Codes de la folie meurtrière

Avis sur Alex

Avatar carnetsderoute
Critique publiée par le

Alex, une jeune femme de 35 ans, belle et attirante, essaie des perruques dans un magasin du boulevard de Strasbourg. Quelques heures plus tard, elle est enlevée par un inconnu qui la suivait, jetée dans une camionnette et séquestrée dans un hangar désaffecté. Le ravisseur a organisé sur place un théâtre de tortures qu’elle va subir jusqu’à l’horreur.
Alex parvient à se libérer avant que la police ne la retrouve, et n’identifie son tortionnaire, suicidé sur le périphérique. Dès lors, l’énigme d’Alex et de son passé ne peut plus lâcher le lecteur, qui la découvre du point de vue de la victime et de ses bourreaux, jusqu’au terme d’une tragédie imprévisible et fatale.

L’écrivain se révèle dans le ton et le style du récit à l’image du commandant Verhoeven, le flic qui élucide la tragédie d’Alex, d’une attachante complexité, il porte à son comble, sans le moindre artifice ni trucage, l’art du suspense et de la peur.

Un thriller glaçant qui jongle avec les codes de la folie meurtrière, une mécanique diabolique et imprévisible où l’on retrouve le talent de l’auteur de Robe de marié.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 226 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de carnetsderoute Alex