La parole enchanteresse, le reve et la poesie - Ebauche pour une critique sur l'ecriture poetique

Avis sur Capitale de la douleur

Avatar fleurblanche234
Critique publiée par le

Ceci n'est pas une critique mais un prolongement fait apres une recherche sur Chien de printemps de

Patrick Modiano

(1993) qui m'a amenee a Paul Eluard parce qu' il part de certains vers de ce dernier en les mettant en exergue dans son livre. Cela a tellement capte mon interet et ma curiosite et a la suite des recherches sur le net, je suis tombee sur les poemes intitules Les animaux et leurs hommes, hommes et leurs animaux (1920)
Preface (1920) par Paul Eluard. Ces vers qui m'ont servi de tremplin pour cette recherche et ils sont suivants :

Sonnettes , bras ballants on ne vient pas jusqu'ici
Sonnettes, portes ouvertes , rage de disparaitre
Quand le maitre est parti,
Les chiens s'ennuient.
Ces vers m'ont intriguee. J'ai reflechi la-dessus. J'ai voulu savoir ou ils se trouvent, quelle est la place exacte et d'ou Modiano les a tires.

Alors j' ai reussi a situer ce quatrain qui est un extrait de magie evocatrice , de jeu ludique et ensorcelant dans une partie plus large intitulee Modele. Les vers suivants viennent tout juste avant les vers qui ont attire mon attention.

Les filets d'arbres ont beaucoup d'oiseaux
Nature
Les pattes d'oiseaux ont pris les branches sures
a leurs os

L'homme utile

Tu ne peux pas plus travailler. Reve,
les yeux ouverts, les mains ouvertes
dans le desert,
dans le desert qui joue
avec les animaux - les inutiles.
Apres l'ordre, apres le desordre,
dans les champs plats, les forets creuses,
dans la mer lourde et claire
un animal passe - et ton reve
est bien le reve d'un repos

Plumes

L'homme voudrait etre sorti
d'un fouillis d'ailes
tres haut le vent coule en criant
le long d'une aile.

Mais la mere n'etait pas la
Quand le nid s'envole,
Mais le ciel battait de l'aile,
Quand le nid s'envole
Et le desespoir du sol,

L'homme est couche dans ses paroles,
Au long des branches mortes,
Dans les coquilles de l'oeuf
Se nu PD-ic-on.SVg

Et maintenant la partie intitulee Chien ll avec les vers en question :

Sonnettes, bras ballants on ne vient pas jusqu'ici.
Sonnettes, portes ouvertes, rage de disparaitre.
Quand le maitre est parti
les chiens s'ennuient.

c'est Eluard surrealiste...qui ecrit automatiquement de ce qui lui passe par la tete, dans son imagination avivee et vive, qui se souvient comme dans un fragment de sa memoire douloureuse , de l'homme du poete en proie a une creation amoureuse de l'univers, de la nature, de ses creatures menacees par cette nature, menacees par l'homme dans le quotidien. Mieux vaut rever et se laisser bercer par la poesie des sons qui vient a l'homme en tant que poete. L'image de l'homme utile est bannie au profit du reveur qui comprend la douce tendresse de la melodie qui lui crie et qui a besoin de son amour.
Chien de printemps de Modiano parti des vers d' Eluard est un effet du silence qui enveloppe l'univers et les choses , qui se deploie a l'homme qui le capte dans sa memoire et dans son appareil-photo. Le roman est aussi un effet du silence commence par Eluard , sur la douleur de l'homme sensible, de sasir le temps-espace dans sa totalite. Il ne reste que des fragments. Les paroles sont inutiles. Ce qu'il reste en effet, ce sont des images...des photos.
Et les paroles humaines d'Eluard sont un cri vers la totalite des fragments eparpilles pour la posterite. celle qui attend une autre ame soeur qui comprendra avec qui on instaure un espace commun, qui est leur point de repere

Les paroles d'Eluard cherche un repere, quelque chose qui donne du reconfort , paroles qui comblent le vide entre les creatures de l'univers et l'homme.Il essaie de renouer avec la totalite de l' etre.

La litterature se sert de paroles pour exprimer ses idees et ,ses postures,de paroles qui viennent d' une langue parlante , de paroles qui se fondent sur les locutions culturelles d'un bien commun - et c'est a ce fond du bien commun que l'expression temps de chien appartient et dans la notion chien. Et on elabore la notion a partir de la

J'ai mis ici en guise de critique un canevas pour une critique a venir , une critique personnelle. mais il me faut lire en entier le roman de Modiano.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 828 fois
19 apprécient

fleurblanche234 a ajouté ce livre à 1 liste Capitale de la douleur

Autres actions de fleurblanche234 Capitale de la douleur