Couverture 22/11/63

Critiques de 22/11/63

Livre de (2013)

The past is obdurate.

(Je l'ai lu en anglais. Mon deuxième Stephen King, youhou !) L'intrigue est très très simple, elle tient en quelques mots. Le 22 novembre 1963, les États-Unis ont vu leur histoire marquée par la tragédie du meurtre de JFK. Jake Epping, professeur d'anglais célibataire et dans sa trentaine, vivant dans les années 2010, se voit confier la lourde tâche de stopper cet événement. Ceci est possible... Lire l'avis à propos de 22/11/63

1
Avatar Carine H.
8
Carine H. ·

La danse c'est la vie

Quand Stephen King décide d'écrire une histoire de voyage dans le temps, c'est pour nous faire voyager dans l’Amérique fin des années 50 et début des années 60 en pleine guerre froide avec la crise des missiles de Cuba et l'assassinat de JFK. Et il le fait bien. On y suit Jake Epping un professeur d'anglais en 2011, qui suite à la demande d'un ami mourant, va effectuer un retour dans le passé... Lire l'avis à propos de 22/11/63

1
Avatar Dav-Funk
9
Dav-Funk ·

Je n'avais pas envie de le lire

Je n'avais pas envie de le lire. La couverture du livre est moche. Je ne fais pas parti du fanclub de Stephen King, je pense n'avoir lu que 3-4 de ses livres. La longueur du livre (900 pages!) m'effrayait un peu, et le sujet (l'assassinat de Kennedy) ne m’intéressait pas du tout. Mais suite aux très bonnes critiques au "Masque et la plume" sur France Inter, je me suis lancé, et je dois dire que... Lire l'avis à propos de 22/11/63

1
Avatar c72
8
c72 ·

Dallas, ton univers impitoyable

Toujours le même problème avec King: une excellente forme sans aucun fond. 11/22/63 est agréable à lire, la prose est fluide et on se laisse happer par l'univers. Mais si on réfléchit plus de cinq secondes aux motivations des personnages (apparemment la recette du Grand Amour Qui Change Le Monde c'est "ma bite + ta chatte") ou au fonctionnement du voyage dans le temps dans cet univers, tout... Lire l'avis à propos de 22/11/63

1
Avatar Dimitri Delomez
6
Dimitri Delomez ·

Critique de 22/11/63 par CharlesAncelin

Ah, lire à nouveau Stephen King...J'ai l'impression de replonger dans mon adolescence, sauf que, sauf que...Le bonhomme a évolué en même temps que son lectorat. J'ai toujours fait partie de ses défenseurs, avançant que ses livres étaient bien autre chose que de l'horrifique de caniveau, lui trouvant un talent inouï pour embarquer son lecteur. 22/11/63 ne déroge pas à cette règle. La petite... Lire la critique de 22/11/63

1
Avatar CharlesAncelin
8
CharlesAncelin ·

Critique de 22/11/63 par Angerusu

Je suis loin d'être un grand lecteur, mais Stephen King est l'un des rares à me faire plonger dans un bouquin pendant des heures. Celui-ci ne déroge pas à la règle. King nous attire dès les premières lignes, que dis-je, dès les premiers mots dans son univers. Une représentation fidèle des années 60, une intrigue qui nous pousse à dévorer le livre. Le voyage dans les temps est habilement traité... Lire la critique de 22/11/63

1
Avatar Angerusu
9
Angerusu ·

Critique de 22/11/63 par MarionSnsl

Mon premier roman de Stephen King. Quand j'y pense, c'est assez bizarre que ce roman soit ma première expérience "kingesque". J'ai grandi avec ma mère me parlant de Cujo, Christine et Ca. Je me rappelle aussi que le livre Sac d'Os, dans la bibliothèque de mon père, m'a toujours intrigué. Bref, je vais faire court, j'ai dévoré ce pavé en quelques jours seulement. A travers la lecture, on a... Lire l'avis à propos de 22/11/63

1
Avatar MarionSnsl
9
MarionSnsl ·

Critique de 22/11/63 par Vick Thor

22/11/63, l'un des derniers livres en date de Stephen King, raconte l'histoire de Jake Elding, un banal enseignant en anglais, qui utilise une genre de porte pour voyager dans le temps, jusqu'au 28 septembre 1958 (à 11h58 précise). Après quelques voyages, son objectif principal devient d'attendre 5 ans, jusqu'à l'automne 1963, pour empêcher l’assassinat de J.F.K. Les voyages dans le temps et... Lire la critique de 22/11/63

1
Avatar Vick Thor
5
Vick Thor ·

Un livre qui crève le coeur, mais...

... au final, plus proche de la romance intemporelle, tels Bid Time Return de Richard Matheson (joliment adapté au cinéma par Jeannot Szwarc, sous le titre "Somewhere in Time", avec Christopher Reeve dans le rôle principal) et le film La Jetée de Chris Marker, que de l'uchronie historique à laquelle l'on pouvait s'attendre et qui s'efface dans le récit, toutefois sans heurts à la lecture (à ma... Lire la critique de 22/11/63

1
Avatar Indalecio
7
Indalecio ·

Critique de 22/11/63 par NancyS

Ce fut long et laborieux mais ça en valait quand même la peine. Maintenant, sachez que même pour un très bon lecteur, la lecture de ce livre va vous prendre du temps, beaucoup de temps. Mais en même temps, on a envie de savoir ce qui va arriver au héros et comment les changements qu'il effectue dans le passé vont changer notre présent. A lire aussi pour les passionner d'histoire car le livre... Lire l'avis à propos de 22/11/63

1
Avatar NancyS
6
NancyS ·