Couverture Bleu presque transparent

Critiques de Bleu presque transparent

Livre de (1976)

Alone in Tokyo

Bleu presque transparent nous entraîne dans le maëlstrom de drogue, de sexe et de violence que vit un jeune groupe d'ados. Même pas 20 ans et ils se piquent quand bon leur chante ou se lancent dans des orgies pour le moins musclées. En une dizaine de pages, c'est le cauchemar qui nous prend à la gorge et on finit par avancer de manière hagarde dans le bouquin, comme dans un trip, et l'on finit... Lire la critique de Bleu presque transparent

14
Avatar Khamsou
7
Khamsou ·

no future

ce livre de ryû murakami est dur et très intense...On suit le quotidien très glauque d'une bande de jeunes de même pas vingt ans qui semblent n'avoir plus aucun repères et qui s'enfoncent un peu plus chaque jour dans une spirale destructrice faite de drogues, d'alcool et de sexe, comme si c’étais le dernier choix qu'ils leurs restaient pour vivre intensément et ce sentir vivant . Au début quand... Lire l'avis à propos de Bleu presque transparent

14 6
Avatar maloryknox
7
maloryknox ·

Critique de Bleu presque transparent par Iggy

Moko, Reiko, Okinawa, Kazuo, Kei, Yoshiyama, Ryû.. J'avoue qu'on se perd un peu au début. Les personnages sont balancés à la volée, on est directement transporté dans leur univers. Un peu comme si nous aussi, on faisait parti de cette bande de jeunes japonais constamment défoncés. On arrive cependant à avancer au fil des chapitres, grâce à un fil plus ou moins conducteur. & on ne le regrette pas.... Lire la critique de Bleu presque transparent

9
Avatar Iggy
9
Iggy ·

Critique de Bleu presque transparent par VivienG_

Que nous conte donc Murakami dans ce livre ? En une succession de courts, voir très courts chapitres, il expose des tranches de vie d'un groupe d'adolescents paumés, entre baises, partouzes, drogue et alcool. Au niveau du style, on sent déjà toute la maturité de l'écriture de Murakami, il a bien gagné avec le temps une pratique de la tournure et de la construction plus fine, mais toute la force... Lire la critique de Bleu presque transparent

3
Avatar VivienG_
9
VivienG_ ·

Noir Foncé

Ce roman m'a marqué (au fer rouge), autant de noirceur, une telle immersion dans un univers glauque, une écriture fluide mais pas toujours compréhensible de prime abord. On sent que ce roman en a lourd sur la patate et veux dire quelque chose alors on s'obstine et quand on finit par refermer le livre, on comprend. Ryu murakami est (pour moi) le coté obscur de Haruki Murakami, si ce dernier... Lire l'avis à propos de Bleu presque transparent

6
Avatar CREAM
10
CREAM ·

Critique de Bleu presque transparent par lamarie

pour lire ce livre, il faut "aimer" les univers glauques, les histoires de jeunes, de drogues, de sexe... cet auteur est vraiment exceptionnel pour qu on réussisse à ne pas pouvoir lâcher le livre chaque page nous emporte dans l univers de cet auteur puisque cet œuvre est semi autobiographique à lire mais à s accrocher si on a une "âme" trop sensible (des ami(e)s n ont pas pu finir ce livre... Lire l'avis à propos de Bleu presque transparent

Avatar lamarie
9
lamarie ·

Critique de Bleu presque transparent par vincentB

Le premier livre de Ryu Murakami, assez proche dans l'idée "pseudo-documentaire" de Love & Pop. Pas de narration, on est juste témoin du quotidien (biographique?) d'une bande de jeunes ados japonais drogués et perdus qui n'auraient pas juré dans un Requiem for a dream. Lire l'avis à propos de Bleu presque transparent

Avatar vincentB
7
vincentB ·

Critique de Bleu presque transparent par Tycho

mon entrée dans le monde de R. Murakami. Certes les nouvelles sont basées sur un certain nombre de sujets "caricaturaux", voire des "poncifs", mais Ryu en tire une poésie de la déchéance et du désespoir que je trouve particulièrement émouvante. Lire l'avis à propos de Bleu presque transparent

Avatar Tycho
8
Tycho ·

Effrayant

Au début, on est choqué par tout ce hard core, et puis, on ne sait pas pourquoi, mais on continue de lire, on continue d'être choqué par tout ça. Ce livre m'a vraiment marquée, c'est extrêmement cru, ce n'est pas de l'érotisme. Il n'empêche que je n'ai pas réussi a m'arrêté en le lisant, ce qui montre qu'il reste un très bon livre pour lecteur adulte et prévenu. Lire la critique de Bleu presque transparent

1
Avatar sofi2311
7
sofi2311 ·

Aussi vide qu'une seringue usagée

Mais qu’est ce que c’est que cette m..de ?! Je m‘étais laissé séduire par « Les bébés de la consigne automatique » du même auteur et souhaitant découvrir ses autres œuvres, je choisis finalement ce livre. Livre qui avait le bon gout d’être son premier et d’être très court. Comme ça, je découvrais les débuts de l’écrivain sans me prendre la tête. Haha la mauvaise idée.... Lire la critique de Bleu presque transparent

2
Avatar Crashei
3
Crashei ·