La rentrée littéraire sur les radios de l'Arc jurassien

Avis sur 1Q84 : Livre 1

Avatar Mei-mei
Critique publiée par le

1Q84, c'est l'histoire d'un monde parallèle, un monde fantastique où le bien et le mal se confondent. Où la vengeance n'amène rien et où d'étranges créatures tissent des Chrysalides de l'air.
Mais c'est surtout une histoire d'amour impossible, entre Tengo et Aomamé. Quand ils avaient 10 ans, il étaient dans la même classe, l'un comme l'autre tenus par des obligations familiales trop lourdes à porter, jusqu'à ce qu'Aomamé disparaisse.

Vingt ans plus tard, Tengo est professeur de mathématiques. Il se passionne pour l'écriture et dans le cadre de ses lectures pour le prix des nouveaux auteurs il tombe sur la Chrysalide de l'air, roman intriguant écrit par une jeune fille de 17 ans. Le manuscrit est très mal écrit, et sous l'influence d'un ami éditeur, il va le remanier, avec le pressentiment que cette fraude va l'emmener vers quelque chose de beaucoup plus dangereux.

Aomamé est professeur d'arts martiaux et spécialiste de stretching. Une de ses clientes, une vieille dame très riche, l'entraîne dans sa dérive : sauver les femmes battues en leur offrant un abri, mais surtout, faire disparaître les hommes qui leur font du mal.
Lors d'une de ces missions, Aomamé passe de l'année 1984 à l'année 1Q84 entre lesquelles la limite est très mince, mais perceptible à quelques détails, comme l'apparition d'une deuxième lune dans le ciel.

Alors que Georges Orwell faisait planer son Big Brother de 1984 sur les foules impuissantes, Haruki Murakami nous dévoile le mal sous un autre jour, plus fourbe, plus attirant, invisible, qui se cache sous les bonnes actions. On retrouve avec ferveur les thématiques qu'il affectionne : l'amour pur, la religion, le sexe, la violence, le mélange entre merveilleux et réel qu'il relie grâce à la quête de Tengo et Aomamé.

Le roman de Murakami est foisonnant et passionnant. Il raconte avec la même profondeur les scènes de la vie courante et les événements saisissants. Il rend ses personnages profondément humains, en leur insinuant le doute et les remettant sans cesse en question.
Ecrivain intelligent, il fait éclore beaucoup d'interrogations et ne donne pas toutes les réponses, du moins pas tout de suite, qu'il parsème dans un rythme parfait pour faire avancer l'intrigue sans précipitation, mais également sans lenteur.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2411 fois
19 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Mei-mei 1Q84 : Livre 1