American Kennedy Story!

Avis sur American Tabloid

Avatar Algernon89
Critique publiée par le

Il est difficile de parler de ce roman sans spoiler a outrance. Tout d'abord ce livre bien que fiction est une véritable mine d'informations. La plupart des trucs très moches qu'il décrit sont faciles à vérifier même si Ellroy y va a fond dans l'extrapolation les événements décrits sont en majorité authentiques. La mafia qui collabore avec la CIA contre Fidel Castro. La construction d'un camp d'entraînement véritable refuge d'anticastristes et de cinglés en tout genre notamment des membres du Ku kuxKlan (joli bravo l'humanité). Le fameux syndicat des camionneurs, mené par Jimmy Hoffa membre éminent de la mafia qui s'en servit de société écran pour blanchir l'argent de la mafia. Et puis le combat malheureusement perdu des deux frères Kennedy pour mettre une muselière a ce redoutable nid de vipères.

Ou commence et s'arrête là fiction? Difficile a dire tant tout y est si bien mélange. De l'humanité que Ellroy décrit en tout cas est bien laide. Tout y est affaire de menteurs, de maître chanteurs, d'escrocs, d'assassins, de milliardaires qui se rendent service mutuellement et qui connaissent toutes les clés pour systématiquement échapper aux conséquences de leurs actes. Tous des hyènes motivées par l'argent et les quelques miettes de pouvoir qu'on veut bien leur laisser. Hommes ambitieux de peu de conviction, changeant de camps selon le plus offrant. American tabloïd est typique le genre de bouquin que l'on referme en se disant que les gilets jaunes n'ont décidément rien compris a la politique avec leur "Macron démission" puisque le monde du pouvoir est depuis toujours un monde franchement moche où les moins scrupuleux d'entre nous sont toujours les plus à même d'avancer. Les seuls a remporter le sympathie sont bien entendu les Kennedy pour leur projet contre le crime organisé et si ce roman ne réécrira pas leur histoire pour leur donner une fin plus heureuse, il pourra au moins remettre a leur place celles et ceux qui crient encore aujourd'hui trop facilement au complotisme des qu'un sujet leur échappe

Ellroy ne recherche pas la phrase parfaite bien au contraire il va au plus épuré. Sujet, verbe, complément. Il n'en fera pas d'avantage. Cette simplicité rendra le roman dans sa globalité très violent et malaisant a lire. Les personnages ont souvent cette tendance a aller buter un mec l'air de rien puis a aller se marrer dans le bistrot du coin trois lignes plus loin. Le roman raconte beaucoup de choses en beaucoup de pages, le langage employé continent beaucoup d'argot ou de vocabulaire familier rendant la lecture pas toujours aisée a suivre

Ce que gagne le roman en nervosité il le perd dans le manque d'empathie que l'on ressent pour les personnages. Disons simplement que le style a l'avantage de ses défauts, il présente avec brio une période historique en pleine ébullition en alternant sans cesse les points de vue, les éléments historiques avérés et ceux qui ne relèvent que l'extrapolation et de la pure invention. Malheureusement il est un peu dommage que les personnages ne soient pas plus conséquents. Si le rapport entre Liteil et Kemper est passionnant, de même que la fascination qu'exerce les Kennedy (autant chez ses détracteurs, que chez ses admirateurs) il est un peu dommage que la psychologie de chacun ne soit que survolée. On ne sait en définitive quasi rien de Pete Bondurant qui ne remettra jamais son point de vue en question, ce qui reste un peu dommage pour un type qui aura œuvre a la fois pour et contre Casto puis la mafia.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 162 fois
3 apprécient

Algernon89 a ajouté ce livre à 1 liste American Tabloid

  • Livres
    Couverture La Mémoire de Babel - La Passe-Miroir, tome 3

    Mes lectures de 2019

    Avec : La Mémoire de Babel - La Passe-Miroir, tome 3, Martin Eden, La Vie devant soi, Hommage à la Catalogne,

Autres actions de Algernon89 American Tabloid