Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Couverture 22/11/63

Critiques de 22/11/63

Livre de (2013)

Une plongée dans les USA version année 60

Un bon roman bien ficelé, on se plonge vraiment dans l'ambiance de cette époque. De plus, les personnages sont attachants avec chacun sa petite histoire. Le fil conducteur est bien sûr l'assassinat de JFK mais finalement cela reste une toile de fond, un prétexte pour situer l'histoire. Un bon pavé qui se laisse lire sans problème, on ne s’ennuie jamais. Lire la critique de 22/11/63

Avatar rem_s
8
rem_s ·

Chapeau !

Un de mes sujets de roman favori traité par un maitre et avec une très grande maitrise ... bien entendu ! Contrairement à beaucoup j'ai aimé cette histoire d'amour avec Sadie et j'ai éprouvé beaucoup d'émotions aux retrouvailles des amoureux ... Pas si fréquent avec Stephen King ! Que dire ? Envie de relire ce pavé de 937 pages pour en trouver toutes les subtilités... Lire l'avis à propos de 22/11/63

Avatar micblas
9
micblas ·

Un jour sans fin. Un King au sommet.

Stephen, il y a longtemps que je t'aime. Carry, Shining, le Maine, des gens comme nous.....et des histoires qui explosent le train train de la life. Les années 70, 80, 90, et là les sixties comme si vous y etiez, avec leurs odeurs, leurs musiques, leurs gens aimables, et la violence, sournoise.....Lisez. J'ai mis le doigt (50 pages), j'ai mis le bras (quelques 900 pages... de plaisir). Lire la critique de 22/11/63

Avatar Henriane
9
Henriane ·

Critique de 22/11/63 par JeanMichelCarpe

De l'excellent Stephen King. Une écriture toujours directe et simple comme toujours, mais ce qui est formidable dans ce roman, c'est que St. King part d'une réalité bien concrète et connue pour la distordre avec son immense talent et son imagination unique pour en faire une réflexion très humaniste sur la vie et la mort. Plaisir garanti ! Lire l'avis à propos de 22/11/63

Avatar JeanMichelCarpe
9
JeanMichelCarpe ·

Critique de 22/11/63 par MisterD

Stephen King se bonifie avec le temps, après Dôme 22/11/63 en est la preuve éclatante. Presque 1000 pages de voyage à travers les époques, les lieux et 1000 pages au côté de personnage que l'on ne veut pas quitter. Lire l'avis à propos de 22/11/63

Avatar MisterD
10
MisterD ·

Bof Bof Bof...

A priori, je n'aurais jamais du avoir ce livre entre les mains puisque je n'aime pas du tout la littérature fantastique. Seulement cette période de l'histoire américaine me passionne et la curiosité l'a emporté, persuadée que j'étais d'acheter un documentaire. Mais c'était sans avoir vu la mention "Roman" sous le titre, ni la quatrième de couverture complètement fantaisiste et fantastique... Lire la critique de 22/11/63

1
Avatar annablume
5
annablume ·

Critique de 22/11/63 par milieland

S'il fallait retenir une morale à cette histoire, il faudrait retenir "Si vous avez la possibilité, surtout ne changez rien dans le passé, il est très bien comme ça. Avec l'effet papillon, on ne sait pas ce qui peut arriver." Ecrire 900 pages et arriver au point de départ. Pas mal dans le genre... Ne parlons pas du scénario suite au non-assassinat de JFK Kennedy. Ne sommes-nous pas dans... Lire l'avis à propos de 22/11/63

1
Avatar milieland
6
milieland ·

Critique de 22/11/63 par OlivierP1

Ah si Stephen King savait éradiquer ses défauts, peut-être que l'on aurait eu droit à un roman plus light de 200 ou 300 pages franchement lourdes et redondantes. Hélas, le très bon auteur de série B sur papier se prend de plus en plus les pieds dans des détours et allées pas franchement nécessaires et même furieusement plates. L'histoire d'amour est, à l'exception du final, franchement lourdinge... Lire l'avis à propos de 22/11/63

1 4
Avatar OlivierP1
7
OlivierP1 ·

22/11/63: un roman multiple où Stephen King se permet des écarts avec les codes de sa littérature

Je dois vous avouer que j'ai décidé de lire 22/11/63 car j'ai toujours été interessé par les diverses spéculations autour de l'assassinat de JFK.Que Stephen King décide de prendre comme but narratif ce moment tristement historique et de l'entremêler à un voyage dans le temps difficilement justifiable, m'a aussi poussé à essayer de comprendre l'ambition ô combien cûlotée de l'écrivain.King,... Lire l'avis à propos de 22/11/63

1
Avatar Locke
6
Locke ·

Mais tue le plus vite bordel, t'attends quoi ?

Comme la plupart des lecteurs de King (qui ne demandent que ça), je fus moi aussi happé dès les 3 premières pages. Et la plongée fût longue. Pleins de défauts dans les dialogues (traduction ? Le héros appelle t'il *vraiment* sa meuf : "ma pépéte" ?). Tout va bien jusqu'à la 800ième page environ. Ensuite ça se gate. Mais impossible de spoiler... Le bilan est donc globalement positif, mais si je... Lire l'avis à propos de 22/11/63

2
Avatar RalphMachmot
7
RalphMachmot ·