Avis sur

22/11/63

Avatar xophe
Critique publiée par le

King a réussi à me happer: La fin des années cinquante, les expériences heureuses et malheureuses de ce voyageur temporel pas convaincu etc. Ça captive comme il faut.

Du côté des défauts on pourra parler de l'inaptitude de King à mettre en scène une romance. "Nous fîmes l'amour. Ce fut bon." Ok Stephen...

Et toutes ces histoires de résonnances m'ont irritées "oh ce chauffeur de taxi de Dallas ressemble à celui qui m'a conduit dans le Maine. Car oui le passé s'harmonise." "Oh cette meuf ressemble à cette autre meuf que j'ai sauvé parce que le passé s'harmonise."
J'ai laissé coulé en me disant que l'explication allait être sûrement balaise. Mais non. Il n'y a pas d'explication.

Au final les derniers chapitres m'ont déçus. Le bouquin se termine exactement comme on imagine qu'il va se terminer dès la première ligne. J'ai passé les 700 pages à espérer que King ne tombe pas dedans. Et pan il y saute à pieds joints.

[SPOILER]

La fin dont je parle c'est l'éternel "et finalement il annule tout ce qu'il a changé parce qu'il ne faut pas changer le passé. C'est pas bien de changer le passé. Oh non."

Le pire c'est quand le héros semble réaliser que d'avoir sauvé Kennedy a créé un tremblement de terre quelques jours plus tard. "C'est l'effet papillon". Euh. Là je me suis demandé si c'était le héros ou Stephen King qui ne comprenait pas ce qu'était l'effet papillon.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 810 fois
7 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de xophe 22/11/63