Oui j'ai lu un Guillaume Musso et j'ai aimé en prime !

Avis sur Central Park

Avatar Emeralda
Critique publiée par le

Tout comme Alice, on découvre l'environnement dans lequel l'auteur nous a plongé en quelques lignes. On est sans doute moins surpris qu'elle car nous, les lecteurs, nous sommes là pour vibrer au fil des pages, mais on n'en sait pas plus qu'elle. Pas terrible comme réveil même ou surtout après une soirée bien arrosée (son dernier souvenir).
Pour Gabriel, le réveil fut encore plus brutal.
Au moins, on plonge immédiatement dans le mystère.

Et l'action ne tarde pas à montrer le bout de son nez aussi. Faut dire qu'Alice et Gabriel sont dans de beaux draps, sans papiers, sans argent, seuls et attachés l'un à l'autre par des menottes, du sang sur le chemisier...
Pourquoi tout ceci ? S'ils le savaient !!!

On navigue dans les rues, les différents quartiers de New-York. On y est vraiment. Guillaume Musso sait dépeindre cet univers urbain. Ça va vite, comme la vie là-bas. On tourne les pages pour voir ces deux là s'en tirer alors qu'ils cumulent les handicapes. Heureusement qu'ils ont des caractères bien trempés pour faire face. C'est usant les gens comme cela dans la vraie vie, mais dans les romans... On les aime bien au fond ces caractériels ! Mais on ne voudrait pas être à leur place...

Y a de gros clichés, mais ce n'est pas si grave. On les accepte volontiers du moment qu'on a une belle histoire qui nous fait vibrer. C'est un peu comme ces films qui ne révolutionnent pas leur catégorie, mais qu'on se plait à visionner tout de même. Et on n'y boude pas notre plaisir.
Là, c'est exactement pareil. On se laisse prendre au jeu. Les rebondissements sont multiples et si nombreux que les temps morts n'existent pas. C'est une lecture facile, mais haletante.

Les personnages sont eux aussi un tantinet stéréotypés, mais peu importe. Ils se fondent bien dans le décors, dans ce récit qui vous fait tourner les pages. Je ne suis en rien élitiste aussi toute lecture qui se passe bien, qui me captive est déjà une bonne lecture. On s'évade en quelques lignes à peine de notre quotidien. C'est parfait. Je ne ressortirai sans doute pas grandi ou plus intelligente après avoir terminé ce livre, mais j'y aurai pris du plaisir. C'est tout aussi important et puis, on ne peut pas être trop sérieux tout le temps. Faut relâcher la pression ! (Là ce sont Alice et Gabriel qui l'ont la pression)

Bon roman, enquête qui est tortueuse à souhait, je ne suis pas mécontente d'avoir renouveler l'expérience et ce d'autant plus que j'ai plus apprécié ce livre que l'autre titre de Guillaume Musso lu il y a un bon moment déjà.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 491 fois
1 apprécie

Autres actions de Emeralda Central Park