Cà de Stephen King

Avis sur Ça, tome 1

Avatar Missbale974
Critique publiée par le

Je crois qu'avec Salem c'est un des livres qui traitent aussi bien de l'enfance,des peurs qui s'y rapportent.Stephen King a le don magique de faire renaitre la joie de l'enfance qui se traduisent par la bande de copains inséparables toujours de partie pour faire une bêtise;de mettre en forme des enfants pas toujours bien dans leur peau à cause d'un défaut physique,linguistique,respiratoire ou encore à cause d'une histoire familiale pas toujours facile.On retrouve toujours le chef du groupe celui qui est admiré,l'intello de service,celui qui est enrobé,la jolie fille rebelle,l'idiot de service,le silencieux,l'asthmatique et puis bien sur l'élément indispensable,la bande de brutes qui cherchent toujours de noises aux gentils.Le club des ratés m'a fait étrangement pensé au dessin animé la cour de recré,on retrouve le même esprit de camaraderie.Autant le dessin animé était joyeux,là il y a une part d'horreur qui provoque une rupture dans l'innocence des enfants.Là encore,l'écrivain sait captiver son lecteur avec un Çà qui prend l'allure de tout ce que vous redoutez:du monstre tapi sous votre lit ou dans votre placard,du clown au sourire crispé et à l'odeur nauséabonde,les maisons hantées,les branches qui viennent cogner contre votre fenêtre la nuit,les cauchemars .......Et là ce sont toutes les peurs de gosse qui remontent à la surface.Stephen King est le maitre incontesté de l'horreur,comment dire il a cette qualité rare de faire que même le livre une fois fermé,l'ambiance terrifiante ne nous quitte pas.On a toujours ce malaise que provoque la lecture comme si l'histoire continuait en dehors du livre et nous arrivait.Moi même n'aimant pas du tout les clowns je me suis demandée si une fois ma lampe de chevet éteinte,je n'allais pas voir Çà habillé de pompons orange tout sanguinolent et à l'odeur putride s'avançait vers moi ou en rêver.Mais par rapport à Simettière ou encore Shinning où le comble de l'horreur était à son paroxysme,Çà provoque une gêne moins conséquente dû surement à l'équilibre horreur/enfance.Ce livre mériterait quatre étoiles à coup sur mais je n'en mettrai que trois.La structure narrative du roman m'a beaucoup déconcerté,l'auteur s'y perd souvent dans ses sauts dans le passé et l'avenir.Et du coup,nous aussi.On commence par le présent pour finalement aller vingt sept ans plus tôt,et y a toujours ce va et vient incessant.Autre point négatif,on s'attarde sur chaque membre du club mais pas souvent dans un ordre chronologique respecté,on évoque pour chacun un souvenir en lien avec leur découverte respective de Çà et dans le souvenir,y a un autre souvenir.Le premier tome se finit par la réunification du club vingt sept ans plus tard où ils décident de tuer définitivement la chose,ce qui est dommage.J'aurai préféré un tome qui traite entièrement du commencement ce qui aurait éviter les flashbacks inutiles et le deuxième,qui traitait de la lutte actuelle pour se débarrasser du monstre.En dehors de ces petits défauts,Çà est une œuvre brillante qui ne parle pas seulement de monstre mais d'une incroyable amitié,de la période bénie qu'est l'enfance même si tout n'est pas toujours facile.On comprend pourquoi l'écrivain a tout spécialement dédicacé ce livre à ses enfants.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 265 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Missbale974 Ça, tome 1