardent et n'osent pas bouger. Je leur explique alors calmement que leur comportement dans les couloirs était inadmissible et pendant toute l'heure, me voyant encore énervé à cause des évènements, ils ne bronchent pas.
  • Bande-annonce

    Star Wars - Épisode I : La Menace fantôme (1999)

    Star Wars: Episode I - The Phantom Menace

    2 h 16 min. Sortie : . Action, aventure et science-fiction.

    Film de George Lucas avec Liam Neeson, Ewan McGregor, Natalie Portman

    • Le connard qui m'a tapé dans le dos

    S'il y a bien quelque chose que je déteste, c'est de me retrouver dans les transports avec mes élèves... C'est un peu comme si je faisais des heures supplémentaires après le boulot. Et parfois, les élèves avec lesquels on se retrouve ne sont pas forcément ceux qu'on apprécie...

    Nous sommes lundi, je descends dans la station de métro à proximité de mon établissement, quand soudain, je sens une tape dans mon dos et un élève crier un "holà monsieeeeeeeuuuuuur!". Cet élève en question, je vais l'appeler Jar Jar, car je ne tiens pas donner de vrais noms dans ces anecdotes.

    Je ne devrais peut-être pas dire cela, mais ce Jar Jar est probablement le pire élève qu'il m'ait été donné d'avoir en classe! J'en ai eu des cas spéciaux, mais celui-là détient la palme! C'est un fieffé menteur qui joue toujours le rôle de la victime, qui a toujours besoin de se faire remarquer et qui est toujours impliqué dans des histoires de vols... Ajoutons à cela une allure vraiment crado (ce mec ne sait pas ce qu'est un coiffeur ni un shampooing), et on obtient le petit con le plus haïssable de cet établissement!

    Ce petit merdeux s'est donc mis à crier mon nom dans toute la station, attirant ainsi les regards sur moi. Et il faut savoir une chose, c'est que je déteste me faire remarquer. Cela aurait pu s'arrêter là, mais des amis à lui se sont rassemblés autour de moi et ont commencé à parler et à rigoler. Là, je me suis vraiment senti dans un grand moment de faiblesse, mais j'ai fait comme si de rien n'était et je suis resté très calme. Je lui ai alors dit qu'il devait faire attention à ce qu'il faisait, car son cas n'allait pas faire long feu s'il continuait ainsi.

    Je suis alors rentré chez moi, où j'ai littéralement pété un plomb. Je n'en ai pas dormi de la nuit, car je venais de me rendre compte que cet élève avait réussi à me faire perdre mes moyens. J'ai senti cela comme une humiliation, et je ne pouvais pas rester là en restant les bras croisés. Il a donc fallu que je réagisse le lendemain. J'en ai parlé au proviseur, le père de Jar Jar a été convoqué, et il s'est pris une grosse sanction.

    Cette année, il est toujours là, je ne comprends même pas pourquoi il n'a pas été exclu (vu tous les problèmes qu'il a attiré l'année dernière...).
  • Bande-annonce

    J'ai vomi dans mes cornflakes (2004)

    3 min. Sortie : 2005.

    Court-métrage de Pierrick Servais avec François Muller

    • Vomito

    S'il y a bien une classe qui m'a posé problème l'année dernière, c'est la 2Z. Ces élèves étaient infernaux, il y avait trop de perturbateurs rassemblés dans cette classe, ce qui rendait les leçons parfois éprouvantes. Au début, je pensais que c'était à cause de moi (nouveau prof, difficultés liées à gérer certaines classes), mais au fur et à mesure qu'on avançait dans l'année, j'entendais mes collègues se plaindre d'eux. Des collègues qui donnent cours dans d'autres écoles réputées pour être encore plus difficiles, et qui n'ont jamais eu aucun souci, jusqu'à cette 2Z!

    Du coup, avec eux, je resserrais tout le temps les vis! Et il me fallait parfois 10 bonnes minutes pour les calmer et les faire s'installer dans le silence. Un jour, j'ai réussi à les faire rentrer dans le calme, je pensais enfin pouvoir donner une leçon normale, quand au fond de la classe, une élève s'est mise à vomir sur son banc. Bien sûr, il n'en fallait pas plus pour que toute la classe se mette à crier comme des tarés...

    J'ai pu intercepter une éducatrice pour qu'elle amène cette élève à l'infirmerie et pour qu'on m'envoie quelqu'un pour nettoyer cela. Le souci, c'est que les élèves étaient devenus ingérables, allant même jusqu'à sortir de la classe sans autorisation, parce que "ça pue"! Et pour être honnête, j'ai un odorat fort développé, et pourtant, je n'ai rien senti... Donc c'était surtout de la comédie pour ne pas avoir cours. Une autre éducatrice a donc du venir en renfort pour calmer la classe, et j'ai alors pu donner mon cours. Mais si toutes les classes avaient été comme celle-là, je crois que j'aurai abandonné le métier assez rapidement...

    Petit fait amusant (enfin ça dépend pour qui), cette élève avait vomi à l'endroit où Jar Jar (qui était dans une autre classe) avait tout le temps l'habitude de s'asseoir. Lorsque dans la même journée, je l'ai vu se placer à l'endroit du crime, je n'ai rien dit et j'ai ressenti une certaine réjouissance au fond de moi. C'est peut-être un comportement indigne d'un prof, mais je considère cela comme une petite vengeance!
  • Chewing Gum (2013)

    1 h 45 min. Sortie : .

    Film de Praveen Menothuparambil Sukumaran

    • Le gag du chewing-gum

    Toujours avec les 2Z (ils m'en ont fait voir de toutes les couleurs!). Je pars les chercher dans la cour et je monte avec eux. Ils se rangent devant mon local. En voulant ouvrir la porte de mon local, ma clé se bloque. J'y regarde de plus près, et je remarque qu'un bout de chewing-gum a été introduit dans la serrure, rendant ainsi l'accès impossible à ma classe! Je me retrouve alors là avec 25 élèves bruyants qui attendent de rentrer. Il y a du monde dans les couloirs, il y a pas mal de bruit. J'arrive à intercepter une collègue que je croise, et je lui explique vite fait la situation en toute discrétion (les élèves n'y ont vu que du feu). Elle me prête alors son local, car elle a une heure de perm.

    Je me retrouve donc à donner cours dans ce local sans avoir mes affaires (toutes dans mon local), et à improviser une leçon avec la pire classe de l'école! Cela ne s'est pas trop mal passé, j'ai pu rebondir, mais je craignais que la porte ne soit complètement bloquée. Heureusement, les ouvriers de l'école ont pu enlever ce chewing-gum.

    Une collègue à moi n'aura pas la même chance. Au même moment que moi, son local est également bloqué à cause d'un chewing-gum enfoncé dans la serrure. Elle restera alors une heure entière dans le couloir avec ses élèves, et les ouvriers iront même jusqu'à entièrement démonter sa porte et remplacer la serrure!

    Nous n'avons jamais su qui avait fait le coup, même si nous soupçonnions fortement un élève pour lequel nous avons eu un conseil d'exclusion sur le temps de midi ce jour-là. La coïncidence était trop grande, surtout que nous avions tous les deux cours avec cet élève!
  • le Goûter des bébés (1897)

    Le Goûter des bébés

    1 min. Sortie : 1897.

    Documentaire de Louis Lumière et Auguste Lumière

    • Le goûter de classe

    Quand on a appris à mieux connaitre ses élèves et qu'on a envie de resserrer les liens qui nous lient à eux, on peut de temps en temps organiser un petit goûter de classe afin de passer un sympathique moment ensemble. En général, on fait ce genre de goûter de classe la veille de congés, histoire de relâcher un peu la pression de l'année.

    Ce goûter, je l'ai fait avec ma classe préférée, la 2X. J'ai pris le soin de tout apporter, des boissons aux cakes en passant par les bonbons. C'était mon premier goûter de classe, il faut savoir que je ne suis pas très à l'aise dans l'organisation de ce genre de truc. Au final, ça a bien plu aux élèves, on a passé un bon petit moment (malgré une tension qui régnait à cause d'un élève qui a tenté de saboter ce moment) et ils me l'ont fait savoir: http://tinyurl.com/gtktrzw & http://tinyurl.com/jyvk4bl
  • Bande-annonce

    La Reine des Neiges (2013)

    Frozen

    1 h 42 min. Sortie : . Aventure, jeunesse, musique, fantastique et animation.

    Long-métrage d'animation de Chris Buck et Jennifer Lee avec Kristen Bell, Idina Menzel, Josh Gad

    • La Reine des Neiges en néerlandais

    Avec certaines classes, je fais des goûters, avec d'autres, je fais des leçons musicales. C'était la veille des congés de Noël, il fallait que je trouve un truc pour occuper les plus jeunes classes, tout en restant dans une optique de cours de néerlandais (on ne sait jamais si je me fais inspecter à ce moment-là). J'ai donc opté pour la chanson de la Reine des Neiges, que j'ai d'abord fait écouter en français (ils la connaissaient par cœur), puis en néerlandais (là, ils ont moins kiffé). On a fait tourner la chanson plusieurs fois, je leur ai filé des bonbons et il y avait une ambiance assez conviviale.

    Au bout de la 3ème écoute, ils se sont mis à chanter (la version française hein), et j'ai chanté avec, pour le meilleur et (surtout) pour le pire. Ils avaient l'air de trouver ça drôle que leur prof de néerlandais chante avec eux, ça a carrément mis de l'ambiance dans le couloir.

    Lorsque l'heure a pris fin, j'ai été voir mes collègues pour leur demander si ça ne les avait pas trop dérangés, et au contraire, ils ont trouvé ça très chouette et m'ont invité à continuer si jamais j'avais d'autres classes xD

    Certains élèves ont même partagé leurs talents artistiques: http://tinyurl.com/zz78ecu
  • Bande-annonce

    Délire Express (2008)

    Pineapple Express

    1 h 52 min. Sortie : . Comédie et thriller.

    Film de David Gordon Green avec Seth Rogen, James Franco, Danny McBride

    • Oui-Oui et la Gaule Magique, des zizis partout et des blagues

    La veille des congés de Noël, on avait passé la matinée à remplir des documents pour évaluer les compétences des élèves (une espèce de bilan). À midi, tous les enseignants se sont rassemblés pour manger ensemble, et c'est là que l'ambiance s'est envenimée. Je ne vais pas dans les détails, mais il y a eu un débat qui a fait rage et qui a tendu l'ambiance... Juste après, on devait tous suivre une formation qui avait lieu dans l'établissement même, et tout le monde tirait une tronche jusque par terre...

    Heureusement, avec quelques collègues, on a réussi à bien s'amuser, notamment en détournant tout ce que l'animatrice disait (passant ainsi de "Oui-Oui et la Gomme Magique" à "Oui-Oui et la Gaule Magique"), en dessinant des zizis sur les feuilles de nos collègues quand ils avaient le dos tourné (et voir leur réaction par après) et en faisant des blagues dans le style de subtiliser le téléphone portable d'une collègue, enlever le silencieux et faire un appel masqué. C'est très con, mais après la matinée très tendue qu'on a eu, ça nous a fait un bien fou! On était tous les trois dans notre petit coin en train de pleurer de rire, comme des gosses qui font plein de bêtises.
  • Bande-annonce

    David Bowie & the Story of Ziggy Stardust (2012)

    1 h. Sortie : . Comédie musicale.

    Documentaire de James Hale avec Jarvis Cocker, David Bowie, Marc Almond

    • Farewell, Ziggy Stardust...

    Nous sommes le 11 janvier 2016, je descends à ma petite pause de 10h40 quand j'apprends par un collègue que David Bowie est décédé. Lui qui a sorti un album quelques jours auparavant s'en est allé à cause d'un putain de cancer. Je suis choqué, j'adore cet artiste et je n'en crois pas mes oreilles... Je ne pense plus qu'à ça, à la perte d'un artiste qui nous aura offert de grands moments musicaux. La sonnerie retentit, il faut aller chercher les élèves dans la cour. Je monte avec eux, et là, je ne sais pas comment, mais une idée me vient: je vais rendre hommage à David Bowie et le faire découvrir aux élèves!

    Je commence alors chaque heure de cours par une petite explication concernant cet artiste, et une chanson que je mets en route grâce à une enceinte que j'avais justement pris avec moi ce jour-là. Je prends un morceau qui est accessible à tous: "Starman", et je laisse tourner jusqu'au bout. Après cela, le cours continue normalement. C'est peut-être ridicule, mais ça m'a fait du bien. Et le cours a même pu être donné sans soucis, comme si la musique avait apaisé les élèves. Je me dis que je devrais commencer plus souvent mes leçons par une petite chanson.
  • Bande-annonce

    Le Prénom (2012)

    1 h 49 min. Sortie : . Comédie et drame.

    Film de Alexandre de La Patellière et Matthieu Delaporte avec Patrick Bruel, Valérie Benguigui, Charles Berling

    • "C'est quoi votre prénom?"

    Les élèves sont des gens très curieux, ils veulent à tout prix avoir plein d'informations sur la vie privée de leurs profs. L'âge, le prénom, la situation amoureuse, ... Et ce que j'aime par-dessus tout, c'est d'entretenir le mystère. Ainsi, les élèves ne connaissaient rien de moi à part mon nom de famille. Tout le reste était le sujet de nombreuses conversations qu'ils tentaient d'aborder mais que j'ignorais.

    Du coup, si je ne leur donne pas de réponses à leurs questions, ils vont se renseigner ailleurs. Ce qui semblait le plus les obséder, c'était mon prénom. Ils ont donc été se renseigner auprès de certains collègues, qui y ont vu l'opportunité pour se moquer de leur crédulité. Ainsi, entre deux cours, pendant que les élèves se déplacent dans les couloirs, un élève (très drôle) surgit dans mon local: "Monsieur! Je sais comment vous vous appelez!", me dit-il. Je lui réponds alors par un "ah oui? Vas-y, je t'écoute", et il me sort: "Vous vous appelez Casimir! C'est Mr. C qui me l'a dit!". Inutile de préciser que j'ai eu beaucoup de mal à me retenir de rire.

    Il a bien évidemment raconté cela à tout le monde, ce qui fait que pendant presque toute l'année, mes élèves ont vraiment cru que je m'appelais Casimir! D'autres prénoms sont apparus ensuite, dont "Pablito", parce que je suis d'origine espagnole.

    Donner de fausses informations sur nos collègues fait partie de nos jeux préférés. Ainsi, on a suggéré des liens de parentés entre certains, et d'autres m'ont même inventé une liaison avec une collègue (et encore cette année, les élèves sont persuadés que c'est vrai!).

    S'ils savaient à quel point on les fait parfois tourner en bourrique...
  • Le Fou (1970)

    1 h 27 min. Sortie : . Drame.

    Film de Claude Goretta

    • Le petit nerveux

    Les trois anecdotes qui vont suivre ont toutes eu lieu dans la même matinée, un vendredi... Comme vous le savez, le vendredi, les élèves sont généralement très nerveux et dissipés. Je peux vous dire que j'ai passé le vendredi le plus pourri ce jour-là xD

    Première heure de cours, la classe 2Z travaille sur une interro. Il y a un élève (le plus doué de la classe) qui n'arrête pas de bavarder, alors je le préviens très calmement par: "silence, c'est une interro. Si tu parles, c'est 0". Il continue à parler, donc je lui prends son journal de classe. C'était déjà le 2ème avertissement. Au 3ème avertissement, je lui ai simplement dit "0". Là, il a pété un câble, a défoncé son classeur et son cahier de néerlandais (complètement déchirés) et a balancé sa trousse et des bics sur les autres élèves, dans un accès de rage. Il était comme possédé, complètement incontrôlable. J'ai pu lui confisquer in extremis ses ciseaux, car il n'allait pas tarder à les lancer aussi... Cet élève est très bon, mais tout au long de l'année, il a pu prouver qu'il avait du mal à se contrôler. La journée commençait bien!
  • Bande-annonce

    Point limite (1964)

    Fail-Safe

    1 h 52 min. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de Sidney Lumet avec Henry Fonda, Walter Matthau, Dan O'Herlihy

    • La plus grosse erreur de toute ma (courte) carrière

    Après ce petit incident avec l'élève nerveux, j'ai cours avec une autre classe. Je vais donc les chercher dans la cour, nous montons les marches et ils doivent se ranger devant mon local, dans le couloir. Là, il y a un élève (à problèmes) qui est hors du rang, adossé contre le mur, avec sa capuche sur la tête et ses écouteurs dans les oreilles. Je lui demande de se ranger et d’ôter ce qui n'est pas nécessaire, il ne réagit pas, il me regarde sans rien dire. Vient alors une éducatrice qui lui demande la même chose. Là encore, il ne réagit pas. Au final, il aura fallu 3 éducatrices + moi pour qu'il daigne enfin se bouger. Sauf qu'il a été envoyé chez le proviseur.

    Là aussi, les élèves devaient bosser sur une interro. Il est donc arrivé un peu plus tard après avoir été réprimandé par le proviseur. Avant de débuter l'interro, je lui demande d'enlever son manteau. Il ne réagit pas et le garde. J'ai du lui demander 6 fois d'enlever sa veste avant qu'il ne le fasse, et il le faisait au ralenti, en me regardant avec un petit sourire moqueur. Déjà rien que là, avec sa manière de me narguer, j'ai su que cette heure allait mal se passer.

    Je lui donne sa feuille, et là il se met à parler avec son voisin. Je lui demande à plusieurs reprises de se taire, il continue de parler. Je note donc dans mon carnet un beau 0 tout rouge. Je lui demande de me donner sa feuille, il me dit alors "mais j'ai pas fini!". Je lui réponds que ce n'est pas grave, qu'il aura quand même un zéro parce qu'il parlait. Là, il se met à discuter et à râler. Il m'apporte sa feuille et reste planté là, comme un con. Je lui demande de retourner à sa place, il ne bouge pas et il me regarde avec un air de débile profond. Je lui demande au total 4 fois d'aller s'asseoir à sa place, il ne bouge pas et reste planté là. Puis soudain, il se met à scruter des yeux ce qui se trouve sur mon bureau, et il me pose des questions du style: "pourquoi vous avez noté le nom de X dans votre cahier?", "pourquoi ceci, pourquoi cela?", ... Il se met également à toucher mes affaires, comme s'il était chez lui.

    [...]
  • Point Limite (2000)

    Fail Safe

    1 h 26 min. Sortie : . Drame, thriller et historique.

    Téléfilm de Stephen Frears avec Richard Dreyfuss, Noah Wyle, Brian Dennehy

    [...]

    Là, j'ai pété un plomb, c'était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase. Je me suis levé et je lui ai dit: "Va t'asseoir ou je t'en colle une". Il faut croire qu'il se foutait bien de ma gueule, car là, il a enfin réagi (ce qui prouve bien qu'il savait ce qu'il faisait). S'en est suivi cet échange (de ce que je m'en souviens):

    Lui: Quoi? Comment tu me parles toi?
    Moi: Va t'asseoir ou ça va mal finir.
    Lui: Ouais tu te prends pour qui? C'est quoi ton problème?
    Moi: Je t'ai demandé de t'asseoir, alors vas-y...
    Lui: Ouais, fais pas le malin avec moi, tu vas voir, blablabla...

    Du coup je sors mon téléphone, et là je me rends compte que je n'ai pas le numéro du proviseur. Je demande alors par sms à mes collègues de me le donner, ce qu'ils font immédiatement, et j'envoie un message urgent au proviseur pour qu'il vienne dans ma classe faire dégager cet élève, car il était incontrôlable... Il n'est pas venu (il n'a vu mon message que plus tard), ce qui a fait que pendant toute la fin d'heure, cet élève perturbait le cours (et je n'avais pas le droit de le mettre à la porte). "Vous allez voir, je vais m'occuper de vous", "rira bien qui rira le dernier", "vous n'allez pas vous en sortir comme ça", ... Les autres élèves (des plus petits, car c'est une classe mélangée avec des élèves entre 12 et 16 ans) n'osaient pas bouger. Il faut aussi noter qu'il était limite tête contre tête avec moi, ce qui rend la situation difficilement contrôlable car j'avais une envie irrépressible de lui donner un coup de boule.

    [...]
  • Bande-annonce

    Point Break - Extrême limite (1991)

    Point Break

    2 h 02 min. Sortie : . Action, policier et thriller.

    Film de Kathryn Bigelow avec Patrick Swayze, Keanu Reeves, Gary Busey

    [...]

    Il est alors parti s'asseoir, et il ruminait sans cesse des insultes à mon encontre entre ses dents (il m'a insulté de "co*nard", "fils de p*te", etc...). La sonnerie retentit, il sort en crachant toujours son venin, et les collègues à qui j'avais demandé le numéro du proviseur accourent dans ma classe pour voir si tout va bien.

    Je suis bien conscient que la manière dont j'ai parlé à cet élève était déplacée, mais c'est sorti tout seul, j'en avais ras-le-bol de lui et de son comportement, j'ai complètement craqué... Je ne suis pas fier de ce que j'ai dit, j'y ai pensé pendant des jours et des jours, et je n'arrivais pas à m'ôter cela de la tête. Mais il avait franchi la limite. Et cela prouve que même si on est enseignant et qu'on doit garder son sang froid, on reste des êtres humains avec des sentiments, et parfois, on refuse de se faire traiter de la sorte...

    Cet élève a été renvoyé la semaine suivante, non pas à cause de cette altercation, mais parce qu'il avait mis à bout tous mes collègues. Mon témoignage sur ce qui s'était passé en classe est l'évènement qui a lancé la procédure d'exclusion.
  • Bande-annonce

    Mortal Kombat (1995)

    1 h 41 min. Sortie : . Action, aventure, fantastique, science-fiction et thriller.

    Film de Paul W. S. Anderson avec Christophe Lambert, Robin Shou, Linden Ashby

    • Baston!

    Toujours dans la même matinée, juste après ce pétage de plomb avec cet élève, j'en touche un mot à mes collègues qui s'inquiétaient et qui voulaient savoir ce qu'il s'était passé. J'ai à peine le temps de leur expliquer un peu la situation que deux élèves dans notre couloir se mettent à se battre. Il y a des élèves qui tentent de les séparer, mais ça dégénère. Pire encore: le prof qui venait d'avoir cours avec eux et devant lequel le combat se déroulait est vite parti se retrancher dans sa classe, fermant la porte et laissant les deux élèves se taper dessus.

    Encore plein d'adrénaline de l'heure précédente, j'ai du intervenir moi-même pour les séparer. Un des élèves (auquel je donne aussi cours) impliqué dans la bagarre est vite parti lorsque je lui ai demandé de se calmer. Il est parti se "cacher" dans la classe de ma collègue d'en face avec qui je parlais. L'autre élève n'arrivait pas à se calmer et ils se sont mis à 3-4 pour tenter de l'arrêter, mais ça ne fonctionnait pas, il était déchainé! Là, je me suis placé devant lui et j'ai posé mes mains sur ses épaules, pour l'arrêter dans sa course, et je lui ai dit tout calmement "Patrick, calme-toi tout de suite, tu es en train d’aggraver ton cas". Là, il s'est arrêté et le prof qui s'était retranché est subitement réapparu pour s'en occuper.

    Tout ça s'est déroulé sur l'espace de 3 heures de cours! Une matinée typiquement merdique qui a également contaminé d'autres collègues car certains ont également pétés des plombs le même jour!
  • Bande-annonce

    The Revenant (2015)

    2 h 36 min. Sortie : . Aventure, drame et western.

    Film de Alejandro González Iñárritu avec Leonardo DiCaprio, Tom Hardy, Will Poulter

    • Pas de repos pour le malade!

    S'il y a bien une chose que je refuse de faire, c'est de m'absenter. Je veux être le prof qui est toujours là, quoiqu'il arrive! Lorsque je me déplace jusqu'à mon local et que mes élèves m'attendent en rang devant la porte, il m'arrive de passer discrètement derrière eux et de les entendre dire "hey, il n'est pas là!", avant de voir leur réaction stupéfaite lorsqu'ils remarquent que je suis planté derrière eux. Rien que pour ça, je refuse de m'absenter, même quand je suis malade!

    Mais voilà, on se rend vite compte que lorsqu'on a besoin de repos, il vaut mieux ne pas trop forcer... Je l'ai appris à mes dépens. Le lundi matin, je sens que je suis nauséeux et très faible. Je pourrais rester chez moi et prendre un jour de repos, mais non, je suis trop têtu et je décide de quand même aller en cours. Toute la journée, je donne cours et je dépasse mes limites. En fin de journée, au moment de donner mes dernières heures, je sens la fatigue m'emparer, et je force encore. Les élèves remarquent que je n'ai pas l'air bien et me recommandent de rester chez moi dans les jours à venir (bien sûr, ils n'allaient pas dire le contraire!).

    En rentrant chez moi, j'ai de plus en plus de mal à avancer. Je me couche, complètement hagard, et m'endors... Le lendemain matin, j'appelle mon école pour dire que je m'absente. Au final, je reste toute la semaine chez moi. Le plus drôle, c'est que la semaine d'après, on a une semaine de congés, et qu'à mon retour après ces congés, j'ai eu droit à des remarques sur mes "vacances prolongées", alors que mon état était proche de celui de DiCaprio dans The Revenant...

    Autre détail drôle: lorsque j'ai appelé mon chef d'établissement pour le prévenir de mon absence, tout ce qu'il a jugé bon de me demander, c'est: "vous serez là pour les portes ouvertes?"

    Eh ben non mon coco, pour les portes ouvertes, je reste dans mon lit!
  • Pierre fait ses devoirs

    Petr pise domacu alohu

    7 min.

    Court-métrage de Viktor Kubal

    • Les enfants, ne faites jamais vos devoirs pendant mon cours!

    S'il y a bien une chose qui m'énerve, c'est de voir des élèves faire des devoirs pour d'autres cours pendant que je donne le mien. C'est un manque de respect indéniable, car ça prouve que l'élève ne fait pas ça chez lui, mais également qu'il n'en a rien à foutre de ce que je raconte. Du coup, plusieurs choix s'offrent à moi: confisquer le devoir, le déchirer, le noter dans leur journal de classe, ...

    Mais bon, je n'aime pas punir, surtout quand c'est la classe des 2X, alias mes petits chouchous. Mais je ne peux pas non plus laisser passer ça comme si de rien n'était. Du coup, je confisque leurs devoirs et je réponds moi-même à l'aide d'un bic ineffaçable des réponses complètement loufoques, comme ici: http://tinyurl.com/jd5mmdd
  • Bande-annonce

    The Substitute (1996)

    1 h 54 min. Sortie : . Action et drame.

    Film de Robert Mandel avec Tom Berenger, Raymond Cruz, William Forsythe

    • Le remplaçant bizarre

    Dans chaque école, on retrouve des remplaçants, qui sont bien souvent là pour une courte durée. Ce fut le cas de Mr. Zozo, qui est resté environ 2 mois dans cette école, et qui était assez ... bizarre...

    Déjà, lorsqu'on était entre profs en train de parler de tout et de rien, il avait toujours l'art de poser des questions très indiscrètes. Et je n'exagère pas, il mettait tout le monde mal à l'aise! Aussi bien les profs que les élèves, qui venaient toujours se plaindre à son sujet. Puis un jour, j'accueille une de mes classes qui venait d'avoir cours avec cet olibrius, et ils s'installent hyper vite, alors qu'en général, il leur faut de longues minutes avant qu'ils prennent place dans mon local... C’était bizarre, ils cachaient quelque chose!

    En fait, ils étaient impatients de me raconter ce qui s'était passé l'heure d'avant. Ce prof leur a parlé d'exorcismes et de sorcellerie, puis il a commencé à parler de nous, ses collègues, qui n'avons jamais parlé de lui derrière son dos. Et là, les élèves me disent: "Monsieur, Mr. Zozo a dit que vous suciez des bites!". Bien sûr, il faut être très méfiant envers ce que nous racontent les élèves, car ils prennent parfois un malin plaisir à nous monter les uns contre les autres. Mais là, ils avaient l'air sincères. Ils répètent, avec un air choqué: "Monsieur, vous avez entendu? Il a dit que vous suciez des bites! Il est complètement fou!".

    [...]
  • Bande-annonce

    The Substitute 2 (1998)

    The Substitute 2: School's Out

    1 h 29 min. Sortie : . Action et thriller.

    Téléfilm de Steven Pearl avec Treat Williams, B.D. Wong, Angel David

    [...]

    J'essaie de calmer le jeu et de changer de sujet, mais rien n'y fait, ils ne parlent que de ça! Je les mets alors au travail et me renseigne discrètement auprès des élèves honnêtes, ceux dont je sais qu'ils ne me mentiront pas, surtout autour d'un tel sujet. Et effectivement, eux-mêmes ont confirmé ce qui avait été dit. Je n'ai pas été plus loin dans la discussion, j'ai fait comme si de rien n'était, comme s'il s'agissait d'une plaisanterie, mais au fond de moi, je trouvais ça déplacé, d'autant plus que ce gars ne connaissait rien de ma vie. Il a probablement voulu faire une blague en me décrédibilisant afin d'être "copain-copain" avec les élèves, mais ça n'a pas marché, car ces élèves, je les avais depuis le début de l'année.

    Dans les jours qui ont suivi, à chaque fois que je le croisais, il se mettait à s'encourir. Quand il passait devant mon local, il tapait un sprint pour ne pas que je l'intercepte. Plus tard, des mois après son départ, un de mes élèves est venu me parler très sérieusement de ce prof. Effectivement, il balançait des rumeurs foireuses sur les autres profs, mais en plus de cela, il croyait que je voulais me battre avec lui! C'était la raison pour laquelle il s'encourait à chaque fois qu'il me voyait, il avait peur que je lui en colle une...

    Ce type était complètement marteau, c'est pas plus mal qu'il ne soit pas resté plus longtemps...
  • Bande-annonce

    Telephone (2010)

    9 min. Sortie : . Comédie musicale.

    Court-métrage de Jonas Akerlund avec Lady Gaga, Beyoncé, Tyrese Gibson

    • Confiscation de téléphone

    En général, lorsqu'un(e) élève utilise son téléphone en classe, soit je lui demande de le ranger, soit je le confisque. En général, lorsque je le confisque, je le rends en fin d'heure, car si je devais amener tous les téléphones confisqués chez le proviseur, il se retrouverait très vite débordé. Mais parfois, lorsque l'élève en fait des tonnes ou me casse la tête, je me garde de le lui rendre.

    Un beau jour, une élève a levé le téléphone et un flash lumineux est apparu. C'était la chose à ne pas faire, car je n'apprécie pas l'utilisation en classe, mais je supporte encore moins qu'on prenne des photos à l'insu des gens. J'ai donc confisqué le téléphone, et l'élève m'a alors dit: "à l'aise, de toute façon, vous allez me le rendre en fin d'heure". Ce côté suffisant et sure d'elle m'a tellement gonflé que je lui ai répondu par: "ah tu crois?".

    Là, son visage change d'expression et elle me dit d'un air paniqué: "mais monsieur, normalement, vous rendez toujours les téléphones en fin d'heure?". Voyant sa détresse, je sens que la balle est dans mon camp et que je vais pouvoir en faire un exemple pour les autres. Je lui réponds alors que les décisions, c'est moi qui les fait, et que si je souhaite amener les téléphones confisqués chez le proviseur, je n'ai pas de comptes à rendre.

    Elle devient toute rouge et commence à pleurer en beuglant des excuses à peine audibles: "maaaaaiiiiis monsieeeeeeuuuurrrr, snirfl, vous pouvez pas faire çaaaaaaaaaaaa. Je vais avoir des problèèèèèèmes, s'il vous plaiiiiiiiiiit monsieuuuuuuuuuur, rendez-le-moiiiiiiiiiiiii". Des larmes coulent sur son visage, de la morve sort de son nez, et elle se donne ainsi en spectacle devant toute la classe. Je n'aime pas forcément faire pleurer les gens, mais elle ne m'a pas respecté et je n'avais aucune envie de céder à ses caprices. Car ce n'étaient rien d'autres que des caprices de gamine pourrie-gâtée... Ses pleurs étaient surjoués, et le fait qu'elle ait réagi ainsi pendant toute l'heure ne me donnait pas plus envie de le lui rendre.

    [...]
  • Bande-annonce

    Phone Game (2003)

    Phone Booth

    1 h 21 min. Sortie : . Thriller.

    Film de Joel Schumacher avec Colin Farrell, Kiefer Sutherland, Forest Whitaker

    [...]

    Arrivé à la fin du cours, lorsque la sonnerie retentit et que tout le monde rentre chez lui (car c'était en dernière heure), elle vient à ma rencontre et commence à jouer le rôle de la victime qui ne le refera plus etc... Bref, la rengaine habituelle lorsque des élèves veulent récupérer leur téléphone. Je lui dit alors que ça ne sert à rien de discuter et que si elle veut, elle peut descendre avec moi s'expliquer chez le proviseur.

    Nous descendons donc ensemble jusqu'à son bureau, mais sa porte est fermée. Je me dis alors qu'il peut-être occupé avec d'autres élèves. On attend encore un peu, et l'élève, toute paniquée, m'explique qu'elle doit absolument prévenir sa mère. Connaissant les inquiétudes que peuvent avoir les parents (et c'est tout à fait logique), je le lui rends le temps qu'elle passe l'appel. Elle explique alors tout à sa mère, mais raconte une partie de son récit en arabe, langue que je ne comprends pas. Sa mère demande alors à me parler, car j'entends l'élève dire: "mais il ne voudra pas prendre le téléphone". Tu parles, c'est l'occasion rêvée pour donner ma version des faits, car je sentais bien qu'elle n'avait pas raconté toute la vérité! Je tends alors ma main avec un regard qui veut dire "ah ben donne-le-moi, il n'y a pas de problèmes". Elle me tend le téléphone et je me retrouve alors avec ne maman pas contente: "Bonjour monsieur, trouvez-vous cela normal de confisquer un téléphone à une jeune fille de 12 ans qui doit rentrer seule en bus? S'il lui arrive quelque chose, qui sera responsable?".

    [...]
  • Bande-annonce

    Allô maman, ici bébé (1989)

    Look Who's Talking

    1 h 38 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Amy Heckerling avec John Travolta, Kirstie Alley, Olympia Dukakis

    [...]

    M'attendant à ce type de phrase, je lui réponds alors: "Bonjour madame, trouvez-vous cela normal que votre fille prenne des photos en classe en sachant très bien que c'est interdit? Savez-vous qu'en pleurant pendant toute l'heure, elle a empêché ses camarades de classe de travailler dans de bonnes conditions?".

    Là, un gros silence s'installe et elle me répond doucement par: "Ah, elle prenait des photos? Je l'ignorais...". Je lui ai alors dit: "écoutez, je vais rendre son téléphone à votre fille, afin qu'elle puisse rentrer en toute sécurité et que vous n'ayez pas à vous inquiéter. Mais je vous préviens que lorsque le proviseur sera de retour, je lui en parlerai et qu'une sanction disciplinaire sera appliquée". Elle s'excuse pour sa fille, on raccroche, je lui rends son téléphone et la préviens que ça ne s'arrêtera pas là.

    Pendant toute la semaine, elle s'est absentée de peur d'avoir à me confronter moi ainsi que le proviseur...
  • La Visite

    La visite

    26 min.

    Court-métrage de José Alcala avec Marie Raynal

    • La visite

    Dès le début de l'année, on m'avait prévenu que le chef d'établissement viendrait dans ma classe pour m'inspecter. Cela ne me dérangeait bien évidemment pas, mais disons que notre entente n'étant pas très cordiale, je craignais qu'il me mette des bâtons dans les roues.

    Il est donc rentré à l'improviste, avec une classe assez difficile, sans frapper à la porte, afin d'observer une de mes leçons. Il ne m'a même pas salué, a fait 2-3 remarques aux élèves, puis est parti s'asseoir. J'avais anticipé sa venue et je gardais sans cesse un cours type où je faisais l'utilisation de plein de matériel ainsi que de nombreuses compétences. Cela a bien marché, mais les élèves n'osaient jamais répondre à mes questions, parce qu'ils étaient effrayés. J'ai donc eu pas mal de difficultés à créer une ambiance dynamique, mais ça s'est vraiment bien passé dans l'ensemble. 10 minutes avant la fin du cours, le préfet se lève et me dit: "j'en ai assez vu", sur un ton très sec. Il quitte la classe, sans me dire au revoir. Lorsque la porte se referme, je vois les élèves qui s'apprêtent à exploser de soulagement, mais je fais de grands gestes pour leur dire d'attendre. Je m'approche doucement d'eux et leur dis: "il est derrière la porte à nous écouter, donc on continue comme si de rien n'était". On a continué pendant quelques minutes, puis après ils ont pu exprimer leur soulagement.

    Je savais qu'il était derrière la porte, car plusieurs fois durant l'année, il venait m'écouter derrière ma porte. Des collègues l'avaient maintes fois surpris, et je suis le seul chez qui il le faisait. En fin d'année, j'ai eu un rapport favorable (mais très bref). N'empêche, à ce moment-là, mes élèves et moi avons été très complices afin que tout se déroule du mieux possible.
  • Bande-annonce

    Café (2011)

    1 h 35 min. Sortie : . Drame.

    Film de Marc Erlbaum avec Daniel Eric Gold, Jennifer Love Hewitt, Hubbel Palmer

    • Pas de café pour les profs

    À la petite pause matinale, après avoir donné 3 heures de cours, je descends dans la salle de prof et constate qu'il y a une ambiance vraiment bizarre. Je salue mes collègues, ils ne me répondent pas, ils tiraient tous une tronche jusque par terre. Puis je remarque une autre collègue qui se met à péter les plombs et à pleurer en criant "on va faire une pétition, ce n'est plus possible de travailler dans de telles conditions, si ça ne change pas, il faudra faire grève", blablabla, voix qui déraille, larmes aux yeux et tout le tralala...

    Je suis interloqué et je me demande ce qu'il se passe. Un élève aurait-il menacé un prof? Le matériel en classe n'est-il pas efficace? Je demande donc à un des seuls collègues qui n'avait pas l'air atteint par cette morosité ambiante la raison du pourquoi de cette ambiance bizarre. Il me répond alors: "La machine à café est en panne...".

    Donc toute cette mise en scène, c'était pour cette fichue machine à café??? Punaise, si les élèves voyaient ça, jamais plus ils ne prendraient les profs au sérieux...

    La sonnerie retentit, je m'apprête donc à sortir de la salle des profs pour aller chercher mes élèves dans la cour. Peu avant de franchir la porte, cette prof pleurnicheuse m'interpelle "Hey, j'espère que tu as signé la pétition pour avoir une nouvelle machine à café?". Devant un tel culot de me demander cela alors que quelques secondes auparavant, la personne n'était même pas capable de me rendre mon bonjour, je lui ai répondu: "je ne mets pas ma signature n'importe où, je la réserve pour les choses importantes".

    Cette mise en scène et ce manque de politesse de la part d'elle et une grande partie de mes collègues m'a juste donné envie de leur faire un doigt d'honneur verbal...
  • Bande-annonce

    Deadpool (2016)

    1 h 48 min. Sortie : . Action, aventure et comédie.

    Film de Tim Miller avec Ryan Reynolds, Morena Baccarin, Ed Skrein

    • Incognito à la Made in Asia

    Il y a un évènement qui a lieu chaque année à Bruxelles que je ne manque jamais, c'est la Made in Asia! Il s'agit d'un salon de mangas et de jeux vidéo dans lequel j'adore passer le week-end. Le truc, c'est que ça attire également beaucoup de jeunes, dont certains de mes élèves... Du coup, le samedi, toutes les 20 minutes, je croisais un élève qui:

    1) ne me lâchait plus
    2) avait l'air étonné de voir que les profs ont également une vie en dehors de l'école
    3) me faisait la conversation

    Bref, le fait d'être à chaque fois abordé par un élève rendait ma visite du salon assez lourde, car je ne pouvais pas profiter ou me lâcher pleinement sans qu'il y ait un de mes morveux qui m'épie... Et parfois, à la Made in Asia, on se laisse aller et on peut donner une autre image de soi que les élèves ne sont pas censés voir...

    Du coup, en me promenant dans les allées, je tombe sur un masque en tissu de Deadpool , vendu à 10€ dans une petite échoppe. Ce n'est pas donné, et le masque n'est pas de super qualité, mais je me dis que pour passer l'après-midi en toute tranquillité, c'est mieux que rien.

    [...]