confit de cinéma

Avatar gars marrant Liste de

74 films

par gars marrant

déconfinement par l'image

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Bande-annonce

    Arrietty - Le Petit monde des Chapardeurs (2010)

    Karigurashi no Arrietty

    1 h 34 min. Sortie : . Animation, aventure et fantastique.

    Long-métrage d'animation de Hiromasa Yonebayashi avec Mirai Shida, Ryūnosuke Kamiki, Keiko Takeshita

    Je suis passé à côté de l'intérêt du film, s'il y en a un... Ok c'est joli, et assez maîtrisé dans les scènes de tension, mais au final pour quoi faire ?
  • Bande-annonce

    Les Contes de Terremer (2006)

    Gedo senki

    1 h 55 min. Sortie : . Animation, aventure et fantasy.

    Long-métrage d'animation de Goro Miyazaki avec Armelle Gallaud, Georges Claisse, Boris Rehlinger

    Il n'y a pas de projet honnête là. On dirait qu'on a laissé l'équipe du studio sous la direction d'un gosse qui aurait vu du Miyazaki père en somnolant.
    (Revisionnage)
  • Bande-annonce

    The Lobster (2015)

    1 h 58 min. Sortie : . Comédie dramatique, romance, science-fiction et thriller.

    Film de Yórgos Lánthimos avec Colin Farrell, Rachel Weisz, John C. Reilly

    Léa Seydoux me met plus mal à l'aise que les dialogues conçus pour ça.
    Sinon, à part ça, pas grand chose à retenir. Visuellement, ça bave. Intellectuellement, ça vous prend par la tête. Et puis, cette musique qui tourne c'est vraiment pas une bonne idée non plus.
    La narration par voix-off qui raconte ce qu'il est en train de se passer à l'image, ça aurait pu avoir son effet, s'il y avait un but. Au lieu de ça, on a l'impression d'une trouvaille d'étudiant en cinéma.
  • Bande-annonce

    Je peux entendre l'océan (1993)

    Umi ga kikoeru

    1 h 12 min. Sortie : . Animation, drame et romance.

    Long-métrage d'animation de Tomomi Mochizuki avec Nobuo Tobita, Toshihiko Seki, Yoko Sakamoto

    C'est pas dégueulasse, si on omet l'omniprésence de la musique.
    Il n'y a pas grand chose à retenir du film malheureusement, à part une certaine nostalgie bien installée.
  • Bande-annonce

    Tunnel (2016)

    Teoneol

    2 h 06 min. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de Kim Sung-Hoon avec Ha Jung-Woo, Bae Doo-Na, Oh Dal-Su

    C'est horrible, on dirait Netflix.
  • Games Gamblers Play (1974)

    Gwai maa seung sing

    1 h 47 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Michael Hui avec Michael Hui, Samuel Hui, Ricky Hui

    Un regard ancré dans le réel sur la société hongkongaise. Très sérieux.
  • Le Galopin (1929)

    Tokkan kozō

    14 min. Sortie : . Comédie et muet.

    Court-métrage de Yasujirō Ozu avec Tatsuo Saitô, Tomio Aoki et Takeshi Sakamoto

    Marrant, sans très plus.
  • Bande-annonce

    La Main au collet (1955)

    To Catch a Thief

    1 h 46 min. Sortie : . Romance et thriller.

    Film de Alfred Hitchcock avec Cary Grant, Grace Kelly, Jessie Royce Landis

    J'ai beaucoup ri aux dialogues et à la tête de Cary Grant. J'ignore si c'est voulu, mais merci.
  • Bande-annonce

    Les Vacances de M. Hulot (1953)

    1 h 27 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Jacques Tati avec Jacques Tati, Louis Perrault, André Dubois

    LMAO les blagounettes
  • Les Femmes de la nuit (1948)

    Yoru no Onnatachi

    1 h 13 min. Sortie : . Drame.

    Film de Kenji Mizoguchi avec Kinuyo Tanaka, Sanae Takasugi, Tomie Tsunoda

    Un peu à part, si ce n'est beaucoup, dans l'oeuvre de Kenji.
  • Il était un père (1942)

    Chichi ariki

    1 h 26 min. Sortie : . Drame.

    Film de Yasujirō Ozu avec Takeshi Sakamoto, Mitsuko Mito, Masayoshi Otsuka

    Un peu à part, le film est très centré sur la relation père-fils dans ce qu'elle a de "précieuse" je dirais. La préoccupation d'Ozu de peindre la famille est bel et bien toujours là, mais je trouve l'angle sensiblement différent, en ce que la narration ne se heurte jamais qu'à un même problème tout le long du film (là où d'habitude s'enchevêtrent des constats multiples) : le travail de l'un et de l'autre empêche la vie commune.
    Sa plus grande force est sa simplicité, toujours accompagnée de compositions photographiques de la plus grande précision.
  • Récit d'un propriétaire (1947)

    Nagaya shinshiroku

    1 h 12 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Yasujirō Ozu avec Chôko Iida, Hôhi Aoki, Eitarô Ozawa

    C'est un très beau film d'après-guerre, dirigé par un regard optimiste sur des situations dramatiques.
  • Gabbeh (1996)

    1 h 15 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Mohsen Makhmalbaf avec Shaghayegh Djodat, Hossein Moharamai, Rogheih Moharami

    Film esthétiquement intéressant et assez chiant. Ses principales qualités sont sa recherche esthétique qui lui donne des moments de pause gracieux, et ses couleurs, qui d'ailleurs sont un sujet de dialogues du film (entre les compositions de paysages et les tapis). Malheureusement, le truc souffre de deux défauts très pénibles : une omniprésence de dialogues pseudo-paraboliques d'une part, et des idées de mise en scène trop réfléchies et mal amenées, souvent trop appuyées ; tout ça fait scolaire. Le style oriental en surface permet à l'oeuvre d'obtenir la caution des critiques de Cannes qui sont finalement bien brossés dans le sens du poil : on est davantage devant un mélange surréaliste de la Montagne sacrée et des Chevaux de feu maladroit et difficile à digérer malgré la courte durée du métrage. Je suis tenté de n'en retenir que le bon : les plans larges de paysage et le bleu profond porté par la "protagoniste" tout le long du film. Être peintre paie plus qu'être écrivain.
  • Bande-annonce

    Miraï, ma petite soeur (2018)

    Mirai no Mirai

    1 h 38 min. Sortie : . Animation, drame et fantastique.

    Long-métrage d'animation de Mamoru Hosoda avec Moka Kamishiraishi, Haru Kuroki, Gen Hoshino

    Comme d'habitude chez Hosoda, ça me met mal à l'aise. J'ai l'impression qu'il cherche à tout prix une certaine émotion et qu'il n'y arrive jamais, faute d'adresse et de talent.
  • Histoire d'herbes flottantes (1934)

    Ukikusa Monogatari

    1 h 26 min. Sortie : . Drame.

    Film de Yasujirō Ozu avec Takeshi Sakamoto, Chôko Iida, Kôji Mitsui

    (grand film)
  • La Légende du grand judo (1943)

    Sugata Sanshirô

    1 h 19 min. Sortie : . Action, aventure et drame.

    Film de Akira Kurosawa avec Denjirô Ôkôchi, Susumu Fujita, Yukiko Todoroki

    Le bon : la fougue de la jeunesse.
    Le mauvais : les prémisses de la "maturité".
  • La Marche de Tokyo (1929)

    Tôkyô kôshinkyoku

    25 min. Sortie : . Drame.

    Court-métrage de Kenji Mizoguchi avec Shizue Natsukawa, Takako Irie, Isamu Kosugi

    Faut pas faire de film si on n'a pas l'argent :c
  • Le Fils unique (1936)

    Hitori musuko

    1 h 27 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Yasujirō Ozu avec Chôko Iida, Shin'ichi Himori, Masao Hayama

  • Une auberge à Tokyo (1935)

    Tôkyô no yado

    1 h 20 min. Sortie : . Muet et drame.

    Film de Yasujirô Ozu avec Takeshi Sakamoto, Yoshiko Okada, Chôko Iida

  • Femme de Tokyo (1933)

    Tokyo no onna

    47 min. Sortie : . Muet et drame.

    Film de Yasujirô Ozu avec Yoshiko Okada, Ureo Egawa, Kinuyo Tanaka

  • Bande-annonce

    La Danse du lion (1936)

    Kagamijishi

    24 min. Sortie : .

    Court-métrage de Yasujirō Ozu avec Onoe Kikugoro IV

    Un peu naze et impersonnel.
  • La Fabrique de l'homme occidental

    1 h 15 min.

    Documentaire de Gerald Caillat

    "La fabrique de l'homme occidental sépare le corps et l'esprit, le somatique et le psychique. Alors ont eu lieu les prodiges ; la biologie et la médecine industrielles : l'individu mis à nu. Mais quel miroir fait écran contre l’abîme ? Il y a eu Dieu, il y a maintenant la science qui dit à l'homme ce qu'est son corps et ce qu'il faut penser de la pensée. Ainsi la science est l'héritière des dogmes de l'occident : elle étend son pouvoir à la maîtrise de la détresse. Elle explique à l'homme ce qu'il vit. Et derrière la propagande de la course à la vie revient l'espoir de ne pas mourir."
  • L'Épée de Bijomaru (1945)

    Meitô bijomaru

    1 h 05 min. Sortie : . Comédie dramatique et drame.

    Film de Kenji Mizoguchi avec Isuzu Yamada, Eijirô Yanagi, Ichijirô Oya

    Ca va, c'est mignon malgré le climat de censure qui se voit un peu.
  • Les Baliseurs du désert (1984)

    El-haimoune

    1 h 35 min. Sortie : 1984. Drame et fantastique.

    Film de Nacer Khemir avec Noureddine Kasbaoui, Abdeladhim Abdelhak, Hédi Daoud

    Cinéma symbolique, image porteuse de sens, mais pas de lourdeur. Au cinéma ce que le Jardin de roses est à la littérature, l'impact culturel en moins.
  • Bande-annonce

    La strada (1954)

    1 h 48 min. Sortie : . Drame et road movie.

    Film de Federico Fellini avec Anthony Quinn, Giulietta Masina, Richard Basehart

  • Les métamorphoses du paysage (1964)

    22 min. Sortie : 1964. Expérimental.

    Court-métrage de Eric Rohmer

  • Oyuki la vierge (1935)

    Maria no Oyuki

    1 h 15 min. Sortie : . Guerre et drame.

    Film de Kenji Mizoguchi avec Isuzu Yamada, Komako Hara, Daijirô Natsukawa

  • Bande-annonce

    Sabrina (1954)

    1 h 53 min. Sortie : . Comédie, drame et romance.

    Film de Billy Wilder avec Humphrey Bogart, Audrey Hepburn, William Holden

  • Bande-annonce

    Sérénade à trois (1933)

    Design for Living

    1 h 31 min. Sortie : . Comédie romantique.

    Film de Ernst Lubitsch avec Fredric March, Gary Cooper, Miriam Hopkins

  • L'Homme qui en savait trop (1934)

    The Man Who Knew Too Much

    1 h 15 min. Sortie : . Policier.

    Film de Alfred Hitchcock avec Leslie Banks, Edna Best, Peter Lorre