👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

La Pléiade : ceux que je garde(rai)

Ce n'est pas mon choix que d'en posséder tant !
C'est une longue histoire de famille...
La collection a l'âge qu'auraient mon parrain - j'ai d'ailleurs hérité de certains des siens - et mon oncle.
Mais c'est ma mère la gardienne du "mur" (une porte condamnée + un rayonnage de ...

Afficher plus

Liste de

42 livres

créee il y a environ 2 mois

 · 

modifiée il y a environ 1 mois

Œuvres complètes
9.3
1.

Œuvres complètes

Sortie : 29 mai 1972 (France). Poésie

livre de Arthur Rimbaud

DizzyLizzy a mis 10/10.

Résumé : Ce volume contient Poésies - Vers nouveaux et Chansons - Une Saison en enfer - Illuminations. Œuvres diverses : Les Déserts de l'amour - Proses évangéliques - Brouillons d'une «Saison en enfer» - Proses et vers français de collège - Textes latins - Un Cœur sous une soutane - Les Stupra - Contribution à l'Album zutique - Bribes - Œuvres attribuées à Rimbaud - Correspondance. Appendice. Il s'agit d'une édition entièrement nouvelle des Œuvres complètes de Rimbaud. Antoine Adam apporte une interprétation vigoureuse et souvent neuve du poète et de son œuvre. Un soin particulier a été apporté à l'établissement des textes. La correspondance est considérablement enrichie.

Annotation :

Où il y a une explication des couleurs du "Dormeur du val" qui m'aurait fait avoir une meilleure note au bac de français qu'avec Voltaire, mais c'est la copine juste avant moi qui l'a tiré !

Œuvres complètes
8.5
2.

Œuvres complètes

en deux tomes

livre de Antoine de Saint-Exupéry

Résumé : Le premier tome de la présente édition couvre les années 1900 à 1939. Les divergences entre certains manuscrits, les nombreuses lettres approximativement datées, les différences de nature entre les textes ont fait adopter un regroupement par genres. Le volume s'ouvre sur des poésies et quelques récits de jeunesse. Le groupe suivant comporte les romans connus, Courrier Sud, Vol de nuit et Terre des hommes. Viennent ensuite les écrits de circonstance : reportages, articles de journaux et préfaces. Une dernière partie enfin est composée d'écrits personnels. Le deuxième tome propose l'intégralité des écrits de guerre de Saint-Exupéry, composés en France (1939-1940), aux États-Unis (1941-1943), en Afrique du Nord (1943-1944). Cette «littérature engagée» se double d'un engagement physique qui en est comme la caution. Tout en prenant sa part des périls de l'époque, Saint-Exupéry parle des hommes de tous les temps. Le héros du Petit Prince est un enfant dont la sagesse ne vieillit…

Annotation :

J'ai précieusement récupéré celui que mon tonton pilote a offert à son frère !

Dracula et autres écrits vampiriques
8.2
3.

Dracula et autres écrits vampiriques

Sortie : 18 avril 2019 (France). Littérature & linguistique, Recueil de nouvelles, Fantastique

livre de Collectif, Alain Morvan, Lord Byron, John William Polidori, Sheridan Le Fanu, Bram Stoker et Florence Marryat

Résumé : Au cours de l'été 1816 à la villa Diodati, au bord du Léman, Mary Shelley n'est pas la seule à engendrer une créature de papier monstrueuse. Le médecin de Lord Byron, Polidori, qui participe également au concours d'histoires macabres organisé par son employeur, fait entrer le vampire en littérature. Le Vampire est un texte fondateur qui apporte l'impulsion décisive permettant au genre gothique de donner naissance à l'une de ses modalités les plus spectaculaires : la littérature vampirique. Avant Polidori, le vampire était un vulgaire revenant cantonné à la tradition folklorique et aux récits légendaires. En faisant de lui un personnage éminemment byronien – aristocratique, désenchanté, séduisant ténébreux –, il invente une figure canonique qui continue d'essaimer aujourd'hui. Depuis le début du XIXe siècle, la littérature britannique palpitait au rythme de pulsions sanguinaires. Avec la relation ambiguë mais cruellement prédatrice qui unit la très destructrice Géraldine à l'héroïne éponyme de Christabel (1797 et 1800), Coleridge a préparé les sensibilités à une mise en discours explicite de la morsure infligée par un revenant. Robert Southey, dans un épisode de Thalaba (1801), puis Byron, à la faveur d'un passage du Giaour (1813), ont l'un et l'autre franchi un pas symbolique crucial en utilisant non seulement le concept mais le terme de «vampire». Christabel fait l'ouverture de ce volume, où l'on trouvera en appendice des extraits des deux poèmes séminaux de Southey et Byron. Un autre jalon est posé par Sheridan Le Fanu et Carmilla (1872). Ouvertement saphique, cette nouvelle met en scène un vampire femelle qui envoûte sa proie. La séduction est, littéralement, effrayante, et la prédation létale fait écho aux pulsions sexuelles refoulées de la victime. Un autre écrivain irlandais, Bram Stoker, saura s'en souvenir vingt-cinq ans plus tard. On ne présente plus sa création, le comte Dracula, ce grand saigneur. Reste que les adaptations cinématographiques se sont par trop éloignées de l'œuvre originelle, et qu'il est bon de revenir au texte de Stoker pour saisir tout ce que son roman a de subversif. Dans Dracula (1897), projection des ténèbres de notre propre nature, la vie et la mort tissent un entrelacs lugubre, et la répulsion et le désir s'entremêlent. Quelques mois plus tard, Florence Marryat publie Le Sang du vampire et propose une variante féminine et insolite du mythe. Née sous le coup d'une malédiction héréditaire, Harriet Brandt, métisse originaire des AntiIles, est douée d'une propension fatale à faire du mal à ceux dont elle s'entiche, et c'est avec gourmandise qu'elle apprécie ses semblables. Autour d'elle, les êtres qui succombent à son charme exotique finissent par succomber tout court, tant ses cajoleries ou ses étreintes épuisent leur vitalité et se révèlent mortelles. Par un glissement sémantique, la jeune fille innocente en mal d'affection vampirise ses proches, et pour ce faire n'a même pas besoin de faire couler le sang.

Annotation :

Cadeau reçu à Noël (non, pas pour Halloween)

Frankenstein et autres romans gothiques
4.

Frankenstein et autres romans gothiques

Sortie : 23 octobre 2014 (France). Roman, Science-fiction, Littérature & linguistique

livre de William Beckford, Matthew Gregory Lewis, Ann Radcliffe, Mary Shelley et Horace Walpole

Résumé : Un seul roman : il n’en faut pas plus à Horace Walpole pour conduire la sensibilité romanesque de son temps sur de nouvelles voies. Le Château d’Otrante (1764) inaugure le genre du récit gothique, où le passé tient le présent à la gorge et où un Moyen Âge angoissant empiète sur les Lumières. La mixité générique de ce livre fondateur, où le sublime coexiste avec le grotesque en vertu d’un hiatus emprunté à Shakespeare, va essaimer pendant près d’un siècle. Les romanciers gothiques anglais tirent parti de la passion la plus invasive et la mieux ancrée dans la psyché : la peur. Macabres et spectaculaires, situées au cœur de demeures hantées ou de souterrains parsemés d’ossements, leurs histoires doivent produire des émotions extrêmes, en premier lieu la terreur et la pitié. Confronté à la noirceur d’âme de «héros» monomaniaques et déviants prêts à briser tous les tabous (inceste, matricide, viol), le lecteur va de frayeur en horreur avant de compatir aux malheurs des victimes – de sexe féminin pour la plupart. En 1796, Le Moine de M. G. Lewis atteint les sommets en matière de sensationnalisme, avec une forte dimension érotique et mortifère qui fit beaucoup pour le succès de ce roman, toujours actif aujourd’hui. En 1818, la jeune Mary Shelley parachève cette tradition en donnant naissance à une créature monstrueuse qui se nourrit des mythes de Prométhée et de Faust. Elle met en discours un concept inouï : l'assemblage, à partir de morceaux de chair morte, d’un être humain, par le docteur Victor Frankenstein, qui fait fi de la sexualité et de la reproduction biologique. Féconde invention…

Annotation :

Cadeau d'anniversaire

Théâtre complet
5.

Théâtre complet

Parades - Lettres relatives à son théâtre

Sortie : décembre 1934 (France). Théâtre, Correspondance

livre de Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais

Résumé : Théâtre complet et correspondance.

Annotation :

Pr

Anthologie bilingue de la poésie allemande
6.

Anthologie bilingue de la poésie allemande

Sortie : 15 janvier 1993 (France). Poésie

livre de Collectif

Résumé : Florilège, anthologie, recueil : une ancienne relation lie le choix des poèmes à la confection savante des bouquets destinés à l'offrande, composés selon une signification et remis dans des circonstances particulières. Le présent ouvrage n'échappe ni au suave parfum de cette métaphore, ni aux difficultés qu'elle recèle. Il a été conçu, dans son principe et sa confection, comme un geste en direction des peuples et des pays de langue allemande - geste culturel, politique, voire diplomatique, affectif. De Dietmar von Aist à Johannes Kühn, il rassemble un choix important de poèmes, ainsi que de nombreux textes anonymes. Contient notamment des œuvres d'Achim von Arnim, Gottfried Benn, Thomas Bernhard, Bertold Brecht, Clemens Brentano, Wilhelm Busch, Paul Celan, Joseph von Eichendorff, Hans Magnus Enzensberger, Paul Fleming, Theodor Fontane, Stefan George, Johann Wolfgang von Goethe, Günter Grass, Andreas Gryphius, Reinmar von Hagenau, Christian Friedrich Hebbel, Henrich Heine, Hugo von Hofmannsthal, Friedrich Hölderlin, Nikolaus Lenau, Friedrich von Logau, Conrad Ferdinand Meyer, Eduard Mörike, Friedrich Nietzsche, Novalis, Rainer Maria Rilke, Friedrich von Schiller, Christian Friedrich Daniel Schubart, Ludwig Tieck, Georg Trakl et Walter von der Vogelweide

Madame Bovary
7.1
7.

Madame Bovary (1857)

Sortie : 1857 (France). Roman

livre de Gustave Flaubert

DizzyLizzy a mis 8/10.

Résumé : C'est l'histoire d'une femme mal mariée, de son époux sans ambition, de ses amants égoïstes et vains, de ses rêves, de ses chimères, de sa mort.

Annotation :

Je ne crée pas la notice, mais c'est en Pléiade que je l'ai lu - je me revois, assise sur le rebord de ma fenêtre de chambre, au soleil...

Ecrits sur l'art
8.

Ecrits sur l'art

Coffret 2 volumes

Sortie : 21 octobre 2004 (France). Essai

livre de Andre Malraux

Résumé : Plus de cinquante années d'écriture, ponctuées de livres majeurs, Les Voix du silence en 1951, les trois tomes de La Métamorphose des dieux en 1957, 1974, 1976. Une vision globale de la création artistique, née d'expériences personnelles, fondée sur un savoir dominé (et vertigineux), guidée par des conceptions fortes, le Musée imaginaire, la métamorphose. «Ce n'est pas plus une histoire de l'art que La Condition humaine n'est un reportage sur la Chine», écrit Malraux. Connaître, en effet, n'est pas tout. Malraux ne nous «apprend» pas l'art ; il nous le fait aimer et nous permet d'en faire à notre tour l'expérience. Dans son Musée imaginaire, les œuvres, métamorphosées, échappent à leur époque, deviennent présentes, exercent sur nous tout leur pouvoir. Dans cette sorte de Musée imaginaire de la littérature qu'est la Pléiade, ses Écrits sur l'art, reproduits avec leur illustration, trouvent enfin la place centrale qui leur revient. Ce volume contient : Esquisse d'une psychologie du cinéma - Saturne. Le destin, l'art et Goya - Les Voix du silence - Le Musée imaginaire de la sculpture mondiale - La Métamorphose des dieux - Préfaces, articles, allocutions (1922-1976).

Annotation :

Ça c'est du cadeau de Noël !!!

J'ai également les romans

Romans
9.

Romans

Sortie : octobre 2005 (France). Roman

livre de Charles-Ferdinand Ramuz

Résumé : Ramuz – voilà un cas. Qu'un écrivain de cette dimension puisse être aussi méconnu, cela dépasse l'entendement. En Suisse, son pays d'origine, il est un monument historique. En France, de son vivant, il fut presque célèbre, et souvent mal compris (auteur « rustique », « romancier de la montagne », etc.) ; depuis sa mort (1947), il est peu réédité, peu lu. Il y a des absences dont on se console. Mais connaître Ramuz, c'est vouloir aussitôt le faire connaître. La Pléiade publie donc ses vingt-deux romans. Ils mettent en scène des paysans, la nature y est omniprésente, ils ne sont pas écrits en français standard : voilà pour la surface des choses – c'est elle qui a pu faire taxer Ramuz de régionalisme. Mais creusons un peu. Ramuz traite la nature comme Cézanne ses paysages : il la réduit à ses lignes de force, le pittoresque n'est pas son affaire. Sa montagne n'est pas moins réinventée que les collines mississippiennes de Faulkner. Ses paysans, dépouillés, « élémentaires », et à vrai dire fantasmés, il fait d'eux l'équivalent des rois de Racine : des hommes en proie à la fatalité. Ses sujets – l'amour, la mort, la séparation des êtres – sont ceux des tragiques : aussi universels qu'intemporels. Quant à sa langue, pure création, constamment rythmée, elle repousse les bornes de la syntaxe et sert une narration qui conduit le roman aux limites du genre : il « doit être un poème ». Ramuz étonne. Conformistes s'abstenir. Mais ce n'est évidemment pas un hasard si des écrivains aussi différents (et le mot est faible) que Claudel et Céline l'ont aimé. Pour qui attend du roman autre chose que l'éternelle répétition de modèles et de discours convenus, il sera une découverte majeure. Tome I n° 517 : Aline - Les Circonstances de la vie - Jean-Luc persécuté - Aimé Pache, peintre vaudois - Vie de Samuel Belet - La Guerre dans le Haut-Pays - Le Règne de l'esprit malin - La Guérison des maladies - Les Signes parmi nous - Terre du ciel - Appendices et documents. Tome II N°518 : Présence de la mort - La Séparation des races - Passage du poète - L'Amour du monde - La Grande Peur dans la montagne - La Beauté sur la terre - Farinet ou La Fausse Monnaie - Adam et Ève - Derborence - Le Garçon savoyard - Si le soleil ne revenait pas - La Guerre aux papiers - Appendices et documents.

Œuvres
10.

Œuvres

Sortie : 8 octobre 2020 (France). Journal & carnet, Roman

livre de George Orwell

DizzyLizzy l'a mis en envie.

Résumé : Ils ne sont pas légion, les écrivains auteurs d'un livre devenu plus célèbre qu'eux, si célèbre, à vrai dire, qu'il rayonne bien au-delà du cercle de ses lecteurs et touche des personnes qui, sans jamais l'avoir ouvert, en connaissent la trame et en utilisent les mots-clefs. De ce club fermé d'écrivains George Orwell est, aux côtés de Swift (qu'il a lu de près), un membre éminent. Le regard porté sur son oeuvre en a été profondément modifié. Ses deux derniers romans, La Ferme des animaux et plus encore Mil neuf cent quatre-vingt-quatre, ont en quelque sorte requalifié ses écrits antérieurs, hissant leur auteur au rang de classique anglais du XX ? siècle, sans pour autant mettre fi n aux débats : l'éventail des jugements portés sur Orwell demeure grand ouvert, et il va du dédain à l'idolâtrie. Sans tomber dans aucune de ces extrémités, il faut reconnaître la cohérence de l'oeuvre, tout entière fondée sur une ambition : "faire de l'écriture politique un art véritable". "Un homme à la colère généreuse", "une intelligence libre", "le genre que haïssent également toutes les orthodoxies malodorantes qui s'affrontent aujourd'hui pour la possession de nos âmes" : ces traits empruntés à son portrait de Dickens dessinent l'autoportrait d'Orwell. Dans ses articles, ses essais, ses récits-reportages, ses romans mêmes, celui-ci fait partager ses convictions et ses refus. Ses écrits se nourrissent de ses engagements personnels, de sa démission d'un poste de fonctionnaire de la Police impériale des Indes (En Birmanie), de son intérêt pour la condition des indigents des deux côtés de la Manche (Dans la dèche à Paris et à Londres) ou pour le sort des mineurs du Yorkshire (Wigan Pier au bout du chemin), de son séjour dans l'Espagne en guerre (Hommage à la Catalogne) et de sa guérilla incessante contre les mensonges et les crimes staliniens. Mais ce sont donc ses deux derniers romans qui ont fait sa gloire ; l'allégorie animalière et la dystopie déguisée en farce tragique forment une sorte de diptyque dont la cible est la barbarie du totalitarisme. Il reste que Mil neuf cent quatre-vingt-quatre occupe une place à part parmi les dystopies, si tant est que le livre ait réellement à voir avec ce genre. C'est que la puissance des scènes et des images inventées par Orwell demeure sans égale, qu'il s'agisse de l'affiche géante du Grand Frère, de l'oeil toujours ouvert du télécran, des minutes de Haine, et surtout, et avant toute chose, de cette langue, le néoparle (newspeak), créée pour éradiquer les pensées "hérétiques", autant dire toute pensée. Elle est véritablement au coeur du roman, et au centre des enjeux de sa traduction française. Comme tous les textes inscrits au sommaire de ce volume, Mil neuf cent quatre-vingt-quatre est proposé ici dans une nouvelle version, fidèle au style à la fois vif et rugueux de son auteur. L'ensemble, tous genres confondus, se lit comme l'almanach d'un quart de siècle de bruit et de fureur rédigé par un écrivain qui a toujours

Annotation :

Prochain achat

La Légende dorée
8.3
11.

La Légende dorée

(traduction Alain Boureau, Monique Goullet et Laurence Moulinier)

Sortie : 11 mars 2004 (France).

livre de Jacques de Voragine

Résumé : La Légende dorée fut l'ouvrage le plus lu et le plus diffusé au Moyen Âge, juste après la Bible (on en connaît 1000 exemplaires manuscrits conservés, contre 150 exemplaires seulement pour le fameux Livre du Graal). L'ouvrage doit d'ailleurs son titre actuel à son succès, les tranches dorées étant précisément réservées aux livres les plus importants de l'époque. Découpée en 178 chapitres, cette «légende des saints» (son titre originel) constitue en fait une encyclopédie de la vie chrétienne - le terme «légende» devant être compris comme «ce qui doit être lu» (par les prédicateurs, dans les écoles ou pendant les repas dans les monastères). Néanmoins, le merveilleux s'y fait très présent, selon la tradition des apocryphes chrétiens, friands de fantastique et de miraculeux. Outre les vies des saints (le sanctoral), l'ouvrage s'attache à expliciter le sens des grandes fêtes chrétiennes (le temporal). Cette édition de la Pléiade constitue la première traduction intégrale en français, à partir d'un manuscrit latin authentique et complet. Elle est illustrée de plus de 150 bois gravés tirés d'éditions des XVe et XVIe siècles, et complétée par un index des noms et un index des notions.

Théâtre, récits, nouvelles
12.

Théâtre, récits, nouvelles

Sortie : 13 décembre 1962 (France). Théâtre

livre de Albert Camus

L'Espèce humaine et autres écrits des camps
14.

L'Espèce humaine et autres écrits des camps

Sortie : octobre 2021 (France). Récit, Anthologie

livre

Résumé : Ce volume contient : David Rousset : L'Univers concentrationnaire. François Le Lionnais : La Peinture à Dora. Robert Antelme : L'Espèce humaine. Jean Cayrol : De la mort à la vie - Nuit et brouillard. Elie Wiesel : La Nuit. Piotr Rawicz : Le Sang du ciel. Charlotte Delbo : Auschwitz et après : Aucun de nous ne reviendra - Une connaissance inutile - Mesure de nos jours. Jorge Semprun : L'Écriture ou la Vie.

Annotation :

Dernier cadeau de Saint-Nicolas

Sagas Islandaises
8.6
15.

Sagas Islandaises

Sortie : 1987 (France). Culture & société, Récit

livre de Anonyme

Résumé : Ce volume contient les oeuvres suivantes : Saga d'Egill, fils de Grímr le Chauve - Saga de Snorri le Godi - Sagas du Vínland - Saga des gens du Val-au-Saumon - Saga de Gísli Súrsson - Saga des frères jurés - Saga de Hávardr de l'Ísafjördr - Saga de Grettir - Saga des chefs de Val-au-Lac - Saga de Glúmr le Meurtrier - Saga des gens du Svarfadardalr - Saga de Hrafnkell Godi-de-Freyr - Saga de Njáll le Brûlé.

Eschyle - Sophocle : Tragiques grecs
8.8
16.

Eschyle - Sophocle : Tragiques grecs

Sortie : 17 mai 1967 (France). Théâtre

livre de Sophocle et Eschyle

Résumé : Les Athéniens ont peu à peu transformé une banale cérémonie religieuse en un affrontement de personnages. On devine à travers Eschyle (525-456 av. J.-C.) combien les mythes suscitaient la communion du peuple (Les Perses, l'Orestie). Mais avec Sophocle (495-406 av. J.-C.) ils font prendre conscience du destin solitaire de chaque être (Antigone, Philoctète, Odipe à colonne). Et chez Euripide (480-406 av. J.-C.) ils deviennent prétexte à des débats qui émeuvent et divisent notre cour (Médée, Andromaque, Iphigénie). Jean Grosjean

Les Héraclides
7.2
17.

Les Héraclides

Ἡρακλεῖδαι / Hêrakleĩdai

Sortie : 4 octobre 1962 (France). Théâtre

livre de Euripide

Résumé : Tragédie qui raconte l'exil des enfants d'Hercule à Marathon.

Annotation :

Qu'est-ce que c'est que ce titre ??? La couverture est pourtant juste !

Tristan et Yseut
18.

Tristan et Yseut

Les premières versions européennes

Sortie : 15 novembre 1995 (France). Roman

livre de Collectif

Voyageurs arabes
19.

Voyageurs arabes

Sortie : 24 janvier 1995 (France). Récit, Correspondance

livre de Ahmad Ibn Fadlân, Ibn Jubayr et Ibn Battuta

Résumé : «Corps, demeures, villes, pays..., l'homme n'habite le monde des choses qu'en passant, le court espace d'une vie. Aussi, avant que d'être itinéraire, le voyage est utopie, qui retarde l'échéance de l'horizon. Parce que, de tout jardin, le destin l'en chassa, du plus clos l'homme découvre la porte, substituant à la quiétude immobile l'inquiétante étrangeté du partir. Cette nostalgie de l'ailleurs, nul peuple ne la cultivera davantage que le peuple arabe. Pour avoir vu s'évanouir au lointain du désert d'inconsistantes villes, des hommes sillonneront les routes caravanières, reconnaîtront la muraille de Gog et Magog, interrogeront marchands et marins, séjourneront auprès des princes, quêteront auprès des ascètes et des ermites le modèle d'une société idéale, et donc questionneront l'équivoque de l'apparence. De retour en eux-mêmes, ces voyageurs déploieront les routes comme une mémoire, mesurant à sa juste mesure la parole de Muhammad Iqbal : "La réalité est essentiellement esprit."

Joseph d'Arimathie. Merlin. Les Premiers hauts faits du roi Arthur- Le Livre du Graal- tome1
7.8
20.

Joseph d'Arimathie. Merlin. Les Premiers hauts faits du roi Arthur- Le Livre du Graal- tome1

Sortie : 16 mai 2001 (France). Récit

livre de Anonyme

Résumé : Etrange destin que celui de cette œuvre immense, que la Pléiade publiera intégralement. Aucune histoire n'est plus célèbre - sans parler des personnages : Arthur, Merlin, Viviane, Lancelot, etc. - et aucun texte n'est moins connu sous son jour véritable. Ce cycle en prose du XIIIe siècle, les spécialistes l'appellent Lancelot-Graal ; et le public le connaît surtout dans des versions revues simplifiées, édulcorées, ce qu'on nomme généralement Les Romans de la Table ronde. Mais l'œuvre existe, elle est monumentale et splendide, et désormais on peut la lire dans une édition bilingue fondée sur un manuscrit inédit. Ce premier volume est celui des " enfances " : genèse, tribulations du saint Graal dans Joseph d'Arimathie ; mise en place de la Table Ronde dans Merlin (lequel Merlin, prophète bien plus qu'enchanteur, n'est autre que le fils du diable) ; jeunesse et premiers exploits du roi Arthur, enfin. A venir dans les deux volumes suivants : le roman de Lancelot, La Quête du saint Graal, La Mort du roi Arthur.

Lancelot : de La Marche de Gaule à la première partie de la quête de Lancelot
8.3
21.

Lancelot : de La Marche de Gaule à la première partie de la quête de Lancelot

Le Livre du Graal, tome 2

Sortie : 25 septembre 2003 (France). Récit

livre de Anonyme

Résumé : Les médiévistes le nomment Lancelot-Graal. Il en existe de multiples adaptations, plus ou moins édulcorées et que l'on appelle généralement Romans de la Table ronde. Mais il s'agit en réalité de l'œuvre capitale du XIIIe siècle, et de l'un des plus grands textes de la littérature française. De ce roman fleuve, composé en prose, chacun connaît les héros, les objets, les décors, les principales aventures : Merlin, Arthur, Guenièvre, Viviane, Lancelot, Perceval, Galaad, le saint Graal bien sûr, la Lance qui saigne, l'épée Excalibur, la Table ronde, le château de la Douloureuse Garde, le Val sans Retour... Reste à découvrir sous son jour véritable une oeuvre, c'est-à-dire un texte, dont voici une édition bilingue (ancien français/français moderne) fondée sur un manuscrit inédit. À la fois axe principal et enjeu premier du récit, le Graal n'est pas la résurgence médiévale d'un arsenal de vieilles croyances ésotériques ; c'est le mythe, l'aura fabuleuse fabriquée par la littérature elle-même autour d'un mot étrange qui la fit rêver, et dont l'attrait ne faiblit pas.

Le Livre du Graal- tome 3
8.2
22.

Le Livre du Graal- tome 3

Sortie : 2009 (France). Récit

livre de Robert Deschaux, Gérard Gros, Marie-Geneviève Grossel et Mary B. Speer

Résumé : À la fois axe principal et enjeu premier du récit, le Graal n'est pas la résurgence médiévale d'un arsenal de vieilles croyances ésotériques ; c'est le mythe, l'aura fabuleuse fabriquée par la littérature elle-même autour d'un mot étrange qui la fit rêver, et dont l'attrait ne faiblit pas.

Les Mille et Une Nuits III
23.

Les Mille et Une Nuits III

nuits 719 à 1001 (traduction Bencheikh et Miquel)

Recueil de contes

livre

Annotation :

Les 2 premiers tomes aussi, évidemment, mais où sont-ils dans la base ?

Ecrits apocryphes chrétiens, tome 2
8.5
24.

Ecrits apocryphes chrétiens, tome 2

Sortie : 22 septembre 2005 (France). Vie pratique

livre

Résumé : Les textes recueillis dans ces deux volumes sont des apocryphes, ce qui signifie qu'en dépit d'un contenu comparable à celui des Écritures ils n'appartiennent pas au canon. En effet, soit ils s'écartent de la doctrine officielle de l'Église en véhiculant des idées hétérodoxes, soit ils font trop appel au merveilleux, aspect dont l'Église s'est toujours méfiée. Mais rappelons que le canon des Écritures n'a pas été fixé tout de suite, son histoire court jusqu'à la quatrième session du Concile de Trente (1546). Ajoutons aussi qu'il y a toujours désaccord en la matière entre l'Église catholique et les Églises protestantes pour certains livres. Les textes réunis dans le premier tome relèvent de l'Antiquité chrétienne et recoupent différents genres bibliques : évangiles (auquel il convient d'adjoindre des écrits relatant la vie et la dormition de Marie, mère de Jésus), épîtres, Actes des apôtres, apocalypses (sur les derniers temps et l'au-delà). Ces pièces sont précieuses. Elles permettent une connaissance plus approfondie des premiers temps de l'Église et la compréhension de traditions – dans le domaine de la piété, de la liturgie ou de l'art – dont nous n'avons pas trace dans les textes canoniques. Les textes réunis dans le second tome sont, dans leur majorité, plus tardifs. Ce volume accorde, d'autre part, une place plus grande que le premier à des livres qui circulèrent dans des aires religieuses et linguistiques autres que le monde byzantin et l'Occident latin ; les traditions copte, arabe, éthiopienne, arménienne y sont bien représentées. Pour la plupart, ces écrits n'avaient encore jamais été publiés en langue française. Les écrits chrétiens que l'on dit « apocryphes » n'ont cessé d'être diffusés, récrits, adaptés. Ils furent le terreau de l'imaginaire chrétien, et une source d'inspiration pour les sculpteurs, les peintres, les écrivains, les musiciens et les cinéastes : le Bunuel de La Voie lactée se souvient des Actes de Jean. C'est que, face au discours régnant, institutionnel, ces textes ouvrent un espace à l'imagination. Ils se développent en quelque sorte dans les interstices des livres canoniques. Ils comblent des vides, inscrivent une parole dans les silences, donnent une voix aux personnages muets, un nom et un visage à ceux qui n'étaient que des ombres. Comme toute littérature, ils rusent avec le discours clos.

Ecrits apocryphes chrétiens, tome 1
8.2
25.

Ecrits apocryphes chrétiens, tome 1

Sur Jésus et sur Marie

Sortie : 15 novembre 1997 (France). Essai

livre

Résumé : Les textes recueillis dans ces deux volumes sont des apocryphes, ce qui signifie qu'en dépit d'un contenu comparable à celui des Écritures ils n'appartiennent pas au canon. En effet, soit ils s'écartent de la doctrine officielle de l'Église en véhiculant des idées hétérodoxes, soit ils font trop appel au merveilleux, aspect dont l'Église s'est toujours méfiée. Mais rappelons que le canon des Écritures n'a pas été fixé tout de suite, son histoire court jusqu'à la quatrième session du Concile de Trente (1546). Ajoutons aussi qu'il y a toujours désaccord en la matière entre l'Église catholique et les Églises protestantes pour certains livres. Les textes réunis dans le premier tome relèvent de l'Antiquité chrétienne et recoupent différents genres bibliques : évangiles (auquel il convient d'adjoindre des écrits relatant la vie et la dormition de Marie, mère de Jésus), épîtres, Actes des apôtres, apocalypses (sur les derniers temps et l'au-delà). Ces pièces sont précieuses. Elles permettent une connaissance plus approfondie des premiers temps de l'Église et la compréhension de traditions – dans le domaine de la piété, de la liturgie ou de l'art – dont nous n'avons pas trace dans les textes canoniques. Les textes réunis dans le second tome sont, dans leur majorité, plus tardifs. Ce volume accorde, d'autre part, une place plus grande que le premier à des livres qui circulèrent dans des aires religieuses et linguistiques autres que le monde byzantin et l'Occident latin ; les traditions copte, arabe, éthiopienne, arménienne y sont bien représentées. Pour la plupart, ces écrits n'avaient encore jamais été publiés en langue française. Les écrits chrétiens que l'on dit « apocryphes » n'ont cessé d'être diffusés, récrits, adaptés. Ils furent le terreau de l'imaginaire chrétien, et une source d'inspiration pour les sculpteurs, les peintres, les écrivains, les musiciens et les cinéastes : le Bunuel de La Voie lactée se souvient des Actes de Jean. C'est que, face au discours régnant, institutionnel, ces textes ouvrent un espace à l'imagination. Ils se développent en quelque sorte dans les interstices des livres canoniques. Ils comblent des vides, inscrivent une parole dans les silences, donnent une voix aux personnages muets, un nom et un visage à ceux qui n'étaient que des ombres. Comme toute littérature, ils rusent avec le discours clos.

La Bible - Écrits intertestamentaires
26.

La Bible - Écrits intertestamentaires

Sortie : 27 février 1987 (France). Culture & société

livre

Résumé : Ce volume contient : Écrits qoumrâniens : Règle de la Communauté - Rouleau du Temple - Écrit de Damas - Règlement de la Guerre - Hymnes - Psaumes pseudo-davidiques - Commentaires bibliques - Apocryphe de la Genèse - Fragments importants divers. Pseudépigraphes de l'Ancien Testament : Hénoch - Jubilés - Testaments des douze Patriarches - Psaumes de Salomon - Testament de Moïse - Martyre d'Isaïe - Oracles sibyllins - Apocalypse grecque de Baruch - Livre des secrets d'Hénoch - Livre des Antiquités bibliques - Quatrième Livre d'Esdras - Apocalypse syriaque de Baruch - Joseph et Aséneth - Testament de Job - Testament d'Abraham - Apocalypse d'Abraham - Paralipomènes de Jérémie - Vie grecque d'Adam et Ève - Apocalypse d'Élie.

Écrits gnostiques
7.9
27.

Écrits gnostiques

Sortie : 22 novembre 2007 (France). Essai

livre de Collectif

Résumé : Ce volume contient : Manuscrits de Nag Hammadi : Prière de l'apôtre Paul - Épître apocryphe de Jacques - Évangile de la vérité - Traité de la résurrection - Traité tripartite - Livre des secrets de Jean - Évangile selon Thomas - Évangile selon Philippe - L'Hypostase des archontes - Écrit sans titre - Exégèse de l'âme - Livre de Thomas - Livre sacré du Grand Esprit invisible - Eugnoste - Sagesse de Jésus Christ - Dialogue du Sauveur - Apocalypse de Paul - Deux apocalypses de Jacques - Apocalypse d'Adam - Actes de Pierre et des douze apôtres - Le Tonnerre, Intellect parfait - Enseignement d'autorité - L'entendement de notre Grande Puissance - Extrait de «La République» de Platon - L'Ogdoade et l'Ennéade - Prière d'action de grâces - Extrait du «Discours parfait» d'Hermès Trismégiste à Asclépius - Paraphrase de Sem - Deuxième traité du Grand Seth - Apocalypse de Pierre - Enseignements de Silvanos - Les Trois Stèles de Seth - Zostrien - Lettre de Pierre à Philippe - Melchisédek - Noréa - Témoignage véritable - Marsanès - Interprétation de la gnose - Exposé du mythe valentinien - Allogène - Hypsiphroné - Sentences de Sextus - Fragments de traités - Pensée Première à la triple forme. Manuscrit de Berlin 8502 : Évangile selon Marie - Acte de Pierre

Anthologie bilingue de la poésie anglaise
8.7
28.

Anthologie bilingue de la poésie anglaise

Sortie : 20 octobre 2005 (France). Poésie, Anthologie

livre de Collectif

Résumé : Le climat d'outre-Manche – le fait a été prouvé scientifiquement – est propice à la mélancolie. De la mélancolie sont nés les plus beaux poèmes. La poésie anglaise est donc l'une des plus belles qui soient. Les nombreux lecteurs anglophiles et/ou anglophones qui, tels les héros romantiques de Byron et de Shelley, se morfondaient en attendant ce volume ne manqueront pas de partager cette opinion. L'Anthologie bilingue de la poésie anglaise couvre treize siècles de création poétique : de Beowulf, l'épopée en anglo-saxon du VIIIe siècle, aux textes de Simon Armitage, né en 1963. Soixante-douze traducteurs se sont attelés à faire entendre la voix de cent quatre-vingt-douze auteurs anglais, écossais, gallois, irlandais, connus ou anonymes. Les illustres représentants du genre (Spenser, Donne, Milton, Blake, Wordsworth, Keats, Tennyson, Yeats, Eliot, Auden) voisinent avec des poètes encore inconnus du public français. Des poèmes des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles sont ainsi traduits pour la première fois. La production des cinquante dernières années, capitale à tous égards, est largement représentée. T. S. Eliot considérait son aîné W. B. Yeats comme l'un des rares poètes « dont l'histoire est l'histoire de leur temps et qui sont une partie de la conscience d'une époque qui ne saurait être comprise sans eux ». On pourrait aisément appliquer ces propos au florilège de poèmes recueillis ici, tant c'est l'histoire du Royaume-Uni qui y est donnée à lire en filigrane. Les mouvements poétiques font écho aux bouleversements culturels, politiques, sociaux que la Grande-Bretagne a vécus au fil du temps. Avec la poésie contemporaine, cette caractéristique s'amplifie et s'étend à l'histoire de l'humanité : telle la chronologie d'un livre d'histoire, les poèmes sélectionnés témoignent des grands traumatismes du XXe siècle : les deux conflits mondiaux (avec le phénomène, typiquement britannique, des « War Poets »), le chômage, la misère sociale et sentimentale. Et les sentiments, justement ? On voit généralement en eux la première source d'inspiration poétique. Les poètes, tout réceptifs qu'ils sont aux soubresauts du monde, seraient encore plus sensibles aux fluctuations de leur psyché ou de leur cœur... L'amour, platonique ou sensuel, qui infuse bon nombre des textes du corpus, serait-il donc – plutôt que la pluie ou le brouillard – la véritable muse des poètes anglais ? Le lecteur jugera sur pièces. Contient notamment des œuvres de Geoffrey Chaucer, Christopher Marlowe, William Shakespeare, John Donne, Ben Jonson, John Milton, Jonathan Swift, Thomas Gray, William Blake, Walter Scott, Coleridge, Byron, Shelley, John Keats, Elizabeth Barrett et Robert Browning, Emily Brontë, Coventry Patmore, George Meredith, Swinburne, Thomas Hardy, Hopkins, Oscar Wilde, Rudyard Kipling, W. B. Yeats, T. S. Eliot, W. H. Auden, Dylan Thomas, Ted Hughes et Seamus Heaney

Anthologie bilingue de la poésie espagnole
29.

Anthologie bilingue de la poésie espagnole

Sortie : 22 septembre 1995 (France). Poésie

livre de Collectif

Résumé : À la différence de la langue française, la langue espagnole ne sépare pas l'identité sémantique des mots de leur rythme, de l'accent dit tonique, qui met fortement en relief l'une des syllabes et laisse les autres en demi-sourdine. De ce fait, la prosodie des mots castillans est déjà une métrique : elle découpe et rythme la chaîne parlée, organise la syntaxe et l'ampleur des périodes, à tel point que c'est à l'aune d'un vers, l'octosyllabe, qu'on évalue la mélodie dominante de la prose. Le lieu véritable de l'histoire de la poésie espagnole est là, dans l'évolution de l'écoute accordée aux différents rythmes des mots et des mètres comme si, de la symphonie prosodique, n'étaient perçus - d'une époque à l'autre - que des accords un instant préférés, des mesures à la recherche de la mesure originelle et du rythme total, sans cesse perdus et sans cesse retrouvés, du grand cantique de la langue. Cette troisième anthologie bilingue publiée dans la Pléiade réunit des textes qui vont du XIe siècle au XXe siècle. La directrice de ce volume a retenu les textes canoniques, passés dans le patrimoine littéraire espagnol et européen. On y retrouvera le nom des poètes les plus célèbres, mais aussi celui d'auteurs moins connus, ayant fait l'objet d'un choix, arbitraire, celui de la séduction et du désir de faire connaître, celui du partage. Enfin, les traductions proposées ici sont, pour la plus grande partie, entièrement nouvelles. Contient notamment des œuvres de Rafael Alberti, Vicente Aleixandre, Gustavo Adolfo Bécquer, Luis Cernuda, Miguel de Cervantès, Antonio Colinas, Federico García Lorca, Luis de Gongóra, Jorge Guillen, Yehuda Halevi, Miguel Hernández, Fernando de Herrera, Juan Ramon Jimenez, Jean de La Croix, Garcilaso de La Vega, Luis de León, Lope de Vega, Antonio Machado, Inigo Lopez de Mendoza, Blas de Otero, Francisco de Quevedo y Villegas, Juan Ruiz, Jaime Siles, Thérèse d'Avila, Miguel de Unamuno, José Angel Valente et Gil Vicente

Œuvres Romanesques I
9.3
30.

Œuvres Romanesques I

Sortie : 22 mars 2012 (France). Roman

livre de Virginia Woolf

Résumé : Cette édition propose, dans des traductions pour la plupart nouvelles, tous les livres de fiction publiés par Woolf ou, pour Entre les actes, au lendemain de sa mort : dix romans, et un recueil de nouvelles, Lundi ou mardi, qui n'avait jamais été traduit dans notre langue en l'état. S'y ajoutent les nouvelles publiées par l’auteur mais jamais rassemblées par elle, ainsi qu'un large choix de nouvelles demeurées inédites de son vivant.