👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Moi qui n'aimais pas particulièrement les nouvelles fantastiques de Maupassant, c'est en lisant Bel-Ami que j'ai retrouvé la patte du grand auteur, celui qui, tel un Flaubert ou un Balzac, nous fait découvrir un pan entier d'une société dans toute sa grandeur et sa médiocrité avec brio, au travers d'un personnage détestable brossé magistralement. J'aime ces histoires d'ascension sociale qui leur sont si caractéristiques, mais toujours d'une richesse extrême et d'une plume parfaite.

Je ne peux à présent que me demander comment sera le film avec Robert Pattinson. J'ai peur, très peur.
Bel-Ami
Ze_Big_Nowhere
7
Bel-Ami

" Bel-Ami " pour les nuls

Juin 1880. Nouvellement employé aux chemins de fer, Georges Duroy déboule à la capitale avec les dents et le zboub qui traînent par terre. Beau gosse et assez sûr de lui, notre Jojo déambule sur...

Lire la critique

il y a 8 ans

71 j'aime

14

Bel-Ami
clairemouais
8
Bel-Ami

"Toutes les femmes sont des filles, il faut s'en servir et ne rien leur donner de soi. "

Bel-Ami, ou l'affreux personnage que l'on adore. Il est faux, arriviste, égoïste, mais qu'est ce qu'il est bien construit ! Enfin, je veux dire, son portait psychologique est tellement parfaitement...

Lire la critique

il y a 10 ans

40 j'aime

50

Bel-Ami
Kowalski
8
Bel-Ami

Critique de Bel-Ami par Kowalski

Voilà, c'est fait! Mon premier Maupassant! Oui, je sais c'est honteux! Mais comme quoi, il n'est jamais trop tard. Alors, Bel - Ami, de son vrai nom Georges Duroy, issu d'un milieu modeste de Rouen,...

Lire la critique

il y a 9 ans

29 j'aime

15

L'Insoutenable Légèreté de l'être
Eggdoll
10

Apologie de Kundera

On a reproché ici même à Kundera de se complaire dans la méta-textualité, de débiter des truismes à la pelle, de faire de la philosophie de comptoir, de ne pas savoir se situer entre littérature et...

Lire la critique

il y a 9 ans

132 j'aime

10

Salo ou les 120 Journées de Sodome
Eggdoll
8

Au-delà de la dénonciation : un film à prendre pour ce qu'il est.

Les critiques que j'ai pu lire de Salo présentent surtout le film comme une dénonciation du fascisme, une transposition de Sade brillante, dans un contexte inattendu. Evidemment il y a de ça. Mais ce...

Lire la critique

il y a 10 ans

65 j'aime

7

Spring Breakers
Eggdoll
4

Non.

Je m'attendais à tout en allant voir ce film, tantôt encensé, tantôt répudié. A du trash, du sexe, de la drogue, tout ce que vous voulez - et je l'ai eu. Mais alors je ne m'attendais pas à me faire...

Lire la critique

il y a 9 ans

48 j'aime

21