J'ai testé pour vous...

Avis sur Cinquante nuances de Grey

Avatar ThinkBecca
Critique publiée par le

Fifty Shades of Grey n'aurait jamais du arriver dans ma Pile à Lire. Et pourtant, à force de subir le matraquage médiatique, le dénigrement systématique sur Twitter et de voir le succès indéniable qu'il rencontre, il fallait que je me fasse ma propre idée.
Oui oui, j'ai (parfois) une conscience, et je n'aime pas (toujours) critiquer sans savoir de quoi je parle. L'objectif de ma lecture était donc d'avoir enfin quelque chose à me mettre sous la dent, de pouvoir le critiquer chapitre par chapitre, le mépriser ligne par ligne...

Et autant vous dire que je n'ai pas été déçue : ce "roman" m'a énervée de bout en bout. Pourquoi un 6/10 alors ? Peut-être pour jouer la polémique... Mais venons-en au fait.

- L'intrigue est basique, classique, une étudiante fauchée qui tombe amoureuse d'un milliardaire super beau => OK
- L'environnement : Seattle, Portland, mouais, rien de très original non plus => OK
- L'héroïne : ce n'est qu'une resucée de Bella Swan (Twilight), tout aussi insipide, niaise et prévisible. Elle passe son temps à se demander ce qu'elle fait là, pourquoi elle cède, si elle doit faire ceci ou cela... Insupportable, mais bon. Si ça a marché pour Twilight, il y a toutes les raisons que ça marche pour Fifty Shades of Grey => OK
- Là où ça devient intéressant, c'est avec le "héros", Christian Grey : une sorte d'antéchrist d'Edward Cullen. Là où le vampire était pâle, chiant, lisse et chaste, Christian est torturé, sombre, et accro au sexe violent.

Du coup forcément, je comprends mieux le succès de ce pavé. On se retrouve tout bonnement avec une copie de Twilight... en négatif. Une histoire d'amour impossible-mais-ils-peuvent-pas-résister-ces-abrutis, teintée de scènes de sexe au final beaucoup moins violentes que je ne m'y attendais (non mais, faudrait pas choquer les lectrices).

D'ailleurs, à partir de la moitié du bouquin, quand j'ai commencé à zapper les scènes de cul (parce qu'une fille qui a dix orgasmes par accouplement, à raison de 5 accouplements par chapitre, excusez-moi mais ça m'énerve un tantinet), je me suis retrouvée avec une romance tout ce qu'il y a de plus Twilight. Bancale, mal écrite, mais qui fonctionne en étant pas trop regardante.

Mission doublement accomplie : j'ai compris en quoi ça peut plaire, et je sais comment le dénigrer à n'en plus finir \o/

-------
(Maintenant allez-y, brûlez-moi pour le 6/10, sale attention whore que je suis)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 6286 fois
59 apprécient · 4 n'apprécient pas

ThinkBecca a ajouté ce livre à 1 liste Cinquante nuances de Grey

  • Livres
    Illustration Lus en VO !

    Lus en VO !

    Avec : Deception point, Tentation, Révélation, Twilight - director's notebook,

Autres actions de ThinkBecca Cinquante nuances de Grey