Y'a quand même un paquet de choses qui me gonflent dans le cinéma

Avatar Algernon89 Liste de

104 films

par Algernon89

Il fut une époque où j'étais jeune et où un rien m'enthousiasmait dans le cinéma et dans les séries télé. Tout me convenait, ficelles scénaristiques, codes outranciers. Une époque bénie où il m'en fallait peu pour trouver mon compte. Mais en grandissant, de plus en plus de d'éléments du cinéma me sont devenus pénibles puis chiants, au point d'en être devenus insupportables aujourd’hui. Oui, je réalise que j'ai vieilli et qu'il m'est de plus en plus difficile de trouver mon bonheur dans le cinéma, la faute à des récurrences que je supporte de moins en moins, des archétypes de personnages insupportables et des histoires tellement pourries qu'on devine les aboutissants dès les 20 premières minutes d'exposition. Je vais sans doute devenir de plus en plus chiant avec les années, d'autres diront plus exigeant, en tout cas voici la liste pèle mêle de tout ce ce qui me rebute dans le cinéma

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • Bande-annonce

    Cyprien (2009)

    1 h 40 min. Sortie : . Comédie.

    Film de David Charhon avec Élie Semoun, Léa Drucker, Laurent Stocker

    Les archétypes chiants: le gamer/ otaku/ geek loser

    N'a jamais aucun 'ami en dehors de son cercle de perdants, un physique à faire pâlir un mort et une répartie minable. Il se fait toujours maltraiter par tout le monde sans raison apparente. Le nerdz a un rôle bien précis dans le film: il connait les jeux video par cœur, fait fuir les nanas comme la peste et ne fait que des blagues relous. Il est si agaçant que même en étant soi même geek on ressent une légère envie de faire comme tout le monde et de le martyriser nous aussi. Gratuitement juste comme ça parce qu'il nous gave
  • Bande-annonce

    Pixels (2015)

    1 h 45 min. Sortie : . Action, comédie et science-fiction.

    Film de Chris Columbus avec Adam Sandler, Kevin James, Michelle Monaghan

    Trois exemples de geeks énervants dans ce film
    - un nain tellement impliqué dans ce qu'il fait qu'il est obligé de tricher à Donkey Kong pour croire en lui puis bâtir une légende sur une imposture
    - un héros qui a renoncé purement et simplement à toutes ses perspectives d'avenir car il a perdu un tournoi de DonKey Kong
    - un dernier totalement à coté de la plaque, pas drôle, moche et parfaitement insupportable qui se paie en plus un happy end totalement forcé
  • Bande-annonce

    The Faculty (1998)

    1 h 41 min. Sortie : . Science-fiction et fantastique.

    Film de Robert Rodriguez avec Clea DuVall, Laura Harris, Shawn Hatosy

    Les archétypes chiants: le sportif

    Toujours dans l'équipe de football américain, de foot ou baseball, il est systématiquement le meilleur joueur ou le quaterback de l'équipe. Pour lui la parole du coach est parole d'évangile. Souvent en conflit avec le geek et encore plus souvent en couple avec la pompomgirl, l'archétype du sportif est présent tellement souvent dans le cinéma qu'il n'est même plus intéressant de le chercher. S'il y a un geek dans le film, soyez certains que le sportif sera le méchant ou l'antagoniste principal qui n'a rien d'autre à faire que lancer des ballons de rugby sur le boutonneux. S'il est le personnage principal, il est systématiquement victime de pression sociale ou familiale
  • Bande-annonce

    Spider-Man (2002)

    2 h 01 min. Sortie : . Action, aventure et science-fiction.

    Film de Sam Raimi avec Tobey Maguire, Willem Dafoe, Kirsten Dunst

    Flash Tomson, l'idole des filles, ennemis des geeks
  • Bande-annonce

    Génération Rx (2004)

    The Chumscrubber

    1 h 48 min. Sortie : 2004. Comédie et drame.

    Film de Arie Posin avec Jamie Bell, Camilla Belle, Justin Chatwin

    Encore des sportifs qui maltraitent le geek de service. Ils vont même jusqu'à faire une imitation de son pote nerz qui s'est pendu pour faire rire tout le lycée. Si les ados américains sont vraiment sociopathes au point d'être tous de connivence pour se moquer d'un pauvre mec qui a vu son pote mourir je suis pas mécontent d'avoir étudié en France
  • Rise of the Fellowship (2013)

    1 h 32 min. Sortie : . Aventure, comédie et fantastique.

    Film de Ron Newcomb avec Justin Moe, Jayme Bell, Cole Matson

    Les héros sont des geeks, qui sont les méchants à votre avis? Encore des sportifs et notamment un quaterback, c'est rare dis donc!
  • Bande-annonce

    Dragonball : Evolution (2009)

    1 h 25 min. Sortie : . Action, aventure, fantastique, science-fiction et thriller.

    Film de James Wong avec Justin Chatwin, Chow Yun-Fat, Emmy Rossum

    Les archétypes chiants: dès qu'il y a un vieux, il à le rôle du mentor qui va mourir dès le début pour laisser la part du lion au héros

    Le mentor est systématiquement d'un certain age et sur le déclin, parfois il est même malade avant même le début de l'aventure. Il se fait brièvement éliminer par le méchant principal et à chaque fois, le héros doit venger sa mort en se servant de ce qu'il a appris de son cher maître et père spirituel. Le mentor est toujours une brêle, pas la peine de chercher il est mauvais, il lui faut une vie entière à maîtriser une technique que le héros mettra quelques jours voire quelques mois maximum à apprendre (et parfois même perfectionner) après sa mort. Les maîtres spirituels et les vieux sont la chair à canon de la fiction, c'est probablement l'archétype qu'on voit le plus souvent mourir dans tout ce qui est fantastique, animé ou fantasy
  • Bande-annonce

    La Guerre des Étoiles (1977)

    Star Wars

    2 h 01 min. Sortie : . Action, aventure et science-fiction.

    Film de George Lucas avec Mark Hamill, Harrison Ford, Carrie Fisher

    Des mentors qui meurent il y a en un paxon dans cette saga: Qui Gon dans la nouvelle triolgie, Min dou, Yoda, Obi Wan
  • Bande-annonce

    Star Wars : Épisode I - La Menace fantôme (1999)

    Star Wars: Episode I - The Phantom Menace

    2 h 16 min. Sortie : . Action, aventure et science-fiction.

    Film de George Lucas avec Liam Neeson, Ewan McGregor, Natalie Portman

    Les archétypes chiants: l'annoying side kick

    Parfois drôles comme Sid de l'Age de glace, l'annoying side kick est ce boulet gonflant qui alourdit chaque histoire par sa maladresse, sa bêtise et son humour tâche. Toujours en difficulté, le héros doit venir le sauver à chaque fois quitte à mettre toute la mission en péril. N'étant d'aucun secours pour personne, il se contente du minimum syndical en faisant au grand maximum une bonne action soit disant censée relever son inutilité crasse durant tout le film car toujours en fin de film, l'annoying character accompli un exploit (pas deux ni trois, UN) que l'ont doit lui reconnaître. Bien entendu ça ne compense jamais vraiment le fait qu'il nous ait épuisé durant tout le reste du film

  • Bande-annonce

    Shining (1980)

    The Shining

    1 h 59 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de Stanley Kubrick avec Jack Nicholson, Shelley Duvall, Danny Lloyd

    Séances de cinéma (11 salles)
    Les archétypes chiants: la gourdasse

    Ca hurle, ça nous pète les tympans mais jamais ça ne nous émeut ou ne nous implique émotionnellement, on se surprend toujours à croiser les doigts pour souhaiter leur mort. Toujours décalées de la réalité du film, les gourdasses ne découvrent la gravité des faits qu'à la toute fin d'un long métrage quand nous autres spectateurs avions vu le lait tourner depuis déjà bien longtemps. Les gourdasses meurent souvent et c'est tant mieux, parce qu'elles nous fatiguent tellement...
  • Bande-annonce

    Popeye (1980)

    1 h 54 min. Sortie : . Aventure et comédie.

    Film de Robert Altman avec Robin Williams, Shelley Duvall, Ray Walston

    Les archétypes chiants: la demoiselle en détresse

    Totalement inutile à la moindre évolution de l'histoire et toujours à l'abri de la prise de risques, la demoiselle ne sert qu'à une chose: illustrer la force du héros qui vient à sa rescousse. Rarement la demoiselle en détresse parvient à tenir plus de cinq minutes avant de se faire enlever, le héros doit la sauver et voila comment on écrit un film en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Si jamais la fille venait à se faire sauver trop vite, pas d'inquiétude, elle est tout à fait capable de se refaire enlever 2 ou 3 fois encore avant la fin du film.
  • Bande-annonce

    Spring Breakers (2013)

    1 h 34 min. Sortie : . Policier et drame.

    Film de Harmony Korine avec James Franco, Selena Gomez, Ashley Benson

    Les archétypes chiants: la bimbo

    Elle a un physique rêve, elle aime séduire, elle fait systématiquement au moins une scène de nu pour nous exposer ses seins ou son généreux fessier et c'est à peu près tout. Dans un film d'horreur, elle meurt durant une scène de sexe le plus souvent. Dans tout les films ou elle apparaît quel que soit le genre, elle nous agace si vite qu'on en vient à souhaiter que sa mort ne tarde pas plus que nécéssaire. Heureseument que toutes les femmes ne sont pas comme ça dans la fiction mais il est vrai que la gente féminine se coltine des archétypes de personnages particulièrement débiles
  • Snow Shark: Ancient Snow Beast (2011)

    1 h 19 min. Sortie : 2011. Épouvante-Horreur.

    Film de Sam Qualiana avec Sam Qualiana, Michael O'Hear et Jackey Hall

    Ici les bimbos se font toutes bouffer dans un jacuzzi. Alors que tout le monde les prévient de l'attaque imminente d'un requin des neiges (ne riez pas), elles préfèrent toutes rester à roucouler niaisement pour se faire toutes bouffer comme des cruches.
  • Bande-annonce

    La Cabane dans les bois (2012)

    The Cabin in the Woods

    1 h 35 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de Drew Goddard avec Kristen Connolly, Chris Hemsworth, Anna Hutchison

    Les bimbos sont devenus un tel cliché que maintenant on les parodie et on en rigole à travers ce film par exemple qui se moque des personnages totalement typés de films d'horreur. Ici, il faut bien entendu relâcher des hormones pour pousser la donzelle à faire l'amour et donc la tuer, la mort de la bimbo est devenue si téléphonée dans les films d'horreur qu'elle nous fat tous rire maintenant
  • Bande-annonce

    Gang de requins (2004)

    Shark Tale

    1 h 30 min. Sortie : . Animation, aventure et comédie.

    Long-métrage d'animation de Éric Bergeron, Vicky Jenson et Rob Letterman avec Jean Benguigui, Dany Boon, Ramzy Bédia

    Les archétypes chiants: le jamaicain ou le rasta

    L'Afro-américain jovial et "cool", qui balance des "vannes" débiles. On le voit dans tout les films et il ne nous fait jamais rire
  • Bande-annonce

    Las Vegas Parano (1998)

    Fear and Loathing in Las Vegas

    1 h 58 min. Sortie : . Comédie et road movie.

    Film de Terry Gilliam avec Johnny Depp, Benicio Del Toro, Tobey Maguire

    Se droguer c'est marrant

    Si certains films comme Trainspotting ou Requiem for a dream ont l'intelligence de décrire l'enfer de la drogue comme une conséquence parmi tant d'autres du malaise social de notre société actuelle, d'autres films semblent jouer d’une réalité qui n'a rien de drôle pour divertir le grand public. Car oui dans la réalité vraie, voir des dinosaures et détruire des chambres d'hôtels quand on est sous acide n'a rien d'honnorable
  • Bande-annonce

    La Maison de cire (2005)

    House of Wax

    1 h 53 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de Jaume Collet-Serra avec Paris Hilton, Jared Padalecki, Jon Abrahams

    Le sempiternel "séparons nous"

    Prenons n'importe quel groupe de survivants, souvent faible et désorganisé, ce petit groupuscule se divisera systématiquement en petits groupes afin de devenir encore plus faible et de se faire décimer encore plus vite. Cherchez l'erreur, on se bouffe ça dans tout les films, on a beau trouver ça grotesque et con, les personnages en danger de mort cherchent volontairement la mort en prenant des décisions toujours plus stupides

    Question: pourquoi ne pas écrire de vrais scénarios?
  • Bande-annonce

    Evil Dead (2013)

    1 h 30 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de Fede Alvarez avec Jane Levy, Shiloh Fernandez, Lou Taylor Pucci

    Les héros immortels.

    Encore un code énervant. Un héros ça peut se prendre vingt balles dans le corps, s'arracher des bras, des mains ou des jambes à outrance et repartir clopin clopant mais vaillant. Pour ceux qui se posent la question une balle dans une jambe "n'est pas juste une égratignure", il faut en réalité de nombreux mois de rééducation pour récupérer l'usage normal du membre en question (cf Hank dans Breaking Bad).

    Question: pourquoi blesser autant les personnages et leur faire perdre 20 litres de sang sans raison? Pourquoi ne pas opter pour plus de crédibilité et mois d’hémoglobine outrancière?
  • Bande-annonce

    Frankenfish (2005)

    1 h 24 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Téléfilm de Mark A.Z. Dippe avec Tory Kittles, K.D. Aubert, China Chow

    Les animaux mangent toute la journée mais ces bougres ne sont jamais calés!

    Comment faire disparaître rapidement un surplus de casting dans un classique film de monstres et ainsi se débarrasser de plusieurs têtes à chaque plan? Faisons un monstre avec un estomac aussi grand qu'un trou noir pardi, comme ça à chaque apparition, il bouffera forcément un gugusse lambda. Comment? Il mange déjà depuis le début du film et il digère même pas? Pas grave on zappe!. Encore plus con: le monstre tue pour tuer, il mange même pas ce con, ça tombe plutôt bien ça nous évite ainsi de réfléchir à des explications ou d'écrire un scénario
  • Bande-annonce

    Les Dents de la mer 4 : La Revanche (1987)

    Jaws : The Revenge

    1 h 29 min. Sortie : . Aventure et thriller.

    Film de Joseph Sargent avec Michael Caine, William E. Marks, Melvin Van Peebles

    Si on doit se lancer dans des explications sur pourquoi ce foutu monstre à encore les crocs après s'être goinfré plus de la moitié du plateau de tournage on a qu'à dire que c'est un robot tiens...
  • Bande-annonce

    Mega Python vs. Gatoroid (2010)

    Sortie : . Action.

    Téléfilm de Mary Lambert avec Kristen Wilson, Kathryn Joosten, Robert R. Shafer

    Le cancer des effets spéciaux: la CGi Computer-generated imagery

    Oui d'accord, dans Toys Story c'était original et on a tous aimé ce film. Sauf que Toys Story est entièrement en Cgi donc ça passe plutôt bien et que les images de synthèses ne s'insèrent pas du tout dans la réalité sur de vrais plans. Comment trembler de peur devant une catastrophe naturelle ou un monstre réalisé en 30 secondes sur ordinateur? Souvent, nous sommes morts de rire et niveau immersion c'est totalement loupé

    Question: pourquoi Scyfy produit-elle autant de films à chier?
  • Bande-annonce

    Le Hobbit : Un voyage inattendu (2012)

    The Hobbit : An Unexpected Journey

    2 h 49 min. Sortie : . Aventure et fantasy.

    Film de Peter Jackson avec Martin Freeman, Ian McKellen, Richard Armitage

    Exploiter un filon même quand on a plus rien à dire

    L'oeuvre originale a marché du tonnerre mais il y a encore du fric à se faire alors on prend n'importe quoi et on en fait un film voire plusieurs autres, quitte à rajouter plein de scènes débiles, à inclure pleins d’errances scénaristiques lourdingues et à rallonger chaque petite séquence. On se retrouve alors avec une nouvelle oeuvre chiante, non originale dans sa démarche et à peine fidèle à l'oeuvre de base. Une vulgaire pompe à billets verts
  • Bande-annonce

    Midnight Meat Train (2008)

    The Midnight Meat Train

    1 h 38 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de Ryûhei Kitamura avec Bradley Cooper, Leslie Bibb, Brooke Shields

    Le final wtf qui casse tout: le changement de genre qui rime à rien

    Voici un exemple. Partons d'un thriller assez moyen mais qui se laisse suivre quand même, petit à petit sur la fin une course dans le métro s'engage, course se terminant en un combat chiant entre le héros et le tueur sur des milliers d'ossements. A la fin le héros découvre que le meurtrier tuait des gens pour nourrir des monstres zombies afin de les empêcher d'envahir la surface. Surprenant admettons mais bon dieu ça n'a aucun sens!

    Question: pourquoi ne pas écrire de vrais scénarios pour changer?
  • Bande-annonce

    Mama (2013)

    1 h 40 min. Sortie : . Fantastique et Épouvante-horreur.

    Film de Andy Muschietti avec Jessica Chastain, Nikolaj Coster-Waldau, Megan Charpentier

    Le final wtf qui casse tout: pleins d'effets spéciaux pour un film qui jusque là n'en avait nullement besoin

    Exemple de film qui se termine n'importe comment au point de vous faire regretter d'avoir passé du temps à en attendre la fin. C'est un film d'ambiance plutôt sympa qui décide inexplicablement de se terminer sur une séquence interminable qui fait intervenir en direct le fantôme qui était seulement suggéré jusque ici (ce qui était vachement mieux en fait) et tout ça en étant modélisé par des effets spéciaux immondes et ce afin de faire quelque chose de prétendument dramatique mais qui est en réalité carrément naze. J’appréciais moyen, mais sur la fin j'ai carrément hurlé de rire
  • Bande-annonce

    [REC]² (2009)

    1 h 25 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de Jaume Balaguero et Paco Plaza avec Jonathan D. Mellor, Óscar Zafra, Ariel Casas

    Les répliques de merde 1

    Prenons un film de zombies qui auraient pu se laisser suivre si les scénaristes ne s'étaient pas mis en tête de faire parler les zombies pour qu'ils se fassent interroger par une caricature de prêtre

    exemple de réplique à chier
    - où te cache tu Satan?
    - DANS LA CHATTE A TA MERE!
  • Bande-annonce

    Transformers : L'Âge de l'extinction (2014)

    Transformers : Age of Extinction

    2 h 45 min. Sortie : . Action, science-fiction et thriller.

    Film de Michael Bay avec Mark Wahlberg, Nicola Peltz, Jack Reynor

    Les répliques de merde 2

    - Vous n'avez pas le droit d'entrer, vous n'avez pas de mandat!
    - (le mec retire ses lunettes) Mon mandat c'est mon visage!

    Du grand texte encore
  • Bande-annonce

    Des serpents dans l'avion (2006)

    Snakes on a Plane

    1 h 41 min. Sortie : . Action et thriller.

    Film de David R. Ellis avec Samuel L. Jackson, Julianna Margulies, Nathan Phillips

    Il y a des putains de serpents dans ce putain d'avion!

    Merci captain obvious, cette réplique qui reste dans les annales de la honte du texte de cinéma
  • Bande-annonce

    The Amazing Spider-Man : Le Destin d'un héros (2014)

    The Amazing Spider-Man 2

    2 h 22 min. Sortie : . Action, aventure et fantastique.

    Film de Marc Webb avec Andrew Garfield, Emma Stone, Jamie Foxx

    Exemple de mauvaise réplique 4
    Electro en prison: "je vais créer un monde sans électricité, un monde sans Spidermaaaaannnn!"
    Merci méchant nanard pour ton intervention
  • Bande-annonce

    L'Exorciste (1973)

    The Exorcist

    2 h 02 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de William Friedkin avec Ellen Burstyn, Linda Blair, Jason Miller

    Les créatures démoniaques qui jurent à tout va et se comportent comme des trisomiques

    Parce que dans un film dès que quelqu'un est possédé par le Diable ou ses consorts, le démon n'a rien de mieux à foutre que de parler en latin, faire le pont dans les escalier, insulter tout le monde et se mutiler sans raison. Faire des trucs démoniaques juste pour effrayer les vieux superstitieux c'est bien, mais écrire de vrais textes sur de vraies créatures effrayantes ce serait mieux non?

    Suggestion: pourquoi fait-on encore des films sur la possession de nos jours alors qu'ils ne se basent que sur des superstitions et du too much et ne pas plutôt écrire à la place n'importe quel autre genre de script mettant en scène des menaces plus crédibles?
  • Bande-annonce

    American Pie (1999)

    1 h 35 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Paul Weitz et Chris Weitz avec Jason Biggs, Chris Klein, Thomas Ian Nicholas

    Les jeunes ne se définissent que par un une ligne de conduite: sexe, alcool, fêtes

    Reconnaissez que c'est quand même facile, on se farcit exactement le même genre de personnages dans tout les films américains, prenez un film d'horreur ou un film comique et vous pourrez aisément inverser les castings à l'infini sans qu'on n'y voit aucun changement. Faute à cet archétype insupportable de l'ado qui fait n'importe quoi, on ne s'attache rarement aux personnages, qu'ils vivent ou qu'ils meurent nous désintéresse complètement. Il faut dire que chez Hollywood l'adolescence et la jeunesse sont bien trop caricaturales pour interpeller vraiment le public