👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Des critiques négatives de livres devenus (mondialement) célèbres...

Les plus célèbres critiques négatives de livres devenus (mondialement) célèbres.

Merci aux contributeurs : @Tidwald (x2), @Templar, @Jean-Jean Mignon, @CorentinBr, @ukhbar, @zardu, @DogtorWoof, @Bnprt

Liste de

37 livres

créee il y a plus de 8 ans

 · 

modifiée il y a plus d’un an

Les Fleurs du mal
8.2

Les Fleurs du mal (1857)

Sortie : 25 juin 1857. Poésie

livre de Charles Baudelaire

zoooran a mis 8/10.

Résumé : Une oeuvre sous forme de recueil de poèmes divisé en six parties : Spleen et idéal, Tableaux parisiens, le Vin, les Fleurs du mal, Révolte et la Mort.

Annotation :

"D'ici un siècle, l'histoire de la littérature française ne mentionnera cette oeuvre que comme une simple curiosité." - Émile Zola.

Gatsby le magnifique
7.5

Gatsby le magnifique (1925)

(traduction Philippe Jaworski)

The Great Gatsby

Sortie : 2012 (France). Roman

livre de F. Scott Fitzgerald

Résumé : Nick Carraway, la trentaine, se rend à New York pour travailler dans la finance. Par hasard, il trouve à louer une petite bicoque à Long Island.

Annotation :

"Ce qui n'a jamais été vivant a évidemment du mal à continuer à vivre. Ce sera donc le livre d'une seule saison..." - New York Herald Tribune.

Pour qui sonne le glas
7.7

Pour qui sonne le glas (1940)

For Whom the Bell Tolls

Sortie : 1940 (France). Roman

livre de Ernest Hemingway

Résumé : Un jeune professeur américain, Robert Jordan, engagé dans les Brigades internationales, est envoyé en Castille pour faire sauter un pont.

Annotation :

"Cet ouvrage nous donne, non pas du plaisir, mais une douleur croissante..." - Catholic World.

La Communauté de l'Anneau – Le Seigneur des anneaux, tome 1
8.3

La Communauté de l'Anneau – Le Seigneur des anneaux, tome 1 (1954)

(traduction Francis Ledoux)

The Lord of The Rings: The Fellowship of the Ring

Sortie : 1972 (France). Roman, Fantasy

livre de J.R.R. Tolkien

Résumé : Dans la Comté, les Hobbits vivaient en paix... jusqu'au jour fatal où l'un d'entre eux entra en possession de l'Anneau Unique aux immenses pouvoirs.

Annotation :

Merci à @Tidwald

" Oo, THOSE AWFUL ORCS !" (ces orques horribles) - Edmund Wilson, The Nation.
Critique complète :
http://www.jrrvf.com/sda/critiques/The_Nation.html

Le Meilleur des mondes
7.7

Le Meilleur des mondes (1931)

Brave New World

Sortie : 1931. Roman, Science-fiction

livre de Aldous Huxley

Résumé : Aldous Huxley imagine une société qui utiliserait la génétique et le clonage pour le conditionnement et le contrôle des individus.

Annotation :

"Une oeuvre de propagande lugubre et indigeste." - New York Herald Tribune.

Hamlet
8.2

Hamlet (1603)

(traduction Jean-Michel Déprats)

The Tragedy of Hamlet, Prince of Denmark

Sortie : 2002 (France). Théâtre

livre de William Shakespeare

Résumé : Peu de temps après la disparition mystérieuse du roi du Danemark, Hamlet vit très mal la montée sur le trône de Claudius, le frère du défunt roi.

Annotation :

"On pourrait croire que cette pièce est l'oeuvre d'un sauvage enivré." - Voltaire.

Sur la route
7.2

Sur la route (1957)

On the Road

Sortie : 1960 (France). Roman

livre de Jack Kerouac

Résumé : Le roman raconte les aventures de l'auteur et d'un compagnon de route, Dean Moriarty. On y croise plusieurs personnages fascinants.

Annotation :

Merci à @CorentinBr

"That's not writing, that's typing." - Truman Capote.
"Ce n'est pas de l'écriture, c'est de la dactylo."

Jack Kerouac manque "de discipline, d'intelligence, d'honnêteté et d'un sens du roman; son rythme est erratique, son sens des personnages inexistant; il est aussi prétentieux qu'une pute de luxe et aussi sentimental qu'une sucette." - Norman Mailer.

Madame Bovary
7.1

Madame Bovary (1857)

Sortie : 1857 (France). Roman

livre de Gustave Flaubert

zoooran a mis 5/10.

Résumé : C'est l'histoire d'une femme mal mariée, de son époux sans ambition, de ses amants égoïstes et vains, de ses rêves, de ses chimères, de sa mort.

Annotation :

"Monsieur Flaubert n'est pas un écrivain." - Le Figaro

Anna Karénine
8.1

Anna Karénine (1877)

(Traduction Henri Mongault)

Anna Karenina

Sortie : 1936 (France). Roman

livre de Léon Tolstoï

Résumé : En gare de Moscou, deux jeunes gens s'aiment au premier regard. Femme d'un haut fonctionnaire, ornement de la société tsariste de son temps, Anna Karénine éblouit le frivole comte Vronsky par sa grâce, son élégance et sa gaieté. À ce bonheur, à cette passion réciproque porteuse de scandale et de destruction, ils ne résistent pas longtemps. En écho à cette tragédie programmée, on entend toute l'âme d'un peuple et les premiers craquements de l'Empire russe en train de se lézarder.

Annotation :

"De la camelote sentimentale [...] montrez moi une seule page qui contienne une idée." - Le courrier d'Odessa.

Babbitt
7.5

Babbitt (1922)

Sortie : 1922 (France). Roman

livre de Sinclair Lewis

Résumé : Le héros de ce livre, George F. Babbitt, un agent immobilier de renom, vit à Zenith, une petite ville du Midwest. Riche, bavard, il a un avis sur tout et se targue d'être un citoyen modèle. Mais un jour, une terrible angoisse le saisit: cette vie passée à arnaquer la veuve et l'orphelin et à dîner avec des petits bourgeois bien-pensants ne serait-elle pas vaine?

Annotation :

Date de publication : 1922.

"Étant un humoriste, M. Lewis s'efforce vaillamment d'être drôle ; il ne réussit qu'à être stupide." - Boston Evening Transcript

Le Soulier de satin
7.2

Le Soulier de satin (1929)

Sortie : 1929 (France). Théâtre

livre de Paul Claudel

Résumé : Le Soulier de satin occupe une place à part dans l'histoire du théâtre au XXe siècle. Cette pièce, qui a pour scène le globe terrestre tout entier, et qui se passe à l'âge d'or espagnol, rejoue pour nous tous les drames intimes de Claudel, le déchirement que le désir et l'amour apportent dans la chair. Le style, lui, englobe tous les styles, du burlesque au mystique, du tragique au poétique. Tout Claudel s'y est accompli, ouvert, illuminé.

Annotation :

"Heureusement qu'il n'y avait pas la paire !..." - Sacha Guitry.

Le Festin nu
7.1

Le Festin nu (1959)

Naked Lunch

Sortie : 1959 (France). Roman

livre de William S. Burroughs

Résumé : Suite d'épisodes enchevêtrés et disparates où se mêlent hallucinations et métamorphoses, clowneries surréalistes et scènes d'horreur à l'état pur.

Annotation :

"[...] des inepties totales qui ne méritent pas qu'on s'y attarde." - The New Republic.

De sang-froid
8.1

De sang-froid

In Cold Blood

Sortie : 31 août 1966 (France). Roman

livre de Truman Capote

Résumé : En 1959, au Kansas, deux jeunes truands sans mobile apparant assassinent quatre membres de la famille d’un fermier. Un roman policier sociétal et psychologique.

Annotation :

"On peut dire de ce livre, sans risque de se tromper, que ce n'est pas de l'écriture. C'est de la recherche." - Stanley Kauffmann, The New Republic

Une tragédie américaine
8.5

Une tragédie américaine (1925)

An American Tragedy

Sortie : 1925.

livre de Theodore Dreiser

Résumé : À la frontière du roman policier et de roman social, le récit de Dreiser s'inspire de l'affaire du meurtre de Grace Brown en juillet 1906

Annotation :

"Son style, si l'on peut parler de style, est d'une familiarité, d'une banalité et une vulgarité choquantes." - The Boston Evening Telepgrah.

Le journal parle du personnage principal, Clyde Griffiths, comme "l'une des créations les plus méprisables de l'humanité qui n'ai jamais émergé du cerveau d'un romancier."

Absalon, Absalon !
8

Absalon, Absalon ! (1936)

Absalom, Absalom!

Sortie : 1953 (France). Roman

livre de William Faulkner

Résumé : Absalon, Absalon! est un roman de William Faulkner publié en 1936. C'est l'histoire de trois familles du Sud des États-Unis avant, pendant et après la Guerre de Sécession et plus particulièrement l'histoire de la vie du personnage de Thomas Sutpen.

Annotation :

"L'implosion finale de ce qui fut un talent remarquable, encore que mineur." - Clifton Fadiman, The New Yorker.

Voyages de Gulliver
7.4

Voyages de Gulliver (1726)

(traduction Jacques Pons)

Gulliver's Travels

Sortie : 1727 (France). Roman

livre de Jonathan Swift

Résumé : Lemuel Gulliver, chirurgien anglais, raconte quatre de ses extraordinaires voyages à Lilliput, à Brobdingnag, à Laputa et au pays de Houyhnhnms.

Annotation :

"[...] témoigne d'un esprit malade et d'un coeur déchiré." - John Dunlop, The History of Fiction.

La Chute de la maison Usher
7.8

La Chute de la maison Usher

The Fall of the House of Usher

Sortie : 1839 (France). Recueil de nouvelles, Fantastique, Nouvelle

livre de Edgar Allan Poe

Résumé : Roderick Usher souffre d'une maladie augmentant l'acuité des sens et une grande anxiété. Suite à la mort de sa soeur, sa maladie s'aggrave.

Annotation :

Sur l'oeuvre de Poe en général.
"Montrer de l'enthousiasme pour Poe est la marque d'un niveau de réflexion définitivement primitif." - Henry James.

Les Vagues
8.2

Les Vagues (1931)

(traduction Marguerite Yourcenar)

The Waves

Sortie : 1937 (France). Roman

livre de Virginia Woolf

Résumé : Publié en 1931, Les Vagues se compose d'une succession de monologues intérieurs entrecroisés de brèves descriptions de la nature. Chaque personnage donne sa voix et se retire dans un mouvement rythmé qui évoque le flux et le reflux des marées. « J'espère avoir retenu ainsi le chant de la mer et des oiseaux, l'aube et le jardin, subconsciemment présents, accomplissant leur tâche souterraine... Ce pourraient être des îlots de lumière, des îles dans le courant que j'essaie de représenter ; la vie elle-même qui s'écoule. »

Annotation :

"Un livre parfaitement ennuyeux." - H. C. Hardwood, Saturday Review of Literature.

Les Reconnaissances
8.4

Les Reconnaissances (1955)

The Recognitions

Sortie : 1973 (France). Roman

livre de William Gaddis

Résumé : Ce roman cosmopolite est un répertoire de toutes les falsifications : faux tableaux, faux romans, fausses dédicaces, poèmes empruntés, fausses paternités, fausses monnaies, travestis, et même un faux Hemingway. Deux des personnages, seuls, sont de vrais artistes : Stanley le musicien et Wyatt chez qui l'art du faux est porté jusqu'au génie. Il ne copie pas, il recrée, il peint comme les grands peintres flamands jusqu'au jour où, las d'être méconnu, il veut se proclamer l'auteur de ces faux très admirés. Ce long roman, très riche, très touffu, écrit avec un art baroque, fait appel à toutes les cultures, toutes les littératures, toutes les mystiques, et mène le lecteur vers l'apothéose finale de la création authentique, celle qui détruit le créateur.

Annotation :

"...un livre malfaisant, un livre obscène, un livre scatologique et exaspérant. [...] Ce dont ce livre braillard au style ampoulé a surtout besoin, c'est un bon rinçage de bouche au savon désinfectant." - Chicago Sun Times.

Molloy
7.9

Molloy (1951)

Sortie : 1951 (France). Roman

livre de Samuel Beckett

Résumé : Premier volume de la trilogie romanesque, qui se poursuit avec Malone meurt et L'Innommable, Molloy présente deux parties bien distinctes, centrées sur deux personnages différents (Molloy et Moran). Dans la première, le vieux solitaire Molloy nous raconte certains passages de sa vie, sous la forme de longs flashbacks. Ses errances dans sa ville, aux alentours, ailleurs. Ses liens avec sa mère, qu'il cherche et rejoint parfois. Au fur et à mesure de son récit, il tombe dans une inactivité, une inaptitude, une passivité physiques, une attente des plus totales - pour finir dans un fossé, après une longue reptation. Dans la seconde partie, l'agent Moran, homme de convictions, inflexible et sûr de lui, est lancé à la recherche de Molloy par une autorité à l'allure vaguement divine, Youdi. Accompagné de son fils, Moran se perdra pour finalement rejoindre Molloy. Les deux récits se répondent dans une série d'échos fuyants et indistincts, et sont composés de jeux de miroirs et de boucles.

Annotation :

"La suggestion que ce roman contient de profondes pensées sur la destinée humaine... ne tient pas la route, pas plus que les héros incontinents de Beckett." - The Spectator.

Cette critique valait pour la trilogie, c'est à dire Molloy, Malone meurt et L'Innommable.

Ulysse
7.6

Ulysse (1922)

(traduction Auguste Morel)

Ulysses

Sortie : 1929 (France). Roman

livre de James Joyce

Résumé : L'action d'Ulysse se passe en un jour, à Dublin, en 1904. Le personnage d'Ulysse est un petit employé juif, Leopold Bloom ; Stephen Dedalus, jeune Irlandais poète, est Télémaque ; Marion, femme de Bloom et qui le trompe, est Pénélope. Rien n'arrive d'extraordinaire au cours de cette journée. Bloom et Dedalus errent dans la ville, vaquant à leurs affaires, et se retrouvent le soir dans un bordel. Chaque épisode correspond à un épisode de L'Odyssée. Mais la parodie débouche sur une mise en cause du monde moderne à une époque de muflisme. Joyce exprime l'universel par le particulier. Bloom, Dedalus, Marion sont des archétypes. Toute la vie, la naissance et la mort, la recherche du père (Dedalus est aussi Hamlet), celle du fils (Bloom a perdu un fils jeune), toute l'histoire sont contenues en un seul jour. C'est à Rabelais, à Swift que l'on peut comparer l'art de Joyce qui a écrit, dans Ulysse, la grande œuvre épique et satirique de notre temps.

Annotation :

Merci à @Templar

"J'ai fini Ulysse et je pense que c'est un ratage. Du génie, certes, mais de la moins belle eau. Le livre est diffus et bourbeux; prétentieux et vulgaire (...) Je ne puis m'empêcher de penser à quelque galopin d'école primaire, plein d'esprit et de dons, mais tellement sûr de lui, tellement égoïste qu'il perd toute mesure, devient extravagant, poseur, braillard et si mal élevé qu'il consterne les gens bien disposés à son égard et ennuie sans plus ceux qui ne le sont pas." - Virginia Woolf dans Le Journal d'un écrivain

Du côté de chez Swann
8

Du côté de chez Swann (1913)

À la recherche du temps perdu / 1

Sortie : 14 novembre 1913. Roman

livre de Marcel Proust

Résumé : L'expression roman fleuve devrait, sans connotation péjorative, désigner une œuvre qui prend le temps de charrier mille petites particules d'impression pour les infuser dans l'esprit d'un lecteur captivé. En somme, elle devrait avoir été créée pour désigner La Recherche proustienne, qui s'ouvre Du côté de chez Swann et s'achève une fois Le Temps retrouvé. Dans le premier tome de ce superbe travail sur la mémoire et la métaphore, œuvre à part entière mais aussi amorce dramatique d'un joyau de la langue française, le narrateur s'aperçoit fortuitement, à l'occasion d'un goûter composé d'une tasse de thé et d'une madeleine désormais célèbre, que les sens ont la faculté de faire ressurgir le souvenir. Grâce aux senteurs d'un buisson d'aubépines, il prend confusément conscience de la distinction entre le souvenir et la réminiscence, pour ensuite s'exercer à manier les mots comme de petits papiers japonais qui, touchés par la grâce de l'eau, se déploient en corolle pour faire place à tout un univers. Tout comme se déploie un roman fleuve à partir de cette toute petite phrase légendaire : "Longtemps, je me suis couché de bonne heure".

Annotation :

Merci à @Jean-Jean Mignon

« Je m'en voudrais de vous présenter ce live comme un chef-d'oeuvre. Je tiens même, tant je crains la désillusion qu'il pourrait vous donner, à insister d'abord sur ses défauts. Il est encore plus mal composé qu'aucun des livres de Larbaud. Il est divisé en trois parties inégales, dans la première l'auteur accumule pêle-mêle un tas de souvenirs d'enfance […]. Le style d'autre part est lourd et surchargé. Chaque phrase, si l'on en fait l'analyse, se révèle parfaitement correcte;mais elle porte tant d'incidentes, elle est si curieusement imbriquée, qu'il est presque impossible d'embrasser d'une seule lecture tous les rapports qu'elle contient. » - Jacques Rivière, alors rédacteur en chef de la NRF.

Catch 22
7.8

Catch 22 (1961)

Catch-22

Sortie : 1964 (France). Roman

livre de Joseph Heller

Résumé : Catch 22, l'Article 22, est un " attrape-nigaud " qui permet à un colonel américain d'imposer un nombre de missions sans cesse croissant à son escadrille de bombardiers basée dans une petite île de la Méditerranée pendant la Seconde Guerre mondiale. Yossaran, héros tragicomique de cette épopée burlesque, est décidé à tout tenter pour sauver sa peau : il estime que sa seule mission, quand il s'envole, consiste à atterrir vivant. Simuler la folie dans cet univers délirant lui paraît le meilleur moyen de tirer au flanc. Hélas, l'Article 22 stipule : " Quiconque veut se dispenser d'aller au feu n'est pas réellement fou. " Cette première œuvre de Joseph Heller compte parmi les meilleurs romans américains de l'après-guerre.

Annotation :

"Heller se complaît dans son propre rire [...] ses acrobaties rappellent le comportement des enfants qui trouvent que nous ne nous intéressons pas assez à eux." - Whitey Balliett, The New Yorker.

La Grève
6.9

La Grève

Atlas Shrugged

Sortie : 1957 (France). Roman, Philosophie

livre de Ayn Rand

Résumé : Dagny Taggart et Hank Rearden s’efforcent de résister aux ingérences du gouvernement et de faire vivre leurs affaires durant une crise sans précédent.

Annotation :

Merci à @Tidwald

"There are two novels that can change a bookish fourteen-year old’s life: The Lord of the Rings and Atlas Shrugged. One is a childish fantasy that often engenders a lifelong obsession with its unbelievable heroes, leading to an emotionally stunted, socially crippled adulthood, unable to deal with the real world. The other, of course, involves orcs." - John Rogers

(Il existe deux romans susceptibles de changer la vie d'un adolescent avide de lecture : Le Seigneur des Anneaux et La Grève. L'un d'eux est une fantaisie puérile, dont les héros peu crédibles deviennent souvent l'objet d'obsessions durables chez ses lecteurs qui deviennent des adultes émotionnellement attardés et socialement handicapés, incapable de faire face au monde réel. Et l'autre, bien entendu, contient des Orques.)

Le soleil se lève aussi
7.3

Le soleil se lève aussi (1926)

The Sun Also Rises

Sortie : 1933 (France). Roman

livre de Ernest Hemingway

Résumé : Hemingway décrit la vie d'Américains, déracinés en Europe, oisifs, inutiles, absorbants des quantités d'alcool déconcertantes, exprimant ainsi l'impuissance d'une génération qu'on a appelée " la génération perdue".

Annotation :

"Ses personnages sont aussi creux que les soucoupes sur lesquelles ils empilent leurs émotions quotidiennes." - The Dial.

Pierre et Jean
6.8

Pierre et Jean (1887)

Sortie : 1887 (France). Roman

livre de Guy de Maupassant

Résumé : Les Rolland passent leur retraite au Havre avec leurs fils, Pierre et Jean. Les deux frères, le premier médecin, le second avocat, sont très différents. Mais la famille est unie et la vie coule agréablement. Jusqu'au jour où un vieil ami de la famille laisse en mourant toute sa fortune au cadet, Jean. Pour Pierre, c'est le début d'un drame qui ne laissera personne indemne.

Annotation :

Merci à @zardu

"L'écrivain depuis la Bruyère, Bossuet, Saint-Simon, en passant par Chateaubriand et en finissant par Flaubert, signe sa phrase et la fait reconnaissable aux lettrés, sans signature, et on n'est grand écrivain qu'à cette condition : or, une page de Maupassant n'est pas signée, c'est tout bonnement de la bonne copie courante appartenant à tout le monde." - Edmond de Goncourt

Vers le phare
7.8

Vers le phare (1927)

(traduction Françoise Pellan)

To the Lighthouse

Sortie : 1996 (France). Roman

livre de Virginia Woolf

Résumé : Une soirée d'été sur une île au large de l'Écosse. Pôle de convergence des regards et des pensées, Mrs Ramsay exerce sur famille et amis un pouvoir de séduction quasi irrésistible. Un enfant rêve d'aller au Phare. L'expédition aura lieu un beau matin d'été, dix ans plus tard. Entretemps, mort et violence envahissent l'espace du récit. Au bouleversement de la famille Ramsay répond le chaos de la Première Guerre mondiale. La paix revenue, il ne reste plus aux survivants désemparés, désunis, qu'à reconstruire sur les ruines. Des bonheurs et des déchirements de son enfance, Virginia Woolf a fait la trame d'une œuvre poétique, lumineuse et poignante qui dit encore le long tourment de l'écriture et la brièveté de ses joies : visions fragiles, illuminations fugaces, « allumettes craquées à l'improviste dans le noir. »

Annotation :

"Son travail (Viginia Woolf) est de la poésie ; il doit être jugé comme la poésie , et toutes les faiblesses de la poésie lui sont inhérents." - New York Evening Post

Thérèse Raquin
7.1

Thérèse Raquin (1867)

Sortie : 1867 (France). Roman

livre de Émile Zola

Résumé : Thérèse a été élevée par sa tante dans le but d'épouser son fils, un homme au tempérament maladif. Bientôt, elle ne supporte plus cette vie cloîtrée, ni ce sinistre passage du Pont-Neuf où Mme Raquin installe sa mercerie. Toute sa sensualité refoulée s'éveille lorsqu'elle rencontre Laurent, un peintre raté dont elle devient la maîtresse. Les amants décident de noyer le mari.

Annotation :

Merci à @Lucie L.

"Ma curiosité a glissé ces jours-ci dans une flaque de boue et de sang qui s’appelle Thérèse Raquin, et dont l’auteur, M. Zola, passe pour un jeune homme de talent."
"Ce livre résume trop fidèlement toutes les putridités de la littérature contemporaine pour ne pas soulever un peu de colère." - Louis Ulbach dans le Figaro, le 23 janvier 1868.

Feuilles d'herbe
7.8

Feuilles d'herbe (1891)

(traduction Jacques Darras)

Leaves of Grass

Sortie : 2002 (France). Poésie

livre de Walt Whitman

Résumé : Dans une langue fulgurante, le chant de l'Amérique, de la démocratie, et de l'amour des comrades. La vie de Walt Whitman dans ses poèmes-évangiles, selon le mot de Léon Bazalgette.

Annotation :

"Whitman ne s'y connaît pas davantage en art qu'un porc en mathématiques." - The London Critic.

Alcools
7.7

Alcools (1913)

Sortie : 1913 (France). Poésie

livre de Guillaume Apollinaire

zoooran a mis 7/10.

Résumé : Poète prosateur et avant-gardiste, Apollinaire a eu une influence essentielle sur la vie culturelle de l'époque. Evoquant des thèmes tels que l'amour, la mélancolie, le désir ou les paysages de l'Est... Ce recueil se divise en deux : une partie dépourvue de ponctuation et l'autre écrite durant son séjour en prison.

Annotation :

Merci à @Surestimé

"Rien ne fait plus penser à une boutique de brocanteur que ce recueil de vers publié par M. Guillaume Apollinaire sous un titre à la fois simple et mystérieux: Alcools. Je dis: boutique de brocanteur, parce qu'il est venu échouer dans ce taudis une foule d'objets hétéroclites dont certains ont de la valeur, mais dont aucun n'est le produit de l'industrie du marchand même. C'est bien là une des caractéristiques de la brocante: elle revend, elle ne fabrique pas... Une truculente et étourdissante variété tient lieu d'art, dans l'assemblage des objets. C'est à peine si, par les trous d'une chasuble miteuse, on perçoit le regard ironique et candide du marchand, qui tient à la fois du juif levantin, de l'Américain du Sud, de gentilhomme polonais et du facchino." - Georges Duhamel, Mercure de France, 16 juin 1913.