Avis sur

Ceux qui traversent la mer reviennent toujours à... par EchoDuChaudron

Avatar EchoDuChaudron
Critique publiée par le

Julien doit quitter le domicile familial à la mort de ses parents, il a 18 ans et il est sans ressources. Mais alors qu’il fait du stop il tombe sur un drôle de gars, Bardu, qui va en quelque sorte l’adopter et très rapidement l’associer à son trafic de transport de drogue. En effet il importe du cannabis du Maghreb jusqu’au sud de la France avec un petit bateau de plaisance. C’est ainsi qu’ils croiseront la route d’Exaucée, qui a fui la République Démocratique du Congo et a traversé mille peines pour finir passagère clandestine dans leur embarcation.
J’ai été rapidement happée par ce récit qui propose un angle de vue original sur l’immigration et séduite par la plume de l’autrice que j’ai trouvée simple, efficace et juste. Elle nous dépeint la relation entre Bardu et Julien qui est en train d’évoluer, l’attirance et la fascination de ce dernier pour Exaucée, mais aussi les vicissitudes de ceux qui se baignent à haut niveau dans divers trafics (drogue, être humains). Des personnages pas banals pour une aventure pas banale.

BM 8*

Dès 14-15 ans. (plutôt lycée)
Récit de vie.
Thèmes : immigration, trafic de drogue, navigation, passeurs, mafia

Sandra

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 49 fois
Aucun vote pour le moment

EchoDuChaudron a ajouté ce livre à 1 liste Ceux qui traversent la mer reviennent toujours à pied

Autres actions de EchoDuChaudron Ceux qui traversent la mer reviennent toujours à pied