L'amour sans philtre

Avis sur Anna Karénine

Avatar Samish
Critique publiée par le

Un peu moins grandiose que Guerre et Paix qui contenait plus de personnages, plus d'historicité, plus d'action, Anna Karénine n'en reste pas moins un chef d'oeuvre. A nouveau, Tolstoï nous montre sa profonde intelligence psychologique et nous donne envie de visiter cette Russie si merveilleuse. Au final, il s'agit simplement de deux histoires d'amour, mais le livre parvient à rester passionnant tout du long, ce qui est très fort !

La réussite de ce livre, c'est sans doute que les deux histoires se compensent en termes d'émotion : on ressort frustré de la dépendance aggravée dont Anna Karénine fait preuve à chaque rencontre avec Vronski. Alexis est profondément amoureux mais a besoin néanmoins d'un espace vital, et de distractions. Ô combien on le comprend, et ô combien Anna doit être pesante, par moments ! Et ce divorce d'avec Alexis Alexandrovitch que celui-ci bloque, et cette pression muette de la société, que ça doit être pénible. Sans le brave Oblonski, qui a ses défauts mais qui essaye d'aider sa soeur, et Dolly, sa femme, ils seraient sans doute devenus fous.
A côté de ça, on a l'histoire entre Lévine et Kitty Stcherbatski, qui permet de reprendre son calme. Certes, au début, c'est un peu difficile, avec Constantin qui se prend un vent et qui sombre dans la jalousie, mais les sentiments étalés ici me concernaient bien plus car je les ai déjà ressentis. Mais ils finissent par se trouver, et ils vivent alors une charmante histoire plutôt calme (si on excepte la mort de son frère Nicolas). On assiste à de nombreuses scènes de la vie quotidienne, des parties de chasse, des discussions avec son frère Serge au sujet de la paysannerie, la naissance d'un enfant, le malaise ressenti à Moscou et le désir de rentrer à la campagne ... C'est très rafraîchissant !

Cela dit, si je devais choisir un personnage parmi tous ceux-ci, ce serait Stépane Arcadiévitch, Oblonski, celui sur lequel s'ouvre le livre. Quelle classe, quelle séduction il exerce sur les gens qui le fréquentent. Il est aussi très spirituel, est un bon frère et un bon ami. Il serait un poil moins adultère que c'est à lui que je voudrais ressembler. Lévine a son charme, aussi, mais il reste néanmoins un peu bourru et je n'ai pas d'attrait pour les travaux de champs.

Un très grand livre qui mérite un bon gros 9 (le 10, c'est pour Guerre et Paix)
++

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 323 fois
4 apprécient

Autres actions de Samish Anna Karénine