Y'a un type, il matte plein d'animés, mais il n'y connaît rien.

Avatar Maxime SweatGuy Liste de

639 séries

par Maxime SweatGuy

Quand j'étais au collège, j'ai regardé mon premier animé. J'ai trouvé ça cool mais je n'en ai clairement pas fait une passion. Puis du haut de mes 20 ans, un de ces fameux jours ou je m'ennuyais profondément à vadrouiller entre Steam, facebook et DTC, j'ai eu la bonne idée de me rematter les vieux mangas que j'adorais. BAM! Déclic, c'est comme si une nouvelle flamme s'était allumé en moi et j'ai fini par me trouver une nouvelle passion. Devenu dingue de cette culture j'essaie tant bien que mal d'approfondir mes connaissances et de donner mon avis. Mais bon, le truc, c'est que je n'y connais quasiment rien !

Ici se trouvent tout les animés que j'ai vu, que je vois ou que j'ai envie de voir. Avec en bonus ma petite remarque/critique sur le sujet.

Bisous !

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • Touhai Densetsu Akagi: Yami ni Maiorita Tensai (2005)

    Mahjong Legend Akagi: The Genius Who Descended Into the Darkness

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Drame, sport, animation et thriller.

    Anime de Nobuyuki Fukumoto et Yûzô Satô

    Même auteur que Kaiji il me semble. En tout cas c'est le même style graphique et c'est franchement intéressant quoiqu'un peu trop mystérieux à mon goût. Akagi saura vous donner envie de jouer au Mah-jong, vous expliquera les règles et en tant que digne père de Kaiji, il saura vous montrer quelques petites techniques de triche et de mindgame assez bien élaborées !
  • Gyakkyou Burai Kaiji: Ultimate Survivor (2007)

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Thriller et seinen.

    Anime de Yûzô Satô et Nobuyuki Fukumoto

    Kaiji va vous enfoncer dans le gouffre des jeux d'argents, et vous allez finir par entrer dans sa folie et son besoin de réussite. Très intelligent, très stratégique et très sympa !
  • Bande-annonce

    Beyond The Boundary (2013)

    Kyoukai no Kanata

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Fantastique, animation et action.

    Anime de Kyoto Animation et Taichi Ishidate avec Chihara Minori, Tatsuhisa Suzuki, Taneda Risa

    Le chara-design est très joli et je remercie l'animé de nous épargner au niveau du fan-service, la série ayant un fort potentiel dans ce domaine. Pour rester sur l'aspect graphique, la réal, les fx et le dessin sont extrêmement soignés et tape a l’œil.

    L'histoire n'est pas très originale et beaucoup d'éléments de l'univers sont présent sans vraiment d'explications mais l'oeuvre reste très humble a ce niveau.

    Le véritable soucis que j'ai eu avec Kyoukai no Kanata, c'est son rythme totalement irrégulier et son dynamisme aux fraises ce qui rend certains rebondissements totalement anecdotiques, alors que certaines scènes de drame sont super touchantes. Un certain manque de cohérence donc, dans le montage de la série.
  • Black Lagoon : Roberta's Blood Trail (2010)

    33 min. Première diffusion : . 1 saison. Action et animation.

    Anime de Sunao Katabuchi avec Megumi Toyoguchi, Daisuke Namikawa, Tsutomu Isobe

    Saison un peu différente des deux premières, découpée en quelques OAV seulement. J'ai été un peu déçu, les personnages de Benny et Dutch n'ayant toujours pas été étoffés plus que ça et le personnage de Rock qui prend une tournure louche. Bref toujours une bonne série, mais on reste sur la fin avec un sentiment de trop peu.
  • Bande-annonce

    Bakemonogatari (2009)

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation, romance, seinen, arts martiaux et action.

    Anime de Watanabe Akio, Nishio Ishin, Tatsuya Oishi avec Yui Horie, Kamiya Hiroshi, Emiri Katou

    *Voir critique

    Revu, la note diffère lorsque l'on connait bien l'univers. 7 pour une découverte, mais 9 pour un revisionnage.

    Le théorème ci-dessus fonctionne avec tout les opus de la série.
  • Bande-annonce

    Nisemonogatari (2012)

    23 min. Première diffusion : . 1 saison. Fantastique, comédie et animation.

    Anime de Tomoyuki Itamura, Akiyuki Shinbo et Nishio Ishin avec Yui Horie, Eri Kitamura, Kamiya Hiroshi

    Tout aussi bien que Bakemonogatari, attention cependant au florilèges d'allusions sexuelles qui ont tendance à être un tout petit peu trop présentes. L'histoire est un peu plus intéressante, se basant sur les sœur d'Araragi. Le dessin et l'animation sont toujours aussi bons, voir mieux !
    Du coup c'est Bakemonogatari avec une histoire un peu mieux mais un peu trop de sexe.
  • Excel Saga (1999)

    Heppoko Jikken Animation Excel Saga

    30 min. Première diffusion : . Action, science-fiction, fantasy, seinen et comédie.

    Anime de Kōshi Rikudō et Shinichi Watanabe avec Pascale Chemin, Olivia Dutron, Cyril Monge

    What the fuckin fuckidy double fuckinder in the funky fuck ?

    Excel Saga, c'est l'auto-dérision et la parodie à l'état pur. Koshi Rikdo lui a même donner le genre "Animation experimentale". Si vous voulez vous taper de bonnes barres, je vous conseille chaudement cet animé aux allures tordues, excentriques et imprévisibles.
  • Bande-annonce

    Kokkoku: Moment by Moment (2018)

    25 min. Première diffusion : . Thriller, drame et animation.

    Anime de Yoshimitsu Ohashi et Seita Horio

    Manquerais pas quelques morceaux ?

    Kokkoku c'est un univers avec un super potentiel, une intrigue très originale et ces deux aspects se soutiennent et s'apportent l'un à l'autre magistralement bien. Ajoutez à ça des chara-design soignés aux personnalités intéressantes , une esthétique qui offre un bon cachet à la série, un opening incroyable, une ost qui colle très bien au projet et vous partez sur un postulat de départ génialissime.

    SAUF QUE, y'a de véritables trous dans l'histoire, dès éléments scénaristiques qui ne nous sont pas donnés. La plupart des personnage ont la maladie du "Je décide de faire ça, parce que sinon le scénario va bloquer" . D'autres on des informations ou des outils dont le public n'as même pas connaissance (Je pense notamment au dernier épisode). Je n'ai pas lu le manga d'origine, mais en tout cas il s'agît d'une adaptation et on dirait que le format 12 épisodes à été imposé au studio et qu'il à fallu tout compacter à l'intérieur : Finalement, ça à raclé sur les bords et il reste une partie du contenu à l'extérieur du contenant.
  • Bande-annonce

    Ano Hi Mita Hana no Namae o Bokutachi wa Mada Shiranai (2011)

    20 min. Première diffusion : . Animation et drame.

    Anime de Tatsuyuki Nagai avec Ai Kayano, Miyu Irino, Haruka Tomatsu

    Une jolie façon de réfléchir sur le deuil et les différentes façons de réagir, de relativiser face à la mort d'un proche. L'animation est fluide mais pas très jolie ni vraiment originale, le rythme est assez lent, et j'ai pas eu l'impression que tout les épisodes soient vraiment utiles. Ça à le mérite d'être assez poétique, mais si je lui ai mis 7, c'est surtout pour son dernier épisode, qui lui, est grandiose et qui suffit pour moi à évacuer la plupart des défauts de l'animé. Même si il faut se farcir les 10 premiers épisodes d'avant pour ressentir quelque chose.
  • Bande-annonce

    Himouto! Umaru-chan R (2017)

    干物妹! うまるちゃん R

    24 min. Première diffusion : octobre 2017. Animation et comédie.

    Anime de Doga Kobo

    Plutôt surpris par cette seconde saison que j'ai démarré avec quelques à priori. Un humour beaucoup mieux dosé et maîtrisé, qui laisse d'avantage d'espace à l'évolution des protagonistes et rend certains moments plutôt touchants. On ne nous bassine plus toutes les 3 secondes avec "Ouaw c'est une fille parfaite et en fait c'est une grosse nerd". La réal et l'animation sont également plus soignées et plus personnelles. Je suis très content de voir que la série à corrigé sa plus grosse erreur : être plat.

    Du coup si y'a une saison 3, ce sera avec plaisir !
  • Bande-annonce

    Pop Team Epic (2018)

    Poputepipikku

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Comédie et animation.

    Anime de Aoi Umeki et Jun Aoki avec Akira Kamiya, Tesshō Genda, Satomi Sato

    Une sacrée expérience de l'absurde jusqu'auboutiste dans son objectif (Peut-être un peu trop ?)

    PS: Attention, série bourrée de milliards de références à la pop culture.
  • March Comes in Like a Lion (2016)

    Sangatsu no Lion

    25 min. Première diffusion : . 2 saisons. Comédie, drame et animation.

    Anime de Kenjirō Okada, Naoyuki Asano et Akiyuki Shinbo

    L'esthétique de Shinbo ne me laisse jamais indemne, la série est particulièrement touchante, mais brasse trop de sujets à mon goût. En clair, les scènes dramatiques m'ont énormément plu, les personnages sont très attachants et j'ai hâte de voir la suite, l'évolution de Kyoko, Rei et des trois soeurs. Malheureusement, le reste m'ennuyait un peu, tout ce qui parlait de shogi ne m'a pas captivé comme l'a fait Akagi avec le Mahjong.
  • Blue Spring Ride (2014)

    Ao Haru Ride

    25 min. Première diffusion : . Romance, comédie, drame et animation.

    Anime

  • My Teen Romantic Comedy SNAFU (2013)

    Yahari Ore no Seishun LoveCome wa Machigatte Iru.

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Comédie, romance et seinen.

    Anime de Ai Yoshimura

    Série dont j'apprécie beaucoup le chara-design et le dessin en général, mais ce qui m'as vraiment retenu, c'est la bienveillance et le soin apporté au sujet traité (qui s'appuie beaucoup sur les difficulté de communications entre humains et les comportement légèrement marginaux qu'elles peuvent engendrer) Moi qui me considère faisant partie de ce type de public, je suis très satisfait de voir une oeuvre qui défend ma façon d'être et de penser plutôt que de me demander de changer.

    Dans un cadre plus général, c'est un slice of life un peu satirique, mais qui se plie quand même assez facilement aux codes du genre. C'est pourquoi j'ai peu apprécié les scènes stéréotypées de ce genre qui ne me semblent pas vraiment apporter d'intérêt, par contre j'ai été agréablement surpris par la construction des relations entre les personnages ainsi que les retranscriptions des sentiments durant les scènes "dramatiques".

    Bref lorsque l'animé traite son propos, il est très bon et également très drôle. Cependant il à tendance à vouloir trop ressembler au type d'oeuvre qu'il est censé critiquer ce qui peut ennuyer ceux qui s'attendent à regarder une oeuvre subversive.

    Allez, direction la saison 2 !
  • Air (2005)

    25 min. Première diffusion : . Animation, drame, comédie et fantastique.

    Anime de Pony Canyon, VISUAL ART'S, Studio KEY

    *Voir critique
  • Bande-annonce

    Brynhildr in the Darkness (2014)

    Gokukoku no Brynhildr

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Science fiction, seinen, fantastique, horreur et drame.

    Anime de Ren Imaizumi

    *Voir critique
  • Bande-annonce

    Nekomonogatari (Kuro) (2012)

    Nekomonogatari - Kuro -

    29 min. Première diffusion : . Drame, comédie, animation, romance et fantastique.

    Anime de Tomoyuki Itamura, Akiyuki Shinbo et Nishio Ishin avec Yui Horie, Hiroshi Kamiya, Eri Kitamura

    Pré-quel intéressant de Bakemonogatari. Encore une fois, j'adore l'esthétique décalée des studios shafts, et je n'ai rien à dire de plus sur cette portion de la série que pour sa suite.
  • Hanamonogatari (2014)

    Hanamonogatari: Suruga Devil

    25 min. Première diffusion : . Comédie, action, animation et fantastique.

    Anime de Tomoyuki Itamura et Akiyuki Shinbo avec Miyuki Sawashiro, Kana Asumi, Kamiya Hiroshi

    Un monogatari classique en somme. J'ai trouvé certains dialogues un peu longuets, et je trouve ça un peu décevant juste après "second season". Heureusement qu'Araragi revient pour relever le truc et puis Kanbaru reste un perso intéressant. Néanmoins 5 épisodes, c'était presque un de trop.
  • Bande-annonce

    Elfen Lied (2004)

    Erufen rîto

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Drame, romance, seinen, comédie et action.

    Anime de Lynn Okamoto

    Magnifique et Horrible, Elfen lied est un Seinen que je ne conseille pas a tout le monde, plusieurs thèmes violents sont abordés, tels que la pédophilie, le viol, et autres boucheries, humaines ou non. Elfen lied c'est la haine et le mépris qu'une personne seule peut ressentir face à l'affreux monde qui l'entoure. L'histoire est sincère et touchante.

    Attention, Je vous suggère de ne pas toucher à la VF. C'est une immondice sans nom.
  • Bande-annonce

    Kanon (2006)

    25 min. Première diffusion : . Romance, animation, drame et fantastique.

    Anime de Studio KEY et Tatsuya Ishihara

    Un peu déçu, je n'ai pas eu cette explosion sentimentale que m'a donné Ushio dans Clannad, Néanmoins, c'était un excellent moment, et les studios Key n'ont pas maché leur travail. Je regrette seulement d'avoir commencé par Clannad.
  • Minami-Ke (2007)

    25 min. Première diffusion : . 4 saisons. Comédie et animation.

    Anime de Oota Masahiko

    Encore un animé sous formes de "sketch" dans le style de Nichijou ou de Lucky star. Ici on suit la vie des trois soeurs Minami. Une vie bien routinière ou la personnalité absolument différente de chacune à tendance à créer des situations absolument absurdes et amusante. J'adore le dessin, je suis vraiment fan du chara-design et de l'animation. L'humour absurde c'est mon trip et la, on nage en plein dedans. C'est pas du niveau de Nichijou mais ça reste un très bon moment et de bonne barres de rire.
  • Bande-annonce

    No Game No Life (2014)

    Nōgēmu Nōraifu

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Fantastique, comédie, animation, action et aventure.

    Anime de Atsuko Ishizuka avec Yoko Hikasa, Ai Kayano et Yoshitsugu Matsuoka

    Un chef d'oeuvre en termes d'esthétique, flashy et osé. No game No life nous transporte dans un monde particulièrement travaillé, MadHouse ne se fout vraiment pas de vous à ce niveau !
    Pour l'histoire c'est relativement original et pas plus poussé que ça, mais ça reste véritablement divertissant, et malgré les incohérences scénaristiques (en particulier sur les 10règles de bases) les stratégies établies sur chaques jeux valent le détour : originales et fun.

    Pour ma part je le note très haut, mais c'est surtout son esthétique et son character design qui m'a bluffé. La série reste néanmoins très plaisante à regarder, sans prises de têtes.
  • Bande-annonce

    Parasyte (2014)

    Kiseijuu: Sei no Kakuritsu

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Action, romance, drame, science-fiction et Épouvante-horreur.

    Anime de Kenichi Shimizu avec Nobunaga Shimazaki, Aya Hirano, Atsuko Tanaka (1)

    Parasite lance dans une réflexion très intéressante sur façon de penser égoïste et très subjective de l'être humain. J'ai fini par me poser pas mal de questions, mais ça à mis un peu de temps à venir. Cependant, le dessin à beau être sympa, l'animation est ultra-saccadée et la réalisation passe parfois du coq à l'âne sans véritable transitions, ce qui rend les épisodes un peu brouillons. L'OST n'est pas transcendante mais certains thèmes sont quand même agréable à l'écoute.
  • Death Parade (2015)

    25 min. Première diffusion : . Épouvante-horreur, drame et animation.

    Anime de Yuzuru Tachikawa

    Death Parade va tenter de nous faire vivre divers moments de drama, ainsi qu'une intrigue autour de deux personnages qui traitera du rapport à l'humanité et de différentes façons de mourir. Bien entendu tout ceci dans une ambiance qui s'y prête très bien: qu'est ce qu'il y a après la mort ?

    Les personnages sont intéressants mais peu attachants, certains ne sont même que des personnages fonction. Personnellement je n'ai vraiment été touché que par l'histoire de la protagoniste principale que j'ai trouvé foutrement bien ficelée dans un drama très touchant. Je me suis senti assez passif quant au reste, mais j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup d'originalité dans la forme. C'est très joli et la musique est vraiment très bonne (j'ai senti quelques influences Kajiuresques qui ne m'ont pas déplu)
  • Spice and Wolf (2008)

    Ookami to Koushinryo

    24 min. Première diffusion : . 1 saison. Aventure, historique, seinen, romance et action.

    Anime de Brain`s Base et Takeo Takahashi avec Ami Koshimizu, Jun Fukuyama, Kaori Nazuka

    Ca m'as pris pas mal de temps pour accrocher à cet univers. Cependant, c'est une histoire solide avec des personnages particulièrement intéressants, c'est sobre et curieux, c'est agréable et appliqué. L'ambiance est très travaillée, que ce soit l'univers ou la musique qui sont tous deux très riches et qui nous donnent une véritable impression de voyage. Malgré tout, ce rapport à l'argent me dérange beaucoup vis-à-vis de Lawrence ce qui à créée un certain fossé entre lui et moi. A plusieurs moments j'ai eu une sacrée envie de le frapper. Heureusement au fil de la seconde saison, sa personnalité devient plus tendre et moins vénale grâce à Horo, ce qui fait que j'ai préféré Spice & Wolf 2 qui offre également un drama plus profond et plus fort.

    Peut-être en ai-je attendu trop ? J'ai été un peu déçu même si ça ne m’embêterais pas de refaire un tour, j'attendrais d'ailleurs une éventuelle saison 3 qui pourrait peut-être, selon son tournant, faire rentrer la série dans mes gros coups de coeur.
  • Bande-annonce

    Assassination Classroom (2015)

    Ansatsu Kyoushitsu

    24 min. Première diffusion : . 2 saisons. Animation, action, comédie et shōnen.

    Anime de Seiji Kishi

    J'ai un peu rebuté sur le premier épisode puis la suite est passée comme une lettre à la poste. Si on oublie les débilités scénaristiques, et les faux enjeux de la fin, on a quand même droit à un truc dynamique, divertissant et jamais redondant. J'ai passé un bon moment et en plus l'animation et le dessin sont de très bonne qualité. J'attend même la saison 2 pour connaître le véritable dénouement de l'histoire qui finalement tient le spectateur en haleine.
  • Bande-annonce

    Tasogare Otome x Amnesia (2012)

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Fantasy, romance, animation et comédie.

    Anime de Maybe avec Yumi Hara, Eri Kitamura, Tsubasa Yonaga

    *Voir critique
  • Bande-annonce

    One-Punch Man (2015)

    Wanpanman

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Science-fiction, comédie, animation et action.

    Anime de Madhouse, Shingo Natsume, ONE

    Enfin terminé. Il m'en a fallu du temps pour me mettre dedans. J'vais pas épiloguer pendant une heure, le titre parle de lui-même. Cependant je comprend pas la hype qu'il peut y avoir autour de cet animé. Je l'ai trouvé très fun mais cela reste très court et très survolé. M'enfin le dessin est superbe, la réal également, bref c'est un bon animé que je conseille, mais je sais pas, One Punch Man ne m'a pas plus transcendé que ça.
  • Kemonozume (2006)

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation.

    Anime de Masaaki Yuasa et Madhouse

    De part son dessin, son ambiance et son univers, tous aussi originaux que réussis, Kemonozume se distingue largement des oeuvres classique de la japanimation et semble à mon sens, être un animé à voir absolument. Cependant, j'ai trouvé plusieurs passages de l'histoire plutôt fades et on dirait vraiment que la construction scénaristique est soit peu maitrisée, soit laissée libre au gré de la série elle-même. C'est pourquoi j'ai l'impression d'avoir survolé l'histoire, comme si il manquait des pages dans un bouquin.
  • Entre elle et lui (1998)

    Kareshi Kanojo no Jijou

    25 min. Première diffusion : . Animation, drame et comédie.

    Anime de Kazuya Tsurumaki, Gainax, J.C. Staff

    Défi réussi pour Gainax, faire un shojo de bonne facture !

    Kare Kano, c'est plein d'humour, et plein d'amour. Disons que la série soumet des questions intéressantes dans le cadre d'une relation amoureuse, comme la remise en question de sa propre personnalité ou comment trouver la limite entre l'amour et la dépendance. J'aime beaucoup ce dessin simple, dans une réalisation ultra rythmée, dynamique. Ca donne un vrai charme à l'oeuvre.

    Par contre il à deux gros défauts, notamment la fin, qui n'existe pas vraiment, et les milliards de résumé + épisodes flashbacks inutiles.