La lumière au bout du tunnel?

Avis sur Ascenseur pour la peur - Les Désastreuses...

Avatar Weliany
Critique publiée par le

Malgré tous les avertissements de l'auteur, notre curiosité de lecteur et lectrice est insatiable. Le tour de force de Lemony Snicket c'est de nous donner exactement ce que l'on attend de lui (un fin lugubre et une joie réduite en miette) tout en nous surprenant.
Avec un titre comme Ascenseur pour la Peur on pourrait se croire dans un nouvel opus de Chair de Poule. Les Beaudelaire visitent des lieux tous plus étranges les uns que les autres, le pire restant l'appartement des Squalor, gigantesque labyrinthe dans lequel une menace pourrait aisément se dissimuler.
Après avoir perdu leurs chers amis, nos trois orphelins ont plus que jamais besoin d'aide, tandis qu'ils doivent une fois de plus affronter le Conte Olaf. Bien qu'une nouvelle figure bienveillante veille sur les Beaudelaire, celle-ci se révèle tout à fait pathétique et entre dans la catégorie "ces adultes qu'on aimerait frapper" qui semblent être légion dans l'entourage de ces frère et soeurs.
Ascenseur pour la Peur, distille des bouts de réponses à des questions encore mal formées dans nos esprits tandis que Lemony Snicket laisse transparaître son désarroi face à la classe supérieure qu'il critique allègrement.
Une fois de plus, on a entre les mains, un tome didactique, dont la légèreté de la forme n'accentue que la profondeur du fond, rendant caduque le terme souvent mal jugé de "roman jeunesse".

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 40 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Weliany Ascenseur pour la peur - Les Désastreuses Aventures des orphelins Baudelaire, tome 6