Avis sur

22/11/63

Avatar Alexandre Agnes
Critique publiée par le

Un prof d'aujourd'hui se voit confier par un ami les clés d'une faille temporelle lui permettant de revenir dans l'Amérique de 1958 et la mission suivante : empêcher Oswald d'assassiner Kennedy, cet événement étant selon lui à l'origine des maux dont souffriront les Etats-Unis lors des décennies suivantes.

En tant que lecteur, un tel pitch me fait attendre deux choses : comment le héros va-t-il réussir ? (car il est inconcevable qu'un roman de plus de 900 pages se conclue par un échec) et quelles vont être les conséquences de sa correction de l'Histoire ?

Problème : si King traite bien le premier enjeu, il bâcle complètement le second. Ainsi, avec son style habituel (paradoxalement pauvre et efficace), il déroule de façon hyper (trop) détaillée la vie et les activités de son héros de 1958 à 1963, retraçant une Histoire que le prof connait aussi bien que le lecteur. Lorsqu'enfin Kennedy est sauvé et que vient l'heure de retrouver les années 2010 et de voir l'impact qu'a eu ce changement sur la société (à environ 40 pages de la fin !), King n'a plus rien à dire : faisant preuve d'un manque d'imagination et d'une paresse impardonnables, il torche en dix ou vingt pages la description absurde d'un monde post apocalyptique rythmé par les guerres nucléaires. Ne reste plus alors à son héros qu'à refaire ce qu'il a eu tant de mal à défaire et à retrouver l'amour qu'il a trouvé en chemin...

22/11/63 aurait pu être un excellent roman si King avait consacré sa première moitié à revisiter l'Histoire et sa seconde à se creuser les méninges et faire une vraie proposition sur ce à quoi aurait vraisemblablement ressemblé l'Amérique si l'assassinat de Kennedy n'ait pas eu lieu. Au lieu de cela, son auteur, dont j'ai été fan ado, livre un page turner pas désagréable et ponctué de vrais bons moments, mais qui selon moi manque complètement son sujet.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 96 fois
2 apprécient

Autres actions de Alexandre Agnes 22/11/63