le féminisme à contre - courant ou féminisme des marges

Avatar Attiébaoulé Gounyoruba Liste de

48 livres

par Attiébaoulé Gounyoruba

Cette liste a pour but de répertorier ce que j'appellerais un" féminisme des marges" c'est-à-dire un féminisme qui préfère saper l'ordre établi plutôt que de rechercher une égalité et une indépendance factices dans la course à la compétition, à la réussite sociale, au travail, au productivisme. De plus, réfléchissons sur cette marge féministe qui refuse de poser la femme en éternelle victime, de considérer l'homme comme un éternel oppresseur, de voir dans la prostitution et la pornographie une dégradation systématique des femmes (pensée conformiste s'il en est, refusant d'ailleurs à la femme de s'épanouir dans la sexualité et de disposer de son corps) , de mépriser les autres cultures (musulmanes, africaines, indiennes) en estimant que certaines caractéristiques de leurs traditions sont forcément misogynes ou des atteintes à la dignité des femmes (voile par exemple)

En d'autres termes, contre le féminisme bourgeois, victimaire et parfois carrément misandre incarné par Beauvoir, Badinter, Gisèle Halimi, Alonso, Witting, les femen, osez le féminisme et compagnie.

A noter que je respecte les grandes figures féministes telles Olympe de Gouges, Louise Michel ou les Suffragettes en Angleterre, toutefois elles ne me semblent pas appropriées dans cette liste bien que leurs luttes furent nécessaires et qu'elles m'inspirent.

Je voudrais mettre Peggy Sastre mais j'attends de lire son livre.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • 1
  • 2
  • Une chambre à soi (1929)

    A room of one's own

    Sortie : 1929. Roman.

    Livre de Virginia Woolf

    Elle peut paraître incongrue dans cette liste. Virginia Woolf a plutôt bonne presse dans les milieux féministes. Cependant, je la place dans cette liste car elle semble opposée injonctions de la compétition à la rapidité et à la compétition . Dans cet essai, elle fait plutôt l'éloge de la contemplation, de la solitude nécessaire pour l'écriture, du besoin d'intériorité.
  • Manifeste féministe & écrits modernistes (2014)

    Sortie : . Essai.

    Livre de Mina Loy

    "Femmes si vous souhaitez vous accomplir - vous êtes à la veille d'un soulèvement psychologique dévastateur - toutes vos illusions domestiques doivent être démasquées - les mensonges des siècles sont à congédier - Êtes-vous préparées à cet Arrachement ? Cessez de placer votre confiance dans la législation économique, les croisades contre le vice & l'éducation égalitaire - vous glosez à côté de la Réalité. Des carrières libérales et commerciales s'ouvrent à vous - est-ce là tout ce que vous voulez ?"
  • Manifeste de la femme futuriste (1912)

    Sortie : . Essai.

    Livre de Valentine de Saint-Point

  • Vagit Prop, lâchez tout et autres textes (2010)

    Sortie : . Essai.

    Livre de Annie Le Brun

    L'un des apports majeurs d'Annie le Brun au féminisme est de refuser de voir la femme comme une éternelle victime, et partant de pouvoir considérer sa potentialité dangereuse :
    « Moralisme et niaiserie qui, loin d'être inhérents à la parole féminine, surgissent dès qu'on veut rejeter toute la criminalité sur l'autre sexe [...] Il est à regretter [...] d'entendre répéter un peu partout aujourd'hui comme un fait établi qu'il n'y a pas de femmes voyeurs, qu'il n'y a pas de femmes sadiques, et enfin et surtout, mais c'est le b-a ba de l'aveuglement néo-féministe, que le regard est une fonction phallique »
    Ce livre rassemble diverses interventions (de la seconde moitié des années 70 au début des années 90) d'Annie Le Brun autour du féminisme, et dont la principale est constituée par le pamphlet de 1977, Lâchez tout . L'auteur attaque ce qu'elle appelle « l'idéologie du néoféminisme ». Prenant pour cibles Simone de Beauvoir, Gisèle Halimi, Margueritte Duras, Isabelle Badinter entre autres, elle dénonce le misérabilisme, le « réalisme » ainsi que le positivisme de ce néoféminisme. Surtout, Le Brun rejette l'enfermement des femmes dans un particularisme, une spécificité « absolument positive » et dont l'Homme serait le principal sinon le seul ennemi commun. D'une part, cela efface les divisions entre femmes et les points de jonction avec les hommes, et, d'autre part, poussée jusqu'à ses conséquences ultimes, une telle vision « implique que Gundrun Ensslin [la compagne d'Andréas Baader] est plus proche de Farah Diba [dernière impératrice d'Iran] que de Baader » (page 190) comme l'affirmait une féministe en 1977. Il y a là une « violence normalisante » (page 135) qui, sous couvert d'une feinte subversion, entend rassembler les femmes, mais muettes, sans autre voix que celles de leurs représentantes autoproclamées : « les dames patronnesses avaient leurs pauvres, les féministes de pointe ont leurs putes, leurs folles ou leurs excisées »
  • Caliban et la sorcière (2014)

    Sortie : . Essai.

    Livre de Silvia Federici

    marxisme féminisme. A compléter
  • Pages rouges d'une frondeuse (1893)

    Sortie : 1893. Histoire et essai.

    Livre de Severine

    « Cet ignorant qui ne sait ni lire, ni écrire, si incapable de distinguer sa droite de sa gauche qu’au régiment ses chefs feront garnir différemment ses deux sabots, et que les mouvements s’exécuteront au commandement : « Paille ! Foin !... Paille ! Foin ! » cet ignorant est électeur. Ce butor qui assomme ses chevaux à coups de fouet, sans discernement, sans pitié, sans même le souci de son intérêt ; qui distribue à tort et à travers l’injustice et la souffrance, ce butor est électeur... Ce pochard qui ne désemplit pas, de l'aube au crépuscule et du soir au matin, ce semblant d’homme, aviné, hoqueteux, baveux, ayant laissé sa raison au fond du premier verre, tellement il est intoxiqué, tantôt ricochant d’un mur à l’autre et tantôt vautré dans ses déjections, ce pochard est électeur... Électeur encore, ce fainéant qui se fait nourrir par sa femme, et cet apache qui vit de la fille : électeur ; ce gâteux qui s’usa les moelles en de sales noces : électeur ; ce demi-fou et ce fou prétendu guéri. Électeur enfin l’imbécile, maître du monde ! Mais la femme réputée inférieure à tous ceux-là, n’a d’emploi que comme contribuable ; qu’un devoir : celui de payer ; qu’un droit : celui de se taire. »4.
  • Porno Manifesto (2004)

    Sortie : . Biographie.

    Livre de Ovidie

    féminisme pro sexe.
    Contre le féminisme qui considère la prostitution et la pornographie comme une aliénation pour les femmes En d'autres termes contre le courant puritain du féminisme
  • King Kong théorie (2006)

    Sortie : 2006. Essai.

    Livre de Virginie Despentes

    Hésité à la mettre. Je suis d'accord avec le féminisme pro sexe de Despentes, sa défense de la pornographie et de la prostitution mais je ne la rejoins pas sur la vision du viol comme caractéristique du patriarcat, et sur ce point , je la trouve conformiste
  • Sous bénéfice d'inventaire (1962)

    Sortie : 1962. Essai.

    Livre de Marguerite Yourcenar

    https://www.youtube.com/watch?v=F0N3EofaqkM

    Critique des féministes avides de pouvoir, d'argent et de consommation.
    Ces féministes veulent absolument s'approprier les attributs masculins sans voir que ces derniers ne sont pas forcément un facteur de libération et d'indépendance pour eux-mêmes.
  • Riot grrrls (2016)

    Sortie : . Essai.

    Livre de Manon Labry

    Les femmes s'imposent dans le rock!
  • Ecrits politiques (2005)

    Sortie : . Essai.

    Livre de André Leo

    "Non la femme n'est pas une chose, un pur réceptacle. Elle pétrit son enfant de ses sentiments et de ses idées comme de sa chair ; esclave, elle ne peut créer que des esclaves.
    Plus tard, on les contemplera comme des monuments d'illogisme, ces démocrates qui, au lendemain de la déclaration fameuse, […] prétendent sacrifier à une conception dogmatique de la moitié de l'humanité, absorber la femme dans la famille et bâtir une fiction de plus sur ce prétexte usé de tous ces despotismes : l'ordre. Quatre-vingts ans se sont écoulés depuis l'inauguration du droit humain, et c'est encore une nouveauté presque bizarre que de revendiquer la justice pour la femme, courbée depuis le commencement du monde sous un double joug, dans l'esclavage doublement esclave, esclave toujours au sein de la famille libre, et maintenant encore, dans nos civilisations, privée de toute initiative, de tout essor, livrée, soit aux dépravations de l'oisiveté, soit à celle de la misère, et partout soumise aux effets démoralisants du honteux mélange de la dépendance et de l'amour…"

    in la femme et les moeurs, pas référencé sur ce site
  • Féminismes islamiques (2012)

    Sortie : . Essai et culture et société.

    Livre de Zahra Ali

    Critique des féministes intolérantes telles Badinter ou autres, qui pensent le féminisme sous un prisme forcément occidental. Comment le voile et le féminisme peuvent s'accorder.
    http://www.contretemps.eu/interviews/%C2%AB-femmes-musulmanes-sont-vraie-chance-f%C3%A9minisme-%C2%BB-entretien-zahra-ali
  • Immersion Totale (2005)

    Sortie : . Culture et société et essai.

    Livre de Emilie Jouvet

    http://feministesentousgenres.blogs.nouvelobs.com/emilie-jouvet/
  • Les insoumises (2009)

    Sortie : janvier 2009. Roman.

    Livre de Célia Levi

    Ce n'est pas à proprement parler "féministe" mais ce livre raconte l'épopée de deux jeunes filles refusant de se soumettre aux injonctions de la réussite sociale. Or, le féminisme moderne ne conçoit l'indépendance de la femme que sous la forme de la conquête du pouvoir , du travail et de la logique marchande, sans chercher à s'en émanciper.
    A lire!
  • Libérez le féminisme ! (2012)

    Sortie : septembre 2012. Essai.

    Livre de Morgane Merteuil

    Témoignage d'une prostituée accomplie dans son boulot.
    Réflexion sur la différence entre désir et consentement.
  • Reines d'Afrique et héroïnes de la diaspora noire (2004)

    Sortie : . Histoire et essai.

    Livre de S. Serbin

    Ce n'est pas exactement le livre que je voulais mettre, la diaspora noire ne m'intéressant pas ici.
    Enfin pour briser un cliché : la condition féminine Africaine ne se résume pas à la polygamie (assez rare par ailleurs) et à l'excision ( et ya des sociétés africaines ou la polyandrie est acceptée),elle est aussi une sociétés matrilinéaires ou les femmes exerçaient un certain pouvoir, ont compté de grandes reines africaines et ce dès la République Romaine ( L'histoire de la Candace de Nubie contre l'envahisseur Auguste qu'elle a réussi à faire reculer)

    Sans parler des soldates d'Afrique au XIXème siècle!
  • Quatrième génération (2007)

    Sortie : octobre 2007. Roman.

    Livre de Wendy Delorme

    performeuse, actrice, burlesque et surtout pro sexe et adepte du BDSM , ,elle subvertit le vieux féminisme pour incarner la quatrième génération.

    Le fait qu'elle choque un peu Libé et les Inrocks est un bon signe de liberté d'esprit! a lire les articles sur elle!
  • Les féministes blanches et l'empire (2012)

    Sortie : . Essai.

    Livre de Félix Boggio Ewanjé-Epée et Stella Magliani-Belkacem

    "On l'a bien oublié, le spectacle de mesdames Massu et Salan présidant des cérémonies de dévoilement à Alger à la fin des années 1950. Et le temps où les suffragettes vantaient l'oeuvre civilisatrice des femmes blanches aux colonies. Pourtant, à une époque où la loi interdit aux filles voilées d'aller à l'école au nom des droits des femmes, il serait bon de s'en souvenir. Ce livre rappelle l'héritage ambigu du mouvement féministe français, ses affinités stratégiques avec le projet impérial, son aveuglement face à la double oppression de celles qui sont à la fois femmes et non blanches. Autant d'impasses dont il ne s'est pas encore sorti, comme on peut le voir dans l'escalade islamophobe au nom du féminisme, ou encore dans les campagnes internationales contre l'homophobie qui se focalisent sur les pays de "l'axe du mal". Evoquer une actuelle "instrumentalisation du féminisme à des fins racistes" ne suffit pas. Comprendre la collusion d'intérêts entre le mouvement féministe blanc dominant et le pouvoir raciste, tel est le but scandaleusement nécessaire de ce livre."
  • Interdit aux femmes (1996)

    Sortie : 1996. Essai et culture et société.

    Livre de Nathalie Collard et Pascale Navarro

    Deux femmes remettent en question les positions du féminisme «orthodoxe» en ce qui touche la censure de la pornographie. C'est l'occasion d'amorcer la réflexion sur un certain féminisme dans lequel de nombreuses femmes ne se reconnaissent pas toujours.
  • Je suis une sorcière (2004)

    Sortie : . Récit.

    Livre de Valeska Gert

    Elle ne se revendique pas féministe mais sa vie à contre courant me plaît tout en étant une pionnière de la danse moderne!
  • Qu'avez-vous fait de la libération sexuelle ? (2007)

    Sortie : juin 2007. Essai.

    Livre de Marcela Iacub

    Hésité à la mettre. Iacub a frôlé l'indécence avec son histoire avec DSK (qui relève du narcissisme et de la volonté de se faire remarquer à tout prix. Toutefois dans ce livre, elle critique un peu certaines dérives du féminisme. A lire.
  • Héroïnes (2006)

    Sortie : mai 2006.

    Livre de Claude Cahun

  • Le noir est une couleur (2007)

    Sortie : décembre 2007. Roman.

    Livre de Grisélidis Réal

    Une femme qui s'est battue pour qu'on reconnaisse la dignité des prostituées.
  • Rêver l'obscur. Femmes, magie et politique. (2015)

    Dreaming the dark

    Sortie : 2015. Culture et société.

    Livre de Starhawk

    une nouvelle manière d'envisager la femme- comme guérisseure et médecin, à l'opposé des savoirs traditionnels. Ce fém' n'est pas attaqué mais encore trop peu étudié dans notre époque rationaliste, et peut être nonj seulement une lutte contre le patriarcat, mais aussi contre le positivisme pesant.
  • Queer zones : Politique des identités sexuelles et des savoirs (2006)

    Sortie : septembre 2006. Essai.

    Livre de Sam Bourcier

    Je connais pas encore même si le queer m'intéresse et me fascine. Toutefosi, sans rejoindre l'essentialisme de Beauvoir, je suis pour déconstruire le genre , pas pour abolir la différence entre les sexes.A étudier.
  • Les filles voilées parlent (2008)

    Sortie : mars 2008. Essai.

    Livre de Pierre Tévanian, Malika Latrèche et Imashane Chouder

    Perso, et je sais que je choque, je vois le voile comme un moyen d’émancipation dans cette société qui dénude les femmes, pousse à la chirurgie esthétique et au diktat des critères de la beauté féminine imposée par les mags féms et autres.
  • Féminisme au pluriel (2010)

    Sortie : . Essai.

    Livre de Viviane Namaste, Ana Azaria, Marguerite Rollinde

    un recueil regroupant plusieurs femmes qui interrogent le féminisme
  • Femmes publiques : Les féminismes à l'épreuve de la prostitution (2005)

    Sortie : . Essai et culture et société.

    Livre de Anne Souyris et Catherine Deschamps

    en lien avec Morgane Merteuil
  • 1
  • 2