L'apprentissage des sentiments

Avis sur Brûlant secret

Avatar Alexandre Katenidis
Critique publiée par le

Un pré-adolescent un peu gauche se réveille aux sentiments amoureux, à l'instinct diffus de possession qu'il peut engendrer, aux relations contrariées qui peuvent être entretenues avec ses parents à douze ans, quand sa mère, à l'hôtel, s'éprend d'un baron, en cachette.
Cette genèse de passion est discrètement, et il faut un certain temps, avant que le fils ne réalise ce qui se trame, et de manière assez franchement contrariée.
Une nouvelle fois, Stefan Zweig analyse les sentiments humains, l'amour ici encore, de manière lucide, précise, presque chirurgicale, et toujours avec la pudeur minimale pour rendre le propos sensible. Son style, un tantinet désuet, a du charme. Les contrariétés et complications du coeur, des relations humaines sont analysées à la perfection, et, une nouvelle fois, avec une grande finesse, même si cet apprentissage de l'amour s'avère quelque peu amer, envers ce tiers spectateur.
Cette nouvelle est à conseiller.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 136 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Alexandre Katenidis Brûlant secret