le top des conneries paléontologiques au cinéma

Avatar zombiraptor Liste de

12 films

par zombiraptor

ATTENTION. Malgré le titre dont un mot laisserait sous-entendre une certaine animosité de ma part, il n'en est rien ! Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, j'ai bien entendu une affection sans bornes (excessive oui, certes) pour la plupart de ces films.

"Je suis géologue, et ces films m'ont fait un deuxième anus" par spirifer : http://www.senscritique.com/liste/Je_suis_geologue_et_ces_films_m_ont_fait_un_deuxieme_anus/267517

"12 films pour faire un gros bras d'honneur à l'Histoire" par Aqualudo : http://www.senscritique.com/liste/12_films_pour_faire_un_gros_bras_d_honneur_a_l_Histoire/367753

"Parce que c'est ça l'archéologie mes bons amis!!!" par Chocodzilla : http://www.senscritique.com/liste/Parce_que_c_est_ca_l_archeologie_mes_bons_amis/1488514

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
    Bande-annonce

    Un million d'années avant J.-C. (1966)

    One Million Years B.C.

    1 h 40 min. Sortie : . Science-fiction, aventure et fantastique.

    Film de Don Chaffey avec Raquel Welch, John Richardson, Percy Herbert

    La palme revient (de justesse) à ce film (que je porte en haute estime, un véritable festival des talents de l'ami Ray), présentant homos sapiens et sauriens se partageant les mêmes terres, dans une époque similaire, approximativement située à un million d'années avant J.C.

    1 : L'homme n'a jamais croisé le dinosaure (et oui, il est parfois important de le repréciser, si si)

    2 : Le film présente un tas d'espèces qui ne se sont jamais rencontrées (ceratosaurus et triceratops par exemple, mais je garde ça pour le prochain)

    3 : Un million d'années avant J.C. ? euh. Non.

    P.S : ce film est une petite merveille d'animation.
  • 2
    Bande-annonce

    Le Petit Dinosaure et la Vallée des merveilles (1988)

    The Land Before Time

    1 h 09 min. Sortie : . Animation, aventure et fantastique.

    Long-métrage d'animation de Don Bluth avec Judith Barsi, Pat Hingle, Gabriel Damon

    Loin de moi l'idée de démolir le mythe, mais cette histoire n'a jamais pu avoir lieu. En effet, si Petit Pied, Pétri, Becky, Cera, Pointu et Dents-Tranchantes sont bel et bien des espèces ayant existé (jusque là tout va bien), et sont relativement bien représentés dans leur genre (du moins pour les adultes), beaucoup d'entre eux ne se sont en fait jamais croisés.
    Il y a environ 85 millions d'années d'écart entre Petit Pied et Cera ou entre Pointu et Petri ou Becky... Éwai. Soit plus d'écart entre eux qu'entre nous et Dents-Tranchantes.
    Et c'est sans parler des dimétrodons qui se prélassent tranquillement dans le décor ou gambadent autour des nids, survivants d'une époque où même les dinosaures n'existaient pas.

    Pour rappel :

    Petit Pied : Apatosaurus (environ 150 millions d'années avant notre ère)
    Cera : Triceratops (environ 65 millions d'années avant notre ère)
    Pointu : Stegosaurus (environ 150 à 140 millions d'années avant notre ère)
    Pétri : Pteranodon (environ 70 millions d'années avant notre ère)
    Becky : Parasaurolophus (environ 85 à 65 millions d'années avant notre ère)
    Dents-Tranchantes : Tyrannosaurus Rex (environ 65 millions d'années avant notre ère)

    P.S : ce film est une perle indémodable.
  • 3
    Bande-annonce

    King Kong (1933)

    1 h 40 min. Sortie : . Aventure, Épouvante-horreur et fantastique.

    Film de Merian C. Cooper et Ernest B. Schoedsack avec Fay Wray, Robert Armstrong, Bruce Cabot

    Pour faire simple, le tyrannosaure de ce film (si vous ne l'avez pas remarqué), a des pattes antérieures munies de trois doigts. Les bras des tyrannosaures n'avaient que deux doigts. Il est pourtant souvent décrit comme un T-Rex (bien que non précisé dans le film).. alors serait-ce un allosaurus ? Il a pourtant toute la morphologie d'un T-Rex (crâne, buste), sauf que ses pattes avant ont trois doigts.

    On retrouve la même erreur caractéristique dans La Vallée de Gwangi, où le soit disant tyrannosaure, fort similaire à celui de Kong, a 3 doigts aux pattes antérieures. Ray Harryhausen (animant Gwangi) expliquera quand on lui demandera quel dinosaure il a voulu représenter dans son bébé, que pour lui, aucune distinction n'était à faire pour ces animaux. C'était avant tout d'énormes lézards monstrueux, sanguinaires et terrifiants. Willis O'Brien (animateur de l'agresseur de Kong) avait la même conception des choses. Et en un sens, ils ont complètement raison, le cinéma ne leur demande pas une rigueur documentaire, mais de faire vivre l'imaginaire. Et qui mieux qu'eux a jamais réussi à le faire ? Deux génies éternels.

    Peter Jackson, dans son remake, reprendra cette erreur, mais les mentalités et connaissances scientifiques ayant évolué depuis Jurassic Park, il renommera sa bête "Vastatosaurus Rex" ("roi des lézards ravageurs")


    P.S : King Kong, c'est le meilleur film de monstre, le meilleur film de dinosaures, la meilleure comédie dramatique et la plus belle histoire d'amour.
  • 4
    Bande-annonce

    Jurassic Park III (2001)

    1 h 32 min. Sortie : . Action, aventure, fantastique, science-fiction et thriller.

    Film de Joe Johnston avec Sam Neill, William H. Macy, Téa Leoni

    Pour moi la pire connerie du monde que je ne peux à contre coeur pas mettre en numéro 1 parce que non prouvable : Un spinosaurus aegyptiacus terrasse et tue un tyrannosaurus rex au combat dans ce film.

    Les spinosauridés étaient des piscivores. Dents coniques, gueule fine et allongée, cou serpentin.
    Les tyrannosauridés étaient des carnosaures. Des purs carnassiers, taillés pour la chasse terrestre (ou du moins les denrées terrestres). Dents crénelées, gueule massive et large, cou solide et puissant, fait pour arracher des dizaines de kilos de viande à la minute.

    Septembre 2014, une nouvelle vient de tomber sur le monde paléontologique : Le spinosaurus était en fait un dinosaure capable de nager, parfaitement adapté au milieux aquatiques. Voici donc une des dernière reconstitution en date de l'animal, un peu révisée : http://phenomena.nationalgeographic.com/files/2014/09/spinosaurus-reconstruction.jpg

    (la magie de la paléontologie, de la fiction et de l'imagination...)

    P.S. Sinon, dans ce film, les raptors parlent entre eux. Et Alan Grant leur parle aussi avec un appeau à raptors. Rien que pour ça, ce film mérite une considération nanardesque de haut niveau.
  • 5
    Bande-annonce

    Jurassic Park (1993)

    2 h 07 min. Sortie : . Aventure et science-fiction.

    Film de Steven Spielberg avec Sam Neill, Laura Dern, Jeff Goldblum

    Séances de cinéma (2 salles)
    Passons sur la taille du dilophosaurus, beaucoup plus grand normalement (car rappelons que Dennis Nedry précise dans le film qu'il a l'air d'un petit "Je t'avais pris pour un de tes grands frères...") et passons sur sa collerette, fiction totale, mais qui sait ? Ça aurait pu... On ne saura jamais vraiment. Tout comme pour le poison qu'il crache.

    Passons sur la vitesse du Tyrannosaure fortement décriée à sa sortie, évaluée à 40km/h et qui est maintenant communément admise (visionnaire ce film). Elle a de nouveau été revue à la baisse depuis...

    Passons sur l'impossibilité prouvée de récupérer de l'ADN fossilisée.

    Non, juste un truc à préciser : Vous ne voyez pas des velociraptors dans ce film, mais des deinonychus. Haut d'1m80 pour 3 mètres de long. Et les plumes n'étaient pas totalement essentielles pour ces grands dromaeosauridés. Par contre, tous les velociraptors avaient des plumes.

    P.S. Ce film est un pic jubilatoire qui dépasse l'entendement. Adulation totale.
  • 6
    Bande-annonce

    Fantasia (1940)

    2 h 04 min. Sortie : . Animation, sketches et comédie musicale.

    Long-métrage d'animation de James Algar, Samuel Armstrong, Ford Beebe avec Leopold Stokowski, Deems Taylor, Corey Burton

    Séances de cinéma (1 salle)
    Encore un tyrannosaure avec trop de doigts. Sorte d'allosaurus anachronique vivant au milieu des tricératops, des ptéranodons et des dimétrodons dans une époque où ses ancêtres de 100 millions d'années et ses descendants de 80 millions d'années viendraient lui rendre visite.
  • 7
    Bande-annonce

    Dinosaure (2000)

    Dinosaur

    1 h 22 min. Sortie : . Animation, aventure et thriller.

    Long-métrage d'animation de Eric Leighton et Ralph Zondag avec D.B. Sweeney, Alfre Woodard, Ossie Davis

    L'iguanodon et le brachiosaurus n'ont jamais croisé le carnotaurus ou le styracosaurus et encore moins l'ankylosaurus, un des tout derniers dinosaures. Ils sont pourtant tous jovialement présents dans ce film, discutant ensemble de la pluie et du beau temps. Mais les écarts d'époques sont moins flagrants que dans les précédents films évoqués.
  • 8

    Le Monde perdu (1925)

    The Lost World

    1 h 40 min. Sortie : . Muet, science-fiction et aventure.

    Film de Harry O. Hoyt avec Bessie Love, Lewis Stone, Wallace Beery

    Il y a plus de 85 millions d'années entre le styracosaurus et l'allosaurus fragilis, mais ça ne les empêche pas de s'affronter dans ce film, faisant encore une fois plus de chemin temporel que les êtres humains eux mêmes.

    P.S. 8 ans avant King Kong, Willis O'Brien faisait une petite merveille qui allait sceller la vocation de quelques hommes du monde des rêveries.
  • 9
    Bande-annonce

    Le monstre des temps perdus (1953)

    The Beast from 20 000 Fathoms

    1 h 20 min. Sortie : . Fantastique.

    Film de Eugène Lourié avec Paul Hubschmid, Paula Raymond, Cecil Kellaway

    Le "Rhedosaurus" comme il est appelé est un dinosaure totalement fictif. Sorte d'iguane géant mixé avec un dragon de Komodo. Dans le film, un paléontologue cherche des informations sur l'identité de la bête et trouve des illustrations de ce Rhedosaurus dans de vieux livres, comme étant un dinosaure bien connu. C'est bien sûr n'importe quoi.

    P.S. Bien sûr n'importe quoi ET totalement génial. Un de mes plus grands coups de coeur signé Ray Harryhausen.
  • 10

    Le Scorpion noir (1957)

    The Black Scorpion

    1 h 28 min. Sortie : . Épouvante-Horreur et science-fiction.

    Film de Edward Ludwig avec Richard Denning (I), Mara Corday, Carlos Rivas

    Je termine ce top avec les "Scorpionus Rex", totalement inventés pour l'occasion, des scorpions préhistoriques gros comme des immeubles revenant du passé suite à une éruption volcanique.

    Totalement débile certes, mais tellement jubilatoire. Dans ce film animé par Willis O'Brien, ce dernier réutilisera quelques séquences perdues lors du tournage de King Kong, notamment provenant de la fameuse "Pit scene", la scène où Kong balance les types sur le tronc d'arbre en bas du ravin au fond duquel se trouvent des arachnides géants. Une séquence à jamais détruite, reprise tant bien que mal par Peter Jackson avec le too much qu'on ne lui connait que trop. (dans cette scène, il y avait aussi un triceratops d'ailleurs)
    Quelques bouts de cette scène sont donc visible dans ce "The Black Scorpion", et quelques créatures prévues à l'origine pour King Kong prennent vie ici, lors de l'affrontement dans les entrailles du volcan.
  • 11
    Bande-annonce

    Jurassic World (2015)

    2 h 04 min. Sortie : . Action, aventure, science-fiction et thriller.

    Film de Colin Trevorrow avec Chris Pratt, Bryce Dallas Howard, Nick Robinson

    Bon je ne sais pas encore où le classer dans le top, mais il devrait avoir une bonne place pour sûr. Pour l'instant j'vais considérer ça comme un bonus en 11ème place, même s'il accumule des aberrations presque prises trop au sérieux pour se contenter d'une place hors classement...

    Aaaah la surenchère ! Plus c'est gros, plus ça impressionne ! Et impressionner, c'est à peu près le seul but d'un film de ce genre aujourd'hui, du grand spectacle immédiat qui s'avale vite et se consomme surtout sur place. Ici je parlerai surtout du mosasaure du film parce que j'ai pas assez parlé de reptiles marins dans cette liste (qui n'étaient pas des dinosaures au cas où).
    Le mosasaure ici est montré d'une taille totalement improbable, déjà si on tient compte de son petit bassin (mais ça à la limite, ça entre en relation avec une certaine actualité...), mais surtout d'un point de vue scientifique, exposant un animal connu pour avoir atteint une taille de 18 mètres environ (et maximale) montré ici atteignant presque les 40 mètres (une estimation que j'avais faite en voyant les trailers et qui se confirme presque ici avec cette petite image trouvée sur le net et fort astucieuse : https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xfp1/v/l/t1.0-9/10487204_388307908030496_8999275553356893791_n.jpg?oh=7ddcedc34b90270dee8f04dda2ed807f&oe=55F2DC86)

    En plus de ça, on pourrait ajouter beaucoup d'autres trucs qui se basent plus sur l'interprétation du comportement animal (la scène finale est tout d'même rigolote, mais on dépasse le simple cadre préhistorique qui nous intéresse ici)

    On répondra souvent le sempiternel (et en partie bien vrai) "ouais mais c'est un film pas un documentaire...". Oui, c'est vrai, mais plus le cinéma évolue et plus on scinde culture et divertissement, là où il y a quelques années on savait trouver des alliances fines qui par leur intérêt réellement fondé dans une réalité ne faisait qu'augmenter la qualité des films. C'est dommage. Le cinéma est aujourd'hui prisonnier de sa capacité à tout montrer.
  • 12
    Bande-annonce

    Le Voyage d'Arlo (2015)

    The Good Dinosaur

    1 h 33 min. Sortie : . Animation, aventure, comédie et fantastique.

    Long-métrage d'animation de Peter Sohn avec Raymond Ochoa, Peter Sohn, Frances McDormand

    Le film part d'une idée sympathique : Le tristement célèbre astéoride serait passé à côté de la Terre il y a 65 millions d'années. On a donc des millions d'années plus tard des dinosaures toujours là qui côtoient des petits mammifères imberbes. Pourquoi pas, c'est rigolo. MAIS.

    Arlo le héros est un apatosaurus (il est nommé comme tel dans le résumé du film) et les apatosaurus avaient disparu depuis longtemps au moment de la météorite. Ils ne sont plus là depuis les gigantesques bouleversements climatiques qu'a connu la Terre à la fin du jurassique et avaient quitté la Terre avant le Crétacé et donc bien avant la fin du Crétacé, il y a 65 millions d'années. Arlo n'a donc jamais pu être témoin du passage de la météorite à côté de la Terre.

    Qui plus est, sous prétexte de distinguer les différents membres de la famille d'Arlo par des caractéristiques physiques, le père prend la forme d'un brachiosauridé (membre antérieurs plus longs que les postérieurs) (comme les brachiosaurus au début de Jurassic Park si tu veux). Et les brachiosaurus ne font pas des apatosaurus.